Top Panel
jeudi, 21 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Bereshit - A un commencement

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Téléchargez nos documents PDF (optimisé pour Chrome)

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • Notre chaîne multimédia

    Toutes nos vidéos par catégorie

  • Comptoir d'église

    Nos livres et nos produits d'Israël (en construction)

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Lehem-hahaim-Psaume 22:23-32 Mise en pratique de la Foi messianique et ses conséquences

Personne à contacter: 0

Le Pain de Vie

La pensée messianique du jour

Psaume 22 :23-32 la mise en pratique de la Foi messianique et ses conséquences

Lundi 29-07-2013

Pendant les 22 premiers versets que nous avons commentés précédemment (consulter notre livre "Le Psaume 22 dans une perspective messianique"), nous avons été éclairés par l’annonce prophétique de la Présence du Messie Yeshoua, le Fils de Dieu en tant que Messie souffrant, Agneau de Dieu immolé pour nos iniquités. Chaque verset, chaque ligne, chaque mot et chaque lettre annonçaient le sacrifice de notre Rédempteur pour le salut de toute l’humanité, des juifs premièrement puis des non juifs.

A partir du verset 23 jusqu'à la fin, on aurait dit que cette partie du Psaume 22 ait été écrite par une autre personne.
 
Il n’est plus question ici de « taureaux de Basan », de « souffrance identitaire », « d’opprobre » ou encore de « mépris » par les hommes.
En réalité on peut voir dans cette deuxième partie, Dieu qui « rend la main » à David qui n’écrit plus en prophétisant le Fils de Dieu mais qui parle de lui-même.

Il nous arrive parfois lors de nos réunions de prières communautaires, de prophétiser ou plus simplement de lire de la part de Dieu un passage biblique avant de nous mettre véritablement à intercéder. D’abord, en faisant ainsi, en faisant « parler la Bible », c’est Dieu qui parle par nos lèvres. Ensuite Dieu se tait et nous écoute : c’est alors que nous nous mettons à prier.

C’est exactement à cela que l’on pense quand on lit les versets 23 et suivants du Psaume 22.

« 22 (23) Je publierai ton nom parmi mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée. 23 Vous qui craignez l’Eternel, louez-le! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le! Tremblez devant lui, vous tous, postérité d’Israël! 24 Car il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, et il ne lui cache point sa face; mais il l’écoute quand il crie à lui. 25 Tu seras dans la grande assemblée l’objet de mes louanges; J’accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent. 26 Les malheureux mangeront et se rassasieront, ceux qui cherchent l’Eternel le célébreront. Que votre cœur vive à toujours! 27 Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Eternel et se tourneront vers lui; toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face. 28 Car à l’Eternel appartient le règne: Il domine sur les nations. 29 Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi; devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, Ceux qui ne peuvent conserver leur vie. 30 La postérité le servira; On parlera du Seigneur à la génération future. 31 (32) Quand elle viendra, elle annoncera sa justice, elle annoncera son œuvre au peuple nouveau-né. » (Psaume 22:23-32)

Dans cette louange à l'Eternel, David invite chacun d’entre nous à être des lumières pour le peuple élu, les juifs de chair « Postérité de Jacob » et aussi les juifs de cœur « Postérité d’Israël » « Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le! Tremblez devant lui, vous tous, postérité d’Israël! ».
Il est évident que pour être des lumières pour le peuple, il est indispensable d’abord de faire partie de ce peuple nouveau né et d’accomplir ses vœux au milieu de l’assemblée.
La conséquence de cette mise en pratique de la Foi messianique sera l’avènement et le règne du Fils de Dieu sur toute la terre. Lors de ce règne du Messie, la postérité d’Israël servira l’Eternel à Jérusalem « La postérité le servira; on parlera du Seigneur à la génération future. »

Nous voyons donc dans cette deuxième partie la conséquence du sacrifice du Messie. Deux temps bien distincts se déroulent : d’abord la création d’un peuple nouveau né des croyants en Yeshoua HaMashiah, notre Sauveur et Seigneur puis ensuite le retour du Messie à Jérusalem « Car à l’Eternel appartient le règne: Il domine sur les nations. 29 Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi; devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, ceux qui ne peuvent conserver leur vie. »

En tant que créatures de Dieu, nées de nouveau, nous adorons le Seigneur Dieu d’Israël, l’Eternel, nous adorons Yeshoua le Mashiah celui que les nations appellent le « Christ Jésus », Dieu béni éternellement.

Lorsque nous nous mettons à "publier" (hébreu saphar) le Nom de Dieu parmi nos frères, « 22 (23) Je publierai ton nom parmi mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée" , nous comptons, racontons, publions, rapportons, dénombrons, faisons le récit, remettons, parlons, manifestons, énumérons les bienfaits de Dieu, proférons, nous nous concertons, nous disons.
Le terme hébreu peut être aussi utiliser pour inspecter, pour faire le travail d'un secrétaire, d'un scribe, d'un enseignant ou d'un écrivain.
 
Et c'est bien ce que nous nous efforçons de faire au travers de ces pensées messianiques.
Le fait de publier "au milieu" de l'assemblée montre bien la nécessité de se soumettre à la "kehila". "Au milieu de" l'assemblée se dit tavek תוך vient d’une racine du sens de se séparer du monde et de se placer entre, au milieu, parmi, dans l’intérieur, se mêler, au travers, traverser, entremêlée, entrelacer, faire partie, compter au milieu, placer au milieu.
Cela montre combien la kehila (l'assemblée) nous unit tous très fort au point d'être entrelacés les uns avec les autres ! C'est à cela que l'on verra que nous nous aimerons les uns les autres. "Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres." (Jean 13:34)
 
Et enfin pour terminer, cette kehila se dit  qahal קהל multitude, assemblée, foule, nombre, troupe, réunion et ce mot vient de la racine primaire qahal signifiant assembler, s’assembler, rassembler, assemblée, convoquer, se réunir, se former, se soulever, s’attrouper, tribunal.
 
Le Psaume 22 montre finalement les conséquences du sacrifice du Seigneur Yeshoua qui a été brisé pour restaurer nos vies, nous donner la paix et guérir nos souffrances. Abandonné pour nous donner des amis, Il a tout perdu pour tout nous donner. Ayant livré son corps en sacrifice pour le péché, Il a donné naissance à un nouveau Corps pour qu'il puisse se lever, se former et grandir dans l'amour fraternel et l'unité parfaite dans la Rouah Hakodesh, le Corps de la Kehila dont nous sommes tous des pierres vivantes formant un assemblage parfait.
Ayant livré la tunique de son identité juive aux soldats romains, il nous l'a confiée, faisant de nous des greffons lié à l'olivier franc.
Dans une merveilleuse transfusion sanguine, collé au bois pour donner naissance comme un ver qui donne sa vie, sa couleur pourpre, Il a perdu tout son sang afin que le nôtre avec notre conscience, contaminés par le péché, puissent être entièrement renouvellés.
 
Que toute la Gloire revienne à notre Dieu et à son Fils Yeshoua HaMashiah !
 
AMEN

Qui est en ligne ?

Nous avons 384 invités et un membre en ligne