dimanche, 22 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Tazria

Personne à contacter: 0

Parasha Tazria "elle concevra" 

Lévitique 12:1-13:59 

2 Rois 4:42 - 5:19 

Matthieu 8:1-4 

Luc 17:11-19

 

Ces passages pour notre culture d’aujourd’hui nous sont inconnus. Certains mots n’existent pas dans notre culture. 

Résumé:

Le peuple pendant les 9 premiers chapitres de Lévitique ont reçu les modes opératoires pour réaliser les sacrifices.

Avant cela Dieu oint ses serviteurs. Puis le culte de consécration et les sacrifices.

Ces 5 types de sacrifices ont été classés du plus cher au moins cher. LE sacrifice le plus cher est celui de communion avec Lui. Ensuite le sacrifice de l’holocauste, l’adorateur qui se livre entièrement , «consumé», puis le plus petit sacrifice le bouc pour le péché.

«Père éloigne de moi cette coupe du péché qu’il allait prendre sur la croix. Sacrifice obligatoire, celui qui a le moins d’importance.

Ce qui nous a uni au Père c’est son Fils Bien aimé.

Aaron a du sacrifier pour lui-même puis pour le peuple, contraste très important où on spécifie que Yeshoua n’a pas du le faire.

On doit sacrifier aujourd’hui notre chair. 

Lorsque le sacrificateur pêche, ce péché est imputé aussi au peuple. Les répercussions sont grandes.

Après l’apparition de Dieu amène la joie dans le peuple : lien où «tout genou fléchira...»

 

Les instructions sur les sacrifices

La mort de Nadav et Avihu, importance où joue le sacrifice tout comme aussi les fils d’Elie aussi indignes par leurs actions.

Yeshoua 3 x saint nous assure un pardon continu.

L’implication du péché avait de graves conséquences sur tout le peuple.

Ils profitaient de leur rang pour faire des choses malhonnêtes.

Chapitres 10 Moïse sur l’ordre de l’Eternel va parler des règles de ce qui est pur et impur avec la règle de la cacheroute.

Aujourd’hui des choses absentes de nos cultures, les lépreux.

Le livre des Lévitique structuré en plusieurs parties

9 ch sacrifices

l’histoire des fils de Aaron : apprendre à distinguer ce qui est pur de ce qui est impur.

Nous devons apprendre nous aussi puis maintenir cet état de sainteté. L’Eternel dépose cette onction de sainteté puis il nous donne des lois pour maintenir cet état de sainteté.

On a l’habitude à faire le chemin inverse. 

Dieu a consacré ses serviteurs avant de les sanctifier.

3ième partie : les lois sur la pureté : Paul disait ne savez-vous pas que vous êtes le temple du Saint Esprit.

 

  1. Première partie les lois sur la lèpre

 (la semaine prochaine comment est accomplie la purification de ces impurs.)

 

Lévitique 12:1-13

Ne pas confondre le péché qui nous rend impur et le fait que nous sommes impurs : la femme dans sa période n’a pas péché pourtant elle est impure. En français il n’y a pas de mots qui expliquent cela.

Elle ne peut toucher rien de saint du tabernacle. Il est difficile de comprendre si on ne se réfère pas à l’hébreu.

Les définitions 

Taor : ce qui est traduit par «rituellement» pur ou saint. L’inverse tamei «rituellement impur», «rituellement souillé» ou profane. La femme qui conçoit ne pèche pas.

kadosh : saint alors que tahor n’est pas «saint»

De cette manière, on parle d’interdiction de toucher des choses du tabernacle etc.

 

Quand on est lépreux (pas la maladie du père Damien), quand on touche des cadavres, quand on a des pertes séminales, etc. il y a des bains rituels, etc, et toutes ces choses sont absentes de notre culture.

En quoi c’est important de faire la distinction ? C’est ce qui a marqué le ministère de Yeshoua de manière indélébile, il a guéri des lépreux. On doit comprendre afin de mieux le réaliser.

Si on ne comprend pas ces lois et ces règles, alors on peut rester avec des doutes, des craintes «est-ce que j’ai le droit de le présenter devant Dieu etc...)

Toutes les zones d’ombre doivent être révélées. 

Des choses sont interpellantes sur le nombre de jours d’impureté entre un nouveau né mâle ou fille.

 

Les lois concernant les garçons

La femme est rituellement impure pendant 7 jours. Puis elle doit continuer à se purifier avec 33 jours (pour la fille 66)

Puis on apporte un sacrifice au temple ; il y avait 5 types de sacrifices pour le péché : les 3 volontaires  1ola, minha (le pain minéral, shlamim, (communion, paix, action de grâce) et les 2 sacrifices obligatoires hatat péché et le hasham culpabilité.

Luc 2

Quand le huitième jour .. et quand les jours de leurs purifications ...

Les parents ont apporté deux tourterelles. Myriam et Iosef étaient des observateurs de la Torah. Après les 33 jours elle va apporté le sacrifice prescrit.

Après Yeshoua à 12 ans il est au Temple pour sa bar mitsva???

 

Lévitique 13 la loi sur la lèpre

Le texte est assez médical, on parle de certaines plaies. Le sacrificateur déclare la personne rituellement impure. Ce sont des lois qui ont un but, Dieu ne gaspille pas de l’encre. Celui qui est impur doit se présenter au souverain sacrificateur ou au sacrificateur.

Luc 17 :11-19

Celui des lépreux qui est revenu vers Yeshoua a compris que le souverain sacrificateur vers lequel il fallait aller se présenter était Yeshoua en personne.

La Torah exige que pour être purifié il fallait se présenter devant le ss. Celui-ci devait couvrir la plaie, le mettre à l’écart dans une maison.

On a l’image du ss qui vient panser l’impureté des gens sur cette terre. Lui revient vers Yeshoua car il sait que c’est lui qui guérit, qui purifie celui qui est rituellement impur. Il reconnaît que c’est Yeshoua le ss.

On réalise qu’il est le ss éternel qui n’est pas lié aux lois terrestres.

 

Nous tous qui avons été oints sommes devenus saints des sacrificateurs.

Actes 5 nous dit que beaucoup de signes se faisaient par les mains des apôtres.

 

L’oeuvre a été faite par le souverain sacrificateurs et les disciples de Yeshoua étaient sacrificateurs et avaient le, pouvoie sur ce qui était impur (c’était l’Esprit de Dieu qui agissait)

 

Lévitique 13:40-46

 

Ces personnes impurs portaient le deuil comme s‘ils étaient morts. Coupés de l’accès au Tabernacle, ils n’avaient plus l’opportunité de se présenter devant l’Eternel. Un deuil du à l’impureté rituelle qui fait qu’on ne peut même plus expérimenter l’amour fraternel, la communion avec le prochain.

Question: pourquoi étaient-ils malades?

Parfois l’Eternel envoyait la lèpre pour réprimande. 

Une autre fois l’Eternel expérimente la lèpre avec Moïse qui doit mettre sa main dans son côté : témoignage de son action, manifestation de la part de Dieu.

Myriam frappée d’une lèpre blanche à cause de la médisance. 

2 Chroniques Osias s’est emparé des parfums dans le Temple ce qui était réservé aux sacrificateurs. Su son front est apparue une tache de lèpre blanche.

Lorsque les fils d’Aaron se sont présentés devant l’Eternel, ils ont été consumés.

Dans 2 Rois, il y a l’histoire de Naaman le syrien purifié par l’eau du Jourdain.

 

Verset 47

Description de la lèpre des vêtements : preuve que l’on ne parle pas d’une maladie qui s’attaque au système nerveux : des vêtements en lin ou en laine. L’Eternel nous a habillé d’une robe de fin fin blanc. Lorsque la lèpre s’attachait on devait aller se montrer au ss, enfermer couvrir sinon détruire le vêtement.

 

Au verset 52 on voit ce qu’il faut faire si la lèpre est «pernicieuse». 

L’eau a son application dans la purification

 

Lorsqu’on regarde l’oeuvre du ss, il vient d’abord pour «couvrir» l’impureté, on peut être guérit puis après être lavé on est déclaré «pûr».

Dans les plaies la chair vive apparaît, le symbole du cramoisi. Si mes péchés sont rouges comme le cramoisi, Dieu va nous les rendre purs blancs comme la neige.

 

Quand avions-nous le droit de nous présenter devant l’Eternel?

Si on était rituellement impurs on ne pouvait pas faire grand chose. LE symbole de ces personnes qui portaient le deuil montrent cette action salvatrice de Yeshoua qui nous a purifié de toutes ces impuretés. AMEN.

 

Il y a 2 cas de guérisons dans l’ancienne alliance  Naaman et Myriam

On attendait le vrai Souverain Sacrificateur qui est venu pour nousprurifier.

Qu’est-ce qui a purifier Naaman dans le Jourdain? Symbole du bapteme, le jourdain a purifié Naaman de ses péchés.

Osias rejeté, Myriam médisante, Naaman purifié par l’eau.

Symboles de la repentance et le bapteme des eaux.

 

Autre description

La robe de fin lin qui nous couvre doit peut-être être arrachée et jetée au feu, parallèle. Tout ce qui est trace de souillure rituelle ou autre ne peut régner avec le Messie.

 

La conscience de quelque chose qu’on aurait commis doit être retranchée.

 

Le Souverain Sacrificateur doit «couvrir» et on doit apporter une colombe, qui est devenue

 

Quand pouvons-nous nous approcher d eDieu ?

Rarement si pas jamais pour certains.

 

La résurrection

 

Tous nous sommes déclarés rituellement impurs et nous sommes vus comme «morts». Quand Yeshoua nous a rendus la vie ils nous a rendus vivants car nous avons le droit de nous présenter devant le Père qui est dans les Cieux, faire partie de son corps trois fois saints.

C’est comme ça qu’il nous a obtenu cette forme de résurrection d’entre les morts, résurrection spirituelle.

 

Luc 4:27

Yeshoua a tenu des propos dans une synagogue. Il dit qu’au temps d’Israël, aucun des lépreux de l’époque a été purifié à part un syrien qui a cru !

Yeshoua démontre que le Messie est venu : il est là en personne. Jean  Baptiste disait «ce sont les signes qui accompagnent la venue du Messie. Yeshoua démontre que c’est Lui.

 

Matthieu 10:8

Yeshoua donne cette mission «guérissez les malades, purifiez les lépreux, ...»

 

Suite à cela, on voyait que seul le Messie qui pouvait purifier les lépreux. Lorsque Yeshoua guérissait, il montrait qu’Il est l’Eternel dont la Torah parlait.

Les gens qui voient ces choses comprenaient que c’était Lui le Mashiah!

Si on se met à la place des sacrificateurs de l’époque, ils voient un ancien aveugle qui voit et qui vient se présenter devant eux, puis ils voient arriver un boiteux, une femme courbée, ils voient tous ces gens qui réintègrent la société.

Comme ces 10 lépreux disent c’est Yeshoua de Nazareth qui nous a guérit.

Les ss n’avaient jamais vu de guérison avec leurs yeux.

 

Actes 6:7

Une grande foule de sacrificateurs ont cru en Yeshoua à cause de toutes ces multiples guérisons miraculeuses où ces gens sont venus se présenter devant eux. Selon Moïse il fallait se présenter au Temple pour apporter l’offrande. A chaque fois, c’était Yeshoua qui les envoyait.

 

C’était un grand signe

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 482 invités et aucun membre en ligne