Josué et Caleb

Une énorme grappe de raisin soutenue par Josué et Caleb, le juif et le gentil;

Le sang a été versé à La Croix en abondance pour toute l'humanité !

Josué et Caleb
Cours d'hébreu

Cours d'hébreu biblique publié dans les années 1990 par Anya Ghennassia-Nopari

De nombreux extraits de ce cours sont repris dans l'initiation actuelle. Demandez-nous ce cours

Inscrivez-vous 

Cours d'hébreu
Les débuts de la Parole

L'arche de Noé représente la Maison d'Israël couverte par le sang de l'expiation. 

C'est après Noé que sont venues les différentes nations de la terre : Yaphet a donné le monde occidental, Ham a donné les peuples de couleur et Shem a donné les sémites. 

Les débuts de la Parole
Parasha actuelle

Moïse a été le premier à avoir été déclaré par Dieu comme "DIEU" devant Pharaon !

Parcourez nos parashot en PDF 

Suivez nos parashot sur Youtube chaque samedi 

Demandez nos parashot par email chaque semaine :  

Parasha actuelle
Isaac, représentation du Messie

Isaac, l'objet de la Foi.

Le premier et le plus grand test de la Foi a été le salut en bénédiction pour toute l'humanité

Isaac, représentation du Messie
Concordance de mots et d'expressions

Vous trouverez ici une "concordance" de termes prophétiques 

 

Concordance de mots et d'expressions
Le souverain sacrificateur - personnage principal de la parasha Shemot

Le souverain sacrificateur - personnage principal de la parasha Shemot
Quelques temps avant Pessah, le Messie rentre à Jérusalem sur un ânon, le petit d'une ânesse

Jean 12:13 prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël! 14Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit: 15Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse.…

Quelques temps avant Pessah, le Messie rentre à Jérusalem sur un ânon, le petit d'une ânesse
A shavouot, les épis, Don de la Torah et du Saint Esprit

A shavouot, les épis, Don de la Torah et du Saint Esprit
Dernières informations

Prochaines fêtes de l'année juive 5782 :

Les fêtes de l'Eternel : les "fêtes de Tishri"

- 5ème Moed : Yom Teroua (yom hashofarim) renommé dans le judaïsme en "Rosh Hashana" "la tête de l'année"

- 6ème Moed : Yom HaKippourim (la journée des expiations)

- 7ème Moed : Hag Souccot (la fête des tabernacles)

Les fêtes juives :

- Simchat Torah (après Souccot)

- Hanouccah

- Tou Bishvat

- Pourim

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Table des matières de la page (AutoAnchor Menu)

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

Yom Terouah est-elle réellement la fête des trompettes ?

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

 יום תרועה

 

Yom Terouʿah

 

« jour de la sonnerie »

 

Hag Sameah "Joyeuse fête"

 

La fête du "son"

 

Lévitique 23:23-25

כד דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, לֵאמֹר:  בַּחֹדֶשׁ הַשְּׁבִיעִי בְּאֶחָד לַחֹדֶשׁ, יִהְיֶה לָכֶם שַׁבָּתוֹן--זִכְרוֹן תְּרוּעָה, מִקְרָא-קֹדֶשׁ

"23 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant : 24 « Parle aux fils d'Israël, en disant : Au 7e mois, le  1er jour du mois, il y aura pour vous un repos shabbatique, une commémoration au son, une sainte convocation. 25 Vous ne ferez aucune œuvre de service et vous présenterez à l'Éternel un sacrifice fait par feu. »

 

Nombres 29 : 1-6

 א וּבַחֹדֶשׁ הַשְּׁבִיעִי בְּאֶחָד לַחֹדֶשׁ, מִקְרָא-קֹדֶשׁ יִהְיֶה לָכֶם--כָּל-מְלֶאכֶת עֲבֹדָה, לֹא תַעֲשׂוּ: יוֹם תְּרוּעָה, יִהְיֶה לָכֶם

« 1 Et au 7e mois, le  1er jour du mois, vous aurez une sainte convocation. Vous ne ferez aucune œuvre de service. Ce sera pour vous le jour du son.
2 Et vous offrirez un holocauste en odeur agréable à l'Éternel, un jeune taureau, un bélier, 7 agneaux âgés d'un an, sans défaut.
3 Et leur offrande de gâteau sera de fleur de farine pétrie à l'huile, trois dixièmes d'épha pour le taureau, deux dixièmes pour le bélier,
4 et un dixième par agneau, pour les 7 agneaux.
5 Et vous offrirez un bouc en sacrifice pour le péché, afin de faire propitiation pour vous,
6 en plus de l'holocauste du mois et de son offrande de gâteau, et de l'holocauste continuel et de son offrande de gâteau, et de leurs libations, selon leur ordonnance, en odeur agréable, un sacrifice par feu à l'Éternel."

 

Il est intéressant de noter que nulle part dans l'hébreu il n'est parlé de trompettes ou de shofarim. Le texte biblique parle exclusivement du "son". On imagine bien que Moïse a mis en oeuvre cette parole en récupérant les cornes de bélier des sacrifices pour en faire des instruments sonores. Mais l'hébreu ne dit pas ça. La racine du mot "son" est en réalité plus complexe que ça.

 

La racine du mot "son" est le mot rouwa רוּעַ une racine primaire qui signifie : crier, pousser des cris, résonner, triomphe, cris de joie, cris de guerre, cantiques, réjouissance, allégresse, se trouver mal, se lamenter, émettre un son, s’écrier, faire résonner.
On y retrouve plusieurs significations suivant les différents modes de conjugaison mais dont le symbolisme prophétique extraordinaire est de détruire les oeuvres du diable comme à Jéricho.

LE son par excellence est celui de Yeshoua, HaMashiah, à La croix lorsque l'heure étant venue Il poussa un grand cri. A ce moment précis, ce cri était un cri de victoire, un triomphe absolu. Dans une souffrance indicible de la crucifixion, le cri qui jaillit à ce moment là était un cri de victoire sur la malédiction du péché ! 

Hifil
1. pousser un cri de guerre.
2. envoyer un signal pour la guerre ou la marche.
3. crier de triomphe (sur les ennemis).
4. crier en applaudissant.
5. crier (sous une impulsion religieuse).
6. crier dans la détresse.

Polal 

émettre un cri.

Hitpolel
1. cri de triomphe.
2. cri de joie.

Nifal

être détruit.

Mais alors, à quel moment trouve-t-on réellement les trompettes dans la Torah dans le cadre des fêtes ? 

Réponse : à Yom Kippour, le jour où le péché a été expié, le jour où tout a basculé. La fête de Rosh Hashana ou comme la tradition dit "la fête des trompettes" n'est en réalité qu'un "avant propos" de la vraie fête, celle où le cri est célébré. Mais cet acte, n'a-t-il pas été accompli à PessahOui  mais à Yom Kippour, la réalisation concrète de la victoire sur l'ennemi ne se verra qu'à la   6ème fête de l'Eternel, là où le peuple a du passer d'abord par le désert, là où il a du recevoir l'Esprit Saint, là où il doit encore apprendre à être un "peuple témoin", sanctifié, purifié.  A Pessah, le peuple n'était pas encore prêt pour remporter une victoire et à la proclamer haut et fort. Yeshoua l'a fait, lui. Yom Kippour sera la réalisation concrète pratique de cette victoire absolue. Yom Kippour, la   6ème fête, du chiffre de l'homme, représentée hébraïquement par la lettre VAV (le clou), c'est le chiffre du Fils de l'Homme, c'est aussi le chiffre de l'homme qui devient concrètement le Témoin de son Maître. 

 

Lévitique 25:9 "Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants du shofar; le jour des expiations, vous sonnerez du shofar dans tout votre pays.

Qui est en ligne ?

Nous avons 115 invités et aucun membre en ligne

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.