Top Panel
mardi, 18 May 2021
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

S'abonner

Shalom, Inscrivez-vous à l'une de nos newsletters
Recevoir captcha  Conditions d'utilisation
Vérifiez votre boite de réception. Si vous n'avez pas reçu de notification après votre inscription, écrivez-nous à

Table des matières de la page (AutoAnchor Menu)

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

A+ R A-

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Les désirs de la chair : un feu (parasha 27 Tazria)

  • Catégorie parente: ROOT
  • Catégorie : Concordance hébraïque
  • Mis à jour : dimanche 9 May 2021 18:29
  • Publication : lundi 26 April 2021 18:56
  • Affichages : 49
  • 26 Avr
Groupe d'utilisateurs: Public
Liens url: http://www.bethyeshoua.org/jdownloads/Cahiers%20d%20etudes%20messianiques/Parashot%20dans%20une%20vision%20messianique/Sefer%20Vayikra/Parasha%2027%20Tazria%205781.pdf#page=19
Personne à contacter: 0

Dès la naissance‭, ‬les désirs sont comme un feu qui brûlent la chair כִּי‭-‬יִהְיֶה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭ ‬ Lorsqu’un homme aura sur la peau.

Pour bien le démontrer‭, ‬le premier mot du texte après‭ ‬«adam»‭ ‬est la conjonction de temps‭: ‬«lorsque»‮ ‬3588‭ ‬kiy  כִּי‭ ‬la particule primaire qui a plusieurs significations dans le domaine‭ ‬du‭ ‬«temps»‭ ‬et du‭ ‬«conditionnel»‭ :  que‭, ‬parce que‭, ‬car‭, ‬quand‭, ‬mais‭, ‬jusqu’à‭, ‬voici‭, ‬quoique‭, ‬même lorsque‭, ‬si‭, ‬pour‭, ‬puisque‭, ‬certainement‭, ‬cependant‭, ‬pourquoi‮ ‬‭; (‬46‭ ‬occurrences‭). ‬Il existe souvent en hébreu des cas où un mot trouve son clone‭, ‬son sosie‭. ‬L’exemple qui suit est étonnant‭. ‬Le mot‭ ‬«lorsque»‭ ‬a un sosie qui s’écrit et se prononce de la même façon‭, ‬3587‭ ‬כִּי‭ ‬et qui‭ ‬provient‭ ‬d’une autre racine  ‬3554‭ ‬kavah  ‬signifie‮ ‬marque flétrissante‭, ‬brûlure‭, ‬stigmate‭, ‬flétrissure‭ (‬Esaïe‭ ‬‮ ‬3.24‭).‬

Quoi que ces deux mots n’aient rien à voir l’un avec l’autre‭, ‬il n’y a évidemment pas de hasard si la racine primaire‭ ‬3554‭ ‬kavah‭ ‬כָּוָה‭ ‬signifie‮ ‬être brûlé‭, ‬se brûler‮ ‬‭; (‬2‭ ‬occurrences‭), ‬brûler‭, ‬roussir‭, ‬stigmatiser‭, ‬marquer au fer rouge‭ ‬et qui concerne précisément les maladies de peau de notre parasha‭, ‬symbole du péché qui s’attache à notre peau‭. ‬

Cette caractéristique de notre peau qui a des désirs‭, ‬qui brûle‭, ‬qui cherche aussi la nudité est significative‭.

 

Galates 5:17‭ ‬«Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit‭, ‬et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair‭; ‬ils sont opposés entre eux‭, ‬afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez‭.‬»

Jean 6:63‭ ‬«C’est l’esprit qui vivifie‭; ‬la chair ne sert de rien‭. ‬Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie‭.‬»

Romains 8:5‭ ‬«Ceux‭, ‬en effet‭, ‬qui vivent selon la chair‭, ‬s’affectionnent aux choses de la chair‭, ‬tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit‭.‬»‭ ‬

Romains 8:9‭ ‬«Pour vous‭, ‬vous ne vivez pas selon la chair‭, ‬mais selon l’esprit‭, ‬si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous‭. ‬Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ‭, ‬il ne lui appartient pas‭.‬»

Le contexte entier des lois du Mishkan va nous amener à réaliser que notre peau‭ ‬«brûlante de désir»‭, ‬et s’affectionnant aux désirs charnels du péché‭, ‬ne peut pas s’en sortir toute seule sans que le Messie ne vienne Lui-même descendre d’en Haut avec une chair‭, ‬avec des os et avec de la peau pour prendre sur lui nos désirs charnels et nos besoins physiques‭. ‬Ces besoins physiques‭, ‬lorsqu’ils ont été‭ ‬«allumés»‭, ‬nécessitent une libération que seul peut donner quelqu’un de saint et qui possède Lui aussi une peau semblable‭ : ‬Dieu Lui-même‭, ‬incarné dans la chair‭.‬‭ ‬Si Yeshoua a du venir‭, ‬incarné dans une chair semblable au péché‭, ‬ce n’est pas seulement pour souffrir et mourir sur une croix‭, ‬mais c’est aussi pour être se sacrificateur vers lequel on amènera l’homme qui aura cette‭ ‬«maladie de la peau»‭ ‬‮ ‬‭: ‬tumeur‭, ‬dartre‭, ‬ou tache blanche‭, ‬qui ressemblera à une plaie de lèpre‭. ‬Pour pouvoir amener quelqu’un qui a un problème quelconque vers un sacrificateur‭, ‬il est indispensable que ce sacrificateur connaisse dans sa propre chair‭,‬‭ ‬le même problème‭, ‬sinon il est toujours obligé de sacrifier pour l’expiation pour sa propre chair‭.‬

1‭ ‬Jean 4:2‭ ‬«Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu‭ : ‬tout esprit qui confesse Yeshoua-HaMashiah‭ ‬‭ ‬venu en chair est de Dieu»

Lorsque donc un être humain‭, ‬un homme charnel‭ (‬un adam‭) ‬aura sur la peau de son corps‭, ‬le texte dit‭:‬

‭ ‬אָדָם‭, ‬כִּי‭-‬יִהְיֶה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭ ‬

adam kiy yéhiyéh beor besaro

«un homme lorsqu’il‭  existera‭ ‬‭(‬lorsqu’il‭ ‬sera‭), ‬lorsqu’il‭ ‬deviendra‭, ‬lorsqu’il‭ ‬s’enflammera‭, ‬dans la peau‭, ‬dans sa chair

Le texte‭ ‬«Lorsqu’il‭ ‬«aura»‭ ‬sur la peau»‭ ‬doit être lu‭ ‬«Lorsqu’il est venu à l’existence»‭ ‬car le verbe Ester 1961‭ ‬hayah‭ ‬הָיָה‭  ‬אֶהְיֶה‭ ‬une racine primaire‭ (‬comparer 1933‭)‬‮ ‬être‭, ‬servir‭, ‬adresser‭, ‬devenir‭, ‬établir‭, ‬avoir‭, ‬rester‭, ‬précéder‭, ‬s’enflammer‭, ‬durer‭.‬

 

Lorsqu’un homme arrive à l’existence‭, ‬lorsqu’il aura‭ ‬beor besaro‭ ‬«dans la peau dans sa chair»‭ ‬cela signifie que la peau de l’homme contient dès son premier jour d’existence charnelle un feu qui l’enflamme‭, ‬qui l’entoure‭, ‬qui le met à nu‭, ‬qui lui fait enlever ses vêtements‭. ‬Déjà avant de venir à l’existence‭, ‬«lorsque»‭ ‬il porte déjà depuis le début de sa vie terrestre‭, ‬la‭ ‬«marque flétrissante»‭, ‬la‭ ‬«brûlure»‭ ‬du désir charnel‭, ‬la‭ ‬«stigmate»‭, ‬la‭ ‬«flétrissure»‭ ‬alors il sera rendu nu‭, ‬mis à nu‭, ‬c’est-à-dire que la nudité s’attachera à sa chair‭. ‬

5785‭ ‬or‭ ‬עֹור‭ ‬vient de 5783‮ ‬n m‭ ‬peau‭, ‬s’envelopper‭, ‬cuir

vient de‭ ‬

5783‭ ‬our‭ ‬עוּר‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭;‬‮ ‬mettre à nu‭ (‬Habaquq 39‭)‬

Cette‭ ‬«nudité»‭ ‬de sa chair le‭ ‬rendra aveugle‭ ‬5786‭ ‬avar‭ ‬עָוַר‭ ‬une racine primaire‭ (‬venant de 5785‭ ‬à travers l’idée de voile sur les yeux‭)‬‮ ‬‭: ‬crever‭ (‬les yeux‭), ‬aveugler‭.‬‮ ‬

C’est probablement l’une des raisons pour laquelle Dieu veut que quand un homme et une femme mariés se connaissent physiquement‭, ‬que leurs chairs sont unies‭, ‬ils sont exempts de chercher à ce moment là Dieu‭, ‬car cet instant leur est réservé et la rencontre avec Dieu nécessite‭ ‬une mise à part autant du cœur que du corps‭.‬

C’est valable aussi pour le combat‭ :‬

Deutéronome 24‭ : ‬5‭ ‬«Lorsqu’un homme sera nouvellement marié‭, ‬il n’ira point à l’armée‭, ‬et on ne lui imposera aucune charge‭; ‬il sera exempté par raison de famille pendant un an‭, ‬et il réjouira la femme qu’il a prise‭.‬»

Dans le même ordre d’idée‭, ‬cette mise à nu est comparée à de la balle‭ : ‬5784‭ ‬our‭ ‬עוּר‭ ‬balle‭ (‬l’épi dénudé‭)‬‮ ‬‭; ‬n m‭:‬‮ ‬balle‭ (‬1‭ ‬occurrence‭), ‬Daniel 235‭ : ‬menue paille‭, ‬balle‭,  ‬c’est-à-dire de la céréale mais sans son contenu nourricier‭.‬

La Besora Tova‭, ‬«la bonne nouvelle»‭ : ‬racine de la chair‭ !‬

 

La chair‭, ‬ce n’est pas quelque chose de mauvais en soi‭, ‬au contraire‭ : ‬la chair a un but‭ : ‬procréer‭, ‬donner la vie‭, ‬avoir de l’embonpoint‭ ... ‬spirituel‭. ‬

Cette chair 1320‭ ‬basar‭ ‬בָּשָׂר‭ ‬chair‭, ‬tout‭, ‬circoncire‭, ‬décharné‭, ‬viande‭, ‬nudité‭, ‬corps‭, ‬parents‭, ‬homme‭, ‬victime‭, ‬cheveux‭, ‬charnues‭, ‬un semblable‭, ‬embonpoint‭, ‬se dévorer‮ ‬‭; (‬269‭ ‬occurrences‭). ‬

En hébreu cette chair a plusieurs significations‭ : ‬

‭- ‬c’est le corps lui-même‭, ‬

‭- ‬c’est en tant que nom masculin‭, ‬basar‮ ‬‭ ‬elle est l’organe mâle de procréation‭. ‬

‭- ‬c’est aussi la parenté‭, ‬les relations par le sang‭. ‬

‭- ‬On‭  ‬l’a vu plus haut‭, ‬la chair peut être considérée comme frêle ou égarée‭ (‬l’homme contre Dieu‭). ‬

‭- ‬La chair représente toute chose vivante‭. ‬

‭- ‬La chair peut être aussi l’embonpoint spirituel‭ : ‬on l’a vu précédemment‭, ‬la chair des animaux sacrifiés en offrande par le feu est une représentation typologique de notre embonpoint‭ ‬spirituel qui doit être éprouver‭, ‬qui doit‭ ‬«passer par le feu»‭ ‬de la même manière que l’on place les vases du potier dans le four pour affermir l’argile façonné‭. ‬

Ce qui est intéressant c’est de voir ici‭, ‬que la chair vient d’une racine primaire‭ ‬1319‭ ‬basar‭ ‬בָּשַׂר‮ ‬nouvelle‭, ‬bonne nouvelle‭, ‬annoncer‭, ‬publier‭, ‬messager‮ ‬‭; (‬24‭ ‬occurrences‭), ‬porter‭ ‬des nouvelles‭, ‬publier‭, ‬prêcher‭, ‬annoncer‭, ‬réjouir par de bonnes nouvelles‭, ‬annoncer‭ (‬le salut‭) ‬comme une bonne nouvelle‭, ‬prêcher‭, ‬recevoir de bonnes nouvelles‭.‬‭ ‬

La bonne nouvelle de l’évangile est directement liée à notre chair‭. ‬On pourrait se demander pourquoi la bonne nouvelle de l’évangile est‭ ‬«la racine»‭ ‬de notre chair‭?‬

Les deux parashot précédentes‭ ‬«Vayikra»‭ ‬et‭ ‬«Tsav»‭ ‬ont répondu à notre question‭. ‬La chair qui est offerte en sacrifice au feu‭, ‬représente notre embonpoint spirituel‭. ‬

La Bonne nouvelle‭ ‬«Besora Tova»‭ ‬est la racine de l’arbre qui produit les fruits de l’évangile‭, ‬le salut en Yeshoua‭, ‬la Vie Éternelle‭. ‬Sans passer par les sacrifices dans le Tabernacle‭, ‬il est impossible de comprendre ce que représente la‭ ‬«bonne chair»‭, ‬et la‭ ‬«mauvaise chair»‭. ‬

En Yeshoua‭, ‬l’épreuve du feu qui consommera nos chairs‭, ‬sera alors parfaitement compréhensible à notre esprit‭.‬

Qui est en ligne ?

Nous avons 1361 invités et aucun membre en ligne