lundi, 16 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Bamidbar - Nasso

Personne à contacter: 0

Notes prises au cours de la parasha

Nombres Bamidbar 34 dans le désert Nombres 1:1-4:20

Osée 2:1-22

Apocalypse 7:1-17

 

35 Nasso « Fais le dénombrement » Nombres 4:21 à 7:89

Juges 13:2-25

Actes 21:17-32

 

La dernière parasha nous parlait de la malédiction, une aversion de l’âme vis-à-vis des commandements de l’Eternel et cela nous montre l’importance d’avoir un coeur incirconcis. On a vu l’époque du jardin d’Eden où l’ordre a été dérangé où l’esprit avec une prédominance sur l’âme.

La chair a une volonté contraire : l’adversaire « hasatan » la chair est « hasatan ».

Lamentations 1ère partie du livre des cohanim chap11 l’Eternel veut nous instruire (Nadav etavihu) à discerner le pur de l’impur. Le Lévitique nous parle abondamment de ces choses.

Entremélé dans toutes ces lois, on a vu quelques sacrifices qui nous donnent le pardon en Yeshoua : La jachère, le jubilé liés au Yom Kippour, lié au salut en Yeshoua qui a présenté son sang.

On arrive dans BAMIDBAR dans le désert renommé « Nombres ». « Dans le désert » est le vrai intitulé. L’Eternel appelle son peuple dans le désert. Après DEVARIM où l’Eternel leur donne les 10 paroles. Cette 1ère génération va mourir au désert. Ils vont errer 40 ans et une 2ème génération va rentrer en terre promise (rébellion, incrédulité, etc.)

 

BAMIDBAR

Nous en sommes à Nissan 2 semaines après Pessah là où le peuple 

Dans les jours de la fin des temps il y aura aussi un dénombrement qu’on retrouve dans Apocalypse 7:8-9 

 

Nombres 1:1-

Le peuple est resté une longue période (9 mois) devant le Mont Sinaï.

Le dénombrement comptait les 12 tribus d’Israël

Il y avait un recensement qui était fait dans Apocalypse 7:8-9 où on voyait qu’il ne s’agissait pas seulement des 12 tribus.

La multitude mixte, ceux qui sont vêtus de robes blanches, ceux qui viennent de la grande tribulation. L’expression « dresser sa tente » définit une intimité comme dans un couple.

Il y a à nouveau un dénombrement comme cela nous est rappelé dans Apocalypse 7:13-15 « ils rendent un culte dans le temple de Dieu »

 

Qui est autorisé de rendre un culte à l’Eternel dans le temple? Les sacrificateurs seuls.

Si cette multitude mixte officie c’est qu’ils sont tous des « sacrificateurs » dans le Temple de Dieu.

Cette multitude adore Dieu dans son Temple. Mais ils ne descendent pas de Aaron car ils feraient partie de la tribu de Lévi.

Pour répondre à cette question regardons le plan de Dieu et l’histoire du peuple qui seront présents avec les 144000.

Quel est le but pour nous aujourd’hui.

 

Nombres 1:18

Ils se sont tous rassemblés, ils viennent de fêter Pessah et ils vont continuer leur route après 9 mois d’arrêt au Mont Sinaï.

 

Nombres 1: 53 à 2:2

L’Eternel dénombre et donne une place à chaque famille par rapport au Tabernacle. Les lévites ont la garde du Tabernacle. De manière équidistante le peuple est placé tout autour.

On est tous "sacrificateur" et on ne doit pas s'appuyer sur un autre sacrificateur que Yeshoua, notre Souverain Sacrificateur. 

L'Eternel met des règles et celui qui est notre guide est Yeshoua et non les pasteurs, les bergers, les rabbins, les chanteurs. Le Tabernacle était au centre de la vie quotidienne. Lorsqu'on se levait le matin la première chose qu'on voyait c'était le tabernacle. Toute la vie tournait autour du tabernacle avec les lévites qui étaient là comme "ceintures de sécurité" pour empêcher de s'approcher. De la même manière, en archéologie, on s'aperçoit que le lieu de rencontre du peuple est au milieu du village. Toutes les maisons se trouvaient autour de la Synagogue. On allait parler des choses au quotidien à la Synagogue.

Puis à Shabbat on remettait la Menorah qui avait été déplacée pour la semaine profane. Il y avait une vie communautaire où tout le village gravitait autour : il y a une leçon à tirer pour nos vies. Physiquement il y a un impact. 

Certains sacrifices ne pouvaient être faits que par le Souverain Sacrificateur. Tout le monde doit garder son rôle sa place et on ne doit pas donner une rôle à quelqu'un alors que c'est à Dieu qu'on doit remettre ce rôle.

Nombres 3:45

Seuls les Lévites appartiendront à l'Eternel. L'épisode du veau d'or y est pour quelque chose car les Lévites n'ont pas participé à cette débauche. Si tu pèches, tu trompes ton Dieu. 

Osée 2, 3, ...

A force de pêcher, le peuple est emmené en captivité. Puis le peuple va passer d'une condition de rejetés à une condition de rachetés. 

Les paroles de Pierre résonnent comme un écho des temps présents 1 Pierre 1:1-5 à 2 : 1-5

Pierre s'adresse aux 10 tribus d'Ephraïm dispersées. (Les 3000 personnes en Actes 2)

Dans le Livre de l'Apocalypse on voit ce qui est énoncé en Exode 19, avec cette multitude mixte qui rend un culte continuel.

"A Celui qui nous aime... et qui a fait de nous un Royaume de sacrificateurs ..."

"Ils chantaient... tu as fait d'eux un Royaume de sacrificateurs..."

Les paroles de Pierre sont un écho des temps présents : il faut sortir du monde, de l'Egypte. L'Eternel nous libère par le sang de l'agneau et l'ennemi s'acharne. Il veut tronquer l'image de Dieu avec le veau d'or et va dépeindre au peuple un faux dieu. Cela a suivi le peuple et tous les hommes sur cette terre. Nous devons veiller car l'ennemi sème des fausses doctrines, des fausses communautés pour qu'on adore un faux dieu et pour que dans le désert il sorte un faux dieu, le veau d'or, à travers la chair des uns et des autres.

LA RELIGION

La religion a façonné un faux Jésus, un veau d'or qui n'est pas conforme au vrai Dieu. Adorons-nous l'image de Celui qui est dans les cieux où adorons-nous le vrai Dieu ?

Dès que nous sommes sortis du monde, l'ennemi va planter des faux dieux, un faux jésus il joue sur le terrain du monde mais aussi sur d'autres terrains. La religion ne fait pas les sacrificateurs. Il y a eu plein de personnes bien intentionnés mais qui étaient des faux prophètes. 

A l'approche de Shavouot, nous qui sommes affranchis du monde, nous devons rechercher l'affranchissement du système religieux, système d'homme qui nous a dépeint un veau d'or : "voici le dieu qui vous a fait sortir d'Egypte".

Paul dit dans les Galates "si vous avez été affranchis, ... ne vous remettez pas sous le joug de l'esclavage..." de la circoncision, de la religion, etc. 

NASSO

Ephraïm est greffé sur l'olivier. Mais pour ceux qui ne sont pas de la descendance, la deuxième parasha du livre NASSO, on y trouve les voeux de naziréat.

V5-6 Lorsqu'un homme ou une femme commettra envers un être humain, l'un ou l'autre péché..."

Un principe : "envers un être humain" - le prochain, le péché est fait à l'égard de l'Eternel. Lorsqu'on pêche vis-à-vis d'un être humain, c'est contre l'Eternel qu'on pêche. Médisance, tromperie, infidélité, tout est contre l'Eternel. On ne peut pas être fidèle envers Dieu si on n'est pas fidèle envers son prochain.

Comment la multitude mixte peut-elle devenir partie du peuple de Dieu ?

C'est précisément ce dont parle le libre des Nombres où pour Dieu il n'y a pas de différences.

Le voeu de naziréat s'adresse exclusivement à ceux qui font un voeu de consécration. Seuls les lévites pouvaient officier dans le Tabernacle. Cela paraît injuste et semble donner aux lévites une consécration supérieure. Le voeu de naziréat exige les mêmes lois réservées aux lévites. Quelqu'un du peuple qui voudrait se rapprocher de Dieu aura cette possibilité de faire ce qui était demandé aux souverains sacrificateurs. Cela signifie qu'il va acquérir les mêmes statuts que ce souverain sacrificateur. Cela lui donnera une proximité de l'Eternel.

Ce voeu impose ces règles où il doit s'abstenir de règles, devaient obéir à des lois qui peut-être même étaient plus élevées que les sacrificateur.

Le Seigneur Yeshoua dit à ses disciples qu'il ne boirait plus du vin jusqu'à ce que... Yeshoua a fait là un voeu de consécration.

Ch 6:22-27 bénédiction aaronique juste après le voeu du naziréat ; but : se rapprocher de l'Eternel.

Jean 14:27 Le Seigneur donne sa paix, la même que dans Nombres 6:22

Jean 17:26 La bénédiction aaronique sert à mettre le Nom de l'Eternel sur son peuple. "Je leur ai fait connaître ton NOM"

Le but est de rechercher une plus grande proximité de Dieu. 

Samuel le sacrificateur, qui n'était pas de la descendance de Aaron (il descendait de El Kana, un Ephraïmite) était consacré dès l'âge de 5-6 ans et donné à Eli 'Mon Dieu'. Samuel était consacré à "MON DIEU". Hanah, la mère de Samuel a fait un voeu de naziréat (de consécration) pour son fils (1 Samuel 1:11). Il n'avait aucun droit à être souverain sacrificateur et il va pourtant oindre le roi David image du Roi des rois. Ce voeu de naziréat se fait sur une base de consécration volontaire et ce qui est important à remarquer que Eli avait 2 fils qui étaient sacrificateurs qui faisaient des choses horribles, ils n'avaient rien à faire de leur héritage. Tout peut alors changer et même Samuel a marqué toute l'histoire d'Israël. En tant que prêtre, il priait pour les gens pour qu'ils s'approchent de Dieu. La multitude mixte devait à travers Yeshoua être revêtu d'une robe blanche, un Royaume de sacrificateurs. L'histoire de Samuel peut être notre histoire à chacun d'entre nous tous, il n'y a pas de restriction pas de limite.

 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne