dimanche, 20 June 2021
- - - - - -

ENSEIGNEMENT BIBLIQUE

CENTRE MESSIANIQUE BETH YESHOUA

frarnlendeiwitplptruesyi

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

A+ R A-

Bemidbar‭, ‬dans la Parole‭ :  ‬la bouche de Dieu מִדְבָּר‭

  • Catégorie parente: ROOT
  • Catégorie : Concordance hébraïque
  • Mis à jour : lundi 10 May 2021 14:45
  • Publication : lundi 10 May 2021 14:41
  • Affichages : 110
  • 10 Mai
Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

Le contexte selon Nombres 1.1-3‭ : ‬un dénombrement

 

«L’Eternel parla à Moïse‭ ‬dans le désert de Sinaï‭,‬‭ ‬dans la tente d’assignation‭, ‬le premier jour du second mois‭, ‬la seconde année après leur sortie du pays d’Egypte‭. ‬Il dit‭ : ‬2‭ ‬Faites le dénombrement de toute l’assemblée des enfants d’Israël‭, ‬selon leurs familles‭, ‬selon les maisons de leurs pères‭, ‬en comptant par tête les noms de tous les mâles‭, ‬3‭ ‬depuis l’âge de vingt ans et au-dessus‭, ‬tous ceux d’Israël en état de porter les armes‭; ‬vous en ferez le dénombrement selon leurs divisions‭, ‬toi et Aaron‭.‬»

Bemidbar‭, ‬«dans le désert»‭ ‬ou‭ ‬Bamidbar‭ ‬est le cinquième mot‭, ‬et premier distinctif de la parasha‭, ‬Lamentations 34e section hebdomadaire du cycle annuel de lecture de la Torah et‭ ‬la première du Livre des Nombres‭. ‬Du dire même de certains rabbins‭, ‬le terme utilisé‭ ‬«Nombres»‭ ‬est plus proche du contexte biblique que‭ ‬«bemidbar»‭. ‬C’est vrai que l’histoire entière se déroule dans le désert mais le thème principal‭ ‬«en surface»‭ (‬«pshat»‭ ‬en hébreu‭) ‬est plutôt‭ ‬le dénombrement‭. ‬La préparation‭, ‬l’installation et la vie des 12‭ ‬tribus en Israël est le thème majeur de toute la Bible‭. ‬C’est donc le point crucial de définir qui‭, ‬où‭, ‬combien d’israélites vont entrer en Eretz Israël et engendrer des générations à venir d’où sortira le Messie promis‭. ‬Le désert est donc un passage obligé mais n’est pas la destination finale‭. ‬Comme le désert est tout de même un lieu dans lequel le peuple va devoir passer une partie de son‭ ‬temps‭, ‬Dieu va pourvoir le peuple en‭ ‬«nourriture»‭. ‬Et c’est à ce sujet‭, ‬qu’il sera question de nourriture‭, ‬de pain de vie‭, ‬de‭ ‬«Parole de Dieu»‭ ‬et c’est ainsi que le nom utilisé pour notre parasha et aussi pour cette première section‭ ‬«bemidbar»‭ ‬aura finalement plus d’importance qu’il n’y paraît et va nous montrer des trésors bibliques contenus dans le texte hébraïque‭.‬

 

 

Dans le désert‭ ‬«midbar»‭ ‬on trouve la nourriture

 

Le mot‭ ‬«bemidbar»‭ ‬contient déjà au départ la nourriture‭, ‬le‭ ‬«dabar»‭, ‬le‭ ‬«pâturage»‭, ‬la‭ ‬«bouche»‭.‬

Ce quatrième livre de la Torah est donc destiné à montrer la traversée du peuple hébreu dans le désert‭. ‬C’est un pont pour passer d’un pays à un autre pays‭, ‬d’une vie à une autre vie‭, ‬d’une enfance à un âge adulte‭. ‬Ce livre décrira les années que passeront les enfants d’Israël entre le moment où ils ont reçu la Torah et leur arrivée en terre promise‭. ‬C’est le troisième et dernier livre où on pourra encore lire‭ ‬«Dieu parla à Moïse et dit»‭. ‬Dans les chapitres suivants on lira‭ ‬«Moïse parla au peuple‭...‬etc‭.‬»‭. ‬

Le Livre des Nombres‭, ‬c’est-à-dire de‭ ‬Bemidbar‭ (‬dans le désert‭) ‬est un mot construit à partir d’une racine primaire qui est la Parole‭ ‬«dabar»‭ ‬complétée de suffixes‭, ‬d’infixes et préfixes‭. ‬D’une part Bemidbar se décompose en‭ ‬be‭+‬mi‭+‬dabar‭ ‬et d’autre part se décompose en be+midbar‭. ‬Le texte porte Bemidbar Sinaï‭, ‬«dans le désert du Sinaï»‭, ‬et non Bamidbar‭, ‬«dans le désert»‭. ‬

Un peu de grammaire

«Bemidbar Sinaï»‭ ‬est une forme génitive sans article défini puisque une forme génitive hébraïque ne peut porter d’article défini‭. ‬Exemple connu‭ : ‬«bereshit»‭ ‬veut dire‭ ‬«au commencement»‭ ‬puisque là il n’y a pas de complément de nom‭. ‬Sinon on aurait du dire‭ ‬«bereshit olam»‭ (‬au commencement de l’univers‭) ‬et‭ ‬«bareshit»‭ ‬signifierait‭ ‬«dans ce commencement là»‭ (‬soit-disant pas dans un autre‭), ‬ce qui démontre qu’il y a eu plusieurs commencements‭.‬

En linguistique‭, ‬le génitif est un cas grammatical utilisé pour marquer un complément de nom‭. ‬Il exprime notamment la possession‭. ‬Il exprime‭, ‬en général‭, ‬un rapport d’appartenance au sens large du terme‭. ‬«Le chien de Tom»‭, ‬«la voiture du professeur»‭. ‬

Pour exprimer le lien étroit entre deux noms‭: ‬rapport de possession‭, ‬d’appartenance‭, ‬ou tout simplement le fait qu’un nom est‭ ‬«gouverné»‭ - ‬selon une formule traditionnelle‭ - ‬par un autre‭ : ‬le cheval du roi‭, ‬le roi d’Israël‭..., ‬l’hébreu biblique utilise principalement une construction génitive qui fait de ces deux noms une seule unité‭.‬

La construction génitive juxtapose les deux noms‭ :‬

‭- ‬en premier‭, ‬le nom gouverné à‭ ‬«l’état construit»‭, ‬sans article‭, ‬puis parfois un maqqef‭ (‬un tiret‭)‬

‭- ‬enfin le nom gouvernant à‭ ‬«l’état absolu»‭. ‬S’il porte l’article ou s’il est déterminé‭ (‬comme le sont par exemple les noms propres‭), ‬on traduit le nom gouverné avec l’article‭ :‬

מֶלֶךְ–יִשְׂרָאֵל‭  ‬le roi d’Israël‭  ‬מֶלֶךְ‭ ‬יִשְׂרָאֵל

סוּס–הַמֶּלֶך‭  ‬le cheval du roi‭  ‬סוּס‭ ‬הַמֶּלֶך

Les deux mots ne forment plus alors qu’une seule unité d’articulation‭ : ‬l’accent se porte sur sa fin et l’articulation du premier mot est précipité‭ : ‬il est à l’état construit et n’est plus accentué‭.‬

 

La grammaire hébraïque nous donne les règles de prononciation de‭ ‬«bemidbar»‭. ‬

 

On dira‭ ‬«be-midbar»‭ ‬dans 2‭ ‬cas‭ : ‬

1‭. ‬«dans un désert»‭ ‬indéfini dont on ne connaît pas le nom ou dans un désert‭, ‬dit de manière générale‭.‬

2‭. ‬Lorsqu’il s’agit d’un mode‭ ‬«construit»‭ ‬de 2‭ ‬mots‭ ‬«le désert du Sinaï»‭ ‬où le deuxième mot identifie clairement le premier mot‭, ‬«bemidbbar sinai»‭ ‬בְּמִדְבַּר‭ ‬סִינַי‭ ‬‭(‬dans le désert du Sinaï‭).‬

L’exemple‭ ‬«beohel moed»‭ ‬בְּאֹהֶל‭ ‬מוֹעֵד‭ ‬‭(‬dans la tente d’assignation‭) ‬confirme la règle‭.‬

On dira‭ ‬«be-ha-midbar»‭ ‬«dans le désert»‭ ‬«dans ce désert»‭ ‬quand il s’agit d’un désert bien‭ ‬spécifique mais pas un mode construit‭, ‬un désert qui est bien identifié géographiquement dans le texte mais sans le nom‭ ‬«Sinaï»‭. ‬La préposition‭ ‬«be»‭ ‬et l’article‭ ‬«ha»‭ ‬doivent alors se contracter en‭ ‬«ba-midbar»‭. ‬Dans le cas où le texte aurait été‭ ‬«allez dans le désert»‭, ‬ou‭ ‬«allez au désert»‭, (‬indéfini‭) ‬on devrait dire alors bemidbar‭ ‬«dans un désert»‭. ‬

Ce mot 4057‭ ‬midbar‭ ‬מִדְבָּר‭ ‬est un nom masculin qui signifie‭ ‬‮ ‬désert‭, ‬bouche‭, ‬bouche comme organe de la parole‮ ‬‭; (‬271‭ ‬occurrences‭).‬

Exemples‭ : ‬«tenir un double langage»‭ ‬se dit‭ :‬‭ ‬מדבר‭ ‬בכפל‭ ‬לשון

«dire des vulgarités»‭ ‬se dit‭ ‬הוא‭ ‬מדבר‭ ‬בפשטות

En tant que‭ ‬«désert»‭, ‬«midbar»‭ ‬est un mot construit qui signifie au départ‭ ‬«lieu aride»‭, ‬où la végétation ne pousse pas et où il n’y a pas d’habitants‭ : ‬un lieu où Israël va se retrouver tout seul‭, ‬livré à lui-même‭, ‬sans l’aide d’aucune nation‭, ‬avec pour seul appui‭, ‬Dieu‭.‬

Mais midbar signifie aussi‭ ‬pâturage‭, ‬prairie‭, ‬de terre inhabitée‭, ‬région déserte‭, ‬de régions vides‭ (‬autour des cités‭), ‬de désert‭ (‬fig‭.).‬

 

Midbar‭ : ‬la bouche‭, ‬un désert‭?‬

Ce n’est pas par hasard que le désert‭ ‬midbar‭ ‬signifie‭ ‬«qui vient de la parole»‭. ‬Quel lien y a-t-il entre le désert‭, ‬la bouche et la Parole de Dieu‭ ?‬

C’est dans le désert que l’Eternel va former son peuple‭, ‬c’est dans le désert qu’il va apprendre à parler correctement‭, ‬à écouter avant de parler‭, ‬à apprendre la Parole de Dieu‭. ‬Le désert ne nourrit pas‭, ‬il est sec‭, ‬il est brûlant‭. ‬Il est comme une parole non sanctifiée qui tue‭, ‬il est comme un feu‭. ‬Cette même bouche qui crache du venin devra être sanctifiée et remplacée par une parole sainte‭, ‬à propos‭. ‬Cette même bouche‭, ‬ce désert devra céder la place à la Parole sanctifiée‭, ‬la parole qui est devenue chair‭. ‬Le peuple devra passer de nombreuses années dans le désert de la même façon que‭ ‬celui qui maudit ou qui a des paroles de médisances devra faire du‭ ‬«sevivon»‭, ‬c’est-à-dire faire demi-tour comme une toupie‭.‬

C’est un sévère avertissement à l’attention des mauvaises langues‭. ‬Celui qui parle mal‭, ‬celui qui médit‭, ‬celui qui n’arrête pas de se plaindre et de critiquer tout le monde‭, ‬Dieu va lui faire rebrousser chemin dans sa vie spirituelle‭. ‬Ce n’est pas que Dieu va le rejeter‭. ‬Au contraire‭, ‬de même que le peuple hébreu a du passer 40‭ ‬ans au lieu de 40‭ ‬jours‭, ‬celui qui a une langue empoisonnée‭, ‬Dieu va le former dans le désert de sa bouche‭ ! ‬

Son désert sera sa propre bouche‭ ! ‬

Au lieu d’avancer‭, ‬Dieu va le faire reculer loin en arrière‭. ‬Celui qui médit va voir ses frères accomplir des bonds de géants dans leur vie avec Dieu‭, ‬tandis que eux‭, ‬ils se verront contraints de rebrousser chemin loin‭, ‬très loin en arrière et ils resteront au petit‭ ‬lait de la parole au lieu de consommer de la vraie nourriture solide‭.‬

Si vous êtes au petit lait de la parole et que pendant de très nombreuses années vous restez à ce stade du petit lait‭, ‬il ne faut pas chercher bien loin les raisons de ce problème‭, ‬car il s’agit effectivement bien d’un‭ ‬«problème»‭ ‬qui vient de vous et pas des autres‭. ‬Dieu ne peut rien faire avec les mauvaises langues‭. ‬La seule chose qu’il peut faire c’est la‭ ‬«toupie»‭, ‬c’est ce que représente le‭ ‬«sevivon»‭ ‬de Hanoukkah‭, ‬cette fête juive où on fait tournoyer une toupie‭ ‬«sevivon»‭, ‬utilisée par les enfants lors de cette fête symbolise‭. ‬On la tourne‭, ‬tourne et tourne encore‭ ... ‬au lieu d’avancer‭. ‬L’histoire biblique nous apprend que tous les soucis majeurs du peuple provenaient des langues rebelles‭.‬

Ce‭ ‬pâturage‭, ‬même s’il s’agit d’un lieu désertique où rien ne pousse‭, ‬est quand même un lieu où va se nourrir le peuple hébreu‭. ‬Il va se nourrir de la manne‭, ‬des cailles‭, ‬de l’eau du rocher‭, ‬de la Parole DAVAR‭. ‬Dans le dabar on trouve le pâturage et dans le pâturage on trouve le dabar‭ : ‬Esaïe 5:17‭. ‬Les‭ ‬juifs y sont appelés‭ ‬«brebis»‭ ‬et les gentils sont appelés‭ ‬«étrangers»‭. ‬

On peut lire‭ ‬Esaïe 5:17‭ ‬«Des brebis paîtront comme sur leur pâturage‭ (‬dober‭), ‬et des étrangers dévoreront les possessions ruinées des riches‭.‬»

Dans le désert‭, ‬le cœur endurci va s’ouvrir et va trouver un lieu de repos

 

Dans les derniers temps‭, ‬et ce temps approche à grand pas‭ - ‬Israël partira dans le désert‭, ‬conduit par Dieu pour y trouver du repos‭  : ‬

Osée 2:14‭ ‬«C’est pourquoi voici‭, ‬je veux l’attirer et la conduire au désert‭, ‬et je parlerai à son cœur‭.‬»‭ ‬

Jérémie 31:2‭ ‬«Ainsi parle l’Eternel‭ : ‬Il a trouvé grâce dans le désert‭, ‬le peuple de ceux qui ont échappé au glaive‭; ‬Israël marche vers son lieu de repos‭.‬»‭ ‬

Le‭ ‬pâturage‭ ‬1699‭ ‬dober‭ ‬דֹּבֶר‭ ‬ou dibber‭ ‬דִּבֵּר‭ ‬‭ ‬est un nom masc‭. ‬qui signifie‭ ‬pâturage‭, ‬parc‭, ‬mot‭, ‬parole‭. ‬Avec l’écriture du mot‭ ‬«dibber»‭ ‬avec un point voyelle dagesh à l’intérieur de la lettre Beth‭, ‬on perçoit une volonté divine de révéler que‭ ‬le désert‭, ‬c’est aussi la place de la‭ ‬«bergerie»‭. ‬La racine‭ ‬ד‭.‬ב‭.‬ר‭ ‬commence avec le dalet‭ ‬ד‭ ‬‭(‬la porte‭), ‬le beth‭ ‬ב‭ ‬‭(‬la bergerie‭), ‬le resh‭ ‬ר‭ ‬‭(‬la tête‭). ‬Le désert‭ - ‬la parole‭ - ‬le pâturage‭  ‬est dominé par la porte qui est le lieu de passage obligé pour rentrer dans la bergerie et pour suivre le rocher de notre salut‭, ‬la tête du Corps‭. ‬Le dabar contient la présence cachée de celui qui a dit‭ ‬«Je suis la porte‭, ‬celui qui entre par moi sera sauvé»

Cela se confirme avec la bouche qui nourrit‭. ‬Le mot midbar est un mot composé‭ ‬mi+dabar‭ ‬«ce qui vient de la parole»‭.‬

En tant que‭ ‬bouche‭ ‬il s’agit d’organe de la parole‭.‬

On peut lire dans‭ ‬Cantique des cantiques 4‭ : ‬3‭ ‬«Tes lèvres sont comme un fil cramoisi‭, ‬et‭ ‬ta bouche‭ ‬‭(‬Midbar‭) ‬est charmante‭; ‬ta joue est comme une moitié de grenade‭, ‬derrière ton voile‭.‬»

En effet‭ ‬midbar‭ ‬vient de‭ ‬dabar‭ ‬dans le sens de conduire‭, ‬la parole un nom‭  ‬masculin‭.‬

1696‭ ‬dabar‭ ‬דָּבַר‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭ ‬verbale qui veut dire‭ : ‬parler‭, ‬dire‭, ‬répondre‭, ‬promettre‭, ‬prendre la parole‭, ‬ordonner‭, ‬faire entendre‭, ‬rapporter‭, ‬déclarer‭, ‬faire connaître‭, ‬prononcer‭,‬‭ ‬déclarer‭, ‬converser‭, ‬commander‭, ‬avertir‭, ‬menacer‭, ‬chanter‭.‬

Le désert est donc directement lié à la Parole de Dieu‭, ‬et à la Bouche de l’Eternel‭. ‬

Be-Mi-Dbar signifie‭ ‬«dans»‭ + ‬«à partir de»‭ + ‬«la parole»‭.‬

Mais‭ ‬«dabar»‭ ‬c’est aussi en provenant de la même‭ ‬racine‭, ‬1697‭ ‬dabar‭ ‬דָּבָר

des‭ ‬mots‭, ‬choses‭, ‬événements‭, ‬parole‭, ‬manière‭, ‬au sujet‭, ‬de la sorte‭, ‬à cause‭, ‬cela‭, ‬dire‭, ‬propos‭, ‬nouvelles‭, ‬questions‭, ‬ordonner‭, ‬tâche‭,‬‮ … ‬‭; (‬1439‭ ‬occurrences‭)‬‭, ‬discours‭, ‬langage‭, ‬chose‭, ‬dires‭, ‬émission‭, ‬affaires‭, ‬occupation‭, ‬actions‭, ‬sujet‭, ‬cas‭, ‬quelque chose‭, ‬manière‭.‬

Mais la Parole peut comme on le sait et on le vit aussi‭, ‬détruire aussi 1698‭ ‬deber‭ ‬דֶּבֶר

dans le sens de‭ ‬détruire peste‭, ‬mortalité‮ ‬‭;‬‭ (‬49‭ ‬occurrences‭)‬‭, ‬pestilence‭, ‬peste‭, ‬fléau‭,  ‬épizootie‭, ‬maladie du bétail‭, ‬fièvre aphteuse‭.‬

Exemple‭ : ‬Exode 5‭ : ‬3‭ ‬«Ils dirent‭ : ‬Le Dieu des Hébreux nous est apparu‭. ‬Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert‭, ‬pour offrir des‭ ‬sacrifices à l’Eternel‭, ‬afin qu’il ne nous frappe pas de la peste‭ ‬‭ (‬Deber‭)‬‭ ‬ou de l’épée‭.‬»

La peste est certainement le résultat d’une malédiction d’une parole donnée‭.‬

L’hébreu est très riche puisqu’il montre la puissante action prophétique de la Parole‭ : ‬c’est ce que voulait montrer Yeshoua à ses disciples en marchant sur l’eau‭ : ‬la‭ ‬«parole»‭ ‬qui flotte»‭:‬

1702‭ ‬dob’rah‭ - ‬dob’rot‭ ‬דֹּבְרָה‭ ‬pl‭. ‬דֹּבְרֹות‭ ‬un nom féminin radeaux‭ (‬1 Rois 59‭),  ‬ce qui flotte‭, ‬radeau‭. ‬Enfin‭, ‬l’abeille qui produit le doux miel de la Parole de Dieu‭, ‬s’appelle 1682‭ ‬debowrah‭ ‬ou‭ ‬deborah‭ ‬דְּבוֹרָה‭ ‬ou‭ ‬דְּבֹרָה‭ ‬dans le sens de mouvement ordonné‭, ‬d’abeille‭.‬

Dabar‭, ‬la porte pour se purifier D-BAR

Dabar la Parole est composé de la lettre Dalet qui signifie la porte et de la syllabe‭ ‬«bar»‭ ‬qui signifie fils‭, ‬épi de blé‭, ‬créer‭, ‬purifier

1249‭ ‬bar‭ ‬בַּר‭ ‬vient de 1305‭ ‬‭(‬dans ses sens variés‭ : ‬barar‭ ‬בָּרַר‭-‬barour‭ ‬בָּרוּר‭ ‬une racine primaire pur‭, ‬homme d’élite‭, ‬choisi‭, ‬éprouver‭, ‬aiguë‭, ‬purifier‭, ‬nettoyer‭, ‬aiguiser‭, ‬séparer‭)‬‮ ‬‭; ‬

Comme adjectif‭ :‬‮ ‬pur‭, ‬clair‭, ‬sincère‭, ‬serin‭, ‬sans tache‭, ‬propre

Comme adverbe‭ : ‬purement‭.‬

Comme participe‭ : ‬choisi‭, ‬élu‭, ‬préféré‭.‬

Dans‭ ‬«dabar»‭, ‬le mot est‭ ‬«dominé»‭ ‬par la‭ ‬«porte»‭ ‬et cette porte donne accès à la pureté‭, ‬à l’élection‭.‬

Le détour physique‭, ‬le détour spirituel la toupille‭ ‬«sevivon»

‮ ‬‭ ‬

Pourquoi l’Eternel oblige-t-il son peuple à faire un détour de 40‭ ‬ans alors que pour arriver en terre promise‭, ‬il suffisait de longer la côte de la mer méditerranée en 40‭ ‬jours‭. ‬Mais il fallait passer par le pays des philistins‭. ‬Le peuple qui venait de sortir‭ ‬de 400‭ ‬ans d’esclavage n’était pas prêt‭, ‬non seulement pour habiter en terre promise mais aussi pour la guerre‭. ‬

Dans la vie messianique‭, ‬lorsqu’un enfant de Dieu naît de nouveau‭, ‬l’Eternel va le faire‭ ‬passer par une période plus ou moins longue de désert spirituel‭. ‬Le but est d’aguerrir son enfant afin qu’il apprenne le combat et les difficultés de la vie spirituelle‭, ‬afin qu’il apprenne aussi que la vie d’un enfant de Dieu n’est pas faite seulement de miracles‭, ‬de prodiges‭, ‬d’exaucements de prières‭, ‬de bénédictions mais qu’elle est faite aussi de souffrances‭. ‬Mais il est évident que ce peuple qui était esclave 400‭ ‬ans n’était pas prêt à apprendre la patience et la persévérance‭. ‬Aucun être humain n’aurait jamais accepté une telle épreuve‭. ‬Quand on se met à leur place‭, ‬on a parfois de la peine à comprendre comment on pouvait‭ ‬exiger de leur part de tels moments de manque de tout‭.‬

Quant à nous‭, ‬pourquoi en est-il ainsi encore aujourd’hui puisque Yeshoua a payé de sa vie le prix de rachat de nos âmes‮ ‬‭? ‬

Son sacrifice a tout accompli‭, ‬sauf‭ ‬les conséquences du péché sur toute la terre et dans nos vies‭.‬

Lorsque Adam et‭ ‬Ève ont péché‭, ‬Dieu a maudit la terre‭. ‬La terre représente le cœur humain‭, ‬il représente aussi le peuple d’Israël‭. ‬Ça‭, ‬ce n’est pas une chose qui est modifiée par le sacrifice de Yeshoua‭. ‬Les choses peuvent bien sûr se transformer d’elles-mêmes à la nouvelle naissance‭, ‬par miracle par la puissance de la prière mais c’est en étant aguerri au combat spirituel et habitué à la souffrance qu’on pourra servir le Seigneur‭.‬‭ ‬

Lorsque Yeshoua a maudit le figuier qui représente le peuple juif charnel‭, ‬il voulait montrer que la malédiction de la terre d’Israël‭ (‬le cœur d’Israël endurci‭, ‬fermé à la‭ ‬besora tova‭ ‬c’est-à-dire la‭ ‬Bonne Nouvelle‭) ‬non seulement n’est pas modifiée ni annulée‭, ‬mais en plus de cela elle est‭ ‬d’avantage confirmée‭ ‬pour la période de la nouvelle alliance jusqu’à l’arrivée en terre promise‭. ‬Ce désert de Bemidbar est donc la période et le lieu d’endurcissement‭ (‬provoqués par Dieu Lui-même‭) ‬du peuple juif à la besora tova‭; ‬de là aussi l’image prophétique de cette période de 2000‭ ‬ans pendant laquelle le peuple était rebelle à Moïse‭ (‬c’est-à-dire au Mashiah‭ ‬qu’il représentait‭).‬

En Genèse 3‭, ‬nous lisons les conséquences du péché‭ : ‬

«16‭ ‬Il dit à la femme‭ : ‬J’augmenterai la souffrance de tes grossesses‭, ‬tu enfanteras avec douleur‭, ‬et tes désirs se porteront vers ton mari‭, ‬mais il dominera sur toi‭. ‬17‭ ‬Il dit à l’homme‭ ‬‮ ‬‭: ‬Puisque tu as écouté la voix de ta femme‭, ‬et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre‭ : ‬Tu n’en mangeras point‭! ‬le sol sera maudit à cause de toi‭. ‬C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie‭, ‬18‭ ‬il te produira des épines et des ronces‭, ‬et tu‭ ‬mangeras de l’herbe des champs‭. ‬19‭ ‬C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain‭, ‬jusqu’à ce que tu retournes dans la terre‭, ‬d’où tu as été pris‭; ‬car tu es poussière‭, ‬et tu retourneras dans la poussière‭.‬»‭ (‬Genèse 3:16-19‭)‬‭ ‬

 

Ce qu’on va retrouver dans le désert spirituel

1‭. ‬L’augmentation de la souffrance des grossesses et l’enfantement avec douleur‭ : ‬le témoignage aux cœurs endurcis apportent peine et souffrance‭. ‬L’enfantement spirituel apporte de la joie mais aussi de la douleur‭;‬

2‭. ‬Le sol sera maudit‭ : ‬la terre c’est le cœur de l’homme‭ (‬Marc 4:14-20‭), ‬c’est aussi‭ - ‬et surtout‭ - ‬le cœur de la terre d’Israël qui est asséché‭; ‬le cœur des hommes ne reçoit pas naturellement la semence de la Parole de Dieu‭.‬

3‭. ‬C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie‭ : ‬La lecture de la Parole de Dieu nécessite prières‭, ‬jeûne‭, ‬intercession‭; ‬

4‭. ‬il te produira des épines et des ronces‭ : ‬La recherche de Dieu pendant les moments de prière‭, ‬pendant les cultes personnels‭, ‬est toujours dérangée par les soucis de la‭ ‬vie du temps présents

5‭. ‬tu mangeras de l’herbe des champs‭ : ‬l’herbe des champs représente souvent ce qui passe comme le vent‭, ‬comme la balle‭, ‬c’est tout ce qui n’a pas de consistance et qui ne nourrit pas‭ : ‬Psaumes 103:15‭ ‬«L’homme‭ ! ‬ses jours sont comme l’herbe‭, ‬Il fleurit comme la fleur des champs‭.‬»

6‭. ‬C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain‭ : ‬manger le pain de vie ne tient pas de la facilité‭. ‬Elle nécessite toujours de s’en remettre à Dieu avant‭. ‬

Ce désert est donc une conséquence du péché d’Adam et Eve‭. ‬Même si le salut est accordé‭, ‬même si le peuple est libéré de l’esclavage‭, ‬les difficultés resteront toujours‭. ‬

Qui est en ligne ?

Nous avons 572 invités et aucun membre en ligne