Méthodes d'analyse biblique

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

Avertissement (note de l’auteur)

 

La Bible hébraïque est composée d’un peu moins de 305 000 mots. Ces termes hébreux tirent leur origine du Codex. Pour que le lecteur non juif puisse lire la Bible, chaque mot de la bible a été repris dans un catalogue «Strong», noté avec une classification de 4 chiffres. L’auteur donne pour chaque mot sa ou ses différentes racines trilitères de l’hébreu, c’est-à-dire des racines primaires, secondaires, tertiaires. Mais il faut bien réaliser que «Strong» n’est rien de moins qu’un «outil de traduction» qui a ses faiblesses et qui laisse souvent le chrétien apprenti de l’hébreu sur sa faim et le juif de naissance sur ses gardes. Le sens profond et caché d’un mot est souvent vu au premier regard mais pas toujours. Pour mieux rentrer en profondeur dans le sens d’un mot, il faut parfois s’intéresser à la graphie des consonnes qui le constitue et à son origine proto-sinaïtique, puis descendre de plusieurs niveaux dans les racines. En effet, on sait que les lettres de l’alphabet ont un sens. Chaque lettre a un seul sens puisque le graphisme montre une chose unique dans la nature : le vav c’est un clou, le aleph c’est une tête de bœuf avec des cornes, etc. Mais on va trouver plusieurs dérivés comme par exemple pour cette lettre aleph, « force », « puissance », « chef », etc. C’est l’idée sous-jacente qui est importante et pas uniquement le mot traduit sinon on va arriver à de l’interprétation parfois même farfelue.

 

Certains analysent  les valeurs numériques des mots et aussi le nombre de leur occurrences. Mais rien ne surpasse la vraie recherche : la première apparition d’un mot qui révèle à lui seul aussi d’autres secrets et surtout avant toutes choses, la comparaison des textes eux-même. On peut prendre comme exemple la lettre « réceptacle », kaph כַּף‭ ‬qui représente la main (prête à recevoir la bénédiction), une coupe, une tasse, une poignée mais «Strong» nous donne comme autres mots dérivés, patte creux, branche, fronde, travail, commettre, exposer, la plante du pied, l’emboîture. Une rapide inspection textuelle va immédiatement révéler le nœud du «problème» de cette «plante du pied» avec le passage de Genèse 8 : 9 « Mais la colombe ne trouva aucun lieu pour poser la plante (kaph) de son pied,

 לְכַף־רַגְלָהּ «lekaph regalah». La colombe ne possède pas des pieds en forme de main, par contre la courbure pour le serrage de sa patte sur une branche révèle comment cette lettre kaph symbolise la main de l’homme qui va serrer de toute ses forces le don reçu de Dieu sans le lâcher.

Selon le lexique biblique, l’outil de recherche du lexique hébreu suivant permet la recherche d’un strong hébreu, c’est-à-dire un numéro universel utilisé par tous les lexiques bibliques, d’un mot hébreu ou d’un mot français de l’ancien testament.

Les textes originaux permettent de retrouver le vrai sens des mots employés. En effet, dans la Bible hébraïque par exemple, les scribes n’altéraient aucun texte, même lorsqu’ils supposaient qu’il avait été incorrectement copié. Ils notaient plutôt dans la marge le texte qu’ils pensaient qu’il aurait fallu écrire.

Les textes originaux permettent de dire que le nouveau testament fut écrit en araméen puis traduit en grec. La principale raison de cette traduction fut l’importante place de la langue grecque comme langue universelle de l’époque, un peu comme l’anglais de nos jours.

 

Pourquoi le lexique hébreu se sert des strongs hébreux?

 

Les livres de l’Ancien Testament ont été écrits en Hébreu et araméen puis traduit de l’Hébreu au français. La traduction des textes bibliques manque souvent de fidélité et de «relief» par rapport aux textes originaux, ce qui parfois nous donne quelques difficultés pour bien interpréter la Parole de Dieu.

Aussi, ceux qui ont l’habitude d’étudier la Bible en profondeur savent qu’il est important de pouvoir avoir accès aux textes bibliques originaux pour mieux comprendre et interpréter un passage biblique. Cependant, apprendre l’hébreu représente un lourd investissement, qui de plus n’est pas donné à tout le monde, il faut le souligner. C’est pour cela qu’un théologien du 19ème siècle nommé James Strong, nous a facilités la tâche, en remarquant tout simplement que les mots de l’AT et du NT sont immuables et qu’il suffisait de les classer par ordre alphabétique dans chaque langue originale et d’y associer à côté un numéro dans l’ordre croissant : Ceci a donné tout simplement les mots codés Strongs Hébreux pour l’Ancien et Strongs Grecs pour le Nouveau Testament. Lui et une centaine de ses collaborateurs après un travail fastidieux, ont sorti un ouvrage de référence à la fin du 19ième siècle (The Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible) avec un numéro Strong à côté de chaque mot qui correspond à mot que l’on trouve dans le texte original. Ceci évite quand on a un tel ouvrage de devoir connaître l’hébreu ou le grec.

 

Bibliographie

 

Bible hébraïque («Tanakh»)

Bible Logos 6 FaithLite : www.logos.com

Traduction du rabbinat : www.mechon-mamre.org

Traduction du rabbinat): www.sefarim.fr

Bible protestante

Plusieurs versions dont la principale LSG

Concordance biblique

www.enseignemoi.com,

www.lueur.org

Bible interlinéaire

(en anglais) http://biblehub.com/interlinear

Cours d’hébreu

Elements grammaticaux et conjugaison : cours d’hébreu Beth Yeshoua Anya Ghennassia Nopari adapté par J.Sobieski

http://bibletude.free.fr/messager/03042011/DEUX%20TEMOINS.htm (Association des Etudiants de la Bible)

Dictionnaire de la langue sainte - Louis De Wolzogue 

http://jasmina31.over-blog.com/article-correspondance-ii-68766988.html

Un livre de paroles - n° 23 -Vayikra: Le dilemme de Moïse - Tamar Schwartz - enseignante

http://bibletude.free.fr/messager/03042011/DEUX%20TEMOINS.htm (Association des Etudiants de la Bible)

http://leflambeaudegrace.fr

Organographie chez les végétaux supérieurs : 

https://docplayer.fr/55262008-Organographie-chez-les-vegetaux-superieurs.html 

www.akadem.fr‭ : ‬וֹLa tradition comme identité‭ - ‬n‮!‬‭ ‬30‭ ‬Bemidbar‭: ‬Compter les nomsוּ‭ ‬de

Tamar Schwartz

http‭://‬www.bibliquest.net‭/‬

http‭://‬biblehub.com/interlinear

Elements grammaticaux et conjugaison‭ : ‬cours d’hébreu Beth Yeshoua

https‭://‬www.youtube.com/watch?v=bgRViAiIq-g&t=330s‭ (‬Traversée de la Bible 06‭. ‬Que nous raconte la Bible‭ ? :: ‬Nombresוּ‭ - ‬Michael‭ ‬Langlois‭)‬

http‭://‬www.akadem.org/sommaire/paracha/5769‭/-‬dans-les-mots-5769‭/‬nasso-terminologie-du-service-divin-21-05-2009-7733_4312‭.‬php‭ ‬‭(‬Le rôle des Lévis et des prêtres‭ - (‬Akadem‭) ‬n‮!‬‭ ‬31‭ ‬Nasso‭: ‬וֹTerminologie du service divinוּ‭ ‬Tamar Schwartz‭ - ‬enseignante‭)‬

 

Editions «La Voix de l’Israël Messianique»

Fondateur : Paul Ghennassia

https://bethyeshoua.org

Email :

© 1988 Copyright : «La Voix de l’Israël Messianique» - toute utilisation ou reproduction du contenu du présent site, en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit est permise, néanmoins elle nécessite une demande écrite préalable au responsable et l’indication de la source de ce contenu.

Une Maison d’Edition

«La Voix de l’Israël Messianique» est une maison d’édition sous forme juridique d’association sans but lucratif dont l’activité principale est la production et la diffusion de livres, de cultes filmés en streaming, de tous documents à caractère messianique.

But de l’association (Extrait des statuts au Moniteur Belge)

Art. 3. L’association a pour objet :

a) de propager la Bible (l’Ancienne et la Nouvelle Alliance), et faire connaître Yéshoua le Messie principalement au peuple d’Israël, et d’assurer le culte évangélique messianique.

b) de maintenir et de propager la foi messianique par tous les moyens mis à sa disposition, ainsi que les doctrines qui s’y rapportent. .../...

c) de créer et de développer des œuvres à caractère religieux et culturel.

d) de collaborer avec toute autre association poursuivant les mêmes buts, qu’elle soit située en Belgique ou à l’étranger.

Pour atteindre ses objectifs, elle peut notamment organiser des rencontres, des cours, des séminaires et des conférences, diffuser des émissions radiophoniques ou télévisées, proposer des messages sur répondeur téléphonique, produire, imprimer, publier et distribuer tout document ou support médiatique (papier, cassette vidéo, audio, internet,...), sans que cette liste soit exhaustive.

Elle peut accomplir tous les actes se rapportant directement ou indirectement à son objet. Elle peut notamment prêter son concours et s’intéresser à toute activité similaire à son objet.

L’Association

Association Sans But Lucratif inscrite au Moniteur Belge : ASBL «La Voix de l’Israël Messianique» Numéro de l’association : 358588 No TVA ou no entreprise : 434748753

Rue de Baume 239 à 7100 La Louvière/Hainaut - Belgique Tél : 32(0)64-21.23.90

Secrétariat :  

Etant une œuvre messianique sous la direction de l’Esprit Saint et voulant honorer le Dieu d’Israël et son peuple, «La Voix de l’Israël Messianique» désire apporter le plus grand soin à la propagation de la Bible.

« Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. (1Corinthiens 13:9-10) 

L’Association ne peut toutefois garantir l’exactitude de l’information qui s’y trouve. Le lecteur est conscient que les études bibliques proposées par ses auteur(e)s sont majoritairement d’ordre :

- prophétique sur la présence du Fils de Dieu dans la Bible entière et 

- eschatologique sur l’analyse biblique de la fin des temps.

La compréhension de l’analyse des textes proposés fait donc intervenir nécessairement la Foi du lecteur.