Top Panel
mardi, 02 June 2020
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à
A+ R A-

Suivez-nous sur Youtube

La parasha messianique pour les nuls

Calendrier juif 5780

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Messianiques Francophones Unis

Compte de l'OMER

Shavouot dans :
(Jours)
(Heures)
(Minutes)
(Secondes)
Personne à contacter: 0

La pensée messianique du jour

Shoftim "les juges" parasha 2 Eloul 5769
Shabbat samedi 22 août 2009 2 Eloul 5769

Parasha Deutéronome 16:18 à 21:9 Esaïe 51:12 à 52:12

Shoftim 

Tu établiras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l’Eternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus ; et ils jugeront le peuple avec justice."

"Shafat" invite certaines personnes à prendre leurs responsabilités pour "gouverner", "défendre", "punir", "agir comme un législateur de Dieu ou des hommes", "décider", "juger", "exécuter un jugement", "entrer dans la controverse", "plaider", "alléguer".

Lorsque Dieu donne à son peuple ses commandements et ordonnances et qu’Il veut établir des juges, la racine au singulier shafat et son pluriel nous donnent des indications sur la Justice de Dieu.


Dans la conjugaison "nifal" on a la même forme au participe et au parfait. Le nifal est la conjugaison réfléchie de l'action simple, une forme simple passive. Shafat signifie alors parfois "être jugé" (Poel) et même parfois "adversaire de la loi" (participe).

On peut y voir plusieurs sens profonds cachés comme celui où Dieu est au-dessus de sa propre loi car aucune loi n’est supérieure à celle de l’amour. Même un juge peut devenir alors adversaire de la loi en déclarant une coupable, libre. C’est ce qu’a fait notre Sauveur Yeshoua HaMashiah : pour nous, Il s’est fait malédiction et a été cloué sur la croix, a pris tous nos péchés. De Juge qu’Il était, il est devenu l’accusé !

La racine au singulier "shafat" (Juge): Shin (le méprisé), (Une des Faces de Dieu), Tet (boue, limon, argile) devient au pluriel "shoftim" avec la lettre "o" (le vav symbolisant le Fils de Dieu). (Jacques 4:12)

Quand nous sommes "plusieurs" (pluriel), Yeshoua (Vav) vient au milieu de nous ! "Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux" (Matthieu 18:20) Hallelouyah ! Que Toute la Gloire Lui revienne en ces jours merveilleux du salut gratuit offert à toute créature sous le ciel !

AMEN !

La Rédaction

Qui est en ligne ?

Nous avons 496 invités et aucun membre en ligne