Top Panel
mardi, 17 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Semaine 16 au 23 août 2013

  • Catégorie parente: Prayerteam
  • Catégorie : Intercession
  • Mis à jour : samedi 17 August 2013 14:36
  • Publication : vendredi 16 August 2013 00:00
  • Écrit par Franck Courbet
  • Affichages : 887
  • 16 Aoû
Personne à contacter: 0

Shabbat Shalom à toutes et à tous. Voici notre nouvelle liste de sujets de prière pour Israël. 

Que le Seigneur vous bénisse richement

L'équipe d'intercession de BethYeshoua

"Je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière ;
Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples." (Esaïe 56:7)

 

Semaine du 16 au 23 août 2013

 1. Un nouveau Club Med prochainement en Israël

Un nouvel hôtel de luxe Club Med pourrait voir le jour d'ici quelques années

Le célèbre voyagiste français le Club Méditerranée envisage de rouvrir dans les prochaines années un hôtel de luxe en Israël après la fermeture de son établissement à Eilat en décembre 2012. Le projet pourrait prendre quatre à cinq ans à se réaliser, a précisé mardi à i24 news Kate Amsellem, directrice marketing du Club en Israël.

Fin juillet la direction du voyagiste s'est rendue en Israël pour visiter différents sites"entre Tel Aviv et Haïfa", mais toutes les options sont sur la table, a-t-elle ajouté.

Le Club Med a eu plusieurs établissements en Israël qui ont successivement fermé. Selon le groupe, l'hôtel d'Eilat le Coral Beach et le dernier en date du groupe dans le pays, ne correspondait plus aux critères de qualité de la chaîne. Depuis son arrivée à la tête du groupe de voyage, Henry Giscard d'Estaing a débloqué un milliard d'euros dans le cadre d'une politique de rénovation et de construction afin de relever le standing de ses hôtels.

La présence du Club Med en Israël remonte à 1961, année où la chaîne a ouvert son premier hôtel dans le pays. Le Club Méditerranée a de nombreux adeptes parmi les Israéliens friands de ce système de club de vacances. Un bureau dédié à la vente de séjours Club Med est installé depuis de très nombreuses années à Tel Aviv et "la chaîne a continué d'investir dans la publicité", a indiqué la directrice marketing du Club Med. .

Pour Mme Amsellem, deux raisons principales expliquent la présence de Club Med en Israël. L'une historique, et l'autre commerciale. Les fondateurs, MM.Blitz et Trigano, ont toujours manifesté un attachement à Israël et ont été également séduits par l'impact touristique de ce pays, a-t-elle expliqué. Selon le Bureau National des Statistiques israélien, le tourisme est en nette augmentation en Israël avec plus de 2 millions de touristes recensés entre janvier et juillet 2013..

 

2. Israël/tourisme : records battus

2 millions de touristes ont visité Israël dans les 6 derniers mois - un pays d'à peine 8 millions d'habitants!

Plus de 2 millions de visiteurs sont entrés en Israël entre janvier et juillet 2013, selon les chiffres du Bureau central des statistiques israélien.

L'été n'est pas encore terminé mais le record du nombre d'entrées de touristes en Israël a déjà été pulvérisé au cours du mois de juillet.

Au total, quelques 246 000 touristes qui ont passé plus d'une nuit dans le pays, sont entrés en Israël le mois dernier. C'Ester 2% de plus qu'en juillet 2012 et 4% de plus qu'en juillet 2011. Le Bureau central des statistiques israélien souligne l'importance croissante du secteur du tourisme ces dernières années. Plusieurs experts israéliens, cités par la presse locale, ont signalé que cette tendance suit une période de calme relatif en Israël sur le plan sécuritaire.

Sur les 2 millions de visiteurs de ces 6 derniers mois, 1.7 sont des touristes – une augmentation de 2% par rapport à 2011 et de 6% par rapport à 2010.

La plupart des touristes ont rejoint Israël par avion.

"Israël est un pays attractif, ce que les touristes montrent en venant ici", a commenté le ministre Uzi Landau lundi. "Le tourisme est un moteur essentiel de la croissance économique israélienne et nous continuerons à faire augmenter le nombre de touristes en Israël".

  • Gloire soit à D.ieu car le tourisme continue a augmenter dans le pays.
  • Prier pour le secteur du tourisme qui est essentiel pour l’économie israélienne.
  • Prier pour que ce secteur augmente encore et que les infrastructures se construisent dans le pays.
  • Prier pour la protection des touristes dans le pays.
  • Prier pour le tourisme dans le pays durant la période des fêtes en Israël.

 

3. Frappe dans le Sinaï: la presse israélienne doute de la version égyptienne

Qui a frappé dans le Sinaï?

La presse israélienne n'était pas convaincue dimanche par la théorie d'une attaque égyptienne à l'origine de la mort de quatre jihadistes vendredi près de la frontière dans le Sinaï, et penchait toujours pour l'intervention d'un drone israélien.

Samedi, le groupe jihadiste Ansar Beit al-Maqdess a affirmé qu'un drone israélien, intervenant en "coordination avec l'armée égyptienne", avait frappé ses combattants dans le Sinaï, faisant quatre morts.

Le porte-parole de l'armée égyptienne avait pourtant affirmé dès vendredi soir qu'il n'y avait "pas la moindre trace de vérité en ce qui concerne des frappes israéliennes à l'intérieur du territoire égyptien".

Selon le journal Haaretz, il ne s'agit pas de savoir si l'attaque était israélienne ou égyptienne, mais si le gouvernement du Caire a été prévenu.

"Sans réponse du gouvernement, il est difficile de savoir - en partant du principe qu'il s'agit d'une attaque israélienne - si (Israël) avait ou non informé les Egyptiens", écrit le quotidien.

Pour Yoav Limor, du quotidien Israel Hayom et réputé proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, "d'expérience, il est difficile de croire qu'une attaque de cette sorte puisse être menée en coordination avec les Egyptiens".

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a pour sa part affirmé "respecter totalement la souveraineté égyptienne" et "apprécier les efforts des militaires égyptiens pour lutter contre le terrorisme dans le Sinaï."

Le Sinaï, majoritairement peuplé de bédouins aux relations difficiles avec le pouvoir central, est devenue une base arrière de groupes islamistes radicaux pour mener des attaques contre Israël.

Depuis plus d'un mois et la destitution du président egyptien Mohamed Morsi, les attaques et les activités terroristes se sont multipliées dans la péninsule du Sinaï. Les autorités israéliennes sont en état d'alerte et ont déployé à Eilat, ville frontalière une batterie anti-missiles Iron Dome en juillet. La presse israélienne avait alors expliqué que ce déploiement visait à protéger la station balnéaire, où la saison touristique bat son plein, d'éventuels tirs liés aux opérations de l'armée égyptienne dans le Sinaï. Preuve de ce regain de tension l'aéroport d'Eilat a été fermé quelques heures jeudi soir sur ordre de l'armée israélienne.

Parallèlement, l'Egypte a intensifié ses opérations sur le terrain pour lutter contre les groupes radicaux armés qui opèrent dans le désert et a annoncé y avoir arrêté 103 combattants et tué 60 autres depuis Lévitique 3 juillet.


Le journal égyptien Al-Shorouk avait rapporté jeudi une alerte générale des forces égyptiennes dans le Sinaï en raison de l'Aïd al-Fitr, qui marque la fin du Ramadan.

  • Prier pour la zone du Sinaï, zone frontalière entre Israël et l’Egypte et qui est une zone en partie démilitarisée, mais très dangereuse car de nombreux terroristes se cachent et essaient de tirer en direction d’Israël, ou de rentrer illégalement dans le pays.
  • Prier pour les frontières israéliennes et les zones sensibles dans le pays.
  • Prier pour l’Egypte (stabilité, régime politiques etc…) et les événements actuels dans le pays.
  • Prier pour la communauté juive se trouvant en Egypte.

 

4. Aminzadhe : profil de la femme la plus puissante d'Iran

Rohani a nommé une femme comme vice-présidente ; une décision qui surprend en Iran et dans le monde.

Le nouveau président iranien Rohani, considéré comme "modéré" par la communauté internationale (en opposition à son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad) a nommé Elham Aminzadeh au poste de vice-présidente aux affaires juridiques, elle sera la première femme à occuper ce poste.

Hassan Rohani, a présenté cette semaine son nouveau cabinet. Certaines nominations, prometteuses d'ouverture et parfois surprenantes, ont attiré l'attention du peuple iranien et de l'opinion publique internationale. La vice-présidente aux affaires juridiques est à la Une de la presse iranienne.

Aminzadeh est professeur en droit et affaires publiques à l'université de Téhéran. Comme Rohani, Aminzadeh a étudié à l'étranger et obtenu un doctorat de l'université de Glasgow en Ecosse.

Une ouverture prometteuse pour les Iraniennes

La place de la Femme en Iran est un sujet particulièrement sensible pour les autorités de la République islamique. Si plusieurs femmes ont accèdé au pouvoir avec la révolution de 1979, elles ne représentent aujourd'hui que 9% des députés du parlement iranien.

Les femmes iraniennes ont attendu jusqu'en 1963 pour obtenir le droit de vote. Depuis, certaines ont pu être ministres ou ambassadeurs mais la position des femmes d'Iran en société est instable, et leurs droits restent limités.

Depuis la nomination en 1976 de Mahnaz Afkhami au portefeuille des Affaires étrangères, une première, peu ont été les femmes qui ont occupé de hautes responsabilités en Iran. Avec le début de la révolution islamique, celle-ci, accusée de corruption et blasphème pour ses prises de position féministes, est contrainte à l'exil. Elle vit toujours hors d'Iran depuis sa condamnation.

Mais parallèlement, la révolution islamique a étonnamment permis à beaucoup de femmes d'accéder au pouvoir par la suite en leur facilitant l'accès aux arcanes du pouvoir politique iranien. Masoumeh Ebtekar a été la première femme nommée au poste de vice-président en Iran, après avoir été porte-parole des étudiants responsables de la prise d'otages à l'ambassade américaine en 1979. Elle est aujourd'hui conseillère municipale dans la capitale iranienne.

De nombreuses femmes journalistes, activistes ou scientifiques, comme Tahereh Saffarzadeh, Azam Taleghani, Fatemeh Haghighatjou, Elaheh Koulaei et Fatemeh Javadi, sont membres du parlement et luttent sur la scène publique pour le Droit des Femmes sous le règne de l'Islam.

Cependant, en dépit de leurs efforts, seules 9 femmes siègent au parlement iranien sur un total de 290 députés.

  • Prier pour l’Iran, un des pays les plus hostiles à Israël.
  • Prier pour un régime politique plus ouvert et moins hostiles à Israël.
  • Que le Seigneur protège Son Peuple et Son Pays de toutes attaques en provenance d’Iran.

 

5. 26 prisonniers palestiniens libérés mardi soir

Les prisonniers ont été accueillis par Mahmoud Abbas à Ramallah, le Hamas à Gaza

26 prisonniers palestiniens ont été libérés dans la soirée mardi du centre de détention de Ayalon (sud de Tel Aviv), et ont été transferrés vers Gaza et Ramallah en Cisjordanie.

Les fourgons ont quitté la prison entre 21H00 et 22H15 heure israélienne pour prendre la route de Ramallah et de Gaza.

15 des 26 prisonniers ont transité vers Gaza par le point de passage d'Erez, et le Hamas au pouvoir les a accueilli sans cérémonie particulière, mais des drapeaux de toutes les organisations politiques et terroristes palestiniennes avaient été déployés autour d'Erez. A Ramallah les 11 détenus ont été reçu ar le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Les fourgons ont quitté la prison alors que des manifestants israéliens s'étaient rassemblés devant le centre de détention pour protester contre ces libérations.

Cette première vague de libération intervient comme un geste de bonne volonté des Israéliens à la veille de la reprise des négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens. Au total 104 détenus doivent. être libérés en 4 vagues successives au cours de 8 à 9 mois que doivent durer les négociations.

L'aspect positif de cette première vague de libérations est toutefois largement attenué par la décision des Israéliens de procéder à de nouvelles constructions à Jérusalem-Est et dans les territoires.

Ces libérations ont provoqué un tollé dans la société israélienne, mais malgré des plaintes la Cour suprême israélienne a levé mardi le dernier obstacle à leur libération en rejetant un appel contre cette décision présentée par Almagor, une association des victimes israéliennes.

Les libérations ont lieu de nuit. Les détenus sont transportés le plus discrètement possible dans des véhicules aux vitres teintées pour éviter qu'ils fassent des "V" de la victoire et manifestent leur joie durant leur transfert.

Mais qui sont exactement ces prisonniers qui vont être libérés ?

1. Fayez Mutawi al-Khur le plus ancien détenu incarcéré, a été condamné à la prison à vie en 1985 pour le meurtre de Menahem Dadon et la tentative d’assassinat de Salomon Abukasis deux ans plus tôt dans un marché de Gaza. Durant son incarcération al-Khur a été reconnu coupable d’avoir préparé l’assassinat du Premier ministre de l’époque Yitzhak Shamir. Il souffrirait de troubles mentaux en raison de longues périodes de mise à l’isolement.

2. Salah Ibrahim Ahmed Mugdad, membre du Fatah de Naplouse, a été arrêté en 1993 pour le meurtre d’un survivant de la Shoah âgé de 73 ans, Israel Tenenbaum, qui travaillait à l’époque comme agent de sécurité dans un hôtel. Mugdad a frappé Tenenbaum à la tête à l’aide d’une barre de fer et volé une télévision appartenant à l’hôtel.

3. Atiyeh Salem Abu Musa a été arrêté en 1994 pour le meurtre d’un survivant de la Shoah, Yitzhak Rotenberg, âgé de 67 ans. Musa a assassiné Rotenberg d’un coup de hache sur la nuque alors qu’il réparait le plancher de son lieu de travail à Petah Tiqva.

4. Ali Ibrahim al-Ra'I a été arrêté et emprisonné en 1994 pour le meurtre de Moris Eisenstatt, âgé de 79 ans qui était assis sur un banc dans un parc de Kfar Saba. Ra’i l’a frappé à la tête avec une hache.

5. Midhat Fayez Barbakh a été arrêté en 1994 pour complicité dans l’assassinat de son employeur, Moshé Beker, âgé de 61 ans. Barbakh, en compagnie de ses complices, a attendu l’arrivée de Beker dans sa propriété et l’a poignardé à mort à l’aide d’un sécateur.

6. Salameh Abdallah Musleh a été emprisonné en 1993 pour le meurtre d’un commerçant, Reuven David à Petah Tiqva. Musleh et un complice sont entrés dans la boutique de David, l’ont ligoté et frappé à mort avant de le voler.

7. Ala Eddin Ahmed Abu Sitteh et

8. Ayman Taleb Abu Sitteh ont été emprisonnés en 1994 pour le meurtre de David Dadi et Haim Weizman dans leur sommeil avant de couper leurs oreilles comme preuve de leur acte.

9. Yusef Abdel Hamid Irshaid a été arrêté en mars 1993 pour les meurtres de Nidal Rabo, Adnan Aj’ad Dib, Mofid Can’an, Tawfik Jaradat et Ibrahim Said qu’il suspectait de collaborer avec Israël. Après un interrogatoire violent, il a tué les cinq hommes. Irshaid a également été reconnu coupable de tentatives d’assassinats sur plusieurs autres personnes qu’il suspectait de collaboration avec Israël.

  1. Khaled Mohamed Asakreh a été inculpé en 1991 pour le meurtre d’une touriste française, Annie Ley, qu’il a poignardée alors qu’elle dînait dans le restaurant où il était employé.

Voici les noms des autres détenus qui seront libérés : Samir Nayef al-Na’neesh, Mustafa Othman al-Haj, Salah Mahmoud Mukled, Mohamed Abdel Majid Sawalha, Atef Izzat Sha’ath, Yusef Said al-Al, Mohamed Jaber Nashbat, Samir Hussein Murtaji, Hosni Faregh Sawalha, Faraj Saleh al-Rimahi, Esmat Omar Mansour, Nihad Yusef Jundiyeh, Mohamed Mahmoud Hamdiyeh, Jamil Abdel Wahab Natsheh, Taher Mohamed Zaboud, et Sabih Abed Hammed Borhan.

Qui décide ?

Un comité ministériel restreint a approuvé dimanche la libération de ces 26 prisonniers. « A la suite de la décision du gouvernement de reprendre les pourparlers avec les Palestiniens et la mise en place d’un comité ministériel restreint responsable de la libération des prisonniers pendant la durée des négociations, une réunion s’est tenue ce soir, » selon un communiqué du Bureau du Premier ministre publié à 23h dimanche.

Cette réunion a été présidée par le ministre de la Défense Moshé Ya’alon. Y participaient la ministre de la Justice Tzipi Livni et le ministre des Sciences Yaakov Peri (ancien chef des renseignements intérieurs israéliens, le Shin Bet). Le ministre de la Sécurité intérieure Yisthak Aharonovitch et le Premier ministre Benyamin Netanyahou font également partie de ce comité restreint ainsi que d’autres responsables sécuritaires comme le directeur du Shin Bet Yoram Cohen, le directeur de l’Administration pénitentiaire Aharon Franco ainsi que des représentants du ministère de la Justice, de Tsahal et d’autres services.

Le comité ministériel restreint décide en fonction des recommandations du Shin Bet quels sont les 104 prisonniers qui seront libérés et à quel moment précis. Il est également habilité à déterminer quels seront les détenus autorisés à retourner chez eux et quels seront ceux qui seront expulsés.

Les négociations de paix ont recommencé entre les palestiniens et Israël sous l’égide des Etats-Unis.

  • Prier pour la protection d’Israël et du gouvernement israélien durant ces négociations. Prier pour que le gouvernement israélien soit sous la pleine Sagesse de notre Seigneur.
  • Prier afin que le pays ne soit pas divisé, ni Jérusalem.
  • Prier afin que ces terroristes relachés ne soient plus une menace pour Israël.
  • En toute chose, demandons la volonté de notre Seigneur pour Son Peuple et Son pays.

 

6. Trois roquettes sur Eilat, une interceptée par le dôme de fer

Première interception au dessus de la ville balnéaire, inquiétudes pour les retombées sur le tourisme

Le système de défense Dôme de fer, déployé en juillet à Eilat, a intercepté une roquette visant une zone d'habitation de la ville, dans la nuit de lundi à mardi. Trois Israéliens, en état de choc après l'explosion en vol, ont été pris en charge par le service d'ambulance national Magen David Adom.

Un groupe salafiste du Sinaï a revendiqué l'attaque. Ce groupe, Ansar Beit Al-Makdis a déjà été visé, selon les médias étrangers, par l'armée israélienne vendredi alors que ses membres s'apprêtaient à tirer sur Israël.

Au total il semble que trois roquettes aient été tirées sur la ville balnéaire du sud d'Israël, deux ont explosé à l'extérieur de la ville. Il s'agit de la première fois qu'une alerte aérienne est entendue dans la ville.

Peu de temps avant l'interception, une sirène a été entendue dans la ville, remplie de touristes en pleine saison estivale. Les résidents ont indiqué avoir entendu les échos de autres deux explosions. L'armée israélienne et la police recherchent encore les débris des deux autres roquettes. L'aéroport d'Eilat, déjà fermé quelques heures jeudi par l'armée, a de nouveau fermé pendant deux heures en raison de la menace pour les avions.

Importante destination touristique

Noy, 22 ans, employé par un hôtel de la ville, a expliqué à i24news avoir entendu plusieurs explosions.

"Les gens couraient dans les escaliers après que la sirène a été activée" afin d'atteindre l'abri à l'étage inférieur, a-t-il raconté. "Pendant la sirène nous avons entendu les explosions."

Une touriste, interrogée par le quotidien Haaretz, a pourtant affirmé que les deux explosions à l'extérieur de la zone urbaine auraient été entendues avant le déclenchement de la sirène. "Nous avons cru qu'il s'agissait d'une météorite" a-t-elle expliqué.

Le maire d'Eilat, Meir Yizhak Halevi, a déclaré à la radio israélienne ne pas avoir observé d'exode des touristes après les explosions nocturnes, même si la multiplication des tirs sur la ville menace son industrie touristique. "A mon grand regret", a-t-il ajouté, "la ville est déjà habituée à ce genre d'incidents, et ces dernières semaines, nous sentons la tension dans la région".

Tsahal, qui a déployé une batterie du Dôme de fer à Eilat en pleine saison touristique, a mis en place un système relié aux capteurs installés sur la frontière israélo-égyptienne, une reconnaissance implicite d'une menace accrue du Sinaï.

Ce n'est pas la première fois qu'Eilat subit des tirs de roquettes cet été. Il y a environ un mois, une roquette a été tirée depuis le Sinaï en territoire israélien, et cinq jours plus tard Tsahal a découvert une roquette dans un terrain vague près d'Eilat. En avril dernier déjà, 2 roquettes avaient été tirées sur la ville, ne causant ni blessé ni dommage.

Menace salafiste

La ville balnéaire, destination touristique majeure pour Israël, a été plusieurs fois la cible de tirs de roquettes depuis la chute du président égyptien Hosni Moubarak en 2011. Ces tirs se sont néanmoins intensifiés ces derniers mois, et notamment depuis la destitution de l’ancien président Mohamed Morsi.

L'armée égyptienne mène depuis des combats contre les djihadistes islamiques dans la péninsule du Sinaï et les forces de sécurité égyptiennes ont annoncé mercredi y avoir arrêté 103 combattants et avoir tué 60 autres depuis Lévitique 3 juillet. Le journal égyptien Al-Shorouk avait rapporté jeudi dernier une alerte générale des forces égyptiennes dans le Sinaï en raison de l'Aïd al-Fitr, qui marque la fin du Ramadan.

Selon des média étrangers, Israël serait derrière un raid en Egypte vendredi dernier, sur la ville de Rafah, qui aurait éliminé une cellule terroriste qui s'apprêtait à tirer sur Israël. Suite à cet incident, les salafistes du Sinaï auraient appelé à tirer sur Israël et à venger les "martyrs". Le Jihad islamique palestinien a notamment appelé à une alliance avec les combattants d'Al-Qaïda présents dans la péninsule.

Le site d’information Daily Beast, citant des sources du renseignement américain, a de son côté rapporté samedi que des dirigeants d’Al-Qaïda basés dans le Sinaï auraient pris part à la conversation téléphonique à l’origine de la fermeture des ambassades occidentales au Moyen-Orient.

  • Prier pour la protection d’Israël, prier pour les différents dispositifs de protection mis en place pour la protection des populations et du territoire.
  • Prier pour une mise en place rapide de tous les dispositifs nécessaire pour protéger tout le pays.
  • Prier pour l’arrêt de ces tirs vers Israël et pour la destruction des stocks de missiles et d’armes ennemis

 

7. l'ITA condamnée à une amende pour refuser de jouer le jour du Grand Pardon

Yom Kippur, le jour le plus saint du calendrier, coutera à l'ITA 13 000 dollars.

Le refus de jouer un match contre la Belgique à Anvers Lévitique 14 septembre, jour du Yom Kippour (le jour le plus saint du calendrier hébraïque), coûtera à l'Association Tennis Israël (ITA) plus de 13 000 dollars.

L'équipe nationale de tennis d'Israël devait jouer contre l'équipe de Belgique à Anvers Lévitique 14 septembre dans le cadre des séries éliminatoires du Groupe mondial, le plus haut niveau des tournois de la Coupe Davis.

En raison de l'importance de Yom Kippour, qui est le jour de l'expiation et le jour le plus important de la religion juive, l'ITA a fait une demande pour changer la date du match.

Mais, l'Association du tennis belge a rejeté la demande de l'Israël, et ce n'est qu'après l'intervention de la Fédération internationale de tennis, qui parraine la Coupe Davis, que le tournoi a été reporté et prolongé jusqu'au 15 septembre.

La Fédération Internationale de Tennis a ordonné à l'équipe nationale israélienne de payer la somme de 13 000 dollars à l'équipe belge, pour les frais encourus par l'ajout d'une journée de tournoi, a rapporté le quotidien israélien Yediot Achronot.

"Cela s'est déjà produit dans le passé lors d'un match en Suisse qui était le jour de Rosh Hashana (nouvel an hébraïque), mais nous allons probablement avoir à payer les Belges," a répondu Shlomo Glickstein, PDG de l'ITA.

La Fédération Internationale de Tennis a déclaré dans un communiqué que l'ITA "a accepté d'indemniser la Fédération belge de tennis de tous les frais pouvant être encourus en raison des changements de calendrier".

8. Le Beitar Jerusalem ne jouera pas le Shabbat

L’Équipe de football de Jérusalem a annoncé sa décision de cesser de jouer le jour de repos juif, le samedi.

L'équipe de football Beitar Jerusalem, qui a tendance à faire les gros titres pour des affaires de hooliganisme et de racisme, plutôt que pour son jeu sur le terrain, a annoncé samedi qu'elle arrêterait d’organiser des jeux le jour de shabbat.

L'équipe a annoncé que les jeux auront lieu soit le samedi soir soit en semaine, conformément à une décision prise par le nouveau propriétaire du club, Eli Tabib.

"Le club est convaincu que ce changement est d'une importance capitale pour un certain nombre de raisons, parmi elles le désir d'accueillir une foule religieuse traditionnelle qui n'est pas en mesure d'assister aux matchs à domicile de l'équipe", indique un communiqué publié par le club.

"Parce que les matchs sont joués le samedi, de nombreux fans ont renoncé à venir au stade Teddy et à acheter un abonnement. Malgré le risque financier, Eli Tabib a décidé d'accueillir les fans et de permettre à d'autres groupes de venir aux matchs et d’encourager leur équipe", rapporte le communiqué.

  • Prier pour ces petits groupes, et équipes sportives qui veulent respecter les commandements de D.ieu.
  • Prier pour la communauté en diaspora, que le Seigneur protège et garde la communauté et qu’Il touche le cœur de Son peuple afin qu’il puisse rentrer en Eretz Israel.
  • Prier pour les nouveaux arrivants dans le pays (plus de 400 juifs français on fait l’alyah durant ces vacances d’été).

9. L’église et Israël

  • Prier pour les relations entre l’Eglise et Israël
  • Prier pour que l’Eglise puisse se trouver au côté du grand frère « Israël »
  • Prier pour la paix de Yeroushalaïm
  • Prier afin de lier les esprits d'aveuglement du peuple qui l'empêche de voir le Mashiah en Yeshoua
  • Prier afin de délier la population juive et les religieux de ces esprits de religiosité les empêchant de suivre la volonté de Dieu et de comprendre les écritures
  • Prier que Dieu lève une armée spirituelle pour son peuple (pour des intercesseurs engagés dans la prière et le combat spirituel, des consolateurs, des sentinelles, des réparateurs de brèches et des combattants)
  • Prier pour celles et ceux qui cherchent une assemblée ou un groupe messianique fidèle pour rester attaché au Seigneur sur base du fondement des prophètes et des apôtres
  • Prier pour le petit groupe de Lyon qui se retrouve 1x par mois.
  • Prier pour tous les petits groupes qui ont besoin de nourriture et aussi de direction de Dieu
  • Prier pour le pays et les autorités - « Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien. » (Jérémie 29:7) – « 1 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2  pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.  » (1 Timothée 2:1-2)
  • Prier pour que Dieu fasse lever et forme des serviteurs en Israël, en Belgique, en France, dans la vigne belge (leaders pasteurs évangéliques ou messianiques)
  • Prier pour tous les pasteurs qui prennent contact avec l’assemblée  « 33 Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte. 34  Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. » (Genèse 41:33-34)

Qui est en ligne ?

Nous avons 416 invités et aucun membre en ligne