Top Panel
samedi, 19 October 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

WhatsHelp Chat Button

A+ R A-
  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

La parasha messianique pour les nuls

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Custom Facebook Display

Pessah : Le Seder instauré par Yeshoua - (3) l´hysope

Personne à contacter: 0

La pensée messianique pour aujourd'hui - Le Pain de Vie

L'hysope et le sang - Le Seder de Pessah instauré par Yeshoua 3ème partie

Mardi 19 avril 2011

Chers amis shalom,

Hag Sameah Le Pessah - Joyeuses fêtes de Pâque !

Hier soir lundi 18 avril 2011, 14 Nissan nous avons célébré ensemble le Seder de Pessah, la table du repas de la Pâque juive, nous souvenant de cette merveilleuse délivrance du peuple juif que Dieu a opérée par des prodiges et des miracles après plus de 400 ans d'esclavage.

En tant que croyants du Messie Yeshoua, nous voulons aussi réaliser que c'est lors de ce repas que Yeshoua était heureux de donner à ses disciples toutes ces explications prophétiques du rituel de Pessah symbolisant son sacrifice et l'inauguration de la nouvelle alliance dans son sang !

A cette fête, nous nous attardons quelque peu sur un symbole fort : celui des trois matzot (pains sans levain) desquelles était retirée celle du milieu qui fut ensuite brisée en deux, indiquant là même comment le Fils de Dieu était "sorti" de Dieu (Jean 16:28) pour être envoyé à la mort. Certainement c'est Yeshoua en personne qui aurait instauré le seder de Pessah comme il est pratiqué aujourd'hui dans toutes les familles juives depuis plus de deux mille ans.

Un autre symbole, l'hysope servait à être trempée dans une bassine du sang d'un agneau pour être ensuite utilisée comme pinceau afin de revêtir le linteau et les deux montants des maisons des hébreux en Egypte.

Yeshoua avait dit qu'il était "la porte" et que celui qui entrait "par" Lui, serait sauvé (Jean 10:1-14).
C'est précisément sur cette même porte que :

- le centurion romain avait reçu comme consigne de donner à boire au crucifié avec du vinaigre (le vin symbolise souvent dans la bible le sang) au bout d'une tige d'hysope, et

- le père de famille avait reçu comme consigne d'enduire sur sa porte d'entrée du sang pour protéger la vie du premier né.

Autant le geste du père de famille juive que celui du centurion romain étaient hautement prophétiques et révélaient Yeshoua le Messie, le Fils de Dieu.

 

"Je suis le Alef et le Tav" (Apocalypse 1:8)

 

Le symbolisme juif est particulièrement stupéfiant lorsqu'on voit dans l'hébreu que Dieu est représenté par :
- la première lettre de l'alphabet hébraïque le "alef" qui est elle-même composée graphiquement de la lettre VAV (le clou) qui ressemble à une mezzouzza et de deux Yod (qui ont le sens de deux mains clouées)
- la dernière lettre de l'alphabet hébraïque le "Tav". A une époque où la crucifixion n'existait pas encore, les caractères protosinaïtiques montraient que cette lettre ressemblait à une croix et est devenue avec le temps comme une porte d'entrée mais qui possède dans le bas une barre inférieure ressemblant à un yod (le bras de l'Eternel qui peint la porte).

L'apposition sur ces mêmes montants des portes juives, de la "mezzouzza" dans laquelle on "cloue" les ordonnances de la loi de Moïse. C'est prophétiquement là aussi que Yeshoua montre qu'il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix (Colossiens 2:14).

C'est une joie incommensurable de réaliser que Dieu ne condamne plus ses enfants nés "de nouveau" (Jean 3:1-21) pour leurs péchés réalisés "avant" "pendant" et "après" leur conversion à une Vie Nouvelle.

Prions pour le salut ("salut" en hébreu se dit "yeshoua") rentre dans le peuple juif à cette saison du printemps prophétique qui montre la délivrance de l'esclavage du péché et l'entrée dans la terre promise du salut.

Que le Seigneur vous bénisse. 

Beth Yeshoua

Qui est en ligne ?

Nous avons 578 invités et aucun membre en ligne