Top Panel
lundi, 18 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Bereshit - A un commencement

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Téléchargez nos documents PDF (optimisé pour Chrome)

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • Notre chaîne multimédia

    Toutes nos vidéos par catégorie

  • Comptoir d'église

    Nos livres et nos produits d'Israël (en construction)

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

  • Catégorie parente: News
  • Catégorie : Newsflash
  • Mis à jour : mercredi 3 December 2008 01:03
  • Publication : mercredi 3 December 2008 00:59
  • Affichages : 15633
  • 03 Déc
Personne à contacter: 0

Le silence des Chrétiens est terminé !  AMITIE JUDEO-CHRETIENNE DE FRANCE par M. François CELIER, Pasteur, Ecrivain, Vice-Président des Amis de l’U.P.J.F.

En préambule

Tous les juifs sont Israël car ils descendent d'un ancêtre commun, Jacob, dont le nom devint Israël (Genèse 32) Ils sont liés pour l'éternité par l'alliance conclue avec Dieu sur le mont Sinaï.  Israël est le nom de la terre que Dieu promit à Abraham, Isaac et Jacob/Israël. Or, faisant l'impasse sur Isaac et Jacob, l'église prétendit être le nouvel Israël. S'édifiant sur la vie et la mort de Jésus-Christ, elle reprit à son compte l'Alliance établie avec Abraham. De nos jours, grâce à Dieu, Israël a réintégré l'historicité des nations. Le pays de la Promesse s'implante à nouveau dans un monde moderne, moralement déboussolé. Il doit s'insérer entre différents systèmes politiques, sociologiques, religieux et philosophiques. Pour les nations et les peuples qui observent cette renaissance providentielle, cet événement historique inattendu suscite une réprobation planétaire.

 

Cette résurrection nationale comprend une dimension prophétique. Rien moins que la preuve dérangeante de l'existence de Dieu et de la pérennité de ses promesses. L'esprit prophétique est toujours agissant parmi nous, mais les nations et les hommes ne l'entendent pas (trop de tumultes mensongers, de violences, d'arrogances intellectuelles et de peurs refoulées) Néanmoins, des paroles prophétiques sont toujours en stand by, prêtes à se faire entendre, mais aucune conscience contemporaine, collective ou individuelle, ne le souhaite et n'est capable de les discerner. L'enseignement des prophètes d'Israël gravé dans la Torah, l'est aussi dans le cœur des hommes droits, honnêtes qui aiment ce qui est moral et ce qui est juste.

Ceux-là peuvent percevoir au fond d'eux-mêmes l'une de ces paroles :

Extirpe le mal en ton sein ! Crie à plein gosier, ne te ménage point ! Fais retentir ta voix ! Expose à l'arrogance des nations leurs iniquités, leurs aveuglements, leurs cupidités ! De même qu'à la maison de Jacob, ses pêchés et la trahison de ses clercs et de ses faux-prophètes manipulateurs et ultra médiatisés qui glosent : La paix maintenant ! Même au prix de la terre promise par Dieu ! Cependant que les lâches, les hypocrites, les orgueilleux ou les aliénés par le pouvoir et la notoriété se délectent du mensonge, s'en alimentent avidement (au prix de la peur qui noue secrètement leurs entrailles) Contre vérités et mensonges sont leur pain quotidien.  Nous savons que les Etats Politiques sont froids, violents, impitoyables, notamment les états Islamistes.

La Bible nous parle d'un Etat Prophétique exemplaire, se conformant tant bien que mal à la volonté de Dieu. Par la force des Alliances prophétiques, de l'Histoire et par la brutalité des événements, seul Israël remplis (partiellement) cette condition.  Mais son manque de vision actuelle est crucial. La Bible dit : faute de vision, mon peuple péri.

De nos jours, des prêcheurs de paroles pseudo-divines prolifèrent sur le grand marché de la peur, de la superstition et des croyances. Ils remplissent la béance du vide laissé par la faillite des idéologies athées. Seul un Prophète pourrait être porteur d'un sursaut national, d'une remise en question drastique, surtout lorsque la religiosité se fait complice et alibi des pouvoirs établis qui eux, n'ont pour seule volonté que de se perpétuer en puissance.

Le Prophète de notre temps ne peut être qu'un porteur de paroles non dégradées par des gloses cléricales, des commentaires artificieux et substitutifs de la Torah. Il doit oser dire et communiquer la Parole patiente et persistante de Dieu qui s'adresse aux hommes capables de distinguer sa volonté au travers de la grande confusion du monde.

La prophétie doit être en adéquation avec la parole-écrite au Sinaï, transcrite puis développée dans toute la Torah. C'est la méconnaissance et l'incompréhension de cette parole écrite pour toute l'humanité qui incite Dieu au silence.

Seul le Prophète sait discerner l'invisible et l'inaudible. Par la vigilance de ses sens spirituels en alerte, il "capte" parfois dans sa conscience intime une Parole ainsi que les signes qui l'accompagnent.

Que cette Parole soit sociologique, psychologique, symbolique ou spirituelle, dès sa réception, sa responsabilité consiste à la communiquer aux hommes qui doivent l'entendre. Par tous les moyens.

Un prophète ne fait jamais rien comme les autres.

Il est singulier, différent et très solitaire, surtout lorsqu'il déclenche une paranoïa antigouvernementale ou religieuse, ce qui stupéfie et irrite ceux qui l'entendent.

Aux origines d'Israël, la volonté de Dieu fut le sionisme : c'est-à-dire un état conforme à ses desseins, fondé par des juifs sur une terre juive.

Par de nombreux textes qui s'y réfèrent, le Dieu d'Israël est le premier des sionistes !

Parfois, il inspire même des non-juifs, tel que le Prophète païen Balaam :

Voici un peuple qui demeure à l'écart, il n'est pas mis au nombre des nations.(Nombres 23, 9)

Il est vrai qu'en cherchant à devenir une nation comme les autres, malgré tous ses efforts et ses mérites, Israël ne parvint jamais à gagner l'estime de l'humanité.

Sa vocation est tout autre : être témoin de la souveraineté de Dieu pour tous les peuples de la terre.

L'antisémitisme est un virus mutant qui suit la marche forcée du peuple juif, toujours renaissant, de pogromes en massacres, des cendres du nazisme, aux intifadas, associées venin de l'actuel "politiquement correct" antisioniste.

"Tu as fait de nous un objet de contradiction pour nos voisins" dit le Psaume 80, 7.

Dans notre temps de refonte géopolitique tourmentée, elles se raréfient les voix chrétiennes qui s'élèvent pour soutenir le peuple juif de sa mise au pilori de l'opinion publique mondiale.

Bien que sa foi et sa prédication repose sur l'incarnation, la mort et la résurrection d'un juif galiléen, l'église ne comprend toujours pas le dessein de Dieu au travers du peuple dont ce juif est issu.

Pourtant, n'est-il pas écrit que "Le salut vient des juifs"…

Afin d'atténuer l'hostilité qui se généralise envers les juifs, ces derniers devraient apprendre le langage et le credo des chrétiens en général. Savoir comment ces derniers voient l'avenir de la société et la place des juifs et du judaïsme en France et dans le concert des nations.

Ils devraient mieux différencier les formes et les variétés du christianisme qui leurs sont favorables de celles qui ne le sont pas et reconnaître les efforts des chrétiens, sionistes de cœur, foncièrement pro-juifs et pro-israéliens.

En fait, il est temps pour les juifs d'apprendre sans complexe ni rancœur, ce qu'est l'avenir du christianisme, qui se défait tant bien que mal des horreurs de son passé historique, mais à partir de notions juives, pour le replacer dans le cadre d'une connaissance rabbinique.

Je suis persuadé qu'une compréhension correcte du judéo-christianisme par les juifs et du judaïsme par les chrétiens est vitale de nos jours.

Cette sagesse de bon sens et de complémentarité existentielle pourrait s'étendre également aux musulmans, éclairés par le laïcisme. Bien que l'Islam, même "modéré", se distingue du judéo-christianisme, tout comme le bouddhisme ou l'hindouisme (YAHVE n'est pas et ne sera jamais ALLAH, même si l'édification de ce dernier se fonde, analogiquement, sur la Bible judéo-chrétienne) D'innombrables musulmans pacifiques et clairvoyants, assoiffés de vérité, pourraient en bénéficier pour s'affranchir du règne obscurantiste des mollahs et oulémas.


Pour conclure

Voici ce dont je suis convaincu et ce que je dis à chaque opportunité qui m'est donnée

Après des siècles de silence et de complicité chrétienne avec les tentatives d'éradication des juifs, cela suffit ! Il est temps pour le christianisme de bénir publiquement Israël et son peuple courageux.

Un peuple juif qui lutte contre un islam impérieux, démoniaque dans ses dérives, notamment celles de son terrorisme à bombes humaines.

Le monde islamiste des fondamentalistes a déclaré une guerre raciale, civilisationnelle et religieuse à l'occident judéo-chrétien, mais c'est Israël qui se trouve aux avant-postes, suivi par les USA qui viennent d'ouvrir les yeux depuis un certain 11 septembre. Quant a l'arrogante Europe et sa démocratie anesthésiée, elle ne tardera pas à découvrir et à s'horrifier des périls qui la menacent, avec ruses et fourberies orientales, en son sein.

J'en ai assez d'observer l'hypocrisie d'une l'Europe anciennement judéo-chrétienne qui bafoue et bâillonne sans vergogne son éthique primordiale. Je suis triste de voir mon pays de France qui, tout en pérorant et gesticulant, se déshonore et décline de plus en plus sur tous les plans.

De même que de nombreuses personnes qui ne le disent pas ouvertement, j'ai honte de ses prises de positions pro-arabes pétrolifères et pro-dictatoriales; anti-démocratiques, anti-israéliennes et anti-américaines.

Malgré quelques erreurs politiques, je ne crains pas de dire qu'Ariel Sharon représente le Charles Martel d'un monde occidental intoxiqué de propagande islamique. Une Europe insouciante du monstre Wahhabite qui se développe dans la mollesse de son ventre fatigué et dont l'engendrement succède aux monstres staliniens et hitlériens dont les relents maïeutiques empoisonnent encore les esprits.

Je suis dégoûté des opinions publiques occidentales, si veules (et je félicite au passage mon ami Rachid Kaci, musulman laïque, qui vient de faire paraître un livre intitulé "La République des lâches")

Une opinion publique française consentante aux manipulations mensongères qui l'étourdissent; de même que celle d'une église indûment sensible aux "pauvres" palestiniens et si prompte à victimiser les vrais coupables de la terreur. Certes, le peuple palestinien souffre mais par la faute de ses propres dirigeants, acharnés à vouloir détruire l'existence d'Israël, avec la complicité aveugle des chancelleries, des médias et des dirigeants arabo-européens qui refusent de démasquer et de combattre la barbarie fondamentaliste et le bras armé de la mort islamikaze.

Je suis révolté par un Conseil de l'Europe inféodé au monde arabe qui subventionne indirectement le terrorisme, notamment par l'apprentissage de la haine et le culte de la mort, jusque dans les livres scolaires palestiniens ou par la diffusion massive du grotesque Protocole des sages de Sion.

J'en ai assez des attaques médiatiques et systématiques contre mes amis, les juifs de France, jusqu'à les amener à envisager l'exil (près de 200 000 y songeraient sérieusement)

Telle l'Egypte pharaonique, selon le livre de l'Exode, la France et les Français s'écrieront un jour :

"Qu'avons-nous fait là ? Nous avons laissé Israël (et toute sa bénédiction économique et spirituelle) quitter notre service" Ils sont partis nos précieux citoyens juifs qui ont tant contribué à la culture, la science, l'économie nationale, au rayonnement de la France !

De même, je suis stupéfait par les paroles et les actes aberrants de certains intellectuels juifs qui vilipendent et trahissent leur propre sang, leur peuple et la terre promise. Par quelle folie ne réalisent-ils pas le bonheur et la fierté de savoir qu'Israël existe en tant qu'Etat démocratique et Souverain, sur la terre de leurs ancêtres ?

En fait, c'est bien l'existence d'Israël qui met le monde en fureur.

Cette renaissance exaspère et tourmente jusqu'à l'obsession les intellectuels (gauchistes pour la plupart) de La mort de Dieu.

Barouh Achem, IL n'est pas mort et IL veille sur Jérusalem, la prunelle de ses yeux !

Quant aux islamistes, sunnites, chiites, wahhabites et autres arabo-palestiniens mortifères, ils devront s'y faire, jamais Israël ne sera détruit. D'ailleurs, Israël n'a pas à négocier son droit à l'existence avec une quelconque autorité qui veut l'exterminer.

On ne traite pas avec des fantoches aux mains rouges et des illusionnistes criminogènes qui jonglent avec de fausses-promesses, de pseudo gouvernements palestiniens fantômes et de pseudo trêves (à l'adresse des opinions soumises aux médias occidentales), tout en se réjouissant de tuer des centaines d'innocents.

Il faut savoir que les gouvernements, les médias et les chancelleries occidentales, pour qui le Mont du Temple est devenu par un tour de passe-passe l'Esplanade des Mosquées, ont choisi le monde arabe depuis plus de 30 ans. Néanmoins, une chose les met dans l'embarras et perturbe leur sommeil : cet Islam qu'ils imaginaient contrôlable, par ses racines de haine refoulée et son regain conquérant est en train de leur échapper complètement. Ils pressentent confusément que tous les courants fondamentalistes qui nourrissent leurs fantasmes arabiques sont entrés dans un processus de destructions de l'occident, même au prix de leur autodestruction, mais en entraînant les nations démocratiques avec eux.

A l'heure actuelle, les musulmans fondamentalistes sont à l’origine de 98 % des conflits mondiaux !

Il est temps que s'ouvrent les yeux du plus grand nombre : les ennemis d'Israël sont les ennemis du monde libre. Ces choses-là choses sont claires, écrites depuis des millénaires :

Celui qui béni Israël est bénit de Dieu ! Celui qui maudit Israël est inspiré du Malin, l'adversaire du genre humain. Il sera anéanti, lui et tous les siens.

En dépit des nuages noir qui s'accumulent, un espoir qui me vient de l'amour de Sion dans mon cœur demeure : la Fête des Tabernacles, qui est une fête de fraternité universelle préfigurant la venue du Messie. Après la célébration de Pâques (Pessah), de la Pentecôte (Shavouot), il y a la troisième grande fête de l'Eternel (stupidement occultée par le christianisme) : la fête des Tabernacles, (Souccoth)

"Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l'Eternel des armées, et pour célébrer la fête des Tabernacles".Zacharie 14-16

Ce sera là, à Jérusalem, dans ce microcosme de toute la condition humaine, que de très nombreux non-juifs et véritables amis d'Israël, viendront comme des justes des nations.

Ce sera là et nulle part ailleurs, qu'ils seront accueillis par leurs frères aînés dans la foi d'Abraham, d'Isaac, de Jacob et des premiers disciples de Jésus, et qu'ils se tiendront avec eux dans l'attente du Machiah.

Je sais que moi-même, mon épouse, mes fils, ma mère, mes amis et tous ceux qui d'un cœur sincère aiment Israël, Jérusalem et les juifs, seront présents ce jour-là, d'un même cœur, devant un même Dieu. Le Dieu d'Israël.

Je vous le souhaite aussi.
François CELIER est pasteur, écrivain et vice-Président des Amis de l’U.P.J.F.

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 767 invités et aucun membre en ligne