Top Panel
samedi, 07 December 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à
A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi
Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0
Commentaires: Illustration flagrante de l'importance de la compréhension de l'hébreu biblique qui montre Yeshoua partout.

agneauLa pensée messianique du jour

Le Pain de Vie
L’Eternel, le Seul Vrai Dieu, est mon Berger

« L’Eternel est mon Berger » le Psaume 23 est l’un des plus connus de toute la bible. Si quelqu’un n’a que peu de mémoire pour mémoriser les versets de la Bible, ce psaume reste quand même celui qui est mémorisé par le plus grand nombre de croyants juifs et non juifs. Il nous est si familier que les enfants récitent souvent par cœur avec une grande aisance pourtant il révèle des grands trésors que l'Eternel révèle si on se donne la peine de creuser un temps soit peu la langue hébraïque. En première lecture, ce psaume montre la bonté de Dieu envers ses créatures, ses enfants, ses brebis dont il est le berger. L'image apaisante des brebis dans de verts pâturages nous montre que quoi que nous fassions, le Bon Berger est toujours là pour nous secourir, nous nourrir et nous protéger. Il est évident comme nous l'avons déjà vu maintes et maintes fois dans l'hébreu, la Bible recèle toujours des mystères cachés dont la principale veut nous enseigner sur notre salut et notre relation avec l'Eternel.

 

1 Cantique de David. L'Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien. אמִזְמוֹר לְדָוִד: יְהוָה רֹעִי, לֹא אֶחְסָר
2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.  ב בִּנְאוֹת דֶּשֶׁא, יַרְבִּיצֵנִי; עַל-מֵי מְנֻחוֹת יְנַהֲלֵנִי
3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. גנַפְשִׁי יְשׁוֹבֵב; יַנְחֵנִי בְמַעְגְּלֵי-צֶדֶק, לְמַעַן שְׁמוֹ
4 Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. דגַּם כִּי-אֵלֵךְ בְּגֵיא צַלְמָוֶת, לֹא-אִירָא רָע-- כִּי-אַתָּה עִמָּדִי;שִׁבְטְךָ וּמִשְׁעַנְתֶּךָ, הֵמָּה יְנַחֲמֻנִי
5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. התַּעֲרֹךְ לְפָנַי, שֻׁלְחָן-- נֶגֶד צֹרְרָי;דִּשַּׁנְתָּ בַשֶּׁמֶן רֹאשִׁי, כּוֹסִי רְוָיָה
6 Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Eternel Jusqu'à la fin de mes jours. ואַךְ, טוֹב וָחֶסֶד יִרְדְּפוּנִי-- כָּל-יְמֵי חַיָּי;וְשַׁבְתִּי בְּבֵית-יְהוָה, לְאֹרֶךְ יָמִים

 

Ce psaume montre un amour incroyable : celui du Seigneur pour ses brebis. Et nous sommes ses brebis, les brebis qu’Il mène vers des verts pâturages. Si l’une d’entre ses brebis s’éloigne sans la protection du Bon Berger, sa perdition est assurée car le loup rode autour du troupeau cherchant qui il dévorera. Ce psaume montre aussi l’importance du troupeau où toutes les brebis suivent le Bon Berger. Beaucoup de croyants ne réalisent pas les conséquences du fait de quitter un troupeau, si mauvais soit-il car le loup n’attaque jamais un troupeau où sont serrées les unes contres les autres toutes les brebis. Les brebis sentent toujours mauvais. Elles représentent chaque croyant, des pécheurs graciés qui sont bons, mauvais, petits, grands, agréables,  doux, méchants, honnêtes, hypocrites, sanctifiés ou manquant de consécration. C’est ça le troupeau.

Un troupeau de brebis saintes n’existe pas. 

C’est le psaume détaillé en 6 versets, 6 le chiffre des hommes pécheurs justifiés par grâce et l’on sait que seul le Bon Berger est Saint. Si le Bon Berger a choisi des brebis comme propriété, c’est à cause du caractère docile et soumis des brebis et des agneaux.

 

Dans un musée des religions, un guide athée fit un jour une remarque aux visiteurs présents "Remarquez ici chers visiteurs, toutes les représentations des différentes religions du monde : on voit Bouddha en pleine méditation, en train de s'introspecter sur lui-même, Krishna une divinité indoue réclamant des présents pour lui-même, Allah réclamant du sang et des guerres et le meurtre des infidèles pour lui-même. Puis, plus loin, le guide poursuivit en montrant du doigt un tableau représentant un berger lacéré, blessé sur toute la surface de son corps, en train de ramener une brebis qui était égarée et qui était tombée dan sun fossé rempli de ronces et d'épines. Voilà dit le guide, parmi toutes les religions, la seule qui représente un Dieu qui ne pense pas à lui-même mais qui pense à sa brebis blessée et égarée"!!

 

Un psaume est un cantique Mizmor  מזמור (n m) une mélodie, un chant. Ce mot vient de la racine primaire zamar זמר où l’idée est de « frapper avec les doigts », « célébrer des louanges », « frapper sur des instruments », faire retentir, chanter ou parler en paroles coupées, comptées et mesurées), chanter des louanges, faire de la musique, jouer d’un instrument de musique, jouer. "De David. Béni soit l’Eternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat, mes doigts à la bataille" (Psaumes 144:1). "Exercer ses mains au combat" signifie : Exercer l'autorité contre les puissances, recevoir instruction, apprendre la Parole de Dieu et exercer ses doigts à la bataille implique de combattre en saisissant en détail les promesses de Dieu dans la prière. La bataille "Milhamah" donne le sens de guerre, bataille, combat, expédition, victoire, guerrier, soldat, assaillant, ennemi, combattant, militaire, armes, combattre, assiéger, attaquer. C'est cela que produit entre autres le chant de louange de l'enfant de Dieu. Le combat implique de posséder des armes (Ephésiens 6), d'assiéger l'ennemi, de l'attaquer de front comme un guerrier fidèle. Gloire à Dieu !

 

Une deuxième signification donnée par l’hébreu est celle de « tailler », « élaguer », et dans la forme Niphal : « être taillé » et l’on sait d’ailleurs que le sens de la première lettre de zamar זמר est zaiyn : la hache.
Si nous sommes assimilés à des brebis devant être guidés par le bâton et la houlette du Seigneur, nous devons aussi être « taillés » pour porter encore plus de fruits.
Le cantique indique dans sa forme grammaticale le sens de frapper un instrument de musique comme le fait le Berger avec son bâton pour guider la brebis là où Il veut. La lettre racine trilittère hache du mot « zayin » est adoucie par une lettre « Mem » מ le mot cantique commence donc non avec le Zayin ז brutal mais avec le mem מ des eaux de la Vie du Seigneur Yeshoua Hamashiah qui a dit « Venez à moi vous qui avez soif »

 

Cette lettre est très riche et selon Albert Soued, « cette septième lettre de l'alphabet, la lettre Zayin se prononce entre les dents ». (LES SYMBOLES DANS LA BIBLE - LE SENS CACHÉ DES LETTRES HÉBRAÏQUES http://soued.chez.com/lettres%207.htm). Albert Soued poursuit « Constituée de deux lignes parallèles, son dessin d'origine a évolué en intégrant un lien entre ces deux lignes qui ne se rejoignaient pas. Zayin est dérivé du signe vav, le crochet de la couronne se prolongeant vers le bas, à droite. Ce signe ressemble à un sceptre, une épée, une décoration ou une boucle d'oreille. Les différents sens du mot « zayin » sont liés à l'armure et à la parure qui donnent comme dérivés l'épée, le couteau, l'outil, l'apparat, mais aussi le fard, le sexe et la prostitution. Zayin est le secret de l'union du couple zoug (zayin-waw-ghimel), celui de l'accomplissement de la sexualité, dans toute sa plénitude. Dans le récit de la Genèse apparaît au verset 11 du premier chapitre le mot « zéraa », la semence, zayin-resh-a'yin: cette semence végétale nourrit l'homme. Mais la semence de l'homme peut soit concourir au projet divin d'union ou le mener vers l'autre côté, le domaine non divin, celui des puissances démoniaques. Associée à la lettre Hé, Zayin donne le mot « ceci », comme si on désignait du doigt la chose. De même, la splendeur est le « zohar », zayin-hé-resh, ou « ceci est la tête, la montagne »: Zayin montre du doigt la lumière splendide de l'aurore qui perce l'obscurité de la nuit.
« Zman », zayin-mém-noun, est le temps, ou « ceci est la manne » ou « ceci est la question », l'interrogation: Zayin montre du doigt la création du temps par le questionnement. La valeur du signe Zayin est sept. Sept est la dernière phase de la création, celle de la création du temps, à travers le shabbat. Quand les eaux se sont séparées, le firmament est apparu progressivement, selon sept niveaux.

 

On peut ajouter comme dans Lévitique 25:3 que la taille ne concerne "Pendant six années tu ensemenceras ton champ, pendant six années tu tailleras ta vigne; et tu en recueilleras le produit" וְשֵׁ֥שׁ שָׁנִ֖ים תִּזְמֹ֣ר כַּרְמֶ֑ךָ וְאָסַפְתָּ֖
La louange a ceci de concret qu'elle produit des fruits grâce à un travail de taille. Alors que dans la nature on taille beaucoup de plantes et d'arbustes différents, le mot zamar 2168 ne se retrouve dans la Bible que 3 fois et exclusivement liée à la taille de la vigne !.
Et comme toute taille fait mal, ce zamar donne l'idée de frapper avec les doigts.
On se souvient d'ailleurs de Jéricho entouré par Israël. Pour renverser toutes les hautes murailles et forteresses de l'adversaire dans notre vie, il a fallu louer Dieu. Dans la louange, Dieu nous forme pour le combat spirituel, il "exerce nos mains au combat et nos doigts à la bataille" Psaume 144:1 
Dans le cantique lorsqu'on accompagne la louange d'un instrument où nos doigts s'exercent à la virtuosité, on doit signaler que les doigts etsba signifient "Teindre, étoffe teinte, quelque chose de teint, vêtement de couleur" et cela nous rappelle la tunique de Joseph, vêtement de plusieurs couleurs de l'identité juive, cela nous fait penser aussi au vêtement du salut.
Les couleurs multiples sont formées ensemble à partir du blanc, couleur qui se décompose dans toutes les autres couleurs.
Et enfin ce premier mot mizmor du psaume 23 nous parle déjà d'un acte nécessaire à notre avancement sur le chemin du Royaume de Dieu : nous devons être taillés, élagués faute de quoi nous dépérirons.

 

Messie, Fils de David

David, le bien aimé de Dieu, celui dont le Messie est appelé "fils" דָּוִיד דוד 01732 signifie "Bien-aimé", "amour", "oncle", "Celui qui est aimé", "Le parent" porte bien dans son nom le caractère messianique.
DOD vient d'une racine du sens de bouillir. David bouillonnait pour son Dieu. Le nom s'écrit avec 2 lettres Dalet (porte) et de la lettre Vav (le clou) et le yod (la main). Son nom contient la porte par laquelle on peut entrer dans le Royaume de Dieu, le bras de l'Eternel, la lettre "vav", qui signifie le clou (crucifixion).
Ce David Messie, (le Fils de David) est celui qui, avant même de régner comme roi, soignait, nourrissait et protégeait ses brebis ; pour celles-ci, il avait déjà tué un lion à mains nues, décapité la tête de Goliath (la tête de Satan) devant tout le peuple et devant même une multitude de témoins, amis et ennemis.
Ce cantique appartient donc en exclusivité au Messie d'Israël Yeshoua HaMashiah "Le Fils de Dieu a paru pour détruire les œuvres du diable"
1 Jean 3:7-9 "7 Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. 8 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu."

Ce cantique nous montre aussi ce qu'il faut croire et faire pour que le loup de touche pas au petit troupeau, pour que le malin ne nous touche pas.
1 Jean 5:17-19 "17 Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. 18 Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. 19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.

David quant à lui, signifie « bien aimé », est le plus jeune fils d’Isaï et le second roi d’Israël : s’écrit soit avec les 3 lettres דוד Dalet « porte » – Vav « Clou » - Dalet « porte » ou דויד Dalet « porte » – Vav « Clou » - Yod « Main » - Dalet « porte ». Le mot David vient d'une racine de deux doubles "dalet" (doubles portes) דד enserrant le clou de la crucifixion.

Cette racine hébraïque a aussi un sens curieux de bouillir (on pourrait penser à la marmite où a été cuit dans l'épreuve le Messie), bien-aimé, oncle, amour, parent, amant, frère du père, cousin, celui qui est aimé, l’amour, les amours, plaisir.

 

La Vie et l'Eternité
L'Eternel 03068 YHVH qui est mon berger 07462 (8802) EST (Hayah). Il est, il était et il sera. Il est le Maître du temps. Non seulement il est le Souverain Absolu sur l'existence, la vie, la mort, l'éternité, le temps et l'espace, mais aussi il prend la forme d'un Berger qui prend soin de son troupeau. 
Ce berger (Raah 7462 Roéh) fait paître, soigne, nourrit, donne la pâture, gouverne, enseigne, dirige le peuple comme un troupeau. Raah donne aussi "dépouiller", "pâture", "pâturage", "se plaire", "rassemblé", "se repaître", "briser". Les mauvais bergers dépouillent leurs brebis, s'en repaissent, les brisent.
Le Bon berger rassemble les siens en un troupeau, Il s'associe avec ses amis (QAL) : le Bon Berger s'associe avec ses brebis : en tant que ami, "DOD" il considère ses brebis comme des associés.
 

Berger roéh - raah רעה est une racine primaire de « faire paître, nourrir, conduire, diriger, berger, bergère, être lié, dépouiller, pâture, pâturage, se plaire, rassemblé, se repaître, briser, pasteur, chef, gouverner, soigner, nourrir  la forme active simple utilisée (Qal) indique le fait de soigner, de donner la pâture, d’être berger, de gouverner, d’enseigner, de diriger le peuple comme un troupeau (fig), bouvier (personne surveillant les troupeaux), nourrir, paître Israël comme troupeau (fig),  « s’associer avec » « être un ami de », (Piel) être un ami en particulier. Il faut remarquer que les chiens de garde (voir illustration) et les brebis sont tous de même hauteur devant le berger.

Non seulement ce Berger veut guider son troupeau de manière énergique avec l’autorité d’un homme qui ne veut en perdre aucune de ces brebis rebelles qui sont prêtes à filer, Il veut aussi s’associer avec nous, Il veut être notre ami en particulier !

Lorsque nous déclarons ne manquer de rien, le mot haser חסר  qui est une racine primaire de diminuer, manquer, besoins, inférieur, priver, faire défaut, enlever, être sans, être privé, la forme biblique hiphil  ne précise pas si le besoin n’est pas causé par nous-mêmes « être la cause d’un manque » !!

Ne manquer de rien
L'expression donnée est relative à une situation inédite. Lorsqu'on déclare manquer ou ne manquer de rien, on n'imagine pas toujours avoir besoin d'une réponse miraculeuse de la part de Dieu pourtant dans les passages bibliques qui utilisent ce mot chacer חָסֵר 02637, on se trouve souvent en présence de cas miraculeux.
"chacer" signifie ne pas "être sans", ne pas "diminuer", ne pas "avoir des besoins". "Chacer" est généralement traduit par Diminuer, manquer, besoins, inférieur, priver, faire défaut, enlever.
Lorsque les eaux diminuèrent après le déluge du temps de Noé, c'est le même mot qui est utilisé "chacer" manquer signifie diminuer en quantité et lorsque la manne tomba pour nourrir le peuple il n'en manqua à personne (Exode 16:18). C'est donc la même situation que la multiplication des pains. De même dans Deutéronome 2:7, Dieu rappelle comment il s'est occupé miraculeusement de son peuple pendant les 40 années dans le désert.

 

Il me fait reposer rabats 07257 (Se coucher, se reposer, succomber, s'abattre, reposer, en bas, gîte, garnir) fait état d'un relâchement, de succomber à une somnolence mais aussi à un péché ou une tentation. Le seul endroit où on peut se reposer sans craindre la tentation, c'est dans les verts pâturages.

 

Les verts pâturages
La couleur verte (deshe 1877), herbe verte, végétation, jeune, nous rappelle la nourriture d'avant le péché. Les hommes consommaient les fruits et la végétation vertes. Et cette couleur dont la racine dasha 1876 signifie pousser, tirer, herbe qui pousse, produire, reverdir est relative à l'herbe. Ce vert pâturage nous rappelle que c'est la chair, l'envie qui nous attire plus de la convoitise que le reste.

Les pâturages sont d'abord relatifs ici à notre maison, pâturage, demeure, maison de berger, habitation, pré, prairie
Généralement traduit par : Habitations, pâturages, demeures, repaires, plaines. L'origine du mot révèle ce que pense Dieu de sa maison : elle est belle. "Na'ah" (4998) être avenant, être beau, belle, être convenable - qui convient.

 

Yeshoua donne à boire jusque dans l'éternité
Il me dirige (nahal - 05095 Mener, donner du repos, conduire avec soin, guider vers un abreuvoir, diriger vers un lieu de repos, rafraîchir) près des eaux (mayim 04325 Des eaux, de l'eau, puits, abreuvoir, soif, se laver, courage, ruisseau, pluie, humidité, neige, mer, gouffre, flots, digue, étang, marécage, larmes, torrent, urine, mare à fumier ) paisibles (manoach : Repos, lieu de repos, reposer, se reposer, paisibles, demeure, asile, s'arrêter, premier 04496).

Esaïe dit au ch.12: 3 "Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut"
"shavtem mayim bessasson mimaïné hayeshoua" "venez boire, venez donc boire à la source de Yeshoua

Jean 4:14 "mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle."

Apocalypse 21:6 Et il me dit : C'est fait ! Je suis le alef et le tav, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

source : Fontaine "Ma`yan" (Psaume 114:8) Vient de עַיִן (ayin regard ) (dénominative du sens de source)

Shouv : restaurer
Contrairement à ce que l'on a l'habitude de penser, quand le Bon Berger "restaure notre âme", en réalité ce qu'Il fait c'est de "convertir" notre âme, la faire retourner à Lui, Il l'a ramène car elle était éloignée. Il s'apaise envers nous qui sommes des pécheurs pardonnés, Il nous reprend, Il nous rend ce que le diable nous a volé.
Il restaure 07725 shouv (Retourner, retirer, s'éloigner, revenir, ramener, rendre, mener, creuser de nouveau, s'apaiser, remettre, encore, reprendre, rapporter, rétablir, remporter) mon âme nephesh 05315,

 

La grandeur de son Nom
La Gloire de Dieu est incommensurable et incompréhensible à nos yeux humains. Cette gloire est dangereuse pour nous : Dieu veut nous en abriter afin que nous ne mourrions pas à cause de sa grande sainteté, Dieu nous met à l'écart dans des retranchements. si nous touchons à cette gloire nous sommes tentés, nous sommes en danger de mort.
Il me conduit 05148 (8686) dans les sentiers (magal 04570 vient de agol Retranchement, piste, voie Circonvallation (ligne de défense derrière des assiégeants, pour empêcher de l'aide à des assiégés), retranchement Piste, voie, route, sentier ...) de la justice tsedek 06664 (Justice, juste, innocence, se justifier, droiture, bonté, vrai, équité, salut, triomphant, bonheur, injustice) racine de tsadak Justifier, coupable, absoudre, faire justice, juste, innocent, avoir raison, intègre, donner droit, être purifié, justice

 

à cause de son nom
shem 08034 à cause de sa réputation (Nom, Nommer, Réputation, renommée, gloire, Le Nom (comme désignation de Dieu), Souvenir, monument)

Nous nous mettons nous-même dans des situations comme cette petite brebis rebelle qui cause un problème pour elle-même, un manque, une privation, un défaut, quelque chose qui nous est enlevé et dont nous en sommes privés.

Et le Bon Berger, lorsqu'il va à notre rencontre, ne revient jamais sans séquelles : son sang a coulé, il a été blessé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur LUI, et ses par ses meurtrissures que nous sommes guéris" (Esaïe 53)

AMEN ! 

Beth Yeshoua

Jacques Sobieski

Qui est en ligne ?

Nous avons 392 invités et aucun membre en ligne