Top Panel
mardi, 22 October 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Personne à contacter: 0

David et Saül

"Le sacrifice de louange"

"Offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire, le fruit des lèvres qui confessent son nom … c'est à de tels sacrifices que Dieu prends plaisir" (Hébreux 13:15-16)

Le roi Saül n'avait jamais appris le secret de savoir comment garder un cœur de reconnaissance et de louange envers Dieu en tout temps. Il ne louait pas Dieu sans cesse, il ne le louait jamais ! Nulle part dans les Ecritures il n'est fait mention de ses actions de grâce, de ses psalmodies ou de ses louanges à Dieu. Par conséquent, il n'est pas étonnant de voir qu'aucun des 150 psaumes de la Bible ne s'intitule "Psaume de Saül".

L'exemple de Saül pour nous est un exemple clair de ce que Dieu dit au sujet de ceux qui ne lui sont pas reconnaissants et qui ne le louent pas : "Puisque, ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu et ne lui ont point rendu grâce mais se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres … ils sont devenus fous" (Romains 1:21-22)

Les ténèbres ont envahi le cœur et les pensées de Saül et en effet, il a terminé sa vie comme un insensé. Il interrogeait les voyants, recherchait de l'aide partout pour finalement se suicider.

Lorsque nous ne revêtons pas le "vêtement de louange", c'est "l'esprit de sommeil" qui vient nous oppresser et nous tourmenter. Saül était si coléreux et misérable qu'il déprimait et tourmentait tout ceux qui l'entouraient. Deux fois Saül fut délivré de ses mauvaises intentions. La première fois : "Un mauvais esprit que Dieu avait envoyé sur Saul", David prenait la harpe et jouait de sa main; Saul respirait alors plus à l'aise et le mauvais esprit se retirait de lui".

La deuxième fois : "le mauvais esprit envoyé par Dieu saisit Saul, qui eut des transports au milieu de la maison. David jouait, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main. Saul leva sa lance disant en lui-même : "Je frapperais David contre la paroi" (1 Samuel 18:10-11). Quel contraste nous voyons ici ! David avec un instrument de louange dans ses mains, - Saul avec un instrument de violence et de mort.

Lorsque nous regardons la vie de David de plus près, nous voyons qu'elle est exactement l'opposé de celle de Saul. David était peut-être le plus connu à cause de ses psaumes. On l'appelait "Le doux psalmiste d'Israël" 2 Samuel 23:1(Darby)

La louange, les chants et les actions de grâces venaient de sa vie qu'il donnait jusqu'au sang, sans eux il ne pouvait vivre. Ils étaient aussi vitaux pour lui que le souffle même dans ses poumons : "Je chanterais l'Eternel tant que je vivrai, je célébrerai mon Dieu tant que j'existerai" Psaume: 104:33 ; "Que tout ce qui respire loue l'Eternel" (Psaume 150:6) ; "Je bénirai l'Eternel en tout temps, sa louange sera toujours dans ma bouche " (Psaume 34:1).

David ne louait pas Dieu une ou deux fois par semaine dans le temple comme s'il faisait un devoir religieux, mais comme le battement de son cœur, le souffle de ses poumons, le pouls de son sang, la louange  était la vie de David !  "Et ma langue célébrera ta justice. Elle dira tous les jours ta louange" (Psaume 35:28)

David était un joueur de harpe "habile" parce qu'il jouait toujours de la musique devant le Seigneur : David jouait de la harpe comme il le faisait habituellement".

Les chants et les louanges de David étaient si oints et puissants que sa musique apportait la guérison et la délivrance à Saul qui faisait de la dépression, il se sentait mieux et l'esprit mauvais le quitta. 1 Samuel 16:23.

David savait chanter des cantiques de délivrances, Psaume 32:7 pour délivrer l'opprimé; il savait également qu'en chantant les merveilleuses louanges de Dieu il pouvait "enchaîner les rois" et les "princes avec des chaînes de fer" Psaume 149:5-9

La vie de louange et de chants de David était une bénédiction pour tout ceux qui l'entouraient et elle continue de l'être pour les multitudes aujourd'hui.

David s'affectionnait à rendre gloire à Dieu et le louer après chacune des victoires qu'Il lui accordait. Parce que l'Eternel le comblait de miséricordes et de bénédictions infinies, David savait que la louange et la gloire étaient "due à Son nom" Psaume 29:2, elles étaient pour Dieu en Sion, Psaume 65:1.

Le Psaume 18 est un premier exemple qui montre comment David reconnaissait l'Eternel dans toutes ses victoires et ses succès : "Du serviteur de l'Eternel, de David, qui adressa à l'Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l'Eternel l'eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saul, il dit : "Je t'aime O Eternel ma force ! Eternel mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je me trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite ! Je m'écrie : Loué soit l'Eternel ! Et je suis délivré de mes ennemis … Tu me sauves de l'homme violent. C'est pourquoi, je te louerai parmi les nations, O Eternel ! Et je chanterai à la gloire de ton nom" (Psaume 18 2-4, 49-50)

Finalement, lorsque David monta au trône d'Israël, il avait pris les forteresses de Sion, nous voyons qu'il est entré dans Jérusalem avec l'arche de Dieu : "Et David et toute la maison d'Israël jouaient devant l'Eternel de toutes sortes d'instruments de bois, de cyprès, des harpes, des luths, des tambourins, des sistres et des cymbales … et David se mit en route, et il fit monter l'arche de Dieu depuis la maison d'Obed-Edom jusqu'à la cité de David, au milieu des réjouissances… David dansait de toute sa force devant l'Eternel… avec des cris de joie et aux sons des trompettes". Lorsque sa femme se mit à la critiquer et à se moquer de lui pour son "comportement déshonorant ou honteux", David répondit : "C'est devant l'Eternel qui m'a choisi de préférence à ton père et à toute sa maison pour m'établir chef sur le peuple, c'est pourquoi je danserai encore (je le célébrerai). Je veux paraître encore plus vil que cela, me rabaisser d'avantage et m'abaisser à mes propres yeux, (2 Samuel 6:5, 12-15, 21-22) La dignité, la popularité et l'apparence, David ne s'en souciait pas quand il louait Dieu. C'était "devant l'Eternel" qu'il se réjouissait et non devant sa femme et ses amis". Plus tard, Dieu promis à David qu'Il établirait son royaume à toujours et qu'il lui bâtirait une maison. 

Voyons encore quelles humbles louanges et adorations David lui fit : "Que ton nom soit à jamais glorifié et que l'on dise : l'Eternel des armées est le Dieu d'Israël ! Et que la maison de ton serviteur David soit affermie devant toi ! Car toi-même, Eternel des armées, tu t'es révélé à ton serviteur, en lui disant : Je te fonderai une maison ! (2 Samuel 7:26-27)

Telles étaient les habitudes de David tout au long de sa vie - Louer Dieu continuellement et le remercier.

Il est bon d'apprendre à se réjouir non pas seulement dans les victoires et les bénédictions, mais également dans les épreuves, les afflictions et les persécutions, comme David le chantait : " Je bénirai l'Eternel en tous temps " Psaume 34:1

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 505 invités et aucun membre en ligne