Top Panel
dimanche, 19 August 2018
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Shuvu

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

jFontSize

A- A A+

ROSH HASHANA

La Nouvelle année juive commence dans
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Parasha 27 - Vayiqra Tazria

Tazria

Leviticus 12‭: ‬1‭ - ‬13:59

Les trois parashiot‭ ‬«Tazria»‭, ‬«Metsora»‭ ‬et‭ ‬«Aharei Mot»‭ ‬dont nous commenterons la première cette-fois-ci nous amèneront progressivement à Lamentations 30ème‭ ‬parasha‭ ‬«Qedoshim»‭, ‬«Saints»‭. ‬Il sera question ici dans‭ ‬«Tazria»‭ ‬et la prochaine fois dans‭ ‬«Metsora»‭ ‬d’un thème central de la Torah‭, ‬la pureté et plus précisément l’impureté‭, ‬de ses diverses formes‭, ‬de celles qui seront relatives au corps‭, ‬des différentes manières ou différentes occasions dans lesquelles le corps de l’homme sera défini comme impur‭. ‬Les lois de‭ ‬toumah‭, ‬niddah‭ ‬et du‭ ‬mikveh‭ ‬appartiennent à la catégorie des commandements de la Torah appelés‭ ‬Houkim‭, ‬ce sont des décrets divins pour lesquels aucune raison n’est donnée‭. ‬Ces lois ne sont pas compréhensibles intellectuellement‭, ‬telles que le sont l’interdiction du vol‭, ‬du meurtre où les commandements qui commémorent des événements fondateurs de l’histoire juive‭, ‬comme Pessa’h‭ ‬ou Souccot‭. ‬Les lois de toumah et de taharah sont‭ ‬«‭ ‬au-dessus‭ ‬»‭ ‬de la raison‭. ‬Elles vont trouver leur accomplissement et leur éclaircissement dans le traitement que va lui infliger le Souverain Sacrificateur entre autres en Leviticus 13‭.‬

Il y aura l’impureté des vêtements‭, ‬l’impureté du logement‭, ‬de la maison et finalement ce ne sera que beaucoup plus tard dans la parasha‭ ‬«houqat»‭ ‬en bemidbar‭, ‬le livre des Nombres qu’on définira l’archétype de l’impureté et le modèle des modèles de l’impureté‭ : ‬la‭ ‬mort‭.‬

Pour mieux comprendre la source de la pureté et de l’impureté il nous faut revenir au livre de la Genèse‭. ‬En effet en Genesis 2:7‭, ‬lorsque la Torah nous redéfinit la création de l’homme après qu’elle ait défini la création dans son ensemble au premier chapitre‭, ‬nous lisons la chose suivante‭ :‬

ז‭ ‬וַיִּיצֶר‭ ‬יְהוָה‭ ‬אֱלֹהִים‭ ‬אֶת‭-‬הָאָדָם‭, ‬עָפָר‭ ‬מִן‭-‬הָאֲדָמָה‭, ‬וַיִּפַּח‭ ‬בְּאַפָּיו‭,‬

‭ ‬נִשְׁמַת‭ ‬חַיִּים‭;‬

‭ ‬וַיְהִי‭ ‬הָאָדָם‭, ‬לְנֶפֶשׁ‭ ‬חַיָּה‭.‬

vayitsev Adonaï Elohim et-haadam‭, ‬aphar min-haadamah‭, ‬

vayippah‭ ‬beappaiv‭, ‬

nishmat‭ ‬hayïm‭; ‬

vayehiy haadam‭, ‬lenephesh‭ ‬hayah

«7‭ ‬L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre‭, ‬il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante‭.‬»‭ (‬Genesis 2:7‭)‬

On voit que la vie est l’amalgame de deux éléments apparemment contradictoires‭, ‬la poussière de l’argile de la terre‭, ‬la matière par excellence et d’autre part l’âme de la vie‭, ‬l’esprit par excellence‭. ‬Cet amalgame qui fait l’objet de la réflexion humaine depuis la nuit des temps‭, ‬va se réaliser au travers de l’homme‭, ‬cette âme vivante que le‭ ‬«Targoum»‭ (‬la traduction en araméen‭ ‬de la Torah‭) ‬désignera comme‭ ‬רוח‭ ‬ממללא‭, ‬‭(‬rouah‭ ‬memalela‭),‬‭ ‬un‭ ‬«esprit qui parle»‭.‬‭ ‬Cette capacité de juxtaposer la matière et l’esprit est caractéristique à la vie‭. ‬Tant que l’homme est en vie‭, ‬il est capable‭, ‬à travers son esprit de vivre‭, ‬de parler‭, ‬d’agir‭, ‬de traduire‭, ‬de changer‭, ‬d’élaborer‭, ‬de raffiner soi-même‭, ‬son entourage‭, ‬et le monde entier‭. ‬L’homme et le monde n’ont pas été créés pour des vanités‭. ‬Par le souffle de vie‭ ‬nishmat‭ ‬hayïm‭ ‬qui lui a été insufflé‭ (‬nishmat vient de‭ ‬«neshama»‭)‬‭,‬‭ ‬l’homme est devenu un‭ ‬nephesh‭ ‬hayah‭.‬‭ ‬

D’abord créé pour être une‭ ‬«âme vivante»‭, ‬l’homme a ensuite été‭ ‬«habité»‭ ‬par l’Esprit de Dieu‭, ‬pour être parfait à la ressemblance du Fils de Dieu‭. ‬Ce monde a été donné à l’homme de manière quasi brute et c’est à l’homme de le rendre plus élaboré grâce à l’esprit que Dieu a mis en lui‭.‬

Cette capacité de changer le monde brut en un monde évolué‭, ‬de se transformer‭, ‬de grandir en sagesse‭, ‬en intelligence‭, ‬en stature devant Dieu et devant les hommes a été donné à tout homme pour s’exprimer au travers des sciences‭, ‬de l’art‭, ‬de l’éducation‭, ‬de tous les domaines de la vie‭, ‬de l’amour‭, ‬pour finalement donner la vie elle-même‭.‬

Dans cette amalgame du corps et de l’esprit‭, ‬lorsque le corps ne sera plus à même d’évoluer pour l’une ou l’autre raison‭, ‬il va falloir alors se demander à partir de quel moment‭, ‬il y a un phénomène d’impureté qui va déconnecter ce lien qui existait entre le corps et l’esprit‭. ‬

La connaissance et surtout la compréhension de la‭ ‬«pureté»‭ ‬et de‭ ‬«l’impureté»‭ ‬font de nous ceux que nous devrions être‭ : ‬des hommes et des femmes complets‭, ‬vivants‭.‬

L’incapacité de discerner la différence entre le bien et le mal‭, ‬entre la pureté et l’impureté‭, ‬s’accomplira définitivement dans ce qu’on verra plus tard dans le Livre des Nombres avec‭  ‬une expression juive qui définit cela et c’est‭ ‬«Avi Avot Hatouma»‭ (‬le père des pères de l’impureté‭) ‬le principe des principes de l’impureté qui est la mort elle-même‭. ‬Les cadavres sont ceux qui rendent le plus les choses et la vie impurs et cela vient du fait‭ ‬du corps qui est mortel‭. ‬Au contraire‭, ‬la neshama est source de vie‭, ‬comme il est écrit‭ : ‬Dieu insuffla dans les narines de l’homme une‭ ‬neshama‭ ‬de vie‭. ‬La pureté‭ (‬tahara‭) ‬vient donc grâce à la force qu’a la‭ ‬«neshama»‭, ‬de dominer le corps‭.‬

Devant le caractère très ambigu de certaines règles alimentaires‭, ‬il faut bien réaliser que la pureté et l’impureté ne sont pas liés à la matière elle-même mais à la‭ ‬capacité de l’homme à faire changer cette matière‭. ‬La pureté est donc directement liée à‭ ‬la conscience que possède l’homme de pouvoir décider et d’agir sur le bien et sur le mal‭. ‬La nourriture en soi n’est rien‭. ‬Le vêtement en soi‭, ‬n’est rien‭. ‬Les lois en soi‭, ‬ne sont rien‭. ‬

Cela n’est rien de le dire et tout le monde semblera y adhérer sans problème mais les choses sont plus compliquées qu’il n’y paraît puisque c’est au moment où il sera question de manger ou de ne pas manger‭, ‬de faire ou de ne pas faire‭, ‬de médire ou d’accuser quelqu’un‭, ‬que les choses dévoileront que finalement on n’a pas compris grand chose sur la pureté et sur l’impureté‭.‬

Certains vont par exemple mettre beaucoup plus l’accent sur les règles alimentaires ou vestimentaires et de l’autre côté‭, ‬délaisser gravement la‭ ‬«conscience»‭ ‬de l’impureté de la langue‭, ‬la‭ ‬«lashon hara»‭, ‬c’est-à-dire le péché par excellence‭ : ‬la médisance‭, ‬forme aigüe d’impureté dans laquelle on se considère comme meilleur que l’autre sans chercher à analyser le pourquoi de la différence et que seul connaît Dieu‭. ‬C’est le jugement sur nos lèvres‭.‬

Le‭ ‬Psaume 34:13-15‭ ‬«13‭ ‬Quel est l’homme qui aime la vie‭, ‬Qui désire la prolonger pour jouir du bonheur‭ ? ‬14‭ ‬Préserve ta langue du mal‭, ‬Et tes lèvres des paroles trompeuses‭; ‬15‭ ‬Eloigne-toi du mal‭, ‬et fais le bien‭; ‬Recherche et poursuis la paix‭.‬»

Il y a d’autres formes d’impuretés comme p.ex‭. ‬l’habillement qui est un vêtement qui nous couvre et qui ne représente pas qui nous sommes‭. ‬L’habit ne fait pas partie de nous-même‭, ‬mais néanmoins‭, ‬il doit refléter le même contenu‭, ‬les mêmes valeurs qui doivent être les‭ ‬nôtres‭, ‬faute de quoi il pourrait y avoir impureté dans l’habit‭. ‬L’impureté peut toucher même nos maisons‭, ‬l’intimité de nos logements qui doivent nous refléter‭. ‬On connaît bien la situation de ces maisons constamment en désordre et qui‭ ‬ne sont jamais entretenues et qui reflètent un profond mal-être‭, ‬un désordre moral persistant‭. ‬Une expression fort connue décrit‭ ‬parfaitement ce que désigne la pureté et l’impureté‭, ‬c’est‭ ‬«dis-moi ce que tu lis‭, ‬je te dirai qui tu es»‭ ‬ou encore‭ ‬«montre moi comment tu t’habilles‭, ‬je te dirai qui tu es»‭ ‬etc‭.‬

Cette capacité de reconnaître les différentes formes d’impureté va nous amener dans deux parashot plus loin à bien nous situer par rapport à Dieu et notre prochain et nous pourrons être ouverts à la compréhension de la parasha Qedoshim et apprendre à devenir des hommes et des femmes purs‭, ‬saints‭, ‬matures‭, ‬accomplis‭, ‬fermes et irréprochables pour former la Qehilah prête pour l’avènement du Fils de Dieu‭. ‬Il n’y a pas de définition à proprement parler de la sainteté mais nous devons y tendre‭, ‬essayer de s’élever à la sainteté car Dieu a dit‭ ‬«vous serez saints‭, ‬car Je suis Saint»‭.‬

Tazria‭, ‬תַזְרִיעַ‭ ‬ou plus précisément‭ ‬ishah ki tazria‭ ‬אִשָּׁה‭ ‬כִּי‭ ‬תַזְרִיעַ‭, ‬«lorsqu’une femme‭ ‬sera rendue enceinte‭ ‬»‭,  ‬est une parasha qui va énumérer les lois d’impureté concernant la femme en couches‭, ‬ainsi que leur délai et les offrandes à apporter passé ce délai‭. ‬Cette parasha poursuit‭ ‬l’exposé des lois relatives à la‭ ‬toumah‭ ‬טֻמְאָה‭ ‬l’impureté et à la‭ ‬tohorah‭ ‬טָהֳרָה‭ ‬la purification rituelle‭.‬

Après son accouchement‭, ‬une femme doit accomplir un processus de purification qui comprend l’immersion dans un mikvé‭ (‬bain rituel‭) ‬et des offrandes au Temple‭. ‬Les garçons doivent être circoncis le huitième jour de leur vie‭.‬

L’impureté rituelle peut aussi être entraînée par des pertes‭, ‬notamment séminales chez un homme ou sanguines chez une femme‭. ‬La purification impose alors l’immersion dans un mikvé‭.‬

Tazria‭ : ‬Lois de la pureté et de l’impureté se rapportant à la naissance d’un enfant‭; ‬

Tazria‭ ‬est une forme‭ ‬«causative»‭ ‬«hifil»‭ ‬du verbe racine‭ ‬zara‭ ‬2232‭ ‬זָרַע‭ ‬qui‮ ‬signifie‭ ‬semer‭, ‬semeur‭, ‬ensemencer‭. ‬Le verbe zara‭ ‬n’est pas techniquement provoqué par la femme‭, ‬c’est évident‭. ‬La‭ ‬«semence»‭, ‬ce n’est pas la sienne‭, ‬elle ne fait que‭ ‬«porter»‭ ‬celle que l’homme lui a donnée‭. ‬C’est l’homme qui‭ ‬«jette»‭, ‬qui‭ ‬«plante»‭, ‬qui‭ ‬«met»‭, ‬zara signifie‭ ‬«descendants»‭, ‬«disperser»‭, ‬«éparpiller de la semence»‭, ‬graines‮ ‬‭; (‬56‭ ‬occurences‭).‬

Lorsqu’une femme‭ ‬«sera rendue enceinte»‭, ‬«ishah ki tazria»‭ ‬אִשָּׁה‭ ‬כִּי‭ ‬תַזְרִיעַ‭ ‬telle est la meilleure façon de prononcer la forme causative HIFIL de‭ ‬«elle concevra»‭, ‬mettant l’accent sur la personne responsable en premier‭ : ‬l’homme‭. ‬Il s’agit ici d’une prévenance de l’Eternel à l’égard de la femme qui sera en quelque sorte mise de côté pour un temps pour‭ ‬«état d’impureté rituelle»‭. ‬Il s’agit déjà‭, ‬avant d’aller plus loin‭, ‬d’un avertissement divin aux hommes religieux qui voudraient se considérer comme‭ ‬«rituellement purs»‭ ‬parce qu’ils sont des hommes et qu’ils auraient fait quelque chose pour le devenir‭. ‬C’est bien évidemment faux‭. ‬Il est important dès lors de revenir sur le vrai sens de la pureté et de l’impureté‭.‬

Lorsqu’une femme est impure à cause de son indisposition ou lorsque quelqu’un se vautre dans de la pornographie‭, ‬le mot‭ ‬«impureté»‭ ‬est le même‭. ‬L’un pratiquera le péché‭ (‬soit par pensées soit par action‭) ‬et l’autre sera tout simplement‭ ‬«mise à l’écart»‭ ‬pour de multiples raisons‭. ‬Il ne faut jamais perdre de vue que si la femme est directement concernée ici‭, ‬l’homme n’est pas absent‭. ‬Le verbe‭ ‬«tazria»‭ ‬a cette particularité de s’écrire de la même façon au masculin comme au féminin‭. ‬L’ambiguïté grammaticale a ici un but bien précis‭ ‬‮ ‬‭: ‬montrer la coresponsabilité de l’homme et de la femme dans l’enfantement‭. ‬La phrase en hébreu peut être prononcée de manière tout-à-fait grammaticalement correcte de la manière suivante‭ :  ‬«lorsque toi‭, ‬mari‭, ‬tu donneras ta semence à ta femme»‭. ‬«ishah ki tazria»‭ ‬אִשָּׁה‭ ‬כִּי‭ ‬תַזְרִיעַ‭, ‬lorsque tu feras en sorte que ta semence permette à la femme de donner naissance à un garçon‭, ‬ou à une fille‭.‬

‭ ‬וְיָלְדָה‭ ‬זָכָר‭--‬וְטָמְאָה‭ ‬שִׁבְעַת‭ ‬יָמִים‭, ‬כִּימֵי‭ ‬נִדַּת‭ ‬דְּו‍ֹתָהּ‭ ‬תִּטְמָא

vayaldah zakhar vetameah shiveat yamim kiméi‭ ‬niddah‭ ‬dotah titema

Si la phrase ne concernait que la femme‭, ‬le texte n’aurait pas parlé de la semence de l’homme‭.  ‬Cela dit‭ ‬«lorsqu’une femme donnera naissance»‭, ‬ici le mot‭ ‬«semence»‭ ‬est explicite par contre lorsque Dieu déclare à la femme de Manoah et mère de Samson‭, ‬sous forme de promesse dans Juges‭ ‬‮ ‬13:3‭ ‬«tu concevras et tu auras un fils»‭  וְהָרִית‭, ‬וְיָלַדְתְּ‭ ‬בֵּן‭ ‬

on peut lire‭ ‬«veyaledet ben»‭.‬

Pourquoi la femme est-elle déclarée‭ ‬«Niddah»‭ ? ‬

Pourquoi la Bible considère la femme accouchée comme impure‭ ? ‬Nous verrons plus tard la relation qu’il y a entre la femme physique dont parle la Bible et la femme spirituelle‭, ‬qui représente le peuple réceptacle‭, ‬Israël‭. ‬Tout au‭ ‬long de la Bible‭, ‬la femme représente Israël‭, ‬cette femme qui sera persécutée par le dragon et‭, ‬malgré que cette femme ait été‭ ‬choisie comme épouse du Mashiah‭, (‬l’épouse de Christ‭), ‬malgré que ce peuple d’Israël ait été choisi comme peuple élu‭, ‬peuple réceptacle d’où viendra le Fils de Dieu‭, ‬Dieu va le garder à l’abri du péché de l’orgueil en l’enfermant dans un état de‭ ‬«femme impure»‭. ‬

L’impureté peut être soit d’ordre physique‭, ‬soit d’ordre morale‭ (‬ou spirituel‭) ‬soit encore‭ ‬«rituelle»‭. ‬Ces types d’impureté empêchent l’homme et la femme de s’approcher de Dieu‭. ‬Comme on le sait‭, ‬l’impureté menstruelle de la femme n’a rien à voir avec l’état de péché‭, ‬par pensée‭ (‬olah‭) ‬ou par action‭ (‬hattat‭). ‬

La Torah déclare que le flux sanguin qui accompagne l’accouchement est assimilé au flux sanguin de la‭ ‬«Niddah»‭, ‬dont elle doit observer les lois‭. ‬Cette comparaison de l’accouchée à la‭ ‬«Niddah»‭ ‬nécessite une explication‭.‬

La‭ ‬«Niddah»‭ ‬est le principal commandement d’un ensemble de lois religieuses juives appelées‭ ‬«taharat hamishpa’ha»‭, ‬c’est-à-dire des‭ ‬lois de pureté familiale‭.‬

Le principe en est que la femme mariée est considérée comme rituellement‭ (‬et non moralement ou physiquement‭) ‬impure pendant la période de ses règles et cela implique une séparation physique temporaire du couple‭.‬

Certains vont y aller de leurs commentaires personnels‭, ‬les uns en accusant à tour de bras la femme et toutes les femmes en général‭. ‬Peut-être serait-il utile de remonter jusqu’à Adam et Eve lorsque l’Eternel a promis à la femme des enfantements dans la douleur‭. ‬

«16‭ ‬Il dit à la femme‭ : ‬J’augmenterai la souffrance de tes grossesses‭, ‬tu enfanteras avec douleur‭, ‬et tes désirs se porteront vers ton mari‭, ‬mais il dominera sur toi‭.‬»‭ (‬Genesis 3:16‭).‬

טז‭ ‬אֶל‭-‬הָאִשָּׁה‭ ‬אָמַר‭,‬‭ ‬הַרְבָּה‭ ‬אַרְבֶּה‭ ‬עִצְּבוֹנֵךְ‭ ‬וְהֵרֹנֵךְ‭--‬בְּעֶצֶב‭, ‬תֵּלְדִי‭ ‬בָנִים‭; ‬וְאֶל‭-‬אִישֵׁךְ‭, ‬תְּשׁוּקָתֵךְ‭, ‬וְהוּא‭, ‬יִמְשָׁל‭-‬בָּךְ

Lorsque Dieu dit à la femme qu’il augmentera la souffrance de ses grossesses‭, ‬il dit‭ ‬harbbah‭ ‬arbbeh‭ ‬c’est comme s’il disait‭ ‬«j’augmenterai la souffrance de tes grossesses de la même façon qu’envahissent des essaims de sauterelles dans des champs»‭ (‬697‭ ‬arbbeh‭ ‬אַרְבֶּה

signifie sauterelles‭ (‬24‭ ‬occurences‭). ‬

Les 2‭ ‬mots harbbeh et arbbeh viennent du‭  ‬mot 7235‭ ‬rabah‭ ‬רָבָה‭ ‬‭(‬au masc‭. ‬הַרְבֵּה‭ ‬et au fémin‭. ‬הַרְבָּה‭) ‬une racine primaire‮ ‬‭; ‬multiplier‭, ‬augmenter‭, ‬croître‭, ‬s’accroître‭, ‬beaucoup‭, ‬accumuler‭, ‬nombreux‭, ‬s’écouler‭, ‬considérable‭, ‬plus‭, ‬élever‭, ‬amas‭, ‬renforcer‭, ‬longtemps‭, ‬quantité

On voit déjà ici le but de la souffrance‭ : ‬«renforcer»‭ ‬la personne qui souffre‭.‬

Pendant la‭ ‬niddah‭, ‬et plus tard pendant l’accouchement‭, ‬la souffrance que vit la femme à ce moment là Esther 6093‭ ‬itstsabon‭ ‬עִצָּבֹון‭ ‬souffrance‭, ‬peine‭, ‬travail‮ ‬‭; (‬3‭ ‬occurences‭), ‬labeur‭, ‬privation‭, ‬douleur‭, ‬dur travail‭. ‬Ce nom est masculin‭ (‬c’est un rappel que l’affliction de la femme ne tient pas l’homme pour innocent dans sa souffrance‭) ‬vient de 6087‭ ‬atsav‭ ‬עָצַב‭ ‬‮ ‬être affligé‭, ‬irrité‭, ‬faire de la peine‭, ‬faire un reproche‭, ‬être dans la souffrance‭, ‬porter atteinte‭, ‬être blessé‭, ‬attristé‭, ‬honorer‭.‬

Cette souffrance‭, ‬malgré qu’elle va l’affliger‭, ‬l’irriter‭, ‬lui porter atteinte‭, ‬elle va donc‭ ‬faire honneur à la femme‭.‬

D’ailleurs la‭ ‬grossesse‭ ‬dont parle Genesis 3:16‭ ‬2032‭ ‬heron‭ ‬הֵרֹון‭ ‬ou‭ ‬herayon‭ ‬הֵרָיוֹן‭ ‬grossesse‭, ‬concevoir‭, ‬conception‮ ‬‭; (‬3‭ ‬occurences‭), ‬ce mot vient de 2029‭ ‬harah‭ ‬הָרָה‭ ‬concevoir‭, ‬enceinte‭, ‬pères‭, ‬enfanter‭. ‬Ce mot contient deux lettres‭, ‬deux vies HE et ces deux vies ont pour centre la tête‭, ‬ROSH‭.‬

D’autres commentaires vont voir dans l’impureté de la femme une soumission totale à son corps et non plus à son esprit‭, ‬un aspect‭ ‬«impur»‭ ‬où elle n’a plus la maîtrise mais où c’est le corps en entier qui dirige la naissance de la vie‭. ‬Lors de la naissance et pendant 9‭ ‬mois‭, ‬c’est le corps de la femme en entier qui prend en charge la direction de son être tout entier‭.‬

L’ambiguïté touche aussi au caractère divin de la femme de donner la vie comme Dieu donne la vie‭. ‬Cette particularité va l’obliger par après de‭ ‬se démarquer rituellement‭ ‬de cet aspect de comparaison avec Dieu en se déclarant volontairement impure devant Dieu et le glorifier ainsi en déclarant que‭ ‬Seul Dieu donne la Vie et pas la femme‭. ‬Le risque en effet est grand pour toutes les femmes qui accouchent de s’en glorifier par après‭. ‬C’est donc logique qu’elle devra s’en remettre à son Créateur‭, ‬l’Unique Créateur de la Vie‭.‬

Mais en réalité‭, ‬si toutes ces raisons sont autant valables les unes que les autres‭, ‬l’explication la plus courante c’est qu’un ovule non fécondé devient inapte à la vie et meurt‭. ‬C’est donc la mort de l’ovule‭. ‬Or‭, ‬on l’a vu‭, ‬le degré le plus fort de l’impureté c’est le mort‭, ‬qu’on appelle le‭ ‬«‭ ‬toumat met‭ ‬»‭ ‬et qualifié de‭ ‬«‭ ‬avi avot hatouma‭ ‬»‭, ‬source de la plus forte impureté‭.‬

Par contre‭, ‬une femme qui met au monde un garçon ou une fille‭, ‬elle a fécondé‭, ‬elle a donné la vie‭. ‬

Elle a sacrifié sa vie pour donner la vie‭, ‬c’est donc surprenant qu’à la naissance elle soit déclarée impure comme la‭ ‬«Niddah»‭ !‬

Mais plusieurs choses étonnantes se déroulent lors de la formation du fœtus dans chacune de ses phases‭. ‬On y voit une succession de prodiges ininterrompus accompli par l’Eternel jusqu’au miracle final de la naissance‭. ‬Quelle joie‭ ! ‬Quel bonheur de découvrir la vie par le premier cri de l’enfant et le prendre dans ses bras‭. ‬

Après neuf mois de prodiges‭, ‬la maman peut enfin crier sa délivrance‭. ‬Il y a‭ ‬«‭ ‬relâchement‭ ‬»‭. ‬C’est ce relâchement qui est à l’origine de l’impureté‭.  ‬Pourquoi l’accouchée va-t-elle devoir apporter un sacrifice expiatoire‭ ? ‬Parce que les douleurs de l’accouchement provoquent chez la femme une pensée impie‭, ‬un blasphème‭, ‬une révolte‭ ‬»‭. ‬C’est du moins ce qui se dit‭  :  ‬«‭ ‬il n’y a pas d’épreuve sans péché‭, ‬c’est-à-dire où une pensée infidèle s’infiltre dans le cœur de l’homme‭ ‬‮ ‬»‭.‬

L’apôtre Paul nous dit au sujet de la femme‭ ‬«13‭ ‬Car Adam a été formé le premier‭, ‬Eve ensuite‭; ‬14‭ ‬et ce n’est pas Adam qui a été séduit‭, ‬c’est la femme qui‭, ‬séduite‭, ‬s’est rendue coupable de transgression‭. ‬15‭ ‬Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère‭, ‬si elle persévère avec modestie dans la foi‭, ‬dans la charité‭, ‬et dans la sainteté‭.‬»‭ (‬1‭ ‬Timothée 2:13-15‭)‬

Le sacrifice expiatoire était accompagné d’un sacrifice holocauste pour remercier l’Eternel de ses bienfaits‭, ‬de nous avoir fait participer à une‭ ‬œuvre grandiose‭....‬la création d’un être vivant‭.‬

Leviticus 12:1-5

«1‭ ‬L’Éternel parla à Moïse en ces termes‭: ‬2‭ ‬«Parle ainsi aux enfants d’Israël‭: ‬lorsqu’une femme‭, ‬ayant conçu‭, ‬enfantera un mâle‭, ‬elle sera impure durant sept jours‭, ‬comme lorsqu’elle est isolée à cause de sa souffrance‭. ‬3‭ ‬Au huitième jour‭, ‬on circoncira l’excroissance de l’enfant‭. ‬4‭ ‬Puis‭, ‬trente-trois jours durant‭, ‬la femme restera dans le sang de purification‭: ‬elle ne touchera à rien de consacré‭, ‬elle n’entrera point dans le saint lieu‭, ‬que les jours de sa purification ne soient accomplis‭. ‬5‭ ‬Si c’est une fille qu’elle met au monde‭, ‬elle sera impure deux semaines‭, ‬comme lors de son isolement‭; ‬puis‭, ‬durant soixante-six jours‭, ‬elle restera dans le sang de purification‭.‬

א‭ ‬וַיְדַבֵּר‭ ‬יְהוָה‭, ‬אֶל‭-‬מֹשֶׁה‭ ‬לֵּאמֹר

‭ ‬ב‭ ‬דַּבֵּר‭ ‬אֶל‭-‬בְּנֵי‭ ‬יִשְׂרָאֵל‭, ‬לֵאמֹר‭, ‬אִשָּׁה‭ ‬כִּי‭ ‬תַזְרִיעַ‭ , ‬וְיָלְדָה‭ ‬זָכָר‭--‬וְטָמְאָה‭ ‬שִׁבְעַת‭ ‬יָמִים‭, ‬כִּימֵי‭ ‬נִדַּת‭ ‬דְּו‍ֹתָהּ‭ ‬תִּטְמָא

‭ ‬ג‭ ‬וּבַיּוֹם‭, ‬הַשְּׁמִינִי‭, ‬יִמּוֹל‭, ‬בְּשַׂר‭ ‬עָרְלָתוֹ

‭ ‬ד‭ ‬וּשְׁלֹשִׁים‭ ‬יוֹם‭ ‬וּשְׁלֹשֶׁת‭ ‬יָמִים‭, ‬תֵּשֵׁב‭ ‬בִּדְמֵי‭ ‬טָהֳרָה‭; ‬בְּכָל‭-‬קֹדֶשׁ‭ ‬לֹא‭-‬תִגָּע‭, ‬וְאֶל‭-‬הַמִּקְדָּשׁ‭ ‬לֹא‭ ‬תָבֹא‭, ‬עַד‭-‬מְלֹאת‭, ‬יְמֵי‭ ‬טָהֳרָהּ

‭ ‬ה‭ ‬וְאִם‭-‬נְקֵבָה‭ ‬תֵלֵד‭, ‬וְטָמְאָה‭ ‬שְׁבֻעַיִם‭ ‬כְּנִדָּתָהּ‭; ‬וְשִׁשִּׁים‭ ‬יוֹם‭ ‬וְשֵׁשֶׁת‭ ‬יָמִים‭, ‬תֵּשֵׁב‭ ‬עַל‭-‬דְּמֵי‭ ‬טָהֳרָה‭.‬

La femme sera impure pendant 7‭ ‬jours‭ ‬vetameah shiveat yamim‭ ‬וְטָמְאָה‭ ‬שִׁבְעַת‭ ‬יָמִים

«comme à cause de son indisposition»‭ ‬mensuelle‭. ‬L’indisposition de la femme fait partie de sa nature de femme‭. ‬Dieu l’a rendue ainsi‭. ‬

Cette indisposition menstruelle 5079‭ ‬niddah‭ ‬נִדָּה‭ ‬indisposition‭, ‬menstruation‭, ‬impureté‭, (‬époques‭) ‬régulières‭, ‬flux menstruel‭, ‬purification‭, ‬impur‭, ‬souillé‭, ‬objet d’horreur‮ ‬‭; (‬29‭ ‬occurences‭).‬

La‭ ‬niddah‭ ‬a trait à l’impureté‭, ‬être ordurier‭, ‬être immonde‭, ‬impureté‭ (‬physique et morale‭).‬

‭(‬impureté cérémonielle‭, ‬impureté de la menstruation‭).‬

Au figuré‭, ‬niddah c’est‭ ‬«une chose impure»‭, ‬«de l’idolâtrie»‭, ‬«de l’immoralité»‭.‬

Ce terme‭ ‬«niddah»‭ ‬vient de la racine primaire 5074‮ ‬n f‭  nadad‭ ‬נָדַד‭ ‬‮ ‬fuir‭, ‬rejeter‭, ‬courir çà et là‭, ‬être chassé‭, ‬disparaître‭, ‬fuite‭, ‬fuir‭, ‬s’enfuir‭, ‬errer‭, ‬errants‭, ‬remuer‭, ‬se disperser‭, ‬s’envoler‭, ‬fugitif‭, ‬fuyard‮ ‬‭; (‬28‭ ‬occurences‭), ‬se retirer‭, ‬s’enfuir‭, ‬s’en aller‭, ‬déménager‭, ‬errer à l’étranger‭, ‬être égaré‭, ‬voltiger‭ (‬pour des oiseaux‭).‬

On voit dans la racine de l’impureté menstruelle‭ ‬niddah‭, ‬cette caractéristique de la femme de se retirer du monde des vivants‭, ‬de s’écarter‭, ‬de déménager‭, ‬de‭ ‬«voltiger»‭ ‬comme le font les oiseaux qui restent rarement en place‭. ‬La femme se trouve dans un état où elle a besoin de fuir‭, ‬de s’isoler‭, ‬de s’envoler‭, ‬de se considérer comme rejetée par le monde‭ ‬«normal»‭. ‬

On retrouve quelques caractéristiques de l’état de la femme dans certains passages

La perte de sommeil‭ : ‬

Genesis 31‭ : ‬40‭ ‬«La chaleur me dévorait pendant le jour‭, ‬et le froid pendant la nuit‭, ‬et le sommeil fuyait‭ ‬‭(‬Nadad‭)‬‭ ‬de mes yeux‭.‬»

Le rejet‭ : ‬

2‭ ‬Samuel 23‭ : ‬6‭ ‬«Mais les méchants sont tous comme des épines que l’on rejette‭ ‬‭(‬Nadad‭)‬‭, ‬Et que l’on ne prend pas avec la main»

Voltiger

Job 15‭ : ‬23 «Il court çà et là‭ ‬‭(‬Nadad‭) ‬pour chercher du pain‭, ‬Il sait que le jour des ténèbres l’attend‭.‬

S’écarter du monde

Job 18‭ : ‬18 «Il est poussé de la lumière dans les ténèbres‭, ‬Il est chassé‭ ‬‭(‬Nadad‭)‬‭ ‬du monde‭.‬»

L’impureté rituelle‭ ‬niddah‭ ‬et la racine‭ ‬nadad‭ ‬d’où elle vient‭, ‬viennent donc de Dieu comme protection de la même façon qu’on ne s’approchait pas du Lieu Saint sans préalable‭ : ‬vêtements sacerdotaux‭, ‬sacrifices‭, ‬parfums‭, ‬etc‭..‬

La compréhension au sujet de la pureté et de l’impureté dans ce cas ci n’a donc rien à voir avec le péché au sens étymologique du mot‭, ‬on l’avait compris‭.‬

Si le texte ajoute par après‭ ‬«4‭ ‬Puis‭, ‬trente-trois jours durant‭, ‬la femme restera dans le sang de purification‭: ‬elle ne touchera à rien de consacré‭, ‬elle n’entrera point dans le saint lieu‭, ‬que les jours de sa purification ne soient accomplis‭.‬»‭, ‬il faut bien réaliser dans le peuple hébreu‭, ‬un jeune couple qui vient de se marier a l’autorisation de ne pas aller au combat pour honorer son mariage‭ (...). ‬Et c’est normal‭ : ‬il a la tête ailleurs‭. ‬C’est la même chose ici‭ ‬‮ ‬‭: ‬la femme n’est pas‭ ‬«pure»‭ ‬pour entrer dans le lieu saint dans la présence de l’Eternel car elle souffre et son corps se prépare à recevoir la vie‭. ‬Pour Dieu‭, ‬ce réceptacle prêt à enfanter est plus important‭ ‬que tout acte rituel quelconque destiné à s’approcher de Dieu‭.‬

Certains commentateurs parlent d’ailleurs ici‭ ‬«d’opacité»‭ ‬dans laquelle vit la femme lors de sa période d’accouchement où elle se détache en pensées du monde‭, ‬de Dieu‭, ‬de la Torah‭.‬

Si on compare avec les moments de combat auquel devait participer le peuple hébreu et les moments de combat spirituel auquel les‭ ‬croyants nés de nouveaux doivent s’adonner‭, ‬on peut y voir aussi la nécessité pour les couples‭ ‬mariés‭ ‬de se délaisser momentanément pour s’adonner à la prière et au combat‭. ‬Il ne s’agit donc pas de considérer la femme et l’homme comme étant en état de péché ou en état d’impureté morale‭. ‬

L’impureté rituelle correspond ici à un temps de‭ ‬«mise à l’écart»‭, ‬de‭ ‬«séparation»‭, ‬de‭ ‬«sainteté»‭.‬

Nous reviendrons à l’occasion sur la pureté rituelle qui oblige le peuple à manger ou à ne pas manger certains aliments pour les mêmes raisons‭, ‬à savoir‭ ‬«s’approcher de Dieu»‭.‬

«4‭ ‬Puis‭, ‬trente-trois jours durant‭, ‬la femme restera dans le sang de purification‭: ‬elle ne touchera à rien de consacré‭, ‬elle n’entrera point dans le saint lieu‭, ‬que les jours de sa purification ne soient accomplis‭.‬»‭ (‬Sefarim‭) ‬

«4‭ ‬Elle restera encore trente-trois jours à se purifier de son sang‭; ‬elle ne touchera aucune chose sainte‭, ‬et elle n’ira point au sanctuaire‭, ‬jusqu’à ce que les jours de sa purification soient accomplis‭.‬»‭ (‬LSG‭)‬

ד‭ ‬וּשְׁלֹשִׁים‭ ‬יוֹם‭ ‬וּשְׁלֹשֶׁת‭ ‬יָמִים‭, ‬תֵּשֵׁב‭ ‬בִּדְמֵי‭ ‬טָהֳרָה‭; ‬בְּכָל‭-‬קֹדֶשׁ‭ ‬לֹא‭-‬תִגָּע

oushloshim yom oushloshet yamim‭, ‬teshev bidmé taharah‭; ‬bekhol qodesh lo tigga

et trente jours et trois jours‭, ‬elle restera à se purifier de son sang‭; ‬de tout ce qui est saint elle ne touchera pas‭ ‬‭(‬נָגַע‭ ‬«naga»‭ ‬n’étendra pas vers‭, ‬ne battra pas‭, ‬ne maltraitera pas‭)‬‭ ‬

‭ ‬וְאֶל‭-‬הַמִּקְדָּשׁ‭ ‬לֹא‭ ‬תָבֹא‭, ‬עַד‭-‬מְלֹאת‭, ‬יְמֵי‭ ‬טָהֳרָהּ

veel-hamiqdash‭ ‬lo tavo‭ ‬ad-melot‭, ‬yemé tahara

et vers le sanctuaire‭ ‬elle n’ira pas‭ ‬jusqu’à ce que soient accomplis‭ ‬les jours de purification

Les nombres en hébreu s’écrivent avec la dizaine en premier suivi de l’unité‭ : ‬on dira trente et trois comme en français‭. ‬

En hébreu classique on devrait avoir‭ ‬שלושים‭ ‬ושלושה‭ ‬ימים‭ ‬sloshim veshloshah yamim‭. ‬Ici on lit‭ ‬«trente‭ ‬jour‭ ‬et trois‭ ‬jours»‭, ‬une forme grammaticale particulière où on lit‭ ‬shloshim yom‭ ‬‭(‬au singulier‭) ‬oushloshet yamim‭ (‬au pluriel‭) ‬ce qui voudrait dire‭ ‬«et trente‭, ‬et un jour echad‭, ‬et trois jours réels‭. ‬Les 33‭ ‬jours se réfèrent à une période de temps echad‭. ‬Shloshim‭ ‬est un nombre masculin pluriel absolu‭. ‬Shloshet‭ ‬est un nom féminin singulier cardinal construit‭. ‬Tous les deux viennent du verbe 8027‭ ‬shalash‭ ‬שָׁלַשׁ‭ ‬une racine primaire‭ ‬intensifier‭, ‬renforcer‭, ‬tripler‭, ‬de trois ans‭, ‬trois parties‭, ‬la troisième‭, ‬une troisième fois‭, ‬trois‭, ‬à trois‮ ‬‭; (‬9‭ ‬occurences‭), ‬faire un troisième temps‭, ‬faire trois fois‭, ‬diviser en trois parts‭. ‬Le chiffre trente Esther 3x‭  ‬la valeur numérique de la main‭ ‬«yad»‭. ‬

Le prix de rachat d’une femme esclave‭, ‬une‭ ‬«amah»‭ ‬c’est-à-dire une‭ ‬«femme enceinte»‭ ‬‭ ‬était de trente pièces d’argent‭. ‬

Le chiffre 33‭ ‬parle de la vie‭ (‬3‭ ‬x 10‭ ‬la valeur numérique de‭ ‬«yad»‭ ‬la main du Mashiah‭) ‬et les 3‭ ‬jours de la mort du Mashiah‭ : ‬le chiffre trente est lié à l’enfantement et le chiffre 3‭ ‬aux 3‭ ‬jours au tombeau‭. ‬Mais ce chiffre 3‭ ‬est aussi la valeur de l’identité de Elohim Père‭, ‬Fils‭, ‬Esprit Saint‭, ‬Qadosh‭, ‬Qadosh‭, ‬Qadosh‭.‬

Dans les évangiles Yeshoua accomplit 33‭ ‬miracles dont 24‭ ‬furent des guérisons‭. ‬Comme on l’a vu ici‭, ‬c’est le nombre de jours suite à la circoncision du prépuce de l’enfant où la mère devait purifier son sang‭, ‬selon la loi de Moïse‭. ‬

David régna 33‭ ‬ans à Jérusalem‭. (‬1‭ ‬Ch 3,4‭)‬

Jacob eut de sa première femme Léa 33‭ ‬enfants‭, ‬en comptant sa fille‭, ‬ses fils et ses petits-fils‭. (‬Genesis :46,Genesis :15‭)‬

Leviticus 12:6-8

6‭ ‬Lorsque les jours de sa purification seront accomplis‭, ‬pour un fils ou pour une fille‭, ‬elle apportera au sacrificateur‭, ‬à l’entrée de la tente d’assignation‭, ‬un agneau d’un an pour l’holocauste‭, ‬et un jeune pigeon ou une tourterelle pour le sacrifice d’expiation‭. ‬

7‭ ‬Le sacrificateur les sacrifiera devant l’Eternel‭, ‬et fera pour elle l’expiation‭; ‬et elle sera purifiée du flux de son sang‭. ‬Telle est la loi pour la femme qui enfante un fils ou une fille‭. ‬

8‭ ‬Si elle n’a pas de quoi se procurer un agneau‭, ‬elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons‭, ‬l’un pour l’holocauste‭, ‬l’autre pour le sacrifice d’expiation‭. ‬Le sacrificateur fera pour elle l’expiation‭, ‬et elle sera pure‭.‬»

ו‭ ‬וּבִמְלֹאת‭ ‬יְמֵי‭ ‬טָהֳרָהּ‭, ‬לְבֵן‭ ‬אוֹ‭ ‬לְבַת‭, ‬תָּבִיא‭ ‬כֶּבֶשׂ‭ ‬בֶּן‭-‬שְׁנָתוֹ‭ ‬לְעֹלָה‭, ‬וּבֶן‭-‬יוֹנָה‭ ‬אוֹ‭-‬תֹר‭ ‬לְחַטָּאת‭--‬אֶל‭-‬פֶּתַח‭ ‬אֹהֶל‭-‬מוֹעֵד‭, ‬אֶל‭-‬הַכֹּהֵן

‭ ‬ז‭ ‬וְהִקְרִיבוֹ‭ ‬לִפְנֵי‭ ‬יְהוָה‭, ‬וְכִפֶּר‭ ‬עָלֶיהָ‭, ‬וְטָהֲרָה‭, ‬מִמְּקֹר‭ ‬דָּמֶיהָ‭: ‬זֹאת‭ ‬תּוֹרַת‭ ‬הַיֹּלֶדֶת‭, ‬לַזָּכָר‭ ‬אוֹ‭ ‬לַנְּקֵבָה

‭ ‬ח‭ ‬וְאִם‭-‬לֹא‭ ‬תִמְצָא‭ ‬יָדָהּ‭, ‬דֵּי‭ ‬שֶׂה‭--‬וְלָקְחָה‭ ‬שְׁתֵּי‭-‬תֹרִים‭ ‬אוֹ‭ ‬שְׁנֵי‭ ‬בְּנֵי‭ ‬יוֹנָה‭, ‬אֶחָד‭ ‬לְעֹלָה‭ ‬וְאֶחָד‭ ‬לְחַטָּאת‭; ‬וְכִפֶּר‭ ‬עָלֶיהָ‭ ‬הַכֹּהֵן‭, ‬וְטָהֵרָה‭. ‬‭{‬פ‭}‬

La purification d’une femme‭, ‬se résout d’elle-même‭. ‬Dieu a fait son corps ainsi‭. ‬Lorsque le temps de sa purification sera accomplie‭, ‬alors elle fera apporter par quelqu’un au sacrificateur‭, ‬à l’entrée de la tente de la rencontre‭, ‬un agneau d’un an pour l’offrande consumée‭ ‬olah‭, ‬et un jeune pigeon ou une tourterelle pour le sacrifice d’expiation lehattat‭. ‬Ce n’est que quand le temps de sa purification sera passé‭, ‬ce n’est qu’à ce moment là‭,  ‬que le Souverain Sacrificateur la déclarera purifiée par un sacrifice sanglant‭. ‬Cela signifie qu’aucun acte de purification personnelle ne peut rendre pure la femme‭, ‬pas même le temps‭. ‬Pourtant le temps de sa purification a été établi par Dieu Lui-même‭. ‬Même ça ne suffit pas pour la rendre pure‭. ‬Pour que la pureté soit validée par Dieu‭, ‬rien ne peut venir des hommes pour ajouter quoi que ce soit‭, ‬même pas la patience‭, ‬même pas le temps‭.‬

Une seule chose reste valable‭ : ‬le sacrifice sanglant‭. ‬Cela nous rappelle que le sacrifice de Yeshoua a été parfait en toutes choses‭. ‬Même la plus petite dose d’impureté‭ ‬«rituelle»‭, ‬fusse-t-elle commandée par Dieu Lui-même comme nous l’avons vu‭, ‬nécessite un sacrifice d’animal‭. ‬Et là encore‭, ‬ce n’est qu’une ombre des biens à venir‭. ‬Cela montre bien que rien de bien ne peut venir de nous‭. ‬Tout‭, ‬même l’impureté rituelle‭, ‬même la purification par le temps‭, ‬même les sacrifices d’animaux orchestrés par des sacrificateurs humains‭, ‬tout n’est qu’une ombre‭, ‬une nuée passagère qui attend l’accomplissement parfait en Yeshoua‭.‬

Hebrews 10:14‭ ‬«Car‭, ‬par une seule offrande‭, ‬il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés‭.‬»

Hebrews 7:19‭ ‬«car la loi n’a rien amené à la perfection‭,-‬et introduction d’une meilleure espérance‭, ‬par laquelle nous nous approchons de Dieu‭.‬»

Hebrews 12:23‭ ‬«de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux‭, ‬du juge qui est le Dieu de tous‭, ‬des esprits des justes parvenus à la perfection»

Hebrews 10:1‭ ‬«En effet‭, ‬la loi‭, ‬qui possède une ombre des biens à venir‭, ‬et non l’exacte représentation des choses‭, ‬ne peut jamais‭, ‬par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année‭, ‬amener les assistants à la perfection‭.‬»

Hebrews 7:11‭ ‬«Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique‭,-‬car c’est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple‭,-‬qu’était-il encore besoin qu’il parût un autre sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek‭, ‬et non selon l’ordre d’Aaron‭ ?‬»

Au verset 7‭, ‬lorsque‭ ‬«Le sacrificateur les sacrifiera devant l’Eternel‭, ‬et fera pour elle l’expiation‭; ‬et elle sera purifiée du flux de son sang»‭ ‬le sacrificateur sacrifiera 3‭ ‬sortes d’animaux‭ : ‬וְכִפֶּר‭ ‬עָלֶיהָ‭, ‬וְטָהֲרָה‭ ‬vekipper oleyah‭, ‬vetahorah‭ ‬l’agneau d’un an sera sacrifié pour l’offrande‭ ‬Olah‭, ‬et un jeune pigeon ou une tourterelle pour le sacrifice d’expiation kaper devant l’Eternel pour la femme elle-même‭; ‬et elle sera purifiée du flux de son sang‭. ‬Ce sacrifice d’expiation 3722‭ ‬kaphar‭ ‬כָּפַר‭ ‬permet l’expiation‭, ‬pour‭ ‬«enduire»‭, ‬pour‭ ‬«apaiser»‭, ‬pour‭ ‬«racheter»‭, ‬«pardonner»‭, ‬«imputer»‭ ‬à quelqu’un d’autre la faute‭. ‬Kapar‭ ‬signifie‭ ‬«couvrir»‭, ‬«purger»‭, ‬provoque la‭ ‬«réconciliation»‭. ‬Cela signifie aussi‭ ‬«recouvrir de poix»‭ ‬comme sur l’arche de Noé‭.‬

Dans la forme grammaticale Piel‭, ‬le mot‭ ‬«kiper»‭ ‬est précédé de la lettre‭ ‬vav‭ :‬‭ ‬וְכִפֶּר‭ ‬est intensive‭: ‬le verbe est transformé au futur‭ : ‬le temps s’écoule sans s’arrêter‭, ‬cela démontre que la couverture de l’expiation est toujours valable‭, ‬pas seulement lors du sacrifice‭, ‬mais‭  ‬encore aujourd’hui‭. ‬Cela permet de‭ ‬pacifier‭, ‬de rendre propice‭, ‬de couvrir le péché‭, ‬de pardonner‭, ‬de recouvrir‭, ‬d’expier pour le péché‭, ‬d’expier par des rites selon la loi‭, ‬de couvrir‭, ‬d’écarter la colère‭, ‬d’apaiser‭. ‬Cette forme grammaticale du VAV conversif qui rend le verbe‭ ‬kipper‭ ‬toujours actuel au présent et même au futur‭, ‬laisse présumer que les sacrifices ont encore aujourd’hui‭, ‬une action de‭ ‬couverture provisoire‭ ‬sur le peuple hébreu qui ne croit pas en Yeshoua en attendant la Révélation‭. ‬Comment est-ce possible puisqu’en Yeshoua‭, ‬toute autre forme de sacrifice a été annulé et remplacé‭ ?‬

En réalité‭, ‬comme le peuple hébreu a été écarté momentanément‭, ‬ce n’est pas un sacrifice ancien qui est toujours actuel aujourd’hui‭ : ‬c’est simplement la‭ ‬«couverture»‭ ‬sur le peuple‭. ‬Le peuple sera jugé par la loi sous la loi‭. ‬Romans 2:12‭ ‬«Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi‭, ‬et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi‭.‬»

Leviticus 13

Ces lois de la tzara’at et son diagnostic sont regardées par un Cohen‭, ‬avec la possibilité de la quarantaine‭, ‬et les lois de la tzara’at par rapport aux peaux saines et aux peaux infectées‭.‬

Lois de la tzara’at relative à une brûlure‭, ‬une teigne‭, ‬des plaques blanches et la présence de tzara’at sur des vêtements‭.‬

Notre Cohen Hagadol c’est Yeshoua‭, ‬notre Messie‭. ‬C’est vers Lui que nous devons tourner en premier nos regards‭.‬

Le texte de Leviticus 13‭ ‬va d’ailleurs faire apparaître un nombre impressionnant de fois le fait d’aller se montrer‭, ‬non au médecin local mais au Souverain Sacrificateur‭.‬

1‭ ‬L’Eternel‭ ‬parla‭ ‬à Moïse et à Aaron‭, ‬et dit‭ : ‬2‭ ‬Lorsqu’un homme aura sur la peau de son corps une tumeur‭, ‬une dartre‭, ‬ou une tache blanche‭, ‬qui ressemblera à une‭ ‬plaie de lèpre‭ ‬sur la peau de son corps‭, ‬on l’amènera au sacrificateur Aaron‭, ‬ou à l’un de ses fils qui sont sacrificateurs‭. ‬

א‭ ‬וַיְדַבֵּר‭ ‬יְהוָה‭, ‬אֶל‭-‬מֹשֶׁה‭ ‬וְאֶל‭-‬אַהֲרֹן‭ ‬לֵאמֹר‭ ‬

ב‭ ‬אָדָם‭, ‬כִּי‭-‬יִהְיֶה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭ ‬שְׂאֵת‭ ‬אוֹ‭-‬סַפַּחַת‭ ‬אוֹ‭ ‬בַהֶרֶת‭,‬‭ ‬וְהָיָה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭, ‬לְנֶגַע‭ ‬צָרָעַת‭--‬וְהוּבָא‭ ‬אֶל‭-‬אַהֲרֹן‭ ‬הַכֹּהֵן‭, ‬אוֹ‭ ‬אֶל‭-‬אַחַד‭ ‬מִבָּנָיו‭ ‬הַכֹּהֲנִים‭.‬

Lorsque Dieu parla à Moïse‭, ‬la forme‭ ‬וַיְדַבֵּר‭ ‬יְהוָה‭ ‬est donnée au PIEL intensif au Wayiqtol imparfait avec vav consécutif‭. ‬C’est la lettre Beth qui reçoit doublage‭, ‬c’est la signature de Dieu qui est en train de mettre l’accent sur la‭ ‬«maison»‭ ‬où vivent la femme et l’homme‭. ‬Leviticus 12‭ ‬parle de la femme et de son impureté‭. ‬Leviticus 13‭ ‬parlera donc de l’homme‭, ‬d’Adam‭. ‬Dans‭ ‬vayedabber‭ ‬le narratif insiste sur ce qui précède Leviticus 13‭, ‬c’est-à-dire Leviticus 12‭ ‬qui se termine avec le verset 8‭: ‬«Le sacrificateur fera pour elle l’expiation‭, ‬et elle sera pure»‭. ‬Si l’Eternel parle avec intensité‭ (‬PIEL‭) ‬c’est-à-dire‭ ‬qu’il ordonne à Moïse‭, ‬déclare‭, ‬commande‭, ‬promet‭, ‬avertit‭, ‬menace‭, ‬chante‭. ‬Quelque chose d’important vient d’être déclaré‭ : ‬la femme est rituellement pure‭. ‬Puis c’est au tour de l’homme charnel à être analysé‭, ‬à être scruté‭.‬

Le deuxième verset va nous décrire le péché de toute l’humanité‭, ‬de l’homme charnel‭, ‬c’est-à-dire de toute la création‭, ‬sans exception‭. ‬L’apôtre Paul et d’autres apôtres et disciples nous montraient leurs expériences personnelles vécues au sujet de leur propre chair et de leur esprit‭. ‬C’est dès la naissance‭, ‬et l’hébreu indique‭ ‬ici‭ ‬כִּי‭-‬יִהְיֶה‭ ‬«lorsqu’il est venu à l’existence»‭, ‬le texte suivant indique que ce qui est charnel reste charnel‭  John 3:6‭ ‬«Ce qui est né de la chair est chair‭, ‬et ce qui est né de l’Esprit est esprit‭.‬»

Dieu a condamné le péché de la chair et il a envoyé son salut‭. ‬

«1‭ ‬Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ‭. ‬2‭ ‬En effet‭, ‬la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort‭. ‬3‭ ‬Car chose impossible à la loi‭, ‬parce que la chair la rendait sans force‭,-‬Dieu a‭ ‬condamné le péché dans la chair‭, ‬en envoyant‭, ‬à cause du péché‭, ‬son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché‭, ‬4‭ ‬et‭ ‬cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous‭, ‬qui marchons‭, ‬non selon la chair‭, ‬mais selon l’esprit‭.‬»‭ (‬Romans 8:1-4‭)‬

Dès la naissance‭, ‬les désirs sont comme un feu qui brûlent la chair

Pour bien le démontrer‭, ‬le premier mot du texte après‭ ‬«adam»‭ ‬est la conjonction de temps‭: ‬«lorsque»‮ ‬3588‭ ‬kiy  כִּי‭ ‬la particule primaire qui a plusieurs significations dans le domaine du‭ ‬«temps»‭ ‬et du‭ ‬«conditionnel»‭ :  que‭, ‬parce que‭, ‬car‭, ‬quand‭, ‬mais‭, ‬jusqu’à‭, ‬voici‭, ‬quoique‭, ‬même lorsque‭, ‬si‭, ‬pour‭, ‬puisque‭, ‬certainement‭, ‬cependant‭, ‬pourquoi‮ ‬‭; (‬46‭ ‬occurences‭). ‬Il existe souvent en hébreu des cas où un mot trouve son clone‭, ‬son sosie‭. ‬L’exemple qui suit est étonnant‭. ‬Le mot‭ ‬«lorsque»‭ ‬a un sosie‭ ‬qui s’écrit et se prononce de la même façon‭, ‬3587‭ ‬כִּי‭ ‬et qui‭ ‬provient‭ ‬d’une autre racine  ‬3554‭ ‬kavah  ‬signifie‮ ‬marque flétrissante‭, ‬brûlure‭, ‬stigmate‭, ‬flétrissure‭ (‬Esaïe‭ ‬‮ ‬3.24‭).‬

Quoi que ces deux mots n’aient rien à voir l’un avec l’autre‭, ‬il n’y a évidemment pas de hasard si la racine primaire‭ ‬3554‭ ‬kavah‭ ‬כָּוָה‭ ‬signifie‮ ‬être brûlé‭, ‬se brûler‮ ‬‭; (‬2‭ ‬occurences‭), ‬brûler‭, ‬roussir‭, ‬stigmatiser‭, ‬marquer au fer rouge‭ ‬et qui concerne précisément les maladies de peau de notre parasha‭, ‬symbole du péché qui s’attache à notre peau‭. ‬

Cette caractéristique de notre peau qui a des désirs‭, ‬qui brûle‭, ‬qui cherche aussi la nudité est significative‭.‬

Galatians 5:17‭ ‬«Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit‭, ‬et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair‭; ‬ils sont opposés entre eux‭, ‬afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez‭.‬»

John 6:63‭ ‬«C’est l’esprit qui vivifie‭; ‬la chair ne sert de rien‭. ‬Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie‭.‬»

Romans 8:5‭ ‬«Ceux‭, ‬en effet‭, ‬qui vivent selon la chair‭, ‬s’affectionnent aux choses de la chair‭, ‬tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit‭.‬»‭ ‬

Romans 8:9‭ ‬«Pour vous‭, ‬vous ne vivez pas selon la chair‭, ‬mais selon l’esprit‭, ‬si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous‭. ‬Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ‭, ‬il ne lui appartient pas‭.‬»

Le contexte entier des lois du Mishkan va nous amener à réaliser que notre peau‭ ‬«brûlante de désir»‭, ‬et s’affectionnant aux désirs charnels du péché‭, ‬ne peut pas s’en sortir toute seule sans que le Messie ne vienne Lui-même descendre d’en Haut avec une chair‭, ‬avec des os et avec de la peau pour prendre sur lui nos désirs charnels et nos besoins physiques‭. ‬Ces besoins physiques‭, ‬lorsqu’ils ont été‭ ‬«allumés»‭, ‬nécessitent une libération que seul peut donner quelqu’un de saint et qui possède Lui aussi une peau semblable‭ : ‬Dieu Lui-même‭, ‬incarné dans la chair‭.‬‭ ‬Si Yeshoua a du venir‭, ‬incarné dans une chair semblable au péché‭, ‬ce n’est pas seulement pour souffrir et mourir sur une croix‭, ‬mais c’est aussi pour être se sacrificateur vers lequel on amènera l’homme qui aura cette‭ ‬«maladie de la peau»‭ ‬‮ ‬‭: ‬tumeur‭, ‬dartre‭, ‬ou tache blanche‭, ‬qui ressemblera à une plaie de lèpre‭. ‬Pour pourvoir amener quelqu’un qui a un problème quelconque vers un sacrificateur‭, ‬il est indispensable que ce sacrificateur connaisse dans sa propre chair‭,‬‭ ‬le même problème‭, ‬sinon il est toujours obligé de sacrifier pour l’expiation pour sa propre chair‭.‬

1‭ ‬John 4:2‭ ‬«Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu‭ : ‬tout esprit qui confesse Yeshoua-HaMashiah‭ ‬‭ ‬venu en chair est de Dieu»

Lorsque donc un être humain‭, ‬un homme charnel‭ (‬un adam‭) ‬aura sur la peau de son corps‭, ‬le texte dit‭:‬

‭ ‬אָדָם‭, ‬כִּי‭-‬יִהְיֶה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭ ‬

adam kiy yéhiyéh beor besaro

«un homme lorsqu’il‭  existera‭ ‬‭(‬lorsqu’il‭ ‬sera‭), ‬lorsqu’il‭ ‬deviendra‭, ‬lorsqu’il‭ ‬s’enflammera‭, ‬dans la peau‭, ‬dans sa chair

Le texte‭ ‬«Lorsqu’il‭ ‬«aura»‭ ‬sur la peau»‭ ‬doit être lu‭ ‬«Lorsqu’il est venu à l’existence»‭ ‬car le verbe Esther 1961‭ ‬hayah‭ ‬הָיָה‭  ‬אֶהְיֶה‭ ‬une racine primaire‭ (‬comparer 1933‭)‬‮ ‬être‭, ‬servir‭, ‬adresser‭, ‬devenir‭, ‬établir‭, ‬avoir‭, ‬rester‭, ‬précéder‭, ‬s’enflammer‭, ‬durer‭.‬

Lorsqu’un homme arrive à l’existence‭, ‬lorsqu’il aura‭ ‬beor besaro‭ ‬«dans la peau dans sa chair»‭ ‬cela signifie que la peau de l’homme contient dès son premier jour d’existence charnelle un feu qui l’enflamme‭, ‬qui l’entoure‭, ‬qui le met à nu‭, ‬qui lui fait enlever ses vêtements‭. ‬Déjà avant de venir à l’existence‭, ‬«lorsque»‭ ‬il porte déjà depuis le début de sa vie terrestre‭, ‬la‭ ‬«marque flétrissante»‭, ‬la‭ ‬«brûlure»‭ ‬du désir charnel‭, ‬la‭ ‬«stigmate»‭, ‬la‭ ‬«flétrissure»‭ ‬alors il sera rendu nu‭, ‬mis à nu‭, ‬c’est-à-dire que la nudité s’attachera à sa chair‭. ‬

5785‭ ‬or‭ ‬עֹור‭ ‬vient de 5783‮ ‬n m‭ ‬peau‭, ‬s’envelopper‭, ‬cuir

vient de‭ ‬

5783‭ ‬our‭ ‬עוּר‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭;‬‮ ‬mettre à nu‭ (‬Habakkuk 39‭)‬

Cette‭ ‬«nudité»‭ ‬de sa chair le‭ ‬rendra aveugle‭ ‬5786‭ ‬avar‭ ‬עָוַר‭ ‬une racine primaire‭ (‬venant de 5785‭ ‬à travers l’idée de voile sur les yeux‭)‬‮ ‬‭: ‬crever‭ (‬les yeux‭), ‬aveugler‭.‬‮ ‬

C’est probablement l’une des raisons pour laquelle Dieu veut que quand un homme et une femme mariés se connaissent physiquement‭, ‬que leurs chairs sont unies‭, ‬ils sont exempts de chercher à ce moment là Dieu‭, ‬car cet instant leur est réservé et la rencontre avec Dieu nécessite‭ ‬une mise à part autant du cœur que du corps‭.‬

C’est valable aussi pour le combat‭ :‬

Deuteronomy 24‭ : ‬5‭ ‬«Lorsqu’un homme sera nouvellement marié‭, ‬il n’ira point à l’armée‭, ‬et on ne lui imposera aucune charge‭; ‬il sera exempté par raison de famille pendant un an‭, ‬et il réjouira la femme qu’il a prise‭.‬»

Dans le même ordre d’idée‭, ‬cette mise à nu est comparée à de la balle‭ : ‬5784‭ ‬our‭ ‬עוּר‭ ‬balle‭ (‬l’épi dénudé‭)‬‮ ‬‭; ‬n m‭:‬‮ ‬balle‭ (‬1‭ ‬occurrence‭), ‬Daniel 235‭ : ‬menue paille‭, ‬balle‭,  ‬c’est-à-dire de la céréale mais sans son contenu nourricier‭.‬

La Besora Tova‭, ‬racine de la chair‭ ‬

La chair‭, ‬ce n’est pas quelque chose de mauvais en soi‭, ‬au contraire‭ : ‬la chair a un but‭ : ‬procréer‭, ‬donner la vie‭, ‬avoir de l’embonpoint‭ ... ‬spirituel‭. ‬

Cette chair 1320‭ ‬basar‭ ‬בָּשָׂר‭ ‬chair‭, ‬tout‭, ‬circoncire‭, ‬décharné‭, ‬viande‭, ‬nudité‭, ‬corps‭, ‬parents‭, ‬homme‭, ‬victime‭, ‬cheveux‭, ‬charnues‭, ‬un semblable‭, ‬embonpoint‭, ‬se dévorer‮ ‬‭; (‬269‭ ‬occurences‭). ‬

En hébreu cette chair a plusieurs significations‭ : ‬

‭- ‬c’est le corps lui-même‭, ‬

‭- ‬c’est en tant que nom masculin‭, ‬basar‮ ‬‭ ‬elle est l’organe mâle de procréation‭. ‬

‭- ‬c’est aussi la parenté‭, ‬les relations par le sang‭. ‬

‭- ‬On‭  ‬l’a vu plus haut‭, ‬la chair peut être considérée comme frêle ou égarée‭ (‬l’homme contre Dieu‭). ‬

‭- ‬La chair représente toute chose vivante‭. ‬

‭- ‬La chair peut être aussi l’embonpoint spirituel‭ : ‬on l’a vu précédemment‭, ‬la chair des animaux sacrifiés en offrande par le feu est une représentation typologique de notre embonpoint‭ ‬spirituel qui doit être éprouver‭, ‬qui doit‭ ‬«passer par le feu»‭ ‬de la même manière que l’on place les vases du potier dans le four pour affermir l’argile façonné‭. ‬

Ce qui est intéressant c’est de voir ici‭, ‬que la chair vient d’une racine primaire‭ ‬1319‭ ‬basar‭ ‬בָּשַׂר‮ ‬nouvelle‭, ‬bonne nouvelle‭, ‬annoncer‭, ‬publier‭, ‬messager‮ ‬‭; (‬24‭ ‬occurences‭), ‬porter des nouvelles‭, ‬publier‭, ‬prêcher‭, ‬annoncer‭, ‬réjouir par de bonnes nouvelles‭, ‬annoncer‭ (‬le salut‭) ‬comme une bonne nouvelle‭,‬‭ ‬prêcher‭, ‬recevoir de bonnes nouvelles‭.‬‭ ‬

La bonne nouvelle de l’évangile est directement liée à notre chair‭. ‬On pourrait se demander pourquoi la bonne nouvelle de l’évangile est‭ ‬«la racine»‭ ‬de notre chair‭?‬

Les deux parashot précédentes‭ ‬«Vayikra»‭ ‬et‭ ‬«Tsav»‭ ‬ont répondu à notre question‭. ‬La chair qui est offerte en sacrifice au feu‭, ‬représente notre embonpoint spirituel‭. ‬

La Bonne nouvelle‭ ‬«Besora Tova»‭ ‬est la racine de l’arbre qui produit les fruits de l’évangile‭, ‬le salut en Yeshoua‭, ‬la Vie Éternelle‭. ‬Sans passer par les sacrifices dans le Tabernacle‭, ‬il est impossible de comprendre ce que représente la‭ ‬«bonne chair»‭, ‬et la‭ ‬«mauvaise chair»‭. ‬

En Yeshoua‭, ‬l’épreuve du feu qui consommera nos chairs‭, ‬sera alors parfaitement compréhensible à notre esprit‭.‬

La plaie comme une plaie de lèpre

וְהָיָה‭ ‬בְעוֹר‭-‬בְּשָׂרוֹ‭, ‬לְנֶגַע‭ ‬צָרָעַת‭-‬

vehayah beor-besaro‭, ‬lenegaa tsaraat

qui sera sur la peau de son corps une‭ ‬plaie de lèpre»

qui sera dans la lumière de sa chair vers‭ ‬

La peau‭ ‬«or»‭ ‬est la couche protectrice du corps et aussi le lieu où sont activées les sensations‭. ‬La question est maintenant de savoir‭, ‬«lorsque cet homme‭ ‬«adam»‭ ‬sera venu à l’existence‭, ‬quelle est cette‭ ‬«plaie»‭ ‬tumeur‭, ‬dartre‭, ‬ou tache blanche‭, ‬qui ressemblera à une‭ ‬negaa tsaraat‭,‬‭ ‬une plaie de lèpre‭ ? ‬La plaie est un coup‭, ‬un fléau qui est asséné là où régnait la lumière‭. ‬

5061‭ ‬nega‭ ‬נֶגַע

vient de 5060‮  ‬‭; ‬n m‮ ‬‭-‬‮ ‬plaie‭, ‬blessure‭, ‬coups‭, ‬fléaux‭, ‬frapper‮ ‬‭; (‬78‭ ‬occurences‭), ‬maladie‭, ‬marque‭. ‬Ces coups peuvent être une blessure‭, ‬ou la métaphore d’une maladie ou encore une marque de lèpre‭, ‬c’est-à-dire du péché‭.‬

5060‭ ‬naga‭ ‬נָגַע

une racine primaire‮  ‬toucher‭, ‬frapper‭, ‬maltraiter‭, ‬jeter‭, ‬mettre‭ (‬la main‭), ‬venir à‭, ‬se procurer‭, ‬être battu‭, ‬éprouver‭, ‬atteindre‭, ‬venir à

6883‭ ‬tsara’ath‭ ‬צָרַעַת

vient de 6879‮ ‬‭ ‬n f‭- ‬‮ ‬lèpre‭, ‬lépreux‭ (‬avec 5061‭) ‬1‮ ‬‭; (‬35‭ ‬occurrences‭) :‬

lèpre dans le peuple‮ ‬‭: ‬maladie de peau maligne Lév‭. ‬13.14‭.‬

lèpre dans les vêtements‮ ‬‭: ‬une rouille ou moisissure Lév‭. ‬13.47‮–‬52‭.‬

lèpre dans les maisons‮ ‬‭: ‬un champignon ou moisissure Lév‭. ‬14.34‮–‬53‭.‬

6879‭ ‬tsara‭ ‬צָרַע

une racine primaire‮  ‬lépreux‭, ‬lèpre‮ ‬‭; (‬20‭ ‬occurrences‭), ‬être morbide de peau‭, ‬être lépreux‭.‬

‭ ‬

La tumeur

La tumeur est le développement d’un tissu nouvellement formé au sein d’un tissu normal‭. ‬Elle est provoquée par le dysfonctionnement du développement cellulaire‭. ‬Au niveau médical les tumeurs sont des‭ ‬excroissances dues à une prolifération anormale de cellules‭.‬

Au niveau de la peau la tumeur est un cancer cutané qui apparaît suite à une exposition excessive aux rayons ultraviolets naturels‭ (‬soleil‭) ‬ou artificiels‭ (‬solariums‭, ‬bancs solaires‭, ‬lampes à ultraviolets‭). ‬L’exposition exagérée de l’âme à la sainteté de Dieu provoque l’orgueil spirituel‭. ‬Le passage suivant décrit parfaitement cette tumeur spirituelle‭ : ‬«‮ ‬Ne sois pas juste à l’excès‭, ‬et ne te montre pas trop sage‭ : ‬pourquoi te détruirais-tu‭?‬»‭ ‬‭(‬Ecclesiastes 7:16‭)‬

La tumeur au niveau de l’hébreu‭ ‬

«seeth»‭ ‬est d’origine‭ ‬«orgueilleuse»‭ ‬car il s’agit ni plus ni moins d’un gonflement localisé‭, ‬anormal‭, ‬d’un défaut disproportionné d’une grandeur qui fait‭ ‬«faussement»‭ ‬relever le visage d’un homme dans sa dignité‭, ‬dans sa majesté‭,‬‭ ‬7613‭ ‬seeth‭ ‬שְׂאֵת‭ ; ‬n f‭ -‬‮ ‬relever‭ (‬le visage‭), ‬dignité‭, ‬une tumeur‭, ‬majesté‭, ‬se lever‭, ‬être élevé‭, ‬grandeur‮ ‬‭; (‬14‭ ‬occurences‭), ‬élévation‭, ‬exaltation‭, ‬dignité‭, ‬enflure‭, ‬gonflement‭. ‬

Quelques passages décrivent de type de‭ ‬«tumeur d’exaltation»‭ ‬de soi‭ : ‬

Genesis 4‭ : ‬7 «Certainement‭, ‬si tu agis bien‭, ‬tu relèveras ton visage‭ (‬Se’eth‭), ‬et si tu agis mal‭, ‬le péché se couche à la porte‭, ‬et ses désirs se portent vers toi‭ : ‬mais toi‭, ‬domine sur lui‭.‬»

Genesis 49‭ : ‬3‭ ‬«Ruben‭, ‬toi‭, ‬mon premier-né‭, ‬ma force et les prémices de ma vigueur‭, ‬supérieur en dignité‭ (‬Se’eth‭) ‬et supérieur en puissance‮ ‬»

Ces deux passages montrent d’une part un visage comme un cancer et d’autre part une supériorité en dignité anormale de Ruben‭.‬

«Seeth»‭ ‬vient de 5375‭ ‬nasa‭ ‬נָשָׂא‭ - ‬נָסָה‭ ‬une‭ ‬racine primaire‮ ‬‭; ‬v Psaume 4.7‭ ‬‮ ‬supporter‭, ‬soulever‭, ‬lever‭, ‬élever‭, ‬pardonner‭, ‬prendre‭, ‬suffire‭, ‬accorder une grâce‭, ‬être chargé‭, ‬porter‭, ‬supporter‭, ‬transporter

La dartre

5597‭ ‬sappahath‭ ‬סַפַּחַת‭ ‬vient de 5596‮ ‬‭ ‬n f‭ -‬‮ ‬dartres‭ (‬2‭ ‬occurences‭), ‬éruption‭, ‬croûte‭, ‬lésion‭, ‬maligne ou bénigne‭. ‬Cette éruption est le signe de quelque chose de plus grave‭.‬

5596‭ ‬saphah  סָפַח‭ ‬ou‭ ‬שָׂפַח‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭ ‬v Isaiah 317‮ ‬‭-‬‮ ‬attacher‭, ‬détacher‭, ‬se rassembler‭, ‬rendre chauve‭, ‬s’unir‭, ‬verser‮ ‬‭; (‬6‭ ‬occurences‭), ‬joindre‭, ‬attacher à‭, ‬se joindre ensemble‭.‬

La tache blanche

934‭ ‬bohereth‭ ‬בַּהֶרֶת

nf‭ -‬‮ ‬taches‭ (‬13‭ ‬occurences‭) : ‬plaque blanche ou tache brillante sur la peau‭, ‬cicatrice‭, ‬ampoule‭, ‬furoncle‭ (‬résultant du feu‭, ‬d’une inflammation de la peau‭,  ‬signe possible de lèpre‭). ‬

Ce mot vient du même mot que 925‭ ‬bahiyr‭ ‬בָּהִיר‭ ‬d’une racine du sens d’être brillant‭ : ‬un‭  ‬adjectif

‮ ‬soleil‭ (‬1‭ ‬occurence‭). ‬Job 3721‭ ‬vif‭, ‬brillant‭ (‬lumière‭), ‬clair‭.‬

3‭ ‬étapes que l’on retrouvera tout au long de ce chapitre 13

1‭. ‬on amènera la personne impure vers le sacrificateur

2‭. ‬Le sacrificateur examinera la plaie‭, ‬il en fera l’examen

3‭. ‬le sacrificateur déclarera cet homme pur

4‭. ‬le sacrificateur le déclarera soit pur soit impur

3‭ ‬Le sacrificateur examinera‭ ‬la plaie qui est sur la peau du corps‭. ‬Si le poil de la plaie est devenu blanc‭, ‬et que la plaie paraisse plus profonde que la peau du corps‭, ‬c’est une plaie de lèpre‭ : ‬le‭ ‬sacrificateur qui aura fait l’examen‭ ‬déclarera cet homme impur‭. ‬4‭ ‬S’il y a sur la peau du corps une tache blanche qui ne paraisse pas plus profonde que la peau‭, ‬et que le poil ne soit pas devenu blanc‭, ‬le sacrificateur enfermera pendant sept jours celui qui a la plaie‭. ‬

5‭ ‬Le sacrificateur l’examinera‭ ‬le septième jour‭. ‬Si la plaie lui paraît ne pas avoir fait de progrès et ne pas s’être étendue sur la peau‭, ‬le sacrificateur l’enfermera une seconde fois pendant sept jours‭. ‬

ג‭ ‬וְרָאָה‭ ‬הַכֹּהֵן‭ ‬אֶת‭-‬הַנֶּגַע‭ ‬בְּעוֹר‭-‬הַבָּשָׂר‭ ‬וְשֵׂעָר‭ ‬בַּנֶּגַע‭ ‬הָפַךְ‭ ‬לָבָן‭, ‬וּמַרְאֵה‭ ‬הַנֶּגַע‭ ‬עָמֹק‭ ‬מֵעוֹר‭ ‬בְּשָׂרוֹ‭--‬נֶגַע‭ ‬צָרַעַת‭, ‬הוּא‭; ‬וְרָאָהוּ‭ ‬הַכֹּהֵן‭, ‬וְטִמֵּא‭ ‬אֹתוֹ

‭ ‬ד‭ ‬וְאִם‭-‬בַּהֶרֶת‭ ‬לְבָנָה‭ ‬הִוא‭ ‬בְּעוֹר‭ ‬בְּשָׂרוֹ‭, ‬וְעָמֹק‭ ‬אֵין‭-‬מַרְאֶהָ‭ ‬מִן‭-‬הָעוֹר‭, ‬וּשְׂעָרָה‭, ‬לֹא‭-‬הָפַךְ‭ ‬לָבָן‭--‬וְהִסְגִּיר‭ ‬הַכֹּהֵן‭ ‬אֶת‭-‬הַנֶּגַע‭, ‬שִׁבְעַת‭ ‬יָמִים

‭ ‬ה‭ ‬וְרָאָהוּ‭ ‬הַכֹּהֵן‭, ‬בַּיּוֹם‭ ‬הַשְּׁבִיעִי‭, ‬וְהִנֵּה‭ ‬הַנֶּגַע‭ ‬עָמַד‭ ‬בְּעֵינָיו‭, ‬לֹא‭-‬פָשָׂה‭ ‬הַנֶּגַע‭ ‬בָּעוֹר‭--‬וְהִסְגִּירוֹ‭ ‬הַכֹּהֵן‭ ‬שִׁבְעַת‭ ‬יָמִים‭, ‬שֵׁנִית

Le chapitre 13‭ ‬nous décrit une série de nombreuses consultations médicales dans lesquelles‭, ‬à chaque fois‭ ‬«Le sacrificateur‭ ‬examinera‭ ‬la plaie qui est sur la peau du corps»‭.‬

Cet examen signifie qu’à chaque fois qu’il examine nos plaies sur notre peau‭, ‬qu’il‭ ‬‭(‬ra’ah‮ ‬רָאָה‭)‬‭ ‬voit‭, ‬regarde‭, ‬il va aussi‭ ‬pourvoir‭, ‬comprendre‭, ‬remarquer‭, ‬prendre garde‭, ‬apercevoir‭, ‬choisir‭, ‬prendre connaissance‭, ‬observer‭, ‬être témoin‭, ‬fixer les yeux‭.‬

Il va aussi‭ ‬avoir une vision‭, ‬soigner‭, ‬apprendre sur le sujet‭, ‬veiller‭, ‬observer‭, ‬rechercher‭, ‬considérer‭, ‬prêter attention à‭, ‬discerner‭, ‬distinguer‭.‬‭ ‬

Nous l’avons compris‭ : ‬Le Souverain Sacrificateur par excellence est notre Messie Yeshoua‭, ‬notre Sauveur et Avocat auprès du Père‭, ‬notre Médiateur‭.‬

Si la loi exige de faire approcher le malade du Souverain Sacrificateur‭, ‬c’est donc déjà que le malade fait partie du peuple de Dieu‭, ‬sinon le malade ne serait pas invité à se présenter devant Lui‭. ‬Notre‭ ‬première tâche lorsque nous sommes en état de péché‭ (‬dartre‭, ‬lèpre‭, ‬plaie‭, ‬etc‭.) ‬est de nous présenter à Lui tels que nous sommes‭.‬

A chaque fois qu’il analyse nos‭ ‬«plaies»‭ ‬sur notre‭ ‬«peau»‭, ‬il a une vision de ce que nous sommes réellement à ses yeux‭, ‬il est témoin‭, ‬il en témoigne auprès de son Père à notre sujet‭. ‬Yeshoua fixe ses yeux sur nous‭. ‬Il nous comprend et prend garde à nous‭. ‬Il nous a choisi et discerne en nous ou chez nous ce qui‭ ‬nous distingue à ses yeux‭. ‬Yeshoua ne voit pas la plaie‭ : ‬il voit au delà‭. ‬

Si le poil de la plaie est devenu blanc‭, ‬et que la plaie paraisse plus profonde que la peau du corps‭, ‬c’est une plaie de lèpre‭ : ‬le sacrificateur qui aura fait l’examen déclarera cet homme impur‭.‬

9‭ ‬Lorsqu’il y aura sur un homme une plaie de lèpre‭, ‬on l’amènera au sacrificateur‭. ‬10‭ ‬Le sacrificateur l’examinera‭. ‬S’il y a sur la peau une tumeur blanche‭, ‬si cette tumeur a fait blanchir le poil‭, ‬et qu’il y ait une trace de chair vive dans la tumeur‭, ‬11‭ ‬c’est une lèpre invétérée dans la peau du corps de cet homme‭: ‬le sacrificateur le déclarera impur‭; ‬il ne l’enfermera pas‭, ‬car il est impur‭. ‬12‭ ‬Si la lèpre fait une éruption sur la peau et couvre toute la peau de celui qui a la plaie‭, ‬depuis la tête jusqu’aux pieds‭, ‬partout où le sacrificateur portera ses regards‭, ‬le sacrificateur l’examinera‭; ‬13‭ ‬et quand il aura vu que la lèpre couvre tout le corps‭, ‬il déclarera pur celui qui a la plaie‭ : ‬comme il est entièrement devenu blanc‭, ‬il est pur‭. ‬14‭ ‬Mais le jour où l’on apercevra en lui de la chair vive‭, ‬il sera impur‭; ‬15‭ ‬quand le sacrificateur aura vu la chair vive‭, ‬il le déclarera impur‭ : ‬la‭ ‬chair vive est impure‭, ‬c’est la lèpre‭. ‬16‭ ‬Si la chair vive change et devient blanche‭, ‬il ira vers le sacrificateur‭; ‬17‭ ‬le sacrificateur l’examinera‭, ‬et si la plaie est devenue blanche‭, ‬le sacrificateur déclarera pur celui qui a la plaie‭ : ‬il est pur‭.‬

18‭ ‬Lorsqu’un homme aura eu sur la peau de son corps un ulcère qui a été guéri‭, ‬19‭ ‬et qu’il se manifestera‭, ‬à la place où était l’ulcère‭, ‬une tumeur blanche ou une tache d’un blanc rougeâtre‭, ‬cet homme se montrera au sacrificateur‭. ‬20‭ ‬Le sacrificateur l’examinera‭. ‬Si la tache paraît plus enfoncée que la peau‭, ‬et que le poil soit devenu blanc‭, ‬le sacrificateur le déclarera impur‭ :‬‭ ‬c’est une plaie de lèpre‭, ‬qui a fait éruption dans l’ulcère‭. ‬21‭ ‬Si le sacrificateur voit qu’il n’y a point de poil blanc dans la tache‭, ‬qu’elle n’est pas plus enfoncée que la peau‭, ‬et qu’elle est devenue pâle‭, ‬il enfermera cet homme pendant sept jours‭. ‬22‭ ‬Si la tache s’est étendue sur la peau‭, ‬le sacrificateur le déclarera impur‭ : ‬c’est une plaie de lèpre‭. ‬23‭ ‬Mais si la tache est restée à la même place et ne s’est pas étendue‭, ‬c’est une cicatrice de l’ulcère‭ : ‬le sacrificateur le déclarera pur‭.‬

24‭ ‬Lorsqu’un homme aura eu sur la peau de son corps une brûlure par le feu‭, ‬et qu’il se manifestera sur la trace de la brûlure une tache blanche ou d’un blanc rougeâtre‭, ‬25‭ ‬le sacrificateur l’examinera‭. ‬Si le poil est devenu blanc dans la tache‭, ‬et qu’elle paraisse plus profonde que la peau‭, ‬c’est la lèpre‭, ‬qui a fait éruption dans la brûlure‭; ‬le sacrificateur déclarera cet homme impur‭ : ‬c’est une plaie de lèpre‭. ‬26‭ ‬Si le sacrificateur voit qu’il n’y a point de poil blanc dans la tache‭, ‬qu’elle n’est pas plus enfoncée que la peau‭, ‬et qu’elle est devenue pâle‭, ‬il enfermera cet homme pendant sept jours‭. ‬27‭ ‬Le sacrificateur l’examinera le septième jour‭. ‬Si la tache s’est étendue sur la peau‭, ‬le sacrificateur le déclarera impur‭ : ‬c’est une plaie de lèpre‭. ‬28‭ ‬Mais si la tache est restée à la même place‭, ‬ne s’est pas étendue sur la peau‭, ‬et est devenue pâle‭, ‬c’est la tumeur de la brûlure‭; ‬le sacrificateur le déclarera pur‭, ‬car c’est la cicatrice de la brûlure‭.‬

29‭ ‬Lorsqu’un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou à la barbe‭, ‬30‭ ‬le sacrificateur examinera la plaie‭. ‬Si elle paraît plus profonde que la peau‭, ‬et qu’il y ait du poil jaunâtre et mince‭, ‬le sacrificateur déclarera cet homme impur‭ : ‬c’est la teigne‭, ‬c’est la lèpre de la tête ou de la barbe‭. ‬31‭ ‬Si le sacrificateur voit que la plaie de la teigne ne paraît pas plus profonde que la‭ ‬peau‭, ‬et qu’il n’y a point de poil noir‭, ‬il enfermera pendant sept jours celui qui a la plaie de la teigne‭. ‬32‭ ‬Le sacrificateur examinera la plaie le septième jour‭. ‬Si la teigne ne s’est pas étendue‭, ‬s’il n’y a point de poil jaunâtre‭, ‬et si elle ne paraît pas plus profonde que la peau‭, ‬33‭ ‬celui qui a la teigne se rasera‭, ‬mais il ne rasera point la place où est la teigne‭; ‬et le sacrificateur l’enfermera une seconde fois pendant sept jours‭. ‬34‭ ‬Le sacrificateur examinera la teigne le septième jour‭. ‬Si la teigne ne s’est pas étendue sur la peau‭, ‬et si elle ne paraît pas plus profonde que la peau‭, ‬le sacrificateur le déclarera pur‭; ‬il lavera ses vêtements‭, ‬et il sera pur‭. ‬35‭ ‬Mais si la teigne s’est étendue sur la peau‭, ‬après qu’il a été déclaré pur‭, ‬36‭ ‬le sacrificateur l’examinera‭. ‬Et si la teigne s’est étendue sur la peau‭, ‬le sacrificateur n’aura pas à rechercher s’il y a du poil jaunâtre‭ : ‬il est impur‭. ‬37‭ ‬Si la teigne lui paraît ne pas avoir fait de progrès‭, ‬et qu’il y ait crû du poil noir‭, ‬la teigne est guérie‭ : ‬il est pur‭, ‬et le sacrificateur le déclarera pur‭.‬

38‭ ‬Lorsqu’un homme ou une femme aura sur la peau de son corps des taches‭, ‬des taches blanches‭, ‬39‭ ‬le sacrificateur l’examinera‭. ‬S’il y a sur la peau de son corps des taches d’un blanc pâle‭, ‬ce ne sont que des taches qui ont fait éruption sur la peau‭ : ‬il est pur‭.‬

40‭ ‬Lorsqu’un homme aura la tête dépouillée de cheveux‭, ‬c’est un chauve‭ : ‬il est pur‭. ‬41‭ ‬S’il a la tête dépouillée de cheveux du côté de la face‭, ‬c’est un chauve par-devant‭ : ‬il est pur‭. ‬42‭ ‬Mais s’il y a dans la partie chauve de devant ou de derrière une plaie d’un blanc rougeâtre‭, ‬c’est la lèpre qui a fait éruption dans la partie chauve de derrière ou de devant‭. ‬43‭ ‬Le sacrificateur l’examinera‭. ‬S’il y a une tumeur de plaie d’un blanc rougeâtre dans la partie chauve de derrière ou de devant‭, ‬semblable à la lèpre sur la peau du corps‭, ‬44‭ ‬c’est un homme lépreux‭, ‬il est impur‭ : ‬le sacrificateur le déclarera impur‭; ‬c’est à la tête qu’est sa plaie‭.‬

Nombres 12‭ : ‬La lèpre de Myriam et le‭ ‬«lashon ara»‭ : ‬les faux prophètes

«1‭ ‬Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu’il avait prise‭, ‬car il avait pris une femme éthiopienne‭. ‬2‭ ‬Ils dirent‭ : ‬Est-ce seulement par Moïse que l’Eternel parle‭ ? ‬N’est-ce pas aussi par nous qu’il parle‭ ? ‬Et l’Eternel l’entendit‭.‬‭ ‬3‭ ‬Or‭, ‬Moïse était un homme fort patient‭, ‬plus qu’aucun homme sur la face de la terre‭.‬

4‭ ‬Soudain l’Eternel dit à Moïse‭, ‬à Aaron et à Marie‭ : ‬Allez‭, ‬vous trois‭, ‬à la tente d’assignation‭. ‬Et ils y allèrent tous les trois‭. ‬5‭ ‬L’Eternel descendit dans la colonne de nuée‭, ‬et il se tint à l’entrée de la tente‭. ‬Il appela Aaron et Marie‭, ‬qui s’avancèrent tous les deux‭. ‬

6‭ ‬Et il dit‭ : ‬Ecoutez bien mes paroles‭ ! ‬Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète‭, ‬c’est dans une vision que moi‭, ‬l’Eternel‭, ‬je me révélerai à lui‭, ‬c’est dans un songe que je lui parlerai‭.‬‭ ‬

7‭ ‬Il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moïse‭.‬‭ ‬Il est fidèle dans toute ma maison‭. ‬

8‭ ‬Je lui parle bouche à bouche‭, ‬je me révèle à lui sans énigmes‭, ‬et il voit une représentation de l’Eternel‭. ‬Pourquoi donc n’avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur‭, ‬contre Moïse‭ ?‬

9‭ ‬La colère de l’Eternel s’enflamma contre eux‭. ‬Et il s’en alla‭. ‬10‭ ‬La nuée se retira de dessus la tente‭. ‬Et voici‭, ‬Marie était frappée d’une lèpre‭, ‬blanche comme la neige‭. ‬Aaron se tourna vers Marie‭; ‬et voici‭, ‬elle avait la lèpre‭. ‬11‭ ‬Alors Aaron dit à Moïse‭ : ‬De grâce‭, ‬mon seigneur‭, ‬ne nous fais pas porter la peine du péché que nous avons commis en insensés‭, ‬et dont nous nous sommes rendus‭ ‬coupables‭ ! ‬12‭ ‬Oh‭! ‬qu’elle ne soit pas comme l’enfant mort-né‭, ‬dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère‭ ! ‬13‭ ‬Moïse cria à l’Eternel‭, ‬en disant‭ : ‬O Dieu‭, ‬je te prie‭, ‬guéris-la‭! ‬14‭ ‬Et l’Eternel dit à Moïse‭ : ‬Si son père lui avait craché au visage‭, ‬ne serait-elle pas pendant sept jours un objet de honte‭ ? ‬Qu’elle soit enfermée sept jours en dehors du camp‭; ‬après quoi‭, ‬elle y sera reçue‭. ‬15‭ ‬Marie fut enfermée sept jours en dehors du camp‭; ‬et le peuple ne partit point‭, ‬jusqu’à ce que Marie y fût rentrée‭.‬

16‭ ‬Après cela‭, ‬le peuple partit de Hatséroth‭, ‬et il campa dans le désert de Paran‭.‬»

La lèpre constitue plutôt le châtiment pour un mal moral dont souffre l’homme contaminé et qui a pour nom‭ : ‬la médisance‭, ‬LE LACHONE ARA‭ .‬

La première personne que nous voyons dans la Torah atteinte de cette maladie est la propre sœur de Moïse‭, ‬Myriam‭. ‬Ayant dit du mal de son illustre frère‭, ‬elle fut attaquée par la lèpre‭ (‬Nombres 12‭, ‬20‭) ‬et n’en guérit que grâce à l’intervention de Moïse auprès de l’Eternel‭.‬

Myriam n’en fut pas moins isolée pendant une semaine hors du camp des Hébreux‭. ‬Cet isolement‭, ‬qui suivait obligatoirement la constatation‭ ‬de la lèpre‭, ‬même douteuse‭, ‬devait avoir pour but de mettre un frein au débordement de langage de l’intéressé‭.‬

Comment voulez-vous qu’il puisse médire lorsqu’il se trouve être seul avec lui-même‭?‬

Dire du mal de son prochain‭, ‬même si ce que l’on rapporte est vrai‭, ‬est extrêmement grave‭. ‬Mais raconter des faits inexacts‭, ‬calomnier son prochain‭, ‬l’est encore bien plus‭. ‬Sachons faire en sorte que notre langue‭, ‬qui se trouve être bien enfermée dans notre bouche‭, ‬nous ne la libérions que pour la mettre au service de l’homme‭, ‬pour son bien et son bonheur‭.‬

Car si notre langue peut faire très mal à notre prochain‭, ‬elle peut lui procurer bien plus de bonheur encore‭, ‬à condition que nous l’utilisions avec amour‭, ‬selon la volonté de Dieu‭.‬

Les risques de contamination

L’histoire du peuple hébreu est parsemée de guerres‭, ‬de massacres‭, ‬de morts dans les camps des ennemis d’Israël‭. ‬On se souviendra des projets de l’Eternel pour faire venir son Fils‭, ‬sa Torah Vivante‭, ‬son Mashiah‭ ‬à partir de ce peuple qu’il a élu avant la fondation du monde‭.‬

Les deux venues du Messie‭, ‬la première fois en tant que Sauveur venu pour souffrir et mourir pour les péchés de son peuple et ceux de toute l’humanité et la deuxième lors de son prochain retour à Jérusalem‭, ‬ces deux venues sont fondamentales pour le salut du monde et pour enfermer définitivement Satan dans le gouffre éternel‭.‬

Depuis que Israël a été créé‭, ‬Satan a voulu éviter que n’arrive cette échéance et c’est pourquoi il a toujours susciter des occasions pour faire tomber le peuple hébreu dans la disgrâce et recevoir des condamnations de Dieu pour qu’il disparaisse de la surface de la terre‭.‬

Le péché au départ c’est bien sûr la corruption de notre propre chair qui est la première coupable‭. ‬Mais il ne faut pas oublier que Satan nous provoque afin que nous nous contaminions nous-même et que nous contaminions les autres et tout ça pour un seul et unique but‭ : ‬que Dieu cache sa Face et que nous perdions la relation avec le Père‭.‬

Le lépreux qui est atteint de la lèpre‭, ‬le pécheur qui essaie de faire rentrer au sein du peuple des péchés abominables d’homosexualité‭, ‬de perversion‭, ‬d’adoration de nouvelles divinités‭, ‬ce pécheur‭, ‬s’il ne se repent pas‭, ‬c’est-à-dire‭, ‬s’il ne guérit pas‭, ‬s’il ne devient pas pur‭, ‬doit être alors exterminé du sein de ce peuple‭. ‬Les risques sont trop grands que les projets de Dieu tombent à l’eau car alors la gloire et l’honneur de Dieu sont bafoués‭.‬

45‭ ‬Le lépreux‭, ‬atteint de la plaie‭, ‬portera ses vêtements déchirés‭, ‬et aura la tête nue‭; ‬il se couvrira la barbe‭, ‬et criera‭ : ‬Impur‭ ! ‬Impur‭ ! ‬46‭ ‬Aussi longtemps qu’il aura la plaie‭, ‬il sera impur‭ : ‬il est impur‭. ‬Il habitera seul‭; ‬sa demeure sera hors du camp‭.‬

47‭ ‬Lorsqu’il y aura sur un vêtement une plaie de lèpre‭, ‬sur un vêtement de laine ou sur un vêtement de lin‭, ‬48‭ ‬à la chaîne ou à la trame de lin‭, ‬ou de laine‭, ‬sur une peau ou sur quelque ouvrage de peau‭, ‬49‭ ‬et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau‭, ‬à la chaîne ou à la trame‭, ‬ou sur un objet quelconque de peau‭, ‬c’est une plaie de lèpre‭, ‬et elle sera montrée au sacrificateur‭. ‬50‭ ‬Le sacrificateur examinera la plaie‭, ‬et il enfermera pendant sept jours ce qui en est attaqué‭. ‬51‭ ‬Il examinera la plaie le septième jour‭. ‬Si la plaie s’est étendue sur le vêtement‭, ‬à la chaîne ou à la trame‭, ‬sur la peau ou sur l’ouvrage quelconque fait de peau‭, ‬c’est une plaie de lèpre invétérée‭ : ‬l’objet est impur‭. ‬52‭ ‬Il brûlera le vêtement‭, ‬la chaîne ou la trame de laine ou de lin‭, ‬l’objet quelconque de peau sur lequel se trouve la plaie‭, ‬car c’est une lèpre invétérée‭ : ‬il sera brûlé au feu‭. ‬53‭ ‬Mais si le sacrificateur voit que la plaie ne s’est pas étendue sur le vêtement‭, ‬sur la chaîne ou sur la trame‭, ‬sur l’objet quelconque de peau‭, ‬54‭ ‬il ordonnera qu’on lave ce qui est attaqué de la plaie‭, ‬et il l’enfermera une seconde fois pendant sept jours‭. ‬55‭ ‬Le sacrificateur examinera la plaie‭, ‬après qu’elle aura été lavée‭. ‬Si la plaie n’a pas changé d’aspect et ne s’est pas étendue‭, ‬l’objet est impur‭ : ‬il sera brûlé au feu‭; ‬c’est une partie de l’endroit ou de l’envers qui a été rongée‭. ‬56‭ ‬Si le sacrificateur voit que la plaie est devenue pâle‭, ‬après avoir été lavée‭, ‬il l’arrachera du vêtement ou de la peau‭, ‬de la chaîne ou de la trame‭. ‬57‭ ‬Si elle paraît encore sur le vêtement‭, ‬à la chaîne ou à la‭ ‬trame‭, ‬ou sur l’objet quelconque de peau‭, ‬c’est une éruption de lèpre‭: ‬ce qui est attaqué de la plaie sera brûlé au feu‭. ‬58‭ ‬Le vêtement‭, ‬la chaîne ou la trame‭, ‬l’objet quelconque de peau‭, ‬qui a été lavé‭, ‬et d’où la plaie a disparu‭, ‬sera lavé une seconde fois‭, ‬et il sera pur‭.‬

59‭ ‬Telle est la loi sur la plaie de la lèpre‭, ‬lorsqu’elle attaque les vêtements de laine ou de lin‭, ‬la chaîne ou la trame‭, ‬ou un objet quelconque de peau‭, ‬et d’après laquelle ils seront déclarés purs ou impurs‭.‬»

Ajouter un Commentaire

Shalom ! Vous pouvez participer en ajoutant votre commentaire personnel. Connectez-vous d'abord (Login+mot de passe).


Code de sécurité
Rafraîchir

Qui est en ligne ?

Nous avons 193 invités et aucun membre en ligne

Où nous trouver ?