Top Panel
lundi, 23 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Ahaméi Mot

Personne à contacter: 0

Parashot 29 "Ahamei mot" "après la mort" 

Lévitique 16:1 à 18:30 

Esaïe 53:1-12 

Amos 9:7-15 

Hébreux 7:23 - 10:25

RAPPEL

On a découvert le mode d’emploi des 5 types de sacrifices dans les parashot précédentes, le culte lié à ces sacrifices, le rôle des sacrificateurs. Avec la mort des fils de Aaron on a ouvert une parenthèse un chapitre 16 : « vous apprendrez à distinguer le pur de l’impur, le saint du profane. Pour rester saint il faut vivre d’une certaine manière. La mort des fils d’Aaron, la femme accouchée, les lépreux, le Messie qui les guérissait.

Et on arrive à Lévitique 16.

On avait parler de la loi sur la purification, que cette loi a été accomplie par Yeshoua sur le bois, on a vu comment faire, comme accomplir, Yeshoua est descendu du ciel (les 2 oiseaux dont l’un qui remonte vers les cieux, résurrection, ce qui atteste qu’il nous a purifié. Le bois de la croix où Yeshoua a porté nos péchés, l’hysope où on az mis le sang sur les linteaux, l’hysope présente sur la croix, et l’eau courant car il est la source d’eau vive.

L’eau et le sang, c’est avec cette eau que nous sommes purifiés de nos impuretés rituelles.

Aspersion, immersion, 

 

Avons-nous réellement reçu cette aspersion, le changement de notre coeur de chair en coeur de pierre Ezechiel 36.

 

Lévitique 16

« Après la mort » où on parle de la mort des fils d’Aaron.

On se souvient de ce qui se trouvait dans le Lieu Très Saint : l’Eternel disait « c’est là entre les 2 chérubins que j’apparaitrai ».

En Lévitique 10, les fils n’avaient pas fait d’après l’ordre de Dieu. On n’avait le droit de rentrer dans le lieu Très Saint pas avec un feu étranger, qu’une seule fois par an.

 

Quand quelque chose d’impur se présente devant Celui qui Ester 3 fois saint, tout ce qui est impur est consumé par la sainteté de Dieu !

 

Dans le chapitre 16, après une longue parenthèse depuis le chapitre 10, on reprend l’histoire. Le but de cette parenthèse, était de nous apprendre à discerner ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est pur de ce qui est impur : Lévitique 10:10-11.

On ne peut pas asseoir des théories selon nos conceptions occidentales.

Le fait d’apprendre à discerner ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est pur de ce qui est impur, c’est là ce qui est le plus important que le discernement des esprits qu’on enseigne dans les églises. Tout découle de ça.

C’est comme ça qu’on peut distinguer un faux prophète d’un vrai qui va enseigner l’impureté.

Si on acquirre pas d’abord cela, les étapes suivantes sont inaccessibles. Ezechiel 44: « Et ils enseigneront à mon peuple… » On revoit cela dans les prophètes : une certaine heure approche : et c’est lié à notre état, notre marche va être faussée.

 

Notre leitmotiv est inclus jusqu’au chapitre 16 depuis le rituel de la purification par l’aspersion.

 

Lévitique 16 va nous parler de la fête de Yom Kippour.

 

Yeshoua n’est mort uniquement pour nous délivrer de nos péchés. On va avoir les yeux sur l’oeuvre de Yeshoua sur le bois. Dans Lév 16 il y a une différence entre l’AA et la NA, le souverain sacrificateur était humain qui devait sacrifié pour lui-même. Yeshoua ne devait pas sacrifier pour Lui-même. Tous les passages où on parle de Aaron qui sacrifie pour lui-même, on le mettra de côté pour l’instant.

L’Eternel apparaît dans le lieu Très Saint, l’arme fatale qui va servir lors de la fin de ce monde, lorsque l’Eternel va apparaître dan s sa gloire, Il va apparaître comme le Roi de Gloire, Yeshoua Adonai Tsevaot. Lorsqu’Il va revenu, ceux qui sont contaminés, ceux qui ne sont pas couverts par le sang de l’agneau, périront par la pureté et la sainteté de l’Eternel et c’est ce qui est arrivés à Nadav et Abuhu les fils de Aaron quoi ont été consumés.

 

Lévitique 16:4

On va voir ce que le souverain sacrificateur devait faire pour obtenir le salut des hommes. Lorsque Yeshoua reviendra avec sa tunique blanche, il sera souillé du sang de ses victimes. Yeshoua intercède constamment pour nous. Le SS offrira un taureau il fera l’expiation pour sa famille, pour les siens et s’il est notre Messie,il fera expiation pour sa famille.

Verset 9 il offrira le bouc : Yeshoua était celui sur qui le sort de chacun d’entre nous est retombé. 

C’est notre sort que Yeshoua a pris sur lui.

Verset 10 le bouc Azazel sur lequel le péché du peuple sera placé sera chassé dans le désert.

4-6-9-10 4 versets qui nous montrent l’accomplissement de Yeshoua promis en Luc 24. Toutes ces prescriptions ont été accomplies par Yeshoua à cause de la faiblesses des sacrifices. Il y a une puissance supérieure.

 

V12-13 Charbons ardents 

 

La nuée devait servir d’écran protecteur et quand les fils d’Aaron sont rentrés, il n’y avait pas cette nuée et il semble que Dieu ne voulait pas les faire mourir. Mais en fait les 2 fils avaient été sanctifiés mais ils avaient vu l’Eternel face à face car nul ne peut voir Dieu et vivre. 

 

Yeshoua a été offert comme un sacrifice de bonne odeur, celui de l’encnsoir parfum aromatique et Yeshoua nous sert d’écran protecteur, Il nous protège et à travers Lui on peut voir Dieu. 

V15 Pourquoi une fois par an car Yeshoua s’est présenté une fois pour toutes. Il ne doit pas se représenter devant son Père une seconde fois.

Son sacrifice était supérieur pour nous amener à Dieu. Pour que le sang soit aspergé sur et devant le propitiatoire pour être constamment devant l’Eternel comme témoignage « oui le pardon des péchés a été exécuté ». 

 

Pessah ou Yom Kippour expie nos péchés?

 

Yeshoua n’est pas lié au calendrier. 

 

Yeshoua est mort à Pessah. Il nous fait sortir d’Egypte. Sans cette étape, la mort rentre dans les maisons. 

Yeshoua sort du tombeau, Il est ressuscité et il devait d’abord remonter dans les lieux célestes image du tabernacle montrée à Moise. Entre ce moment et le moment où il s’est présenté à Thomas, il est monté pour obtenir l’expiation des péchés « Père regarde le sang du sacrifice » là Yeshoua a fait l’aspersion sur le propitiatoire avec son sang. Ici on voit le SS Yeshoua quand il est rentré dans les cieux, il est rentré avec le sang de Yom Kippour. Sa première venue il est venu pour accomplir Pessah et Yom Kippour, il s’est humilié devant son Père. D’abord la libération du peuple, ensuite il va apprendre à connaître Dieu. 

Il est venu comme Moshé puis plus tard il revient comme roi des rois ce Messie qu’on attend aujourd’hui.

Cet ordre chronologique nous l’attendons.

Ce sang témoigne chaque année et il y a la cicatrice de l’alliance. Avec ce sang, on peut réaliser que Yeshoua devant son Père fait cette alliance par sang. Quand  on fait tous ces liens on réalise comment c’est puissant que ça se réalise encore aujourd’hui. 

Le SS purifiera « taméi » les impuretés, toute cette parenthèse des fils d’Aaron, la loi sur les impureté de l’homme, de la femme, et Yom Kippour est là pour purifier le tabernacle, l’autel à cause des impuretés des israélites (pas le péché mais ce qui nous rend rituellement impur).

Les impuretés nous amènent au péché.

 

V21 

Aaron posera ses 2 mains sur les 2 boucs et confessera sur leur tête tous les péchés et les crimes du peuple. Alors qu’on a toujours de la précision dans la Torah ici la Torah est floue « l’homme disponible » qui amènera le bous au désert.

Esaïe 53:6

 

Le bouc dans le désert nous révèle un mystère : les 3 tentations que Yeshoua a emporté au désert, ce sont nos crimes, nos tentations que Yeshoua a amené au désert.  Le contraire de l’idole c’est celui qui ne veut pas la gloire comme Satan qui voulait que Yeshoua se prosterne devant lui. Il était l’homme disponible pour amener au désert notre tentation personnelle, notre tentation d’être plus élevé. Le bouc emportera sur lui nos péchés dans une terre désolée.

 

V29

Une loi perpétuelle que l’on doit fêter encore aujourd’hui : fêter l’Eternel, non pas vivre Yom Kippour comme le peuple qui attend dans le deuil son Messie. Yom Kippour est en réalité une fête de joie car je sais que mon péché a été expié par un sacrifice supérieur à celui des animaux. Ce jour là on s’humilie « Seigneur, où est-ce qu’i leste encore du hamets en moi? » Forme moi pour que je sois un vase d’un usage noble. Seigneur change moi.

 

V30

« On fera l’expiation pour vous »

Cela ne dépend pas de nous mais de la souveraineté de l’Eternel : on essaie de nous racheter nous-même par une conduite religieuse. L’expiation dépend du SS. Dieu dit Moi et mon Fils nous ferons l’expiation. Impossible de trouver la sainteté nous-même par nous-même. On est sauvé par grâce et on est purifié de tous nos péchés. 

 

V32

Le souverain sacrificateur qui avait reçu l’onction pour l’Eternité à la manière de Melchisédek, investi par son Père pour succéder à son Père. 

V33

« Il fera l’expiation pour » , non seulement pour le pardon des péchés. 

Notre maison où on demeure, notre sanctuaire ce qui nous entoure, Yeshoua a accompli l’expiation pour que notre maison soit sanctifiée? Pas seulement  notre église quelques heures par semaine mais aussi notre maison. La tente, c’est notre corps, notre chair pour laquelle Yeshoua a obtenu l’expiation et pour tous les croyants du corps du Messie.

 

Par ces sacrifices Yeshoua nous a rendu saints ! On est rendu saints par ce que l’Eternel a fait pour nous et ça ne dépend pas de nous! Il a déposé sur nous une sainteté une robe blanche. Après il faut « entretenir » cette blancheur ». « Si je vous ai lavé, ce n’est pas pour qu’ensuite vous alliez pêcher » (grâce permissive). Il faut maintenir notre robe blanche et c’est la pratique des bonnes oeuvres par la puissance du Saint Esprit, pas grâce à nous. 

 

Nous posons une base saine avec ce chapitre 16.

 

Dans le chapitre 17, il faut éviter d’immoler un animal en dehors du camp sous peine d’être retranché du peuple.

 

 

Lévitique 17:1-9

On doit éviter de sacrifier des choses que l’Eternel ne nous a pas demandé et de sacrifier à de faux dieux. 

On comprend la peine d’être retranché car on mettrait en communion les choses sainte savec les choses profanes et impures.

 

On nous enseigne sur la prostitution : on se prostitue si on sert un autre maître. Nous devons garder envers Dieu une fidélité totale comme une femme envers son époux. L’idolâtrie est de la prostitution.

 

Lévitique 17:10-16

Interdiction de consommer du sang confirmé en Actes 15 

 

Lévitique 18:2-3

 

Les cananéens avaient des temples où il y avait des pratiques sexuelles, de la débauche. Mais ça é été repris par les corinthiens, les grecs adorant Artemis et ça revient dans Actes 15 de s’abstenir de la débauche.

 

 

Aujourd’hui il n’y a pas de loi écrite pour les choses qui se déroulent en 2014. On rencontre des choses dans le monde qui ne sont pas écrites pourtant il y a dans notre coeur et notre conscience quelque chose qui nous dit que c’est u péché de regarder cela. « Vous ne ferez pas ce qui se fait en Egypte, en Canaan … »

On ne doit pas vivre selon les principes de l’homme mais selon les choses d’en haut.

 

On ne doit pas se lier avec les ténèbres même si la Torah ne nous dit pas de ne pas aller en discothèque. Nous avons la conscience donnée par Dieu. Rien que le fait que nous nous posons la question c’est déjà que l’Esprit Saint nous invite à nous garder.

 

V24-30

 

« Ne vous souillez pas par toutes ces pratiques » … « car tous ceux qui commettront toutes ces choses seront retranchés »

Ce commandement précédé par« Je suis l’Eternel votre Dieu » a une importance capitale.

 

Mathieu 7

Apocalypse 22:15

« Dehors … quiconque pratique le mensonge… »  « de peur d’être retranché »

 

« N’imitez pas ce qui se pratique dans le monde »

« Maintenez votre robe blanche » C’est Lui qui nous relève si nous tombons, c’est le principe du chapitre 18.

 

Conclusion de cette première parasha : 

 

Esaïe 53:10

Hébreux « La loi en effet possède une ombre des biens à venir… »

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 510 invités et un membre en ligne