Top Panel
samedi, 16 November 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

KKL- Offrez des arbres en Israël !

 

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Publications

Personne à contacter: 0

Des livres neufs, des traités, des bibles sont disponibles en quantité limitée à notre comptoir de librairie. Certains livres proposés le sont sur commande et d'autres encore peuvent être disponibles aux maisons d'éditions.

En ce qui concerne les publications de l'assemblée veuillez parcourir la liste ci-dessous et contacter l'équipe des responsables de la librairie ici à l'adresse 

 

 

- Périodique Malah Habrit
- Israël, Source de bénédiction pour tous les peuples
- Mémoires de Menasza Rozenbaum : Huit mois dans les caves de la Gestapo
- Le Psaume 22 dans une perspective messianique
- 35 pensées messianiques Le Pain de vie Lehem Hahaïm
- Le "Potier Divin", le "Charpentier divin" 
- Cahiers prophétiques des fêtes juives
 

Publications récentes :

Malah Habrit HaMeshihit Leam Israël

Au sommaire de ce numéro, Sommaire et renseignements,  Editorial, Hanoucca : fête de la lumière ou fête de la dédicace, La Lumière, La preuve par A+B que la lumière est bien Yeshoua !, Le lierre et la lumière, Témoignage de Mariusz, Activités à Beth Yeshoua, Témoignages de Luigi et d’Angela, La Lumière : Commandement de Dieu (1ère partie).

En couverture, lors de la havdallah, la fin du shabbat du samedi soir, l’un des parents approche sa main de la bougie du shabbat que l’on va éteindre pour symboliser la «fin du jour du shabbat» et montre par là qu’au plus près on approche sa main de la lumière de Yeshoua, au plus la main devient lumineuse et au plus elle éclaire. Il est à remarquer que la lumière fait apparaître au travers de notre main, la couleur de notre sang, un sang sanctifié par Yeshoua notre Messie, la Lumière du monde.

ABONNEMENTS du journal Malah Habrit

Belgique
Prix de l’abonnement : 25 euros pour un an (abonnement + frais de port)
Paiement sur le compte : 001-4756263-41 Fortis Banque
France et Etranger
Prix de l’abonnement :
30 euros pour un an (abonnement + frais de port)
Paiement virement international : BIC GEBABEBB IBAN BE88 0014 7562 6341
Paiement par PayPal 32 € 

Possibilité de téléchargement par Internet sur demande au format pdf au prix de 2,5 €/ numéro. (par Paypal 3 €)

Israël, Source de bénédiction pour tous les peuples

GRECO Lorenzo
 
Plusieurs textes eschatologiques relatifs à la fin des temps nous sont donnés ici. Qu'est-il nécessaire que l'Eglise comprenne par rapport à Israël, le peuple aimé et choisi de Dieu?
Quelles sont les bonnes questions que doivent se poser les juifs et les chrétiens aujourd'hui ? 
Qui est le vrai Messie ? Ben Iosef, Ben David ou Yeshoua HaMashiah ? A qui appartient la Ville de Jérusalem, la Ville du Grand Roi - Qui se cache derrière Esther et ses faces ?  Qui est responsable de la mort du Fils de Dieu ? Les dix raisons du shofar - Le rôle des croyants gentils dans le mouvement messianique ? Un autre peut-il venir ? - Qui montera sur la montagne ? - Quelle doit être l’attitude de l’église dans la fin des temps ?  -  L’amitié divine - Esaïe 53Qu’est-ce qu’un prophète ? -  L’épouse se prépare - Comprendre le Shabbat - Le kidoush messianique annuel du seder de Pessah et la fraction du pain hebdomadaire - Rappel : les sept fêtes de l’Eternel.
 
EPUISE !
 
 

Mémoires de Menasza Rozenbaum "Huit mois dans les caves de la Gestapo"

ROZENBAUM Menasza

Arrivé avant guerre en Belgique, Menasza a échappé au génocide de sa ville natale Lublin. A plusieurs reprises il a encore échappé à la mort ce qui lui fait lever les yeux vers les cieux en signe de gratitude. La période de la guerre a été fort difficile mais jamais il n'a abandonné le courage et la détermination de servir son pays la Belgique contre l'envahisseur nazi. Mémoires retranscrites par J.Sobieski.

Ménaché (Manassé ou plus précisément Menasza) est l’un de ces juifs de Belgique qui a décidé depuis sa plus tendre enfance qu’il voulait vivre et non mourir, se réjouir et non se plaindre, encourager les autres, participer à la vie collective et communautaire juive et belge. Comme la Torah l’avait conseillé aux enfants d’Israël, Ménaché a suivi cette route et il a décidé contre vents et marées comme un battant de « choisir la vie et la victoire ». Il a refusé et refuse encore aujourd’hui de vivre comme un perdant. Dans le football, il est gagnant. En 1942, pendant 8 mois, même sous la torture il refuse de dénoncer ses camarades Résistants aux nazis qui l’interrogent dans les caves de la Gestapo de l’avenue Louise à Bruxelles. Plus tard, face à l’injustice des lois belges d’indemnisation ou plus simplement devant la vie de tous les jours, il est et reste un gagnant.  Féru d’arts martiaux, il « corrige » un homme qui était en train d’agresser une femme en pleine rue de New York. A une certaine époque, personne ne pouvait lui tenir tête. Dans ses mémoires il raconte avec simplicité sa vie lors d’une sombre époque où le crime abject était organisé et planifié. Ses mémoires sont pour nous un sérieux rappel de la période de la Résistance pendant laquelle se sont déroulées les rafles des juifs, tortures d’opposants, massacres de population entière par les Allemands, destruction des juifs de Pologne et d’Europe. De cette tourmente inimaginable, son livre raconte les quelques miracles qui lui ont permis de survivre in extrémis et pour lesquels il ne comprend pas encore aujourd’hui comment il en a réchappé. C’est quelques années après avoir quitté sa ville natale de Pologne que les Allemands sont venus à Lublin exterminer l’entièreté de la population juive. Quelques années après, alors qu’il revenait d’un match de football à Molenbeek, il a vu sa famille et ses amis arrêtés par les Allemands qui étaient venus effectuer une rafle dans son quartier du Boulevard du Midi à Bruxelles à la Rue des Foulons. Pendant l’une de ces multiples rafles allemandes à la Bourse, il a été sauvé in extrémis par l’un de ses pires ennemis des bancs d’école un belge rexiste. Jamais jusqu’à aujourd’hui il n’a compris pourquoi cet antisémite lui avait sauvé la mise. De sa propre bouche, il laisse d’ailleurs sous-entendre que, par la Providence divine, ces choses avaient un but, celui de pouvoir en témoigner aujourd’hui. Et c’est d’ailleurs ce qu’il s’efforce de faire depuis des années lors d’exposés dans les écoles ou dans certains lieux publics où il est invité à s’exprimer sur la guerre et la résistance. Avec son humeur inlassable, aujourd’hui encore, son caractère est toujours de vouloir « aller de l’avant sans se plaindre ». Jamais il n’oubliera ce que les Allemands lui ont fait, ni ce que les antisémites font aujourd’hui à Israël ni encore ce que les autorités belges lui refusent obstinément comme reconnaissance par une indemnisation. Pourtant aujourd’hui, alors qu’il est plus que jamais important de rappeler les évènements de l’histoire juive, à son niveau pour lui-même il a voulu avancer et ne pas subir son passé, « permettre d’être oublié ». C’est la raison de sa joie de vivre et son désir de voyager dans le monde. C’est d’ailleurs la grande caractéristique du peuple juif qui, même tourmenté et persécuté, chante, danse, célèbre les fêtes juives et le shabbat. Avec toutes les souffrances et vicissitudes que le peuple juif a connues, lui et la plupart de ses frères coreligionnaires ont pris le taureau par les cornes. Après la guerre, il a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres en voyageant autour du monde avec son épouse Rosa. Depuis des décennies, ce ne sont pas moins que des centaines de kilomètres qu’il a parcourus entre son domicile et les tribunaux belges afin d’obtenir une indemnisation pour ceux qui comme lui ont combattu pour la démocratie. Ce sont autant d’encouragements pour la jeunesse d’aujourd’hui. Son livre relate les pogroms de Lublin sa ville natale, une des villes polonaises les plus juives d’avant guerre. Quelques notions nous sont expliquées sur les buts de l’Allemagne nazie. Dans son âge avancé, même s’il n’oublie pas son passé, même s’il ne ressasse pas  continuellement le mal qu’on lui a fait, il semble oublier pourtant qu’il n’a plus vingt ans.  Visionner l'intervention de Marcel Rozenbaum lors de la journée d'étude « Le siège de la gestapo à Bruxelles – Reconnaissance et conservation »

Le Psaume 22 dans une perspective messianique 

Le Psaume 22 dans une perspective messianique est un psaume bien connu en ce qu'il révèle le Messie d’Israël, le Sauveur de l’humanité, Celui qui a payé le prix du rachat de nos péchés. Sans aucun doute les paroles de Yeshoua HaMashiah résonnent prophétiquement dans nos cœurs et ce que nous allons analyser autant dans l'araméen de Yeshoua en personne que dans le texte hébreu écrit par le roi David, confirme remarquablement la Présence du Fils de Dieu, Celui que les nations appellent Jésus-Christ et dont le vrai Nom est Yeshoua HaMashiah, Dieu Sauveur, Messie, Celui qui a reçu les trois onctions, sacrificateur, prophète et roi.
 
Puisque le Sauveur n’est venu au départ que pour les brebis perdues de la Maison d’Israël, « … Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » (Matthieu 15:24), le psaume 22 révèle dès lors la souffrance que porte Yeshoua méprisé par les hommes et aussi par son propre peuple. Mais même cette souffrance identitaire est permise par Dieu afin que les non juifs puissent avoir, eux aussi, accès au salut sans devoir pour autant « changer de peau ».
Etonnante simillitude que ce ver collé à l'arbre et qui va donner la vie, le Fils de Dieu a choisi d'être "collé" au bois du sacrifice pour nous donner la Vie éternelle.
SOBIESKI J.
 
 

35 pensées messianiques Le Pain de vie Lehem Hahaïm

Les "35 pensées messianiques Le Pain de Vie - Lehem Hahaïm" nous parlent du Pain de Vie par excellence, Yeshoua HaMashiah que l'on retrouve dans toutes les Ecritures.
 
Celui que les nations appellent Jésus Christ, le Goël, le Rédempteur de l'humanité, Celui qui comme un Agneau pur, sans péché, a été immolé pour sauver les hommes - les juifs en premier - puis les nations, de la damnation éternelle. 
 
Ces pensées messianiques révèlent dans toutes les Ecritures ainsi que dans l'hébreu, la place du Messie. 
Ce livre reprend quelques pensées messianiques diffusées sur le site de Beth Yeshoua.
 
 
SOBIESKI J. 

 

 

Le "Potier Divin" 

Le "Potier Divin" fait partie d'une série d'études messianiques "Analogie de la Foi". 
 
L'étude donne un éclairage hébraïque sur la Création de l'homme. Que dit l'hébreu sur la fonction du potier, du vase, du tour du potier, du four? Dans l'atelier du potier divin, Dieu a tout prévu, même la venue de son Fils et même l'intervention de l'Esprit Saint ! L'hébreu ne trompe pas : l'artisan Elohim, Dieu (unité composée) est bien le Père Av, le Fils (Ben) et la Présence cachée de la Rouah Hakodesh (Esprit Saint).

La création toute entière glorifie le Dieu Tout-Puissant. L’Eternel a donné à son peuple une multitude d’exemples, de paraboles, de révélations cachées montrant sa signature bénie dans tout ce qui vit, que ce soit dans les mondes humain, animal et végétal. De tous les moindres détails prévus par Dieu dans la nature, aucun n’est laissé sans importance selon ce qu’en dit Proverbes 16:4 « Le Seigneur a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur ». Cette série d’étude est destinée à montrer la signature de Dieu dans la Bible, dans toute la création et ce, y compris dans le cosmos, dans l’univers visible et invisible, dans l’univers l’infiniment grand et infiniment petit. Nous voulons chercher comme nous dit l’apôtre Paul ayant reçu la révélation du Messie Yeshoua nous dit dans Actes 17:27 « il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous ». Que l’Eternel vous fasse la grâce de recevoir cette bénédiction divine pour vous faire grandir en Lui, dans l’amour du Seigneur en toute sagesse et humilité. SOBIESKI J.

Le Boulanger divin

prochainement à paraître

 

Le Charpentier Divin

Yeshoua a enseigné ses disciples avec beaucoup de paraboles. Il parlait rarement sans parabole afin que ceux à qui cela avait été donné, comprennent et ceux à qui cela n’avait pas été donné, ne comprennent point. Les paraboles marquent tout d’abord l’imagination de l’auditoire. Ainsi, ceux qui sont de culture ou d’éducation simples et peu brillantes comprennent la simplicité de l’évangile par des petites histoires faisant travailler l’imaginaire des gens.
Il arrivait pourtant que Yeshoua limite exprès la compréhension de ces paraboles en disant que certaines avaient été données et d’autres n’avaient pas été données. « Il répondit : A vous, il a été donné de connaître les mystères du règne de Dieu ; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, de sorte qu’en voyant ils ne voient rien, et qu’en entendant ils ne comprennent rien ». (Luc 8:10)
« Jean répondit : Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel ». (Jean 3:27)
Dans l’étude du « Boulanger divin », nous avons eu l’occasion de voir comment Yeshoua HaMashiah insistait sur le fait que tous ses disciples devaient non seulement « se nourrir de lui », mais aussi, « être brisés avec lui » en ne prenant pas seulement part aux mérites de la rançon, mais également en consacrant leur vie à son service. Et il dit même que ceux qui feraient ainsi seront dans le Royaume où ils boiraient de nouveau une coupe de joie avec lui. Ces pensées devraient enthousiasmer tous ceux qui sont en accord avec leur Seigneur et avec sa Vérité, qui sont comme des pâtons de pain travaillés par le boulanger.

 

NOUVEAU TESTAMENT - Un livre juif

STERN David H.

Elle est enfin arrivée, la nouvelle traduction au plus près des textes 'culturels' de l'écriture. Ce Nouveau Testament est intéressant, du fait que son auteur a su conserver un regard judéo-messianique sur l’ensemble de l’Ecriture. Elle arrive donc à point nommé, compte tenu du mouvement de l’Eglise qui retourne à ses racines hébraïques.  


 Cahiers prophétiques des fêtes juives en PDF

Pessah

pdf
Télécharger

Pessah

Cahier d'étude messianique sur les 3 premières fêtes : Pessah (la Pâque)
Poids : 784.21 ko
Téléchargements : 42943
Date d'ajout : 2013-06-28 20:47:58
Date de modification : 2013-06-28 21:22:35

Pessah est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme prescrites par la Bible, au cours de laquelle on célèbre l’Exode hors d’Égypte et le début de la saison de la moisson de l’orge qui inaugure le cycle agricole annuel.

Elle commence Lévitique 14 nissan (qui correspond, selon les années, à la fin du mois de mars ou au mois d’avril dans le calendrier grégorien) et dure huit jours (sept en terre d'Israël et dans le judaïsme réformé) dont seuls les premiers et les derniers sont totalement fériés. Elle inaugure en outre la période de l’omer au terme de laquelle est célébrée la fête de Chavouot. Particulièrement riche en rites et coutumes, la fête se distinguait originellement par l’offrande pascale que les Juifs ne peuvent réaliser depuis la destruction du Temple (les Samaritains continuent à l’offrir sur le mont Garizim). L’obligation de manger des matzot (aliments azymes) et de bannir le hametz (aliments à base de pâte levée et/ou fermentée) tout au long de la fête demeure en application.

Shavouot

pdf
Télécharger

Shavouot

Cahier d'étude messianique sur Lamentations 4ème fête : Shavouot (la Pentecôte)
Poids : 786.96 ko
Téléchargements : 2020
Date d'ajout : 2013-06-28 20:47:31
Date de modification : 2013-06-28 21:22:45

Au sommaire : Shavouot, un temps de préparation pour … la suite,  Ce Don de Dieu est double : don de la Parole et don de l’Esprit,  La transfiguration, Ceux qui étaient descendus sur la mer dans des navires, Le shabbat en tant qu’objectif, Compter l'omer jusqu'à l'année du jubilé, Yeshoua prophétiserait-il sa venue durant une année shabbatique ?, Une année de renouvellement de l'esprit, Il ne peut y avoir de jubilé sans Pessah ni de Shavouot sans Omer, L'Effusion du Saint Esprit à Shavouot : l'accomplissement du jubilé et enfin "Shavouot, le pain des premiers épis"

Lorsque Moïse a fait sortir le peuple hébreu du pays d’Egypte, la parole qu’il avait adressé à Pharaon était la promesse de servir et d’adorer l’Eternel : « et tu diras à Pharaon : L’Eternel, le Dieu des Hébreux, m’a envoyé auprès de toi, pour te dire : Laisse aller mon peuple, afin qu’il me serve dans le désert. Et voici, jusqu’à présent tu n’as point écouté. » (Exode 7:16)

Comment ce peuple allait-il pouvoir servir son Dieu si ce n’est seulement qu’après avoir passé par les eaux de la mer rouge, puis après un certain temps dans le désert, reçu ses commandements.
Lévitique 50ème jour après Lévitique 16 Nissan (Lévitique 3ème jour de Pessah) c’est la Pentecôte. Comme nous le voyons dans la comparaison prophétique entre les sept fêtes de l’Eternel et la conception de la vie humaine, ce jour montre un achèvement, celui du cycle de la vie, cette période du temps de Shavouot correspond avec l’achèvement du foetus. Le programme des fêtes prévoit une longue attente jusqu'à la Fête de la Pentecôte.

Rosh Hashana

pdf
Télécharger

Pourquoi-des-pommes-et-du-miel-a-Rosh-Hashana

La fête de Rosh Hashana fête prophétique
Poids : 866.47 ko
Téléchargements : 10437
Date d'ajout : 2013-06-28 20:51:45
Date de modification : 2013-06-28 21:20:48

Deux cahiers qui parlent de la fête de Rosh Hashana, autre nom pour la fête des trompettes. Les fêtes juives dans un point de vue messianique : Rosh Hashana, une fête biblique ou traditionnelle ? Pourquoi des pommes et du miel à Rosh Hashana ? Qu’en dit la Bible ?  La tradition juive propose la consommation de miel au début de l’année juive. Il nous est rapporté de consommer, le soir de Rosh Hashana des pommes trempées dans du miel, signe d’une année douce. Cette tradition qui n’est en apparence pas vraiment biblique, nous rend solidaires avec le peuple juif pour espérer l’intervention de Dieu dans l’année civile juive qui arrive. Cette espérance biblique tient compte des promesses divines. Mais ce que nous révèle l'hébreu est plus qu'étonnant : un aspect prophétique merveilleux. - Le son du shofar – Dieu a pourvu  : Combien y a-t-il de nouvel an selon le calendrier juif de la Mishna ? Comment sonner du shofar ? Avec quelles bénédictions cela se fait-il ? a quelles occasions, sonne-t-on du shofar ? 

 

KOL NIDRE

pdf
Télécharger

Kol-Nidre

La veille de Yom Kippour, on se repent des paroles inutiles prononcées l'année durant
Poids : 306.19 ko
Téléchargements : 1179
Date d'ajout : 2013-06-28 21:24:04
Date de modification : 2013-06-28 21:24:53

Kol Nidré, fête biblique ou traditionnelle ? Pourquoi revenir sur des paroles insensées ? Qu’en dit la Bible ? Peut-on revenir sur des engagements pris ? A Yom Kippour, nous nous présenterons devant Dieu comme nous le faisons chaque année en venant tels que nous sommes. Parfois nous réalisons même en notre for intérieur qu'à la fin de la fête rien n'aura vraiment changé car après cette fête solennelle où nous avons fait des promesses et des prières de repentance, nous allons retomber dans notre vie futile pour un an. Yom Kippour risque alors de devenir pour la plupart un piège car ceux-ci n'auront pas réalisé que la période des 10 jours terribles dans laquelle nous rentrons n'est pas une période festive. La fête juive de Kol Nidré nous rappelle cela et il est bon de nous y attarder un instant. La célébration du Kol Nidre (judéo-araméen: Tous les voeux) est une prière juive récitée à la synagogue avant le coucher du soleil précédant l'office du soir de Yom Kippour, le Jour de l'Expiation. Son nom est tiré de ses premiers mots. 

 

YOM KIPPOUR

pdf
Télécharger

yom-kippour-la-fete-de-la-contradiction

Cahier d'étude messianique sur Lamentations 6ème fête de l’Éternel
Poids : 322.43 ko
Téléchargements : 1937
Date d'ajout : 2013-06-28 20:51:08
Date de modification : 2013-06-28 21:20:17

Deux cahiers qui parlent de Yom Kippour :  nous rappelle que nous sommes souvent des pécheurs impénitents et que nous avons besoin toujours plus de la grâce et de la miséricorde de Dieu. Survolons un court moment l’origine de cette fête. « Dieu en ce jour, vous accordera le pardon yiékhappér âlékhém » (il pardonnera, yiékhappér, d'où le nom de Kippour pour ce jour du pardon); ce pardon de Dieu n'est accordé que si nous faisons ce qui y correspond: le sang de l’agneau avant de commencer, ensuite l'examen, le regret, la conscience de la faute, la volonté de modifier, la demande de pardon et le pardon à autrui. Le livre de Jonas (Yona) montre bien que Dieu connaît nos faiblesses et notre incapacité à distinguer le bien du mal, la droite de la gauche, et il pardonnera cependant; cela doit être un exemple pour nous dans le pardon envers les autres. Mais Dieu ne veut pas seulement nous pardonner, il veut aussi nous « guérir ». 

 

SOUCCOT

pdf
Télécharger

Souccot---cahier

Cahier d'étude messianique sur Lamentations 7ème fête de l'Eternel
Poids : 839.84 ko
Téléchargements : 14463
Date d'ajout : 2013-06-28 20:49:51
Date de modification : 2013-06-28 21:18:11

La fête de Souccot (des Tabernacles): représente une vie de joie et de paix, apportant la bénédiction et la grâce Divine partout où le Seigneur nous place comme « Témoin » pour faire respirer autour de nous « le parfum du Messie » ! « Nous sommes en effet pour Dieu, la bonne odeur du Messie, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent.../ …odeur de vie donnant la vie!... » (2 Corinth. 2: 15 à 16). 

Nous venons de bénéficier de la grâce de la fête de Yom Kippour, fête de la repentance, du pardon des péchés et de la grâce divine. A Pessah, notre « tête » avait déjà été lavée. Pour un juif, cela s’est fait lors de la teshouva – le retour à Dieu par la foi dans le Messie d’Israël, le Fils de Dieu Yeshoua HaMashiah. Pour un non juif, cela s’est fait lors de la conversion des faux dieux au vrai Dieu d’Israël. Yeshoua a voulu nous laver nos pieds et montrer que Yom Kippour nous a été donné comme une grâce à l’état pur.

 

SIMHAT TORAH

 

La fête par excellence du Fils de Dieu ! La fin du cycle des 7 fêtes - « Mieux vaut pour moi la Torah (loi) de ta bouche que mille objets d’or et d’argent. » (Psaume 119 :72) - 

Le peuple juif est le peuple témoin qui révèle Yeshoua le Messie. Nous découvrons lors de cette fête en apparence d’origine rabbinique, une extraordinaire révélation de notre reconnaissance envers Dieu pour le salut qu’Il nous a envoyé par son Fils : Parole Vivante. 

Nous avons passé des moments agréables dans la Maison de Dieu, à l’assemblée, non seulement au cours des 7 fêtes de l’Eternel qui se sont déroulées depuis Pessah jusqu’à Souccot mais aussi au cours des autres fêtes juives prophétiques comme Hannoucah, Pourim, Tou bishvat, etc. Nous découvrons comme nous l’avons fait dans chacune d’entre elles, la signature divine du Messie Yeshoua, le Fils Unique du Dieu Vivant.

 

Hannoucah

 

Deux cahiers sur Hannoukah : "La fête de la lumière" et "le miracle de la lumière, les 7 couleurs prophétiques".

"Lumière" se dit en hébreu « OR » et on trouve dans ce mot plusieurs autres significations comme jour, point du jour, matin, clair, sérénité, luminaire, lumineux, espérance, fleuve, lumière des luminaires célestes (lune, étoiles), crépuscule, lumière du jour, d’une lampe, de la vie, lumière de la prospérité, de l’instruction, du visage, Eternel comme lumière. Littéralement on dit « émanation d’énergie lumineuse », que rayonnent certains corps tels le soleil Genèse 1 :14 le feu (Marc 14 :54) et les lampes (Luc 8 :16). Créée par Dieu, la lumière, dit l’Ecriture, a existé longtemps avant la création de la flore et de la faune. Genèse 1 :3, 5 Elle rend nécessaire l’existence d’un organe adapté à sa réception, faute de quoi elle reste inutile. (Autrement dit, la lumière est inutile si personne ne la voit). Peu de choses créées sont plus extraordinaires que la possession de la lumière avec, en plus la capacité de la recevoir et l’utiliser. Elle est essentielle à la vie, à la croissance, à la connaissance, aux nécessités de l’existence, à la purification, au confort et à la joie. 

Yeshoua est à Bethsaïda « la maison de la pêche » ville située avec celle de Chorazin sur le lac de Galilée. On a découvert dernièrement que ces deux villes avaient subi jadis des tremblements de terre prouvant ainsi les prophéties de Yeshoua. Matthieu 11:20 nous fait pour prendre connaissance des sentiments de Yeshoua alors qu'il s'apprête à entrer à Bethsaïda : L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour :

(1) annoncer une bonne nouvelle 
(2) guérir ceux qui ont le coeur brisé, 
(3) proclamer aux captifs shabah la délivrance, et
(4) aux aveugles le recouvrement de la vue 
(5) renvoyer libres les opprimés,
(6) publier une année de grâce du Seigneur.
(7) Et un jour de vengeance de notre Dieu

Tou Bishvat

La fête de Tou Bishvat, la fête des arbres, est-elle une fête panthéiste ou prophétique ? 

Ce nouvel an des arbres inaugure le renouveau de la nature de la terre d'Israel où la sève monte dans les troncs des arbres qui entrent en fleur et embellissent le paysage.
En effet, la plus belle image de l'arbre n'est pas tant les fruits qui viennent à leur saison mais plutôt celle où l'homme, le croyant, qu'il soit goï ou qu'il soit juif, reçoit, par ses racines, la nourriture de l'eau de la vie qui remonte tout le long jusqu'à devenir de la sève pour le tronc, les branches, les feuilles et seulement après, les fruits.
« 1 Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, 2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit ! 3 Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu'il fait lui réussit. 4 Il n'en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe. 5 C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes ; 6 Car l'Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine. » (Psaume 1:1-6)

Pourim

Fête juive d’origine biblique mais d’institution rabbinique, commémore les événements relatés dans le Livre d’Esther.

Ceux-ci ont été vécus par les Juifs comme la délivrance miraculeuse d’un massacre de grande ampleur, planifié à leur encontre par Haman l’Agaggite dans tout l’Empire perse au temps de sa splendeur. La fête est célébrée un mois jour pour jour avant la fête de Pessah (Pâque) chaque année à la date du 14 adar (qui correspond, selon les années, au milieu des mois de février ou mars dans le calendrier grégorien). Toute la question est de savoir où trouve-t-on Dieu dans l'histoire de Pourim ? Et y trouve-t-on Yeshoua ? Cette fête juive est à ce point prophétique qu'elle devrait être célébrée par les chrétiens qui ne voient jusqu'à aujourd'hui dans cette fête qu'une fête juive rabbinique parmi tant d'autre.

1ère partie : Une délivrance merveilleuse

Au sommaire :

"Pourim, une délivrance miraculeuse", "L’histoire d’Esther, un livre rempli de la Présence cachée de Dieu, un livre de prophéties et de promesses divines, un livre qui avertit",  "Pessah et Pourim", "Le vêtement du salut est-il un déguisement ?",  "La désobéissance de Saül comme origine de Pourim" , "Le nom d’Esther ainsi que l’entièreté du Livre d’Esther a un sens de : « caché », "La tradition à Pourim", "Une autre prophétie est annoncée pour notre époque" , "Julius Streicher, un des 10 fils d’Haman, "La présence du NOM de l’Eternel dans le livre d’Esther", "Autres parallèles : Esther et Joseph en Egypte", "Esther comme image du Messie : (source talmudique)" , "Jugements accomplis de nos jours en rapport avec la fête de Pourim", "Pourim : Temps de Jugements, fins brutales d’ennemis d’Israël"

2ème partie :

Une grande délivrance due à un « médiateur » qui cache ses Faces

Au sommaire :

La délivrance : trois formes
Le contexte historique qui précède Pourim qui précède Pessa
Pourim et Pessah 14 Adar - 14 Nissan
Aujourd'hui en Iran
L'origine
Esther, sa face, ses faces

 

 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 388 invités et aucun membre en ligne