Top Panel
mercredi, 20 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Bereshit - A un commencement

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Téléchargez nos documents PDF (optimisé pour Chrome)

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • Notre chaîne multimédia

    Toutes nos vidéos par catégorie

  • Comptoir d'église

    Nos livres et nos produits d'Israël (en construction)

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Lehem Hahaïm - Psaume 22 :14 Les taureaux de Bashan et la procréation

Personne à contacter: 0
Le Pain de Vie
La pensée messianique du jour
Psaume 22:14 Les taureaux de Bashan et la procréation !

 

Mercredi 16 février 2011 

Les taureaux de Bashan

Les montagnes de Basan, leurs chênes, leurs taureaux sont signe de fertilité et une fois de plus la Parole de Dieu nous montre l’infinie grandeur de sa richesse. Dans les lois ordonnées par Dieu à Moïse, le taureau représente comme on le sait l’animal offert en sacrifice pour le pardon des péchés et la lettre alef qui représente Dieu Lui-même signifie « bœuf, Conseiller, époux, Prince, Maître ». Le taureau symbolise de prime abord le Seigneur Lui-même.
« 12 De nombreux taureaux sont autour de moi, des taureaux de Basan m’environnent. 13 Ils ouvrent contre moi leur gueule, semblables au lion qui déchire et rugit. 14 Je suis comme de l’eau qui s’écoule, et tous mes os se séparent; mon cœur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles. » (Psaume 22 :12-14)

Ce taureau se dit en hébreu « par » taureau, bœuf, jeune taureau, jeune bœuf, bouvillon, bœuf. Par métaphore on peut y voir le sens du texte ainsi « nous payerons des taureaux par nos lèvres; au lieu de sacrifier des taureaux, nous offrirons le sacrifice de nos lèvres, nos prières, nos actions de grâce. Le prophète Osée 14:3 nous dit « L’Assyrien ne nous sauvera pas. Nous ne monterons pas sur des chevaux, nous ne dirons plus à l’œuvre de nos mains : « Notre Dieu ! » Car c’est auprès de toi que l’orphelin obtient compassion. »

Ces « nombreux taureaux » qui entourent le Messie souffrant pourraient symboliser des faux dieux que le peuple voulait honorer et qui sont envoyés ici par la puissance des ténèbres pour essayer de faire échouer le sacrifice parfait du don de sa vie que le Messie est en train d’accomplir : ils voudraient faire annuler l’action parfaite de salut, ils voudraient même le faire transgresser. Ces taureaux essaieraient même de briser l’alliance.

Ce que nous découvrons dans la racine hébraïque primaire parar semble confirmer en partie cette interprétation "rompre, violer, annuler, anéantir, faire échouer, détruire, secouer, fendre, cesser, transgresser, s’opposer, se briser, faire échouer, rendre non effectif."

L’adjectif « Nombreux » rab est le sens de grand, considérable, s’accroître, longtemps, en abondance, nombreux, multitude, grand nombre, plusieurs, beaucoup, chef, puissant, immense.
Ce mot Rab est une contraction de rabab une racine primaire « se multiplier, beaucoup, nombreux, abonder, grand nombre, dix milliers »

Mais ces taureaux, en admettant même qu’ils soient envoyés par la puissance des ténèbres, le sont d’autant plus envoyés par Dieu Lui-même qui est Maître Absolu Omnipotent et Omniscient de Satan son instrument.

Quand on voit que l’ennemi attaque Israël, on sait certes que Israël avait péché et que Dieu envoie une correction après quoi Il enverra la délivrance.

La fertilité

La fertilité que l’on retrouve dans la région de Bashan « fertile », « large » est le district à l’est du Jourdain connu pour sa fertilité et attribué à la demi-tribu de Manassé.
Dans Deutéronome 19 :21 on retrouve l’expression beshen « dent pour dent » et dont une racine shanan donne :
- dans sa forme QAL : aiguiser, aiguës, inculquer, se sentir percé, aigu, affiler,

- dans sa forme Piel : tailler, exciter, enseigner (d’une manière incisive), 

- dans sa forme Hitpolel : être percé

Les Montagnes de Bashan qui sont citées aussi dans le Psaume 68 :15 sont « fertilité » et sont aussi « percer » et laissent entrevoir spirituellement les instruments (les taureaux) destinés à « ouvrir » le Fils de Dieu pour que le sang pur et saint du Juste, puisse « sortir » en salut pour toute l’humanité, telle cette immense grappe de raisin portée sur une perche par Josué et Caleb.
Cette action extrêmement douloureuse de « percer », de « lacérer » le Fils de Dieu est curieusement assimilé à de la « fertilité » car ce sacrifice parfait apporte la Vie éternelle.

L’hébreu, un langage crû

Dit de manière crue, le nombre de coups et de déchirures du corps de Yeshoua sous le supplice horrible de la flagellation et des clous sont destinés à « faire sortir » la totalité du sang par tous les orifices du corps du Messie souffrant !
La grappe de raisin (eshkol qui a aussi le même sens que « testicules » pour la fertilité, la procréation) produit le vin qui se dit en hébreu « le sang du raisin ».
Deutéronome 32:14  « …Des béliers de Basan et des boucs, avec la fleur du froment; et tu as bu le sang du raisin, le vin. »

Contrairement à l’idée que certains se font de Hashem Avinou, notre Père qui tourmente son Fils, le supplice de la croix est donc destiné, non pas à faire souffrir Yeshoua mais à produire un sang parfait destiné à laver la conscience de tous ceux qui croiront en Yeshoua HaMashiah.

Une eau pure

Lorsque Yeshoua dit que l’eau s’écoule de lui (shaphak), elle est versée en bénédiction pour nous tous. Nous retrouvons trois éléments qui vont toujours ensemble l’eau, le sang et l’esprit. « 13 Ils ouvrent contre moi leur gueule, semblables au lion qui déchire et rugit. 14 Je suis comme de l’eau qui s’écoule, et tous mes os se séparent »

« Je vous aspergerai d’une eau pure, et vous serez purs ; je vous purifierai de toutes vos impuretés et de toutes vos idoles. » (Ezékiel 36:25)

« Approchons–nous donc d’un cœur sincère, avec une pleine foi, le cœur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure. » (Hébreux 10:22)

« mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau. » (Jean 19:34)

« Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple » (Hébreux 9:19)

« C’est lui, Yeshoua HaMashiah, qui est venu avec de l’eau et du sang; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et avec le sang; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. » (1 Jean 5:6)

« l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. » (1 Jean 5:8)

L’eau de la vie s’écoule de lui pour donner l’eau de la vie à tous les hommes.

La séparation de Yeshoua de son peuple

Si tous ses os "se séparent", c’est afin que tous les os de la Maison d’Israël puissent se reformer et former ainsi la Maison d’Israël comme prophétisé par Ezechiel 37 : 7  « Je prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os s’approchèrent les uns des autres. »

La récompense

Yeshoua a accepté de livrer sa vie et une récompense lui sera accordée, son retour dans la Gloire de son Père et une couronne lui sera réservée. Lorsque les taureaux « environnent », le mot utilisé « envelopper », « entourer » a aussi le sens de « couronne », « triomphe » kathar une racine primaire à la base des mots  envelopper, environner, entourer, attendre, couronne, triomphe.

Les taureaux rendent libres!

Lorsque les taureaux ouvrent leur « gueule », en réalité ils « sauvent », « rendent libres » ceux qui mettent leur confiance en Celui qui sera percé ; il s’agit de la bouche « Péh » « ils ouvrent » patsah une racine primaire de ouvrir, faire un vœu, délivrer, sauver 1) partager, ouvrir, fendre, ouvrir largement, séparer, rendre libre
1a) (Qal)
1a1) ouvrir (la bouche largement), prononcer
1a2) saisir au loin, délivrer

La cire et les entrailles

A Rosh Hashana on avait trouvé la présence des yeux de Dieu dans les pommes trempées dans le miel d'abeille. Ici il s'agit aussi de quelque chose de similaire avec le passage « mon cœur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles. »
Le coeur se dit leb (lev)  cœur, esprit, pensée, sens, raison, milieu, en lui-même, de son gré, habileté, intelligence, courage, décourager, se réjouir. Il s'agit de l’homme intérieur, de la partie interne, du milieu de, de l'inclination, résolution, détermination (de volonté), de la conscience, du cœur en tant que caractère moral. On y trouve évidemment aussi le siège des appétits, le siège des émotions et passions, le siège du courage.
Ce mot une forme de lebab sagesse, intelligence, sens, ardeur, poitrine, intention, volonté, être consterné, attentivement.

Vient de labab une racine primaire de ravir le cœur, faire, faire des gâteaux, avoir l’intelligence, obtenir de l’esprit
1a) (Niphal) prendre le cœur, devenir intelligent, acquérir du cœur, de l’intelligence
1b) (Piel) ravir le cœur, encourager, accélérer le cœur, captiver ou blesser le cœur
2) (Piel) faire des gâteaux, pétrir des gâteaux, cuire des gâteaux, cuire du pain

Sans valeur

donag  cire, fondant

L'expression fondre vient du mot masas une racine primaire fondre, perdre courage, se décourager, être consterné, tomber, saisi d’épouvante, se consumer, tomber en défaillance, être abattu, s’alarmer, chétif. On y découvre la valeur profonde de Esaïe 53 où le Messie est traité comme un agneau sans force ni apparence : "sans valeur, indigne" 

1) dissoudre, fondre
1a) (Qal) perdre au loin
1b) (Nifal)
1b1) fondre, s’évanouir, disparaître
1b2) faiblir, devenir craintif (fig.)
1b3) sans valeur, indigne (participe)
1c) (Hifil) faire fondre, perdre courage, épouvanter

Les entrailles de la procréation

Dans cette expression me‘ah qui vient d’une racine du sens probable d’être doux, « sein », « cœur », « corps », « ventre » on y voit la création de la Vie, la création : cette nouvelle naissance des hommes qui croiront en Yeshoua.
1) organes internes, parties intérieures, entrailles, intestins, ventre
1a) organes de la digestion
1c) organes de procréation, la matrice, le sein
1d) centre des émotions, de la détresse ou de l’amour (fig.), cœur
1e) le ventre apparent

Oh que Ta Parole est Merveilleuse ! 

Beth Yeshoua

L'intégralité de l'étude sera proposée prochainement sous forme de livre
Lire aussi :  

Lehem Hahaïm - Psaume 22 :11 Ne t´éloigne pas !

Psaumes 22-7b-9&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-7b-9 Parole accusatrice ou libératrice?

Psaumes 22-6opprobre-mepris&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-6 L´opprobre des hommes, le méprisé du peuple

Psaumes 22-7-8-ver&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-6-8 Le ver coccus ilicis

Psaumes 22-3a5victoire-souffrance&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-3a5 La Victoire dans la souffrance

Psaumes 22-2&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-2 Le cri du sang

Psaumes 22-1c&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-1c

Psaumes 22-1b&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-1b

Psaumes 22-1&catid=183:lehemhahaim&Itemid=197">Lehem Hahaïm - Psaume 22-1a 

Qui est en ligne ?

Nous avons 299 invités et aucun membre en ligne