dimanche, 22 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Parasha Vayaq'hel

Groupe d'utilisateurs: Public
Personne à contacter: 0

22‭ ‬Vayaqhel‭  וַיַּקְהֵל«Il a convoqué»

 

L’avant dernier Livre de Shemot Vayaq’hel est fusionné une fois sur deux avec Pekoudéi suivant les années où il y a un ou deux mois d’Adar‭. ‬Le Sefer Shemot avait commencé avec l’esclavage en Egypte‭, ‬puis s’est poursuivi avec quelques mauvaises paroles du peuple à l’encontre de Moïse‭, ‬puis le péché‭, ‬ensuite le veau d’or et la rébellion du peuple‭, ‬puis se termine avec la construction du Mishkan qui se dit aussi Miqdash‭, ‬un mot dans lequel on retrouve la racine‭ ‬«qadosh»‭ ‬et qui donnera plus tard le‭ ‬«Beth HaMiqdash»‭. ‬Ce Beth HaMiqdash a un but‭ : ‬sanctifier le peuple‭; ‬séparer ce qui était saint de ce qui est profane‭. ‬C’est à ce point important que même Moïse ne pourra pas y rentrer‭. ‬La question qui demande encore une réponse est‭ ‬«pourquoi Dieu n’a-t-il pas retiré des fils d’Israël‭, ‬le sacerdoce lévitique après le péché du veau d’or‭.‬»‭ ? ‬

Le péché d’idolâtrie du veau d’or nécessite quelques explications‭. ‬Ce péché qui normalement est considéré comme étant le summum de tous les péchés‭, ‬aurait dû provoquer chez Dieu la cessation du sacerdoce‭. ‬Pourtant rien n’a changé au niveau du don et de l’appel divin‭. ‬Certains commentateurs avec lesquels on pourrait évidemment ne pas être d’accord‭, ‬expriment l’idée que le veau d’or était une fausse représentation des choses qui sont dans les cieux‭, ‬une mauvaise médiation‭.‬

La faute du peuple dans l’idolâtrie du veau d’or a été d’avoir mis sa confiance dans une représentation inanimée du céleste par une médiation d’objets inanimés comme ce veau d’or‭. ‬

La seule médiation véritable‭ - ‬et c’est vrai que la médiation est indispensable‭ - ‬ne pouvait se faire que‭ : ‬

‭- ‬par l’homme‭ (‬Moïse‭, ‬les prophètes‭, ‬les sacrificateurs‭, ‬les patriarches‭, ‬etc‭.) ‬et‭ ‬

‭- ‬par la Parole‭ (‬la Torah‭, ‬le texte écrit‭, ‬la lettre‭, ‬l’hébreu‭, ‬etc‭.). ‬

Quoi que ce veau d’or ait été une abomination‭, ‬il est venu au moment propice‭! ‬Il est apparu avant l’installation du tabernacle‭. ‬Si le peuple n’avait pas vécu l’expérience du veau d’or avant la construction du tabernacle‭, ‬ils auraient très probablement idolâtré celui-ci‭. ‬Le Mishkan aurait très probablement été considéré par le peuple comme une représentation du divin‭. ‬Or‭, ‬on va le voir‭, ‬le Mishkan ne représente pas le divin et encore‭ ‬moins une représentation des choses qui sont dans le ciel‭. ‬

Le Mishkan représente le lieu‭, ‬l’endroit et le temps où l’on va se rencontrer avec Dieu‭.‬

Ce mishkan est là pour réparer la faute du veau d’or‭.‬

Le Mishkan EST-IL LA MAISON DE Dieu‭? ‬Oui et non‭ : ‬Le MISHKAN est le LIEU DE RENCONTRE entre Dieu et le peuple‭.‬

La parasha Vayaqhel nous entretient de la construction du Mishkan pour la cinquième semaine de suite‭. ‬Pas moins de quatre-cent versets en tout nous montre une dissymétrie flagrante avec les trente-et-un versets consacrés à la Création du monde‮…‬

Cette quantité impressionnante de quatre-cent versets‭, ‬implique de sérieuses redites avec certains passages des semaines précédentes‭. ‬Il faut bien l’avouer‭, ‬ça n’enthousiasme pas le lecteur de devoir relire exactement la même chose qu’à un chapitre précédent‭. ‬

Avouons-le‭ : ‬qui sont ceux d’entre nous qui avons lu et relu ces textes en les comparant systématiquement les uns aux autres‭, ‬verset par verset‭, ‬mot par mot‭ ‬‭?‬

Mais comme on va le voir‭, ‬sans la connaissance de l’hébreu on ne peut pas voir tout ce qui est caché dans ces répétitions car il y a bien sûr entre deux mêmes textes‭, ‬des différences‭. ‬Et c’est précisément ce type d’exercice qui nous intéresse‭. ‬

Cette insistance de la Bible‭, ‬par contre‭, ‬a le mérite de nous replacer‭, ‬cette semaine encore‭, ‬face au puissant paradoxe de cette‭ ‬construction du Tabernacle‭ :‬

ח‭ ‬וְעָשׂוּ‭ ‬לִי‭, ‬מִקְדָּשׁ‭; ‬וְשָׁכַנְתִּי‭, ‬בְּתוֹכָם‭ ‬ «‭ ‬Ve-assou liy miqdash‭, ‬ve-shakhantiy betokham‭ ‬»‭, ‬«‭ ‬‮ ‬Ils me construiront un sanctuaire‭, ‬et je résiderai au milieu d’eux‭ ‬»‭ (‬Exode 25‭, ‬8‭).‬

 

Le shabbat AVANT les travaux du Mishkan

 

Avant qu’un serviteur de Dieu ne se lance dans une‭ ‬œuvre missionnaire‭, ‬il est d’usage qu’il prenne l’année précédente‭, ‬une‭ ‬«année shabbatique»‭. ‬

Dans‭ ‬«Vayaqhel»‭ ‬c’est la même chose‭ : ‬cette parasha débute avec un rappel de Moïse au peuple de toutes les Paroles de l’Eternel‭, ‬non pas les paroles de la construction du Mishkan mais bien des Paroles de la Torah‭, ‬qui parlent du Shabbat‭, ‬une chose‭ ‬sainte‭. ‬Avant de délimiter physiquement le tabernacle‭ (‬longueur‭, ‬largeur‭, ‬hauteur‭, ‬profondeur‭, ‬couvertures‭, ‬couleurs‭, ‬etc‭.), ‬Dieu veut que le peuple discerne d’abord les‭ ‬limites du temps‭.‬

Lisez la suite ...

 

 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 339 invités et aucun membre en ligne