Top Panel
lundi, 23 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Semaine 19 au 26 juillet 2013

  • Catégorie parente: Prayerteam
  • Catégorie : Intercession
  • Mis à jour : dimanche 21 July 2013 23:39
  • Publication : vendredi 19 July 2013 00:00
  • Écrit par Franck Courbet
  • Affichages : 847
  • 18 Juil
Personne à contacter: 0

Des rebelles syriens s’emparent d’un poste de Tsahal pendant quelques heures…

Deux Syriens armés, probablement affiliés avec les forces rebelles, ont infiltré un poste de surveillance de Tsahal (qui n’était pas occupé) dans la nuit de mardi à mercredi. Au cours d’une patrouille de routine, l’unité Nahal a pu observer les suspects à l’intérieur du poste d’observation de Tel-Faris. Puis, les soldats israéliens ont essuyé des coups de feu, tirés depuis les forces pro-Assad en Syrie: ces tirs visaient, semble t-il, les deux rebelles cachés dans le poste de Tsahal et non les soldats israéliens.
Mais l’unité Nahal n’a eu d’autre choix que de riposter avec vigueur. Pris de panique, les deux syriens qui occupaient le poste militaire israélien se sont enfuis avant que des renforts israéliens n’arrivent. Pendant ce temps, la zone était fouillée par les chiens pour chercher d’éventuels assaillants cachés dans la région. Plus tôt, mardi, quelques 25 obus de mortier ont explosé en territoire israélien.  Ces tirs « sont apparemment liés à la situation intérieure en Syrie », a expliqué un responsable de Tsahal à JSSNews, laissant ainsi entendre qu’Israël n’était pas visé mais que ces tirs résultaient de combats entre l’armée syrienne et les rebelles.
Alors que la guerre fait rage à la frontière, les vacances se poursuivent sur le Golan israélien…
Du côté syrien de la frontière, c’est toujours une intense et sanglante guerre civile qui mène l’actualité. Du côté israélien, la saison estivale et les vacances ont commencé dans toute leur splendeur.
La frontière israélo-syrienne est l’un des principaux points de repos d’Israël depuis des décennies, mais depuis 24 mois maintenant, il y a eu quelques incidents: la guerre syrienne s’exporte de temps en temps dans le camp israélien. Pour éviter le pire, Israël a renforcé sa présence militaire dans la région, Jérusalem a ensuite rénové la barrière de sécurité. L’armée surveille les évènements à la loupe, en gardant en vue les diverses factions combattantes.
Dalya Amos, porte-parole du Conseil régional du Golan, a expliqué à l’agence de presse Tazpit News Agence que la situation sécuritaire est en constante évolution. Elle souligne que Bachar el Assad a toujours le contrôle de la plupart des régions du centre de la Syrie, et est organisé pour mener une guerre à long terme. Les rebelles sont un groupe diversifié, sans direction centrale ou sans plans stratégiques combinés. Ils collaborent sur une base locale et limitée. Le passage de Kunetra, le seul point de passage entre Israël et la Syrie, est donc d’une importance stratégique pour Assad en raison du lien présumé qu’il signifie pour les Druzes du Golan ; raison pour laquelle il se bat vigoureusement pour reprendre le plein contrôle de la région.
Les combats n’affectent que très rarement la vie dans le Golan. Au cours de l’une des batailles de la région Kunetra, une partie du Golan a été fermée pendant quelques heures.
Dalya Amos souligne que l’effet de la guerre est avant tout une question de relations publiques. Les Israéliens suivent les informations  et sont effrayés par ces dernières, mais les habitants du Golan continuent de vivre et de savourer « les merveilles de l’été dans le Golan. »
Mardi, quelque 25 obus de mortiers sont tombés sur le Golan. Les manœuvres de Tsahal devaient se poursuivre toute la journée.
Lors de ma visite sur le plateau du Golan la semaine dernière, un obus de mortier a explosé du côté syrien, mais aucune alerte n’a résonné. Quelques instants plus tard, les gens étaient à nouveau là, à se détendre. Mais il est vrai qu’à cause de ces évènements, une chose à changé: quand on parle de partir à la cueillette des baies, on se rapporte aujourd’hui, de manière sarcastique bien entendu, à une « culture explosive. »
Au cours de la dernière décennie, le plateau du Golan a traversé un processus de développement, en particulier dans le domaine du tourisme. Ses habitants continuent leur routine quotidienne, en sachant que tout peut changer radicalement. On est conscient de la situation précaire et tous les préparatifs ont été mis en place en cas de détérioration de la sécurité.
Une question demeure – est-ce que l’ouverture du nouveau parc volcanique, un site géologique situé au pied d’un volcan de mille ans, signifie un changement orageux dans le Golan, ou plutôt un changement vers plus de calme et de sérénité ? Le temps nous le dira.


Prier pour les frontières israéliennes – protection des postes de sécurité et de frontières
Prier pour le personnel travaillant aux frontières.
Prier pour les zones sensibles dans le pays.

Israël autorise l'armée égyptienne à se renforcer dans le Sinaï


Israël a autorisé l'armée égyptienne à renforcer sa présence dans le Sinaï, zone théoriquement démilitarisée, en raison de la multiplication des attaques islamistes dans la région, a annoncé mardi le ministre de la Défense, Moshe Yaalon.
Conformément à l'accord de paix conclu en 1979 entre les deux pays, le Sinaï est largement démilitarisé.
“L'Egypte a fait une demande, une série de demandes récemment, pour que nous les autorisions à envoyer des renforts pour traiter ce problem”, a dit Moshe Yaalon.
“Tant qu'ils utilisent ces forces pour combattre le terrorisme, ce qu'ils font à notre demande, et qu'il ne violent pas le traité, nous leur permettons tout à fait de combattre les défis posés par les islamistes dans le Sinaï", a-t-il ajouté.
Les attaques de militants islamistes profitant du vide politico-sécuritaire se sont multipliées dans le Sinaï depuis la chute d'Hosni Moubarak il y a deux ans et demi, et ont redoublé d'intensité après la destitution de Mohamed Morsi.
Prier pour le Sinaï, prier pour que cette région plus que sensible soit plus sûre, plus sécurisée et plus militarisée afin de diminuer le nombre de terroristes ainsi que les risques de contrebande d’armes vers Gaza et les territoires dits-palestiniens

L’Alyah bat son plein, avec ou sans la grève au ministère des Affaires étrangères


C’est un vent de panique qui a saisi certains médias juifs français ces dernières semaines: « Israël nous lâche! L’Alyah de milliers de personnes serait gravement compromise » ou bien « le syndicat des employés du ministère des Affaires étrangères brise l’Alyah ». Intrigués, nous avons voulu élucider cette question à la source, auprès de responsables de l’Alyah de France en Israël. La réponse catégorique et sans ambiguïté nous a été donnée par Avi Zana, le directeur d’AMI (Alyah et Meilleure Intégration) : « rien n’empêche un Oleh de France de faire son Alyah à tout moment » et d’ajouter : « Tout juste, des démarches administratives de plus à régler une fois en Israël du fait de cette grève ». Avi Zana nous précise : « Nous nous préparons à l’accueil de milliers d’Olim cet été, notamment l’atterrissage d’un avion de ligne de 400 Juifs de France réalisant leur Alyah Lévitique 31 juillet prochain et à ma connaissance,  personne n’a annulé son départ»
Ces dernières semaines, la grève des employés du ministère des Affaires étrangères en Israël a soulevé un véritable vent de panique au sein d’une partie de la presse juive française.  « Des milliers de Juifs ayant bouclé leurs valises veulent quitter la France et rejoindre Sion au plus vite. Leur Alyah est dangereusement compromise » ou bien : « Est-ce qu’Israël nous lâche et renonce à nous ? »
Genèse 12:1-3
«Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. »En effet, les employés du Ministère des Affaires étrangères dans les représentations diplomatiques d’Israël à l’étranger sont en grève pour des revendications salariales.  Quelle incidence sur l’Alyah ? Les futurs Olim  ne peuvent obtenir leurs visas d’Alyah sur leurs passeports par les ambassades et consulats de l’Etat d’Israël à l’étranger. Notre première réaction a été : mais chacun peut se rendre en Israël librement et postuler pour l’Alyah une fois dans le pays. Toutefois, cela ne serait sans être accompagné de tracas administratifs.
Toutefois, pour en avoir le cœur net, nous avons voulu élucider cette question. Qui mieux que les responsables de l’Alyah en Israël pour nous renseigner ? Nous nous sommes donc adressés à Avi Zana, le directeur d’AMI (Alyah et Meilleure Intégration).
Sans laisser place à aucun doute, Avi Zana tranche : « Qui le désire peut faire son Alyah à tout moment ! Cette grève n’empêche personne de venir en Israël et de bénéficier de la Loi du Retour. Elle n’affecte en rien les droits des nouveaux Olim. Tout au plus, quelque démarches administratives supplémentaires une fois en Israël. »
Avi Zana nous explique la situation antérieure à la grève et qui reviendra une fois qu’elle sera terminée : « Avant même de se rendre en Israël, tout Juif peut bénéficier de la Loi du Retour et son passeport est tamponné d’un visa d’Oleh hadash. En quelque sorte, il est déjà israélien avant d’atterrir en Israël. C’est un miracle israélien, un de plus ! »
Question : Alors comment ça se passe concrètement  maintenant si les Olim ne peuvent obtenir ce tampon sur leur passeport ? Est-ce que cela signifie qu’ils ne peuvent pas bénéficier des prestations offertes aux candidats à la Alyah ?
Avi Zana: Aucunement ! L’Agence juive s’occupe toujours de leurs dossiers. Que je sache, le Ministère de l’Intérieur en Israël n’est pas en grève. Ils peuvent se rendre en Israël et obtenir le tampon sur leur passeport par le Ministère de l’Intérieur une fois leur droit à la Loi du Retour établi par l’Agence juive. Et ensuite, ils peuvent s’inscrire aux divers services offerts aux Olim Hadashim : carte d’identité, caisse de maladie, etc. Tout au plus, des démarches réalisées avant l’arrivée en Israël se feront ici et ça leur prendra quelques jours après leur arrivée.
Question. Justement si le nouvel Oleh doit entreprendre plus de démarches administratives par lui-même, comment doit-il s’y prendre ? Où intervenez-vous dans ce processus ?
Avi Zana : Il est évident que cette grève nous oblige à intervenir beaucoup plus dans l’accompagnement de l’Oleh. Nous avons des bénévoles, des familles d’anciens Olim qui accompagnent les nouveaux Olim dans leurs démarches et les aident. A ce titre, je souhaiterais solliciter vos lecteurs, des âmes généreuses, des volontaires pour se joindre à nos équipes de bénévoles une ou deux heures par semaine et qui effectueront cette tâche sacrée dans tout le pays, accompagner les centaines de familles de nouveaux Olim que nous attendons cet été. Ils peuvent se renseigner et nous contacter par téléphone ou sur notre site internet « pour être bénévole ». Nous avons des bureaux et des partenaires à Jérusalem, à Tel-Aviv, à Haïfa, à Beer-Shev’a, à Nataniya, à Raanana et à Ashdod.


Jérémie 23 :3
« Je rassemblerai le reste de mes brebis de tous les pays où Je les ai chassées ; Je les ramènerai dans leur pâturage»

Jérémie 16 :14- 16
« C’est pourquoi voici, les jours viennent, dit l Éternel, où l’on ne dira plus : « l’Éternel est vivant, Lui qui a fait monter du pays d’Égypte les enfants d’Israël! » Mais on dira : ‘l’Éternel est vivant, Lui qui a fait monter et qui a ramené la postérité de la maison d’Israël du pays du septentrion et de tous les pays où Il les avait chassés!’ Et ils habiteront dans leur pays. Voici, j'envoie une multitude de pêcheurs, dit l'Éternel, et ils les pêcheront; et après cela j'enverrai une multitude de chasseurs, et ils les chasseront de toutes les montagnes et de toutes les collines, et des fentes des rochers »

Esaïe 43:5-6
« …Je ramènerai de l’orient ta descendance et je te rassemblerai de l’occident. Je dirai au nord : Donne ! et au sud: Ne retiens pas! Fais venir mes fils de loin et mes filles de l’extrémité de la terre»Question : Avi Zana, est ce qu’une famille qui a vendu appartement et mobilier et s’apprêtait à faire son Alyah dans les jours qui viennent devrait attendre la fin de la grève ? Et au passage, cette famille devra dépenser ses économies pour trouver une location en France jusqu’à nouvel ordre.
Avi Zana : Absolument pas. C’est de l’irresponsabilité d’évoquer un soi-disant piège dans lequel seraient tombés les gens devant réaliser leur Alyah ces jours-ci et qui seraient contraints de la remettre. Ceux qui ont tenu de tels propos ne savent strictement rien de la réalité de l’Alyah et de la vie en Israël. C’est grotesque ! Tous les jours, nous répondons sur notre page Facebook ou par Internet à des gens trouvés par ces articles d’irresponsables. Même si des gens ont financé par eux-mêmes leur billet d’avion pour leur Alyah, une fois ici, ils nous présentent leur facture que nous transmettons à l’Agence juive qui leur remboursera l’intégralité de cette dépense – ceci depuis toujours, pas uniquement depuis cette grève. Avant la création d’AMI, je travaillais à l’Agence juive et régulièrement, nous réglions au cas par cas ces choses. Ce n’est pas nouveau.
Question : Que vous inspirent ces rumeurs  sur « l’Alyah compromise » ?
Avi Zana : A propos ces articles se souciant soit disant de l’Alyah, on a le sentiment que leur objectif est justement de saboter l’Alyah en surfant sur ce prétexte tout trouvé de la grève du ministère des Affaires étrangères et en exploitant d’autres problèmes de la société israélienne qui sont vrais de par ailleurs. « Des hymne de louanges et de souci à l’Alyah sur leurs lèvres, mais le maintien en exil par leurs actes »
Méir, vous êtes jusqu’à présent le seul journaliste de la presse francophone à nous contacter pour savoir ce qu’il en est de l’Alyah ces jours-ci, si cette grève a réellement affecté l’arrivée de nouveaux Olim. Personne de la presse juive de France ne m’a contacté pour m’interroger alors que tous savent qui je suis et comment entrer en contact avec moi.
Question : Etes-vous au courant de personnes ayant annulé ou repoussé leur Alyah consécutivement à cette grève ? Doit-on s’attendre à une diminution dramatique des chiffres de l’Alyah ?
Avi Zana : Non, il n’y pas de phénomène d’annulation d’Alyah plus que les années précédentes. Nous nous préparons intensément à l’Arrivée de milliers d’Olim cette année. Pour Lévitique 31 juillet prochain, nous attendons 400 personnes et aucun n’a annulé son Alya, que la grève soit terminée ou qu’elle se poursuive. Evidemment, nous préférerions qu’elle se termine, ce qui simplifiera les démarches pour ces Olim que nous attendons impatiemment.
Pour les personnes âgées et malades candidates à l’Alyah,  afin de ne pas leur porter atteinte, il y a ce qu’on appelle les commissions dérogatoires dans les représentations diplomatiques d’Israel à l’étranger qui étudient les dossiers et décident de faire exception et  d’accorder tous les services comme avant la grève.
Avi Zana tient à nous signaler que cet été, il y aura un grand rassemblement, la fête de l’Alyah Lévitique 15 aout prochain à Natanya. Tous sont invités, anciens et nouveaux Olim ainsi que les touristes qui ne le sont pas encore. Les équipes d’AMI seront présentes pour répondre à toutes les questions et pour célébrer dans la liesse le Retour à Sion, ce défi que notre génération a le privilège de relever.

L’Alyah est l’accomplissement de la Parole de Dieu : rien ne pourra l’empêcher de s’accomplir

Prier pour l’alyah, prier pour que toute la diaspora puisse prendre le chemin d’Israël
Prier pour ces 400 personnes qui rentrent au pays et commenceront une nouvelle vie en Israël, prier pour leur intégration
Prier pour les différentes organisations travaillant à l’alyah
Prier pour la construction du pays pour l’arrive massive de nouveaux immigrants

Pour Information
Nous espérons que ces articles vous permettront de comprendre la situation difficile et les temps difficiles pour Israël et pour le peuple juif. Continuez de prier pour Israël et la population (en Israël et en diaspora).
Une directive européenne anti-juive: le retour du « Judenrein » !
Une nouvelle directive antisémite publiée par l’Union européenne et ses 28 Etats-membres va désormais forcer Israël à reconnaître que la Judée-Samarie, aussi appelée par les arabes Cisjordanie, n’est pas partie intégrante de l’Etat d’Israël. Pas plus que Jérusalem-Est et le Golan. L’Europe veut interdire aux juifs le droit de vivre où les juifs le souhaitent et elle entend le faire savoir.
La directive, approuvée Lévitique 30 Juin, qui doit prendre effet dès vendredi, s’étend à «tout le financement, la coopération et l’octroi de bourses, de subventions de recherche et des prix » à des entités israéliennes à de Jérusalem-Est et de la Judée-Samarie.
Elle exige également que les contrats conclus entre les pays membres de l’UE et Israël aient désormais une clause stipulant que Jérusalem-Est et la Judée-Samarie ne font pas partie de l’Etat d’Israël.
Pour Jérusalem, c’est un « tremblement de terre » sans précédent. Une politique « contraignante ».
Le bureau du premier ministre et le ministère des Affaires étrangères seraient « grande tension et inquiétude » sur la façon de répondre à la clause territoriale, qui est susceptible d’être une pierre d’achoppement dans les relations entre Israël et l’UE.
La Radio de l’armée a indiqué que la directive s’appliquerait également aux hauteurs du Golan.
La nouvelle directive, lancé en Décembre par les ministres des Affaires étrangères de l’UE, est «en conformité avec la position de longue date de l’UE selon laquelle les implantations israéliennes sont illégales » a déclaré l’UE. Ce qui est faux, bien entendu, dans la mesure ou il n’y a jamais eu le moindre Etat Palestinien et que, dès lors, Israël n’occupe aucune terre d’aucun pays.
Dans une interview à la radio militaire, le ministre adjoint des Affaires étrangères Zeev Elkin a qualifié la décision d’inquiétante, et a dit qu’elle devrait renforcer la position des Palestiniens – en réduisant leur motivation à faire des compromis avec Israël dans les efforts de paix.
Le ministre du développement régional, Silvan Shalom, a dit que la directive est « parfaitement déconnectée » à « l’image de l’Europe vis-à-vis de sa compréhension du Proche-Orient. »
La directive, sera en vigueur jusqu’en 2020, et est conçue en partie pour interdire aux juifs de vivre dans ces territoires, à l’image de ce que faisait l’Allemagne Judenrein – purifiée de ses juifs. L’Europe veut donc une Palestine Judenrein.
Un responsable israélien a déclaré au Haaretz que «nous ne sommes pas prêts à signer cette clause » [Reconnaissant que les zones au-delà de la Ligne verte ne font pas partie d'Israël] dans les futurs accords avec l’UE, et a déclaré que ne pas signer pourrait faire cesser toutes les coopérations économiques, scientifiques, culturelles et sportives entre Israël et l’UE. »
A quand la construction de four crématoire en Syrie, en Jordanie et en Egypte pour y jeter les juifs qui refuseraient de quitter leurs maisons malgré les bruits de bottes des européens ?

L’union Européenne veut imposer son diktat sur les frontières d’Israël. – Par J. Vercors
L’union Européenne veut imposer son diktat sur les frontières d’Israël.
La grande donneuse de leçons qui a été incapable de régler seule le problème du Kosovo (Merci les USA ) récidive.
Selon l’UE, à partir de 2014, tous les accords entre l’Etat d’Israël et l’UE devront indiquer sans ambiguïté et explicitement qu’ils ne s’appliquent pas aux territoires conquis par Israël lors de la guerre des 6 jours en 1967 qui n’était que le résultat d’une guerre de légitime défense.
Les orientations anti Israéliennes de l’UE seront applicables à tous les prêts et projets financiers financés par l’Union européenne.
Cette initiative établit ainsi une distinction entre Israël d’une part et la Judée Samarie, Jérusalem-Est, la bande de Gaza et le plateau du Golan d’autre part, territoires appelés palestiniens ou syrien Libérés par Israël depuis 1967.
La directive de l’Union Européenne contre le Golan, la Judée et la Samarie est une attaque disproportionnée contre Israël. L’UE est-elle devenue une succursale de L’ONU, un nouveau théâtre de l’absurde ?
Alors qu’Israël n’est pas la seule région au monde où il y a un différend territorial, Israël est la seule région qui fait l’objet de ce genre de mesures de la part de l’Union européenne.
Par exemple, les marchandises originaires du nord de Chypre, du Tibet, du Cachemire, des régions de la Géorgie tenues par la Russie, les régions de l’Azerbaïdjan tenues par l’Arménie, le Kosovo et bien sûr le grand partenaire de l’UE, le Maroc.
« Quand il s’agit de territoires disputés, les Européens préfèrent s’attaquer à un petit pays comme Israël au lieu de s’en prendre aux états plus puissants par peur de représailles. »
Des territoires disputés sur lesquels la souveraineté d’un ou plusieurs États est généralement reconnue, et dont la souveraineté est contestée où revendiquée par ces États. Il en existe des centaines.
Quelques exemples :
• Îles Malouines : sous contrôle du Royaume-Uni, revendiquées par l’Argentine.
• Territoires du Nord : partie du Cachemire sous contrôle du Pakistan, revendiquée par l’Inde.
• Kouriles : les îles Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai, dites Kouriles du Sud, sont sous contrôle de la Russie depuis 1945, revendiquées par le Japon qui les appelle Territoires du Nord.
• Baengnyeong : île sous contrôle de la Corée du Sud, revendiquée par la Corée du Nord2.
• Arunachal Pradesh : État fédéré membre de l’Union indienne, revendiqué par la Chine.
Les Européens font une grave «erreur» car la directive porte atteinte à tout retour aux pourparlers de paix avec les Palestiniens.
C’est une initiative très inquiétante lancée à un mauvais moment, car elle ne fait que renforcer le refus des Palestiniens de reprendre les négociations.
L’Union européenne ferait mieux de s’abstenir de créer des blocages en prenant de telles mesures susceptibles de saboter tout accord futur.
Au lieu de cela, elle devrait se concentrer sur la promotion d’une politique de dialogue et de coopération entre Israël et l’UE.
Et si les Européens veulent vraiment s’inquiéter pour la paix et la stabilité dans la région, qu’ils commencent à régler des problèmes plus urgents, comme la guerre civile en Syrie (plus de 110 000 morts) et la course de l’Iran pour se doter d’armes nucléaires.
L’UE a peur, elle est en désarroi face à la crise économique ! Elle reste impuissante devant les vagues d’immigration musulmanes qui envahissent ses pays membres !
Les attentats de Londres, Paris ou Madrid sont là pour le rappeler, les islamistes sont partout.
L’UE toujours hésitante à mettre le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes, préfère jouer la complaisance avec les pires dictatures de la planète comme le Qatar et l’Arabie Saoudite pour raisons mercantiles.
Le sommet de l’Hypocrisie est atteint !

Des véhicules sans pilotes patrouillent aux frontières d’Israël
Grâce à une technologie développée par une équipe de l’Université Ben Gourion du Néguev (Beer-Sheva), des véhicules patrouillent auprès des frontières israéliennes… sans conducteur. Ils réduisent ainsi l’exposition des soldats.
Depuis 2008, une dizaine de véhicules sans conducteur, des Guardium, patrouillent auprès des frontières d’Israël et permettent d’éviter que des soldats ne se retrouvent en danger. Cette prouesse est permise par une technologie développée par l’équipe du professeur Hugo Guterman, fondateur et directeur du Laboratoire de Robotique Autonome et membre de l’Institut de la Sécurité Intérieure de l’Université Ben Gourion du Néguev, et financée par le ministère israélien de la Défense.
Le Guardium est un système autonome d’observation et d’interception, développé et fabriqué en Israël. Il est basé châssis de Tomcar, un véhicule tout-terrain de fabrication israélienne, capable de transporter des charges de 300 kg dont un grande variété de matériel électronique, d’armes et de systèmes de défense.
Il peut être actionné depuis un centre de commande, et il est capable de patrouiller sur des routes préablement déterminées sans intervention humaine. Dans le cas où il identifie une activité suspecte, il dispose d’une multitude d’options pour retenir les éléments suspects jusqu’à l’arrivée des soldats. Ses nombreux capteurs, ses microphones, ses haut-parleurs puissants et ses deux radios, sans oublier sa vitesse pouvant atteindre les 80 km/h font de lui un partenaire très fiable, capable d’effectuer des patrouilles dans des zones particulièrement dangereuses.
Le système actuel contrôlant le véhicule remplace à la fois le conducteur et l’observateur. Hugo Guterman travaille à présent sur la prochaine génération de véhicules autonomes, appelés Tomcar, qui emploiera un programme informatique plus complexe : « Le niveau le plus bas commande la voiture, en contrôlant la direction, le freinage et l’accélération. Le second niveau utilise le GPS pour la navigation et recueille des informations à partir de ses caméras et de capteurs. Le plus haut niveau rassemble ces informations et prend les décisions, surtout quand des surprises surgissent« .
Les soldats qui contrôlent ce véhicule sans pilote peuvent eux rester à l’abri, loin derrière les lignes ennemies. Ils peuvent ainsi garder leur sans froid puisque leur vie est protégée, et aborder de la meilleure la plus professionnelle et la plus efficace des situations critiques. Libérés d’une bonne dose de pression, les soldats peuvent calculer et réfléchir plus calmement et prendre la bonne décision. Ainsi, cette distance par rapport au champ de bataille protège les soldats, mais aussi la vie de civils innocents.
En plus d’être utilisé par l’armée israélienne, le système est actuellement en phase de test pour permettre de déneiger les rues de villes paralysées par le froid à l’étranger. Autre témoignage de son succès : le professeur Guterman a récemment été récompensé par l’AUVSI, Association for Unmanned Vehicle Systems International, pour son travail de pionnier dans le domaine des systèmes autonomes aériens, terrestres et maritimes.

L’église et Israël
Prier pour les relations entre l’Eglise et Israël
Prier pour que l’Eglise puisse se trouver au côté du grand frère « Israël »
Prier pour la paix de Yeroushalaïm
Prier afin de lier les esprits d'aveuglement du peuple qui l'empêche de voir le Mashiah en Yeshoua
Prier afin de délier la population juive et les religieux de ces esprits de religiosité les empêchant de suivre la volonté de Dieu et de comprendre les écritures
Prier que Dieu lève une armée spirituelle pour son peuple (pour des intercesseurs engagés dans la prière et le combat spirituel, des consolateurs, des sentinelles, des réparateurs de brèches et des combattants)
Prier pour celles et ceux qui cherchent une assemblée ou un groupe messianique fidèle pour rester attaché au Seigneur sur base du fondement des prophètes et des apôtres
Prier pour le petit groupe de Lyon qui se retrouve 1x par mois.
Prier pour tous les petits groupes qui ont besoin de nourriture et aussi de direction de Dieu
Prier pour le pays et les autorités - « Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien. » (Jérémie 29:7) – « 1 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.  » (1 Timothée 2:1-2)
Prier pour que Dieu fasse lever et forme des serviteurs en Israël, en Belgique, en France, dans la vigne belge (leaders pasteurs évangéliques ou messianiques)
Prier pour tous les pasteurs qui prennent contact avec l’assemblée « 33 Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte. 34 Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. » (Genèse 41:33-34)

Qui est en ligne ?

Nous avons 357 invités et un membre en ligne