mercredi, 19 June 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Bemidbar Les Nombres

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 15:30-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Genèse 41 :33-37 Diaspora de Joseph - Les songes (5) La préparation à la famine

La pensée messianique du jour

Les songes du Pharaon
La préparation de la famine
 
Dimanche 5 septembre 2010
 


Les rêves de Pharaon ont été racontés à Joseph puis interprétés par celui-ci. Dieu invite le Pharaon à mettre à la tête du pays un dirigeant 

Les rêves de Pharaon viennent de recevoir de la part de Joseph une interprétation favorable aux yeux de Pharaon. Arrive maintenant le temps de la préparation de tout le pays et du peuple à la famine et aux épreuves qui sont à la porte. On va voir aussi un double sens dans la Parole prophétique. 

 
« 33 Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte.  34  Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. 35  Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde. 36  Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d’Egypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine. 37  Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.» (Genèse 41 :33-37)
 

« choisisse »

ra’ah une racine primaire de voir, paraître, apparaître, regarder, montrer, pourvoir, voici, comprendre, remarquer, prendre garde, apercevoir, choisir, prendre connaissance, observer, être témoin, fixer les yeux, avoir une vision.
 
En tant qu’homme, le Pharaon doit prendre garde, prendre connaissance des décisions souveraines de Dieu, être témoin, fixer les yeux.
En tant que symbole de Dieu qui envoie le Messie, il va pourvoir en un rédempteur. 
 

La forme grammaticale hébraïque hofal est prophétique car elle cache derrière ce « choix », qu’un homme serait « exposé ». C’est comme si on demandait à un homme intelligent de venir s’exposer, de se montrer devant tout le monde, d'être élevé ... sur la croix. On a vu précédemment avec la dynastie des « pharaons bergers » les Hyksos qui avaient des origines sémites, que le Pharaon représente ici Dieu qui met en place Joseph, le Rédempteur pour le salut des peuples. Joseph représente ce Sauveur qui va donner sa vie pour le péché de l'humanité. Le peuple devra alors avoir les yeux fixés sur lui pour avoir la vie sauve. 
 
 
וְעַתָּה יֵרֶא פַרְעֹה, אִישׁ נָבוֹן וְחָכָם.
vehaham  nabon  iysh  faroh  yéreh  veatah
et sage intelligent homme pharaon choisisse maintenant 
(à lire de droite à gauche)
 

Un homme intelligent et sage 

Un homme intelligent et sage nous fait immédiatement penser à Yeshoua qui est la sagesse et qui a l’intelligence de l’Esprit de Dieu.
 
iysh nabon אִישׁ נָבוֹן Un homme intelligent : bene ou biyn est une racine primaire ayant donné « bina ». Biyn donne le sens d’intelligence, passer en revue, prendre soin, comprendre, habileté, discerner. La forme hébraïque Niphal est être intelligent, sage, habile à parler, éloquent, Isaïe 3:3 donne le sens d’habileté, initié à la science mystique.
La racine biyn signifie « comprendre », « raisonnable », « surveiller », « contempler ».
 
L’intelligence est comme on le sait l’attribut principal de l’Esprit de Dieu et même la tradition juive utilise 3 termes pour le décrire comme on le voit dans les 3 séfirot principaux qui se trouvent en Dieu :
 
Keter la couronne qui représente le Père 
Hohma la sagesse qui est l’image du Fils de Dieu
Bina l’intelligence qui représente l’Esprit 
 
La Rouah HaKodesh (L'Esprit Saint) donne :
-la compréhension des choses spirituelles au disciple, 
-la qualification à l’homme né de l’Esprit de surveiller tout se qui se fait dans les lieux célestes, sur la terre, 
-la vraie « raison » au croyant : un homme né de l’esprit n’est pas quelqu’un qui ne reste que dans les étoiles 
-l’adoration et la contemplation du Fils de Dieu 
 

La mise en place du Messie

La mise en place de celui qui doit préserver l’Egypte de la famine correspond en vérité à la mise en place prévue déjà avant la création, du Rédempteur Yeshoua HaMashiah pour le salut de son peuple et de l’humanité. L’expression « mettre à la tête » cache bien des significations hautement prophétiques et révélatrices du plan de salut pour l’humanité toute entière.
 
« Et qu’il le mette à la tête du pays d’Egypte ».
וִישִׁיתֵהוּ, עַל-אֶרֶץ מִצְרָיִם
mitsraïm  erets  al  viyshiytehou
 
viyshiytehou vient de la racine shiyth une racine primaire qui donne une multitude de sens et qui est à la base des verbes suivants : « mettre, donner, faire, réunir, fermer, poser(la main dessus), déposer, prendre, faire éclater, imposer, joindre, établir, porter, tourner, charger, fixer, désigner, fixer son esprit sur, faire attention, maintenir, prendre garde, retirer, jeter, s’arrêter, assiéger, frapper, apporter, épier, avoir des soucis, rendre tel, placer, observer, attacher, traiter, transformer, amener, dresser, appliquer, regarder attentivement, réduire, donner des soins, envoyer, couvrir, ravager, se ranger en bataille, rendre semblable à un désert, préparer une moisson.
 
Dans cette simple racine hébraïque placée dans le contexte de Genèse 41 on retrouve :
 
Dieu qui donne son Fils pour le salut de l’humanité
« 16  Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 :16)
 
Le Fils de Dieu qui est établi sur toute chose
« Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu; il m’a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d’Egypte. » (Genèse 45:8)  
« Car ainsi nous l’a ordonné le Seigneur: Je t’ai établi pour être la lumière des nations, Pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre. » (Actes 13:47)  
« 1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2 Dieu,  dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde » (Hébreu 1 :1-2)
 
Le Fils de Dieu qui a été fixé là 
« 22  Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David: quand il ouvrira, nul ne fermera; quand il fermera, nul n’ouvrira. 23  Je l’enfoncerai comme un clou dans un lieu sûr, et il sera un siège de gloire pour la maison de son père. » (Esaïe 22 : 22-23)
 

Lorsque Joseph est mis à la tête de l’Egypte, la Bible sous entend qu’il va : 

 
-Poser les mains sur son œuvre et sur son peuple
-Faire éclater la Gloire de Dieu
-Porter ou se charger des fardeaux
-Prendre garde à l’œuvre qui lui est confiée
-Retirer le peuple de la boue du péché
-Frapper, ravager : le Fils de Dieu a été ravagé, frappé pour nous
-Un rédempteur a été imposé par Dieu pour les nations (Mitsraïm)
-Épier les plans de l’adversaire
-Avoir des soucis pour nous
-Transformer notre vie
-Regarder attentivement comme une sentinelle
-Donner des soins comme un berger le fait à ses brebis
-Envoyer des ouvriers 
-Couvrir le péché
-Se ranger en bataille contre l’adversaire
-Préparer une moisson …des âmes
 
Il est absolument impossible de ne pas voir dans cette expression, le Messie Rédempteur et Sauveur de l’humanité : Yeshoua.
 
Une notion supplémentaire nous est montrée de manière extraordinaire dans l’hébreu de Genèse 1 : 1 avec le début de la Bible 
א בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ.
 
1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
 
Au commencement se dit Bereshiyt « vers la tête » « au commencement »
 

Bereshit : « il a été pourvu un Fils »

 
La racine shiyth précédée du préfixe Bar qui donne alors Bar shiyt ou Bereshit le premier mot de la bible hébraïque signifie qu’au commencement avant toutes choses, avant que le monde ne fut créé, un Fils avait déjà été prévu et établi, désigné et donné.
 
Yeshoua le Messie était déjà avant toutes choses ; Il est ce Fils prévu en Genèse 1 :1.
C’est aussi ainsi que Dieu avait pourvu un rédempteur pour l’Egypte et aussi pour le monde. 
 
Il est d’ailleurs curieux de constater que la racine grecque qui ressort de l’hébreux du mot shiyth est Thuo de tuer, immoler, égorger, offrir un sacrifice, sacrifier !
 
Cette notion de sacrifice se retrouve dans les sens de « shiyt » : fixer (sur la croix), frapper (le berger).
 
Pour arriver à la place que Joseph occupait là comme second de Pharaon il devait passer d’abord par plusieurs années comme esclave, comme serviteur souffrant tenté dans son corps, dans son âme et dans son esprit. 
 

Rosh Hashana

Quand Dieu demande à Pharaon à mettre en place un homme intelligent et sage, il montrait déjà Joseph qui symbolisait la tête, les prémices (Rosh) et l’aboutissement de sa présence en Egypte.
Après toutes ces années passées, abandonné de tous, voilà qu’il mettra en place quelque chose de nouveau.
C’est un temps de préparation avant le retour du vrai Rédempteur Yeshoua le Fils du Dieu Vivant.
 

re’shiyth  vient de ROSH 

commencement, prémices, d’abord, première, ancienne prospérité, commencer, principale, meilleur, chef, principal, premier état, les prémices, le plus excellent, le plus précieux
 
Ce mot vient de rosh du sens de secouer 
tête, sommet, chef, bras, chevet, premier, meilleur, chapiteau, surmonté, coin, faîte, entrée, chevelure, nouvelle lune, dénombrement, commencement, 
1) tête, dessus, sommet, partie supérieure, chef, principal, premier, total, somme, hauteur, front, le devant, commencement 
1a) tête (de l’homme, des animaux) 
1b) sommet, crête (de montagne) 
1c) hauteur (des étoiles) 
1d) chef, principal, tête (de l’homme, d’une ville, nation, lieu, famille, sacrificateur) 
1e) tête, front, devant, commencement 
1f) principal, de choix, meilleur 
1g) tête, chef de division, compagnie, bande 
1h) somme 
2) peuple venant du nord et mentionné avec Méschec et Tubal  Ezechiel 38:2,Ezechiel 38:3 39:1 
3) L’un des fils de Benjamin; il descendit en Egypte avec Jacob et les fils de ce patriarche. 
Rosch n’engendra pas de clan,  Nombres 26:38 sans doute parce que, comme Er et Onan, fils de Juda, il mourut sans laisser de descendance
 
 
«  Que Pharaon établisse (יַעֲשֶׂה, וְיַפְקֵד  yaasseh veyapeked) des commissaires (פְּקִדִים   pekidim) sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. » (Genèse 41 :34)
 
יַעֲשֶׂה פַרְעֹה, וְיַפְקֵד פְּקִדִים עַל-הָאָרֶץ; וְחִמֵּשׁ אֶת-אֶרֶץ מִצְרַיִם, בְּשֶׁבַע שְׁנֵי הַשָּׂבָע.
 
L’expression hébraïque semble insister sur une chose en utilisant un pléonasme ; elle est répétitive.
Le verbe établir « yaasseh veyapeked » est composé de deux mots qui veulent dire « déposer aux soins de » :
Le verbe laassot dont la racine est asah : hve « faire, disposer, exécuter, préparer, produire, acquérir (une propriété), désigner, ordonner, instituer, employer, se servir de » et un mot de racine pakad :  « faire une surveillance, commettre, déposer aux soins »
Les commissaires sont tirés d’un mot qui a la même racine pakad : paqiyd  « commissaire, commandement, employé, chef, inspecteur, diriger, délégué, préposé, fonctionnaire »
 
 

Une récolte de 20% en plus pour 7 ans

La récolte : image de la restitution
« …pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance. » (Genèse 41 :34)
 
Le nombre « cinquième » est utilisé dans la forme intensive active c’est-à-dire sous une forme « exagérée ». Pourquoi ? Parce que cette cinquième partie « en plus » correspond au prix de la restitution après frustration de ce qui appartient à Dieu.
 
Si le jugement de la famine vient pour 7 ans, chiffre de Dieu, c’est parce que cela vient de Dieu. Si cela vient de Dieu c’est à cause du péché. Il faut donc payer, restituer à Dieu ce qui Lui est dû. Si Yeshoua a tout payé, les enfants de Dieu qui croient en Lui ne seront pas jugés. Les incrédules devront quant à eux payer le prix de la restitution
 
Lévitique 5:16  « Il donnera, en y ajoutant un cinquième, la valeur de la chose dont il a frustré le sanctuaire, et il la remettra au sacrificateur. Et le sacrificateur fera pour lui l’expiation avec le bélier offert en sacrifice de culpabilité, et il lui sera pardonné. »
Lévitique 6:5  (5-24) « ou la chose quelconque sur laquelle il a fait un faux serment. Il la restituera en son entier, y ajoutera un cinquième, et la remettra à son propriétaire, le jour même où il offrira son sacrifice de culpabilité. »
Lévitique 27:31  Si quelqu’un veut racheter quelque chose de sa dîme, il y ajoutera un cinquième.
 
Pendant l’abondance, il fallait économiser 20% de la production soit une part sur cinq.
MONT, MONTAGNE, COLLINE, PERSONNE ELEVEE OU EMINENTE 
Le cinquième jour Dieu a créé tous les animaux.  
 

L’incrédulité a un prix : celui de la restitution de 20%

 
Dieu nous a tout donné. Si le jugement de la famine vient pour 7 ans, chiffre de Dieu, c’est parce que cela vient de Dieu, à cause du péché.  Il faut donc payer, restituer à Dieu ce qui Lui est dû. Si Yeshoua a tout payé, les enfants de Dieu qui croient en Lui ne seront pas jugés.  
MAIS : les incrédules devront quant à eux payer le prix de la restitution : 1/5
 
Dans la tradition, le chiffre 5 est caractéristique de l'homme. Selon la Bible, il est le symbole de la grâce. Mais il est aussi associé à l'homme en général possédant un caractère instable de dualité. 
Lévitique 5 se retrouve également dans le corps humain: les cinq doigts de la main et des pieds, les cinq sens le toucher, le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue, les cinq membres les deux bras, les deux jambes et la tête, le buste étant le centre.
On peut donc apercevoir dans Lévitique 1/5 exigé par Dieu le Corps du Messie, la Kehila, les 5 membres, les 5 dons de l’Esprit, etc.  
 

Le chiffre 5 : la Kehila avec son Messie à sa tête

Dans la tradition, le chiffre 5 est caractéristique de l'homme. Il serait le symbole de la grâce et associé à l'homme il possède un caractère instable de dualité (2+3).
Lévitique 5 se retrouve également dans le corps humain: les cinq doigts de la main et des pieds, les cinq sens   le toucher, le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue, les cinq membres   les deux bras, les deux jambes et la tête, le buste étant le centre.  On peut donc apercevoir dans Lévitique 1/5 exigé par Dieu l’apparition du Corps du Messie, la Kehila, les 5 membres, les 5 dons de l’Esprit, etc.  Le cinq étant un chiffre d’une dualité «instable », il représente la grâce et l’esprit et non la rigueur mathématique des mots, il signifie « un certain nombre ».  Les "5" livres de Moïse ne peuvent jamais rester isolés du reste des 66 livres de la Bible. La Torah, l'instruction de Dieu à son peuple est constitué de plus que les 5 livres de Moïse. 
 
La rédaction de Beth Yeshoua
 
Lire aussi : 
 
http://www.bethyeshoua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=496:songes&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197
 
http://www.bethyeshoua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=521:songes&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197
 
http://www.bethyeshoua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=522:songes3&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197
 
Diaspora de Joseph - Les songes (4) Le deuxième rêve du Pharaon 
 
Diaspora de Joseph - Les songes (5) La préparation de la famine 

Qui est en ligne ?

Nous avons 172 invités et aucun membre en ligne