Top Panel
jeudi, 21 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Bereshit - A un commencement

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Téléchargez nos documents PDF (optimisé pour Chrome)

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • Notre chaîne multimédia

    Toutes nos vidéos par catégorie

  • Comptoir d'église

    Nos livres et nos produits d'Israël (en construction)

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Personne à contacter: 0

Etude Biblique sur Exode 3 :14

hyha rsa hyha

traité n° 19 édité par le centre Messianique de Paris – Bruxelles

" La Voix de l’Israël Messianique " 1987 Paul Ghennassia

Je suis celui qui suis

C’est dans le désert, près d’un buisson en flammes et qui pourtant ne se consume pas, que Moïse va apprendre à connaître l’Eternel par la révélation de son " NOM " et recevoir de Dieu les moyens d’action pour sauver le peuple d’Israël esclave en Egypte. C’est dans la Bible, ce buisson ardent inconsumable, que jamais personne n’a su éteindre parce qu’elle est LA PAROLE DE DIEU, et c’est par son Esprit-Saint qui est comme un feu, que le Seigneur nous révèle, comme à Moïse, les merveilles cachées sans son " NOM " ! Avec respect et affection, approchons-nous de SA PAROLE pour y découvrir l’infinie richesse de Sa Grâce !

La base de notre étude sera Exode 3 :14 : " Dieu dit à Moïse : "JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il ajouta : c’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle " JE SUIS " m’a envoyé vers vous ". La traduction en français est incorrecte, on ne devrait pas dire " celui qui suis " mais " celui qui est " Ehyéh asher Ehyéh( hyha rsa hyha ) il y a là 2 fois le mot " Ehyéh " qui veut dire " Je Suis " tandis que " ashér " se traduit par " qui ", et la traduction littérale est, sans hésitation possible : " JE SUIS QUI JE SUIS ". Ce mot " Ehyéh "hyhaJE SUIS est le véritable NOM de DIEU, c’est Lui-Même qui s’appelle ainsi : Tu diras aux enfants d’Israël : JE SUIS m’a envoyé vers vous " ; remarquons en passant que le temps de ce verbe " je suis " est indéfini, il signifie également : j’étais, je suis, je serai, il couvre donc le passé, le présent et l’avenir. Par ailleurs, nous trouvons ce même " JE SUIS " dans la bouche du Seigneur Jésus dans ses affirmations Messianiques :

  • Avant qu’Abraham fut, JE SUIS (Jean 8 :58)
  • Mais il leur dit : JE SUIS, n’ayez point peur ( Jean 6 :20 = traduction littérale)
  • JE SUIS le Messie (Jean 4 :26)
  • JE SUIS le Pain de vie (Jean 6 :35)
  • JE SUIS d’En Haut (Jean 8 :23)
  • JE SUIS la Lumière du monde (Jean 9 :5)
  • JE SUIS la Porte des brebis (Jean 10 :7)
  • JE SUIS le Bon Berger ( Jean 10 :11)
  • JE SUIS le Fils de Dieu (Jean 10 :36)
  • JE SUIS la Résurrection et la Vie (Jean 11 :25)
  • JE SUIS le Maître et Seigneur (Jean 13 :13)
  • JE SUIS le Chemin, la Vérité, la Vie (Jean 14 :6)
  • JE SUIS le Vrai Cep de la vigne (Jean 15 :1)

Le Dieu qui a parlé à Moïse est le même qui parle dans le Nouveau-Testament et quand on considère que YECHOUA, qu’on appelle en grec Jésus, a été et est réellement tout cela, il est bon de réfléchir à ses paroles : " Si vous ne croyez pas ce que JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés ! (Jean 8 :24)

JE SUIS ! Aucun autre mot ne peut exprimer si parfaitement la vérité révélée et le mystère infini de la nature du vrai Dieu !

JE SUIS ! Signifie qu’IL est existant pat Lui-Même, le seul ETRE réel, éternellement présent et la Source de toute réalité. Incomparable, sans limitation, IL se suffit à Lui-Même, IL est immortel, IL est éternel et IL ne change absolument pas. IL EST CE QU’IL ETAIT ET IL EST CE QU’IL SERA. !

JE SUIS QUI SUIS ! JE SUIS celui dont personne ne peut connaître ni prononcer LE NOM, ce qui préserve beaucoup SA Nature cachée d’une recherche curieuse et présomptueuse . La révélation que Dieu fait de SON NOM est le refus de livrer SON NOM ! Ne veut-IL pas dire par là qu’IL ne se laisse figer par aucune étiquette humaine ? La créature n’aura jamais de prise sur LE CREATEUR !

Dans le verset suivant, Dieu dit à Moïse : " Tu diras ainsi aux fils d’Israël : L’ETERNEL, le DIEU de vos pères… m’envoie vers vous " Exode 3 :15. Le mot traduit en français par l’ETERNEL, c’est en réalité " YAHAVEH " hwhy .

EHYEH veut dire : JE SUIS (c’est la première personne du verbe être)

YAHAVEH veut dire : IL EST (c’est la troisième personne du même verbe)

DIEU s’appelle " EHYEH (JE SUIS) à la première personne parce que c’est LUI qui parle de LUI-MEME. Nous, nous l’appelons " YAHAVEH " (IL EST), à la troisième personne, parce que c’est nous qui parlons de LUI, et dans nos versions françaises excellemment rendues par le mot " L’ETERNEL ".

YAHAVEH c’est la forme causative du verbe " HAVAH " qui signifie " être " ou plus exactement : " IL EST , IL VIT, IL FAIT ETRE " , la racine de ce mot est à la fois " ETRE " ety VIVRE ", c’est " L’ETRE " dont le principal attribut est l’existence éternelle. " IL EST " ce qui exprime l’impossibilité de donner une définition adéquate de DIEU et souligne la transcendance de ce DIEU que l’homme ne peut véritablement nommer !

En hébreu, ce mot " YAHAVEH " se présente sous la forme d’un Tétragramme :

hwhy= YHVH

formé de 4 consonnes sur lesquelles des voyelles furent placées YaHaVéH.

Si quelque fois le Tétragramme sacré été transformé en Jéhova, c’est là une erreur provenant d’une inversion des voyelles, avec le mot " ADONAI " (SEIGNEUR) afin d’éviter de prononcer le NOM SACRE !

Dans la liturgie Juive, on ne prononce jamais ce Nom de YaHaVéH, par crainte et révérence, on le prononce donc " ADONAI " (SEIGNEUR) ou plus souvent, " HASHEM " (LE NOM) ; pourtant il semble que dans l’histoire biblique, bien des personnages importants par leur foi, consécration ou service pour l’Eternel, portaient dans leur nom, la racine même du NOM DIVIN : exemple, Yéhochoua (Josué), Yérémya (Jérémie), Yosaphat (Josaphat), etc…

La Bible nous montre aussi que souvent SON NOM " YAHAVEH " est ajouté à un qualificatif montrant son action exemple :

YaHaVéH ROHIE = L’Eternel mon Berger

YaHaVéH ROPHECA = L’Eternel qui te guérit, etc…

Aussi il n’est pas étonnant que plus tard, l’Eternel , ayant décidé de sauver les hommes par une action directe ait pris UN NOM en rapport avec ce qu’IL est et ce qu’il FAIT : YECHOUA (L’ETERNEL SAUVE) en d’autres termes IL a révélé SA PERSONNE ET SON ŒUVRE en YECHOUA. Combien alors le " JE SUIS " de l’ETERNEL prend toute sa saveur, sa valeur, dans la bouche de YECHOUA (ewsy) notre Messie quand il dit : " Avant qu’Abraham fut, JE SUIS ", c’est-à-dire, JE SUIS CELUI QUI ETAIT, QUI EST, ET QUI SERA, CELUI QUI EST VENU TE SAUVER !

AGUR

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 2384 invités et aucun membre en ligne