Top Panel
lundi, 23 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi
Personne à contacter: 0

La pensée messianique du jour

Joseph en Egypte – Israël dans les nations 10ième partie

La Diaspora de Joseph en Egypte

Dimanche 26 juillet

Le spirituel n’est pas le premier

L'histoire prophétique de Joseph, la Bible toute entière elle-même nous présente des personnages bibliques donnés par Dieu pour un but précis et unique : annoncer le Mashiah. Elle nous donne cet exemple extraordinaire et tout-à-fait unique de de personnage qu'est Joseph comme une préfiguration du Messie qui va (re)venir dans les temps futurs.

Mais pourquoi faut-il donc qu’il y ait une histoire humaine terrestre qui passe avant la vraie histoire spirituelle ?

La Bible nous prévient d’une réalité spirituelle claire : d’abord le charnel et après le spirituel.

« 45 C’est pourquoi il est écrit : le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. 46  Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. 47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. 48  Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. 49  Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. » (1 Corinthiens 15 : 45-49)

Cette parole de 1 Corinthiens 15 nous donne plusieurs aspects de la relation entre le spirituel et le charnel.

Le côté négatif du "charnel", celui qui ne peut hériter du salut

Ce charnel là, la "chair" - ne peut hériter du salut. Si la chair est chair et ne peut pas compendre les choses spirituelles, de même nous qui sommes charnels "sanguins" et qui avons décidé de garder encore bien en vie notre "vieil homme" sans avoir voulu le faire mourir, nous n'hériterons pas du Royaume de Dieu. 

Romains 6:6 : "sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché"

Ephésiens 4:22 : (4-21) à vous dépouiller, (4-22) eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses

Colossiens 3:9  Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres ;

Ce charnel là est vendu au péché : il court après le péché, il le recherche avidemment, il en a besoin, tout comme le porc représente typologiquement le péché et qui a besoin naturellement de la boue pour s'y vautrer.

Le côté positif du charnel : le "terrestre" de l'histoire biblique d'Israël qui vient AVANT le céleste

Ce charnel là est le charnel historique, terrestre. C'est l'histoire terrestre vécue vraiment par des personnages bibliques. Ces cinq versets de 1 Corinthiens 15 donne encore aussi un tout autre aspect de la relation entre le spirituel et le charnel : les histoires "bien charnelles" données par la Bible sont autant d'exemples qui nous ont été donnés à nous qui sommes parvenus à la fin des temps. Si Joseph a bien été envoyé par Dieu Lui-même en Egypte pour sauver le peuple juif de la famine, ce même Joseph est une préfiguration du Mashiah qui devait arriver des siècles plus tard. En ce sens là le charnel (Joseph en Egypte) est venu AVANT le spirituel (YESHOUA).

Toutes les histoires "charnelles" vécues par le peuple d'Israël, tous les personnages qui ont réellement existé, Josué, Caleb, Goliath, Samson, Paul, Moïse, Pierre, Jean, Adam, Eve, Déborah, Naomie, Orpa, etc. toutes les guerres, toutes les déceptions, amertumes, joies, gaités, toutes les invasions, tout, vraiment tout indique dans la Bible que l'on peut lire la PAROLE DE DIEU, PAR l'ESPRIT et comprendre suivant diverses interprétations données par la Rouah HaKodesh. Ce n'est pas à l'homme à s'inventer des interprétations qui lui sont agréables et personnelles mais c'est selon ce que Dieu veut lui révéler. Et ce que Dieu va révéler, surtout à l'heure actuelle de la fin des temps, c'est tout ce qui touche au Messie.

Nous pouvons dès lors déclarer que TOUT, absolument tous les personnages bibliques annoncent soit une réalité future soit une réalité spirituelle.

Pourquoi Joseph a-t-il été enlevé, pourquoi il a souffert, pourquoi a-t-il été tenté par la femme de Potiphar, pourquoi le Pharon lui a donné un autre nom, pourquoi il a été mis en prison, pourquoi il a été accusé injustement, vendu aux ismaélites pour 20 sicles d’argent, le prix d'un esclave, pourquoi c'est Judah qui s'est sacrifié pour Benjamin ?

Un secret bien gardé

Dieu, dans la représentation typologique du Messie, a voulu, dans l'entièreté de sa Parole, garder un secret ! Toute la Bible est remplie de secrets biens gardés que Dieu veut révéler à ses prophètes. Même l'apôtre Paul nous livre son secret : celui de procéder par tâtonnement" pour arriver à le percer. Celui qui cherche trouve et à celui qui frappe, on ouvrira.

Pourquoi Dieu cache-t-il ces choses et pourquoi ne pas parle-t-il pas en clair ?

Sans la Foi il est impossible d'être agréable à Dieu : Hébreux 11:6  Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Sans la Foi, il n'était pas nécessaire que le Messie Yeshoua soit venu donner sa vie en rançon pour nous sauver. Sans la Foi, nous avions le loisir de consulter la Bible comme un mode d'emploi, nous même nous aurions été comme une carrosserie de voiture abimée et dont le mode d'emploi de la réparation aurait été mentionnée dans un livre quelconque. Plus besoin de Foi puisqu'il ne suffirait plus que d'aller consulter son mode d'emploi. A quoi bon alors le sacrifice sanglant et atroce du Fils de Dieu sur la croix romaine ?

Dieu a voulu cacher ces choses à son peuple en « habillant » Joseph d’une autre culture, d’autres habits, marié à une femme non juive avec qui il a eu des enfants non juifs : le BUT = mettre à l'écart le peuple juif pendant un temps limité : celui de l'annonce au monde entier du salut des non juifs : les nations. Maintenant que c'est presque chose faite, le regard de Dieu peut revenir à nouveau sur son peuple et provoquer la réalisation de la prophétie de Genèse 45 : 1 à 8.

Dieu a voulu souverainement cacher ces choses aux sages et aux intelligents (les juifs qui avaient reçu la Torah sont ceux à qui ont été donnés les oracles de Dieu "Il est grand de toute manière, et tout d’abord en ce que les oracles de Dieu leur ont été confiés" Romains 3:2) et Il a voulu les révéler aussi aux enfants (les goim, les gens peu instruits ou ceux qui erraient dans le monde sans Dieu, ceux qui ont été enfantés sur la racine de la Foi par la mère : Israël et qui dépendent d'eux. "En ce moment même, Yeshoua tressaillit de joie par la Rouah Hakodesh (l'Esprit Saint), et il dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi." Luc 10:21

Lorsque Yeshoua parle, c'est la Parole de Dieu incarnée - DIEU EN PERSONNE - qui parle.

"Celui-ci est mon Fils Bien Aimé en qui j'ai mis toute mon affection : Ecoutez-le" (Matthieu 3:17)

Beth Yeshoua

Jacques Sobieski

Qui est en ligne ?

Nous avons 305 invités et un membre en ligne