mercredi, 20 octobre 2021
- - - - - -

BETH YESHOUA

ASSEMBLEE MESSIANIQUE

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

A+ R A-

Suivez-nous sur Youtube

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

KKL- Offrez des arbres en Israël !

 

Custom Facebook Display

Articles concernant le shabbat

Quelques articles concernant le shabbat

La prière de bénédiction hébraïque sur le pain : la résurrection

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

La prière de bénédiction hébraïque sur le pain dans toutes les communautés juives dans le monde proclame à grands cris la résurrection de Yeshoua HaMashiah : Cette bénédiction dit : "Baruch ata Adonaï Eloheinou Melech haolam amotsi lechem min haaretz" ce qui veut dire :
"Béni sois tu Seigneur Eternel, notre Dieu, Roi de l'univers, toi qui a fait sortir le pain de la terre". 

Yeshoua a dit dans le passage de l'évangile de Jean 6:34 "Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain. 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif." Ce pain qui est sorti de la terre, c'est Yeshoua qui est ressuscité d'entre les morts : la mort n'a pas pu le retenir. "Il est sorti du tombeau, la mort a perdu sa puissance !" 

Lorsque l'Eternel a sorti Adam de la terre pour former en lui un être Vivant, il préparait déjà prophétiquement la venue de son fils Yeshoua d'où il sortirait plus tard son épouse. 
ADAM, c'est ED (l'Ed c'est le "siège de la terre") et DAM (c'est le sang c'est-à-dire le siège de l'âme). 
Extraordinaire relation entre la création de l'homme sur terre et la nouvelle création du deuxième homme : Yeshoua Fils du Dieu Vivant.

Extraordinaire relation aussi entre le premier couple et un mariage en vue de Yeshoua avec son épouse sainte, pure, irrépréhensible et sans tache, prête pour son avènement.
Gloire à Dieu !

La séparation du shabbat : aller du profane vers le saint et non du saint vers le profane

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0


La Parole de Dieu nous enseigne constamment à nous séparer de tout ce qui est impur, des "peuples et des femmes étrangères du pays" qui nous séparent de Dieu, de ce monde païen pervers; à nous séparer des pratiques profondément impies, vaines et inutiles, des futilités, des pratiques païennes idolâtres, homosexuelles, des séductions démoniaques nous invitant à considérer comme bénignes toutes les abominations devenues normales aux yeux des païens et même encouragées. Pour nous qui sommes des croyants nés de nouveau, des êtres charnels comme Job et sa femme, même pardonnés par le sang de Yeshoua, nous sommes en danger, d'un danger mortel comme un serpent qui nous entoure insidieusement pour s'enrouler autour de notre cou puis de serrer jusqu'à ce que nous ne soyons plus à même de réagir. Les vaches maigres n'ont pas avalé brutalement les vaches grasses. L'écriture nous enseigne qu'au départ les « vaches grasses » sont d'abord des "vaches de l’enfantement".

Chez les Egyptiens, Hathor, déesse du ciel, était représentée comme une femme à tête de vache ou comme une vache. Elle porte parfois, entre ses cornes, le disque solaire et deux plumes. Pour les Egyptiens, elle a enfanté le monde et elle est nourricière des vivants et des morts. Dans la réalité de Dieu les vaches étaient parfois utilisées comme sacrifice (pas souvent probablement car elles allaitent).

Lire la suite : La séparation du shabbat : aller du profane vers le saint et non du saint vers le profane

27 janvier Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

http://www.akadem.org/public/NL/Akadem2019/02_Aka-Auschwitz-19.html

La date du 27 janvier 1945, LE CAMP D'AUSCHWITZ ÉTAIT LIBÉRÉ 

 

Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

https://www.journee-mondiale.com/143/journee-de-la-memoire-de-l-holocauste-et-de-la-prevention-des-crimes-contre-l-humanite.htm3 contributions 
Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

"La France a retenu la date du 27 janvier, anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz, pour cette journée de la mémoire.
[...] Cette journée de la mémoire devra faire prendre conscience que le mal absolu existe et que le relativisme n’est pas compatible avec les valeurs de la République. En même temps, il faut montrer que l’horreur s’inscrit dans une histoire qu’il convient d’approcher avec méthode, sans dérive ni erreur. Ainsi appartient-il à notre institution de faire réfléchir les élèves à l’Europe du XXème siècle, avec ses guerres et ses tragédies, mais aussi à ses tentatives de synthèse autour des valeurs des droits de l’homme et à sa marche vers l’unité. Il est nécessaire de montrer aux jeunes que ces valeurs ne sont pas de simples mots. Leur respect dans tous les pays du monde est fondamental et nécessite de la part de chacun d’être attentif à ce qui menace ces valeurs et actif pour les défendre."
B.O. n°46 du 11 décembre 2003 : www.education.gouv.fr

Nous avons recueilli pour vous quelques extraits de textes qui nous ont paru particulièrement "éclairants" sur le sujet

"Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli" (Elie Wiesel)

"(...) Nous célébrons la "Journée de la mémoire de l'holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité". Une mémoire qui repose sur les témoignages des acteurs et sur les travaux des historiens. Une mémoire d'autant plus vive, paradoxalement, que les survivants disparaissent, ayant à cœur, s'ils ne l'ont déjà fait, de transmettre aux générations nouvelles ce que, bien souvent, si longtemps, ils ont eu tant de peine à exprimer : "Il est dur pour la langue de prononcer de tels mots, pour l'esprit d'en comprendre le sens, de les écrire sur le papier" (Abraham Lewin). Une mémoire d'autant plus précise que les historiens -et notamment les alsaciens- accèdent à de nouvelles archives, affinent nos connaissances -par exemple sur le camp du Struthof- et s'efforcent d'expliquer ce qui semble parfois échapper à la raison.

Prévention des crimes contre l'humanité en même temps que mémoire de la Shoah, cette journée a également pour but d'intégrer à ce travail de mémoire toutes les victimes des crimes contre l'humanité. Et d'abord, pour en revenir aux victimes de la terreur nazie, outre les communautés juives d'Europe, qui en forment la majeure partie, les populations tziganes ou encore les malades mentaux.

Ce devoir de mémoire, et de prévention est plus actuel que jamais. Aujourd'hui comme hier, aujourd'hui comme demain, aucune forme de racisme et d'antisémitisme quelle qu'elle soit ne saurait être tolérée. Et pourtant des faits récents perpétrés contre la communauté juive de Strasbourg nous rappellent qu'il faut rester vigilants.

Une vigilance qui souligne que l'enjeu de la commémoration de la libération du camp d'Auschwitz, camp de concentration et "centre de mise à mort" (Raul Hilberg), ne concerne pas que les bourreaux et leurs victimes juives. Elle est le lieu de mémoire commun d'une mémoire européenne qui ne cesse de se constituer et l'horizon d'une humanité fondée sur la justice, la paix et la tolérance.

Un site à visiter : 

Quel type d’arrêt de travail pour le shabbat ?

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

Quel type d’arrêt de travail pour le shabbat  ?‬

Question intéressante puisque cette question fait encore débat aujourd'hui dans certains milieux. Plusieurs mots existent pour une même traduction. Ici l'exemple est frappant. En hébreu deux mots traduisent l’activité‭, ‬le travail‭. ‬On a d'abord le mot‭ ‬«avodah» ‬עֲבוֹדָה‭ ‬ et on a aussi le mot‭ ‬«melakhah»‭ ‬מְלָאכָה‭ ‬

«3‭ ‬On travaillera six jours‭; ‬mais le septième jour est le shabbat shabbaton‭ : ‬il y aura une sainte convocation‭. ‬Vous ne ferez aucun ouvrage‭ : ‬c’est le shabbat de l’Eternel‭, ‬dans toutes vos demeures‭.‬»

 

Lire la suite : Quel type d’arrêt de travail pour le shabbat ?

Mentions légales - RGPD

Qui est en ligne ?

Nous avons 2682 invités et aucun membre en ligne