Top Panel
vendredi, 19 October 2018
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Shuvu

Voyage en Israël du KKL

Ecole des Papillons (09/2019)

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

jFontSize

A- A A+

Parasha 28 - Vayiqra Metsora

Metsora‭ - ‬Le malade de la peau‭ ‬

Le malade de la peau‭, ‬הַמְּצֹרָע‭ ‬hametsora‭, ‬est une personne atteinte de l’une des maladies les plus graves‭, ‬plus grave encore que la mort même puisque le mort n’était pas expulsé du camp d’Israël‭, ‬par contre le metsora était expulsé du peuple‭. ‬Si le mort n’est pas admis dans le Beth Hamiqdash‭ (‬le tabernacle‭), ‬il n’est pas expulsé pour autant du camp‭. ‬Par contre le‭ ‬«metsora»‭ ‬est expulsé du camp et le processus de purification est compliqué‭. ‬Lorsque le‭ ‬«metsora»‭ ‬sera guéri‭, ‬le sacrificateur qui devra aller l’analyser‭, ‬devra lui aussi quitter le camp pour aller le voir‭. ‬Le‭ ‬«metsora»‭, ‬c’est-à-dire le‭ ‬«lépreux»‭, ‬c’est typiquement le malade‭ ‬«de la langue»‭, ‬celui qui a un comportement‭ ‬«anti-social»‭ ‬non à cause du fait de ce que provoque sa maladie mais à cause de ce que cette maladie représente‭ : ‬la médisance‭. ‬

Cela nous montre que le‭ ‬«lashon hara»‭ ‬qui est symbolisé par la lèpre‭, ‬c’est-à-dire la médisance‭, ‬est beaucoup plus grave que la mort elle-même‭. ‬Le metsora est donc une personne qui est atteinte d’une maladie de la peau‭ (‬bénigne ou maligne‭),‬‭ ‬la‭ ‬tsara’ath‭ (‬6883‭) ‬צָרַעַת  ‬et comme on va le voir‭, ‬cette maladie peut toucher‭ :‬

‭- ‬le peuple‮ ‬‭: ‬c’est la maladie maligne de la peau‭ (‬Leviticus 1314‭), ‬

‭- ‬les vêtements‮ ‬‭: ‬c’est la rouille ou la moisissure‭ (‬Leviticus 1347‮–‬52‭.) ‬

‭- ‬les maisons‮ ‬‭: ‬c’est un champignon ou de la moisissure‭ (‬Leviticus 1434‮–‬53‭). ‬

Ce mot vient du verbe racine 6879‮ ‬‭ ‬tsara‭ ‬צָרַע‭ ‬‭ : ‬être morbide de peau‭, ‬être lépreux‭  (‬20‭ ‬‮ ‬occurrences‭). ‬C’est Leviticus 9ème‭ ‬mot de Lamentations 28ème‭ ‬parasha section hebdomadaire du cycle annuel de lecture de la Torah et la cinquième du Livre du Lévitique‭. ‬

La Vie ou la mort

Le‭ ‬metsora‭ ‬est considéré comme un‭ ‬«mort vivant»‭. ‬Il est mort‭. ‬Il y a des personnes qui sont vivantes et pourtant qui sont‭ ‬«mortes»‭. ‬Et il existe des personnes qui sont mortes et qui pourtant sont‭ ‬«vivantes»‭. ‬Certaines personnes vivantes transportent avec elles‭, ‬la mort et il y en a d’autres qui transportent avec elles la vie‭. ‬Le‭ ‬metsora‭ ‬est expulsé du camp tout comme une cellule morte est expulsée du camp‭. ‬C’est vital pour le reste de la communauté‭. ‬

C’est l’odeur de vie ou de mort dont parle l’apôtre Paul‭. ‬

«14‭ ‬Grâces soient rendues à Dieu‭, ‬qui nous fait toujours triompher en Mashiah‭, ‬et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance‭ ! ‬15‭ ‬Nous sommes‭, ‬en effet‭, ‬pour Dieu la bonne odeur de Mashiah‭, ‬parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent‭ ‬‮ ‬‭: ‬16‭ ‬aux uns‭, ‬une odeur de mort‭, ‬donnant la mort‭; ‬aux autres‭, ‬une odeur de vie‭, ‬donnant la vie‭. ‬Et qui est suffisant pour ces choses‭ ?- ‬17‭ ‬Car nous ne falsifions point la parole de Dieu‭, ‬comme font‭ ‬plusieurs‭; ‬mais c’est avec sincérité‭, ‬mais c’est de la part de Dieu‭, ‬que nous parlons en Mashiah‭ ‬devant Dieu‭.‬»‭ (‬2‭ ‬Corinthiens 2:14-17‭)‬

Qu’il s’agisse des oiseaux ou de l’eau vive‭, ‬le‭ ‬metsora‭ ‬doit passer par tout ce processus qui est sensé le ramener à la vie du corps‭, ‬de l’âme‭. ‬Il en est de même pour celui qui est en contact avec un mort‭. ‬La foi du croyant est atteinte dans son essence même de la vie‭. ‬Notre vie n’est pas uniquement biologique‭, ‬organique‭, ‬mécanique‭.  ‬Pour vivre il faut croire dans la vie‭. ‬Plus vous êtes attaché au Dieu Vivant‭, ‬plus vous êtes vivant‭.  ‬Lorsque le croyant est mis en contact avec tout ce qui peut‭ ‬«diminuer»‭ ‬la vie‭, ‬alors c’est très nocif pour la vie‭. ‬L’impureté est beaucoup plus simple que l’on se l’imagine‭.‬‭ ‬L’impureté‭, ‬c’est tout simplement une diminution de la vie‭.‬‭ ‬Tout ce qui est vivant et qui est touché par quelque chose qui va faire diminuer la vie est‭ ‬«toumah»‭. ‬Quand l’homme vivant est mis en contact avec la mort ou avec quelque chose qui diminue la vie‭, ‬c’est grave‭. ‬Certaines personnes passent de longues périodes de convalescence à cause de leur cœur démissionnaire‭.‬

Le but du Cohen est de redonner confiance au malade ou à celui qui a touché un mort et lui rappeler‭ ‬«yesh haïm»‭, ‬il y a la vie‭. ‬Son but est aussi d’empêcher que le malade ne tombe dans la démission‭.‬

Le‭ ‬metsora‭, ‬par son lashon hara‭, ‬a porté atteinte à la vie‭. ‬Il a atteint le tissu social et c’est pour ça que son propre tissu‭, ‬sa peau a été atteint‭. ‬Les vêtements qui seront touchés par la lèpre‭, ‬seront des tissus tramés‭. ‬Les vêtements en synthétique sans trame ne seront pas atteints‭. ‬Le‭ ‬«lashon hara»‭ ‬défait le tramage du tissu social‭. ‬Il a décomposé par sa langue le tissu social du peuple‭, ‬il sera décomposé dans le tissu de sa peau‭. ‬

Les différents cas dans le processus commandé poursuivent une même finalité‭ : ‬libérer soit un individu soit la collectivité des‭ ‬impuretés contractées dans le passé et les rendre dignes de marcher désormais à la face de Dieu‭. ‬Le procédé des sept aspersions‭,‬‭ ‬effectuées sur l’ancien lépreux au moyen des trois objets trempés dans le sang du sacrifice‭, ‬doit entraîner un effet identique à celui dont il est fait état à la sortie d’Égypte‭: ‬l’Eternel regardera le sang appliqué au linteau et aux deux montants et il passera devant la porte‭, ‬et il ne permettra pas au fléau d’entrer dans la maison pour sévir‭.‬

Après ce processus long et fastidieux‭, ‬l’Eternel pourra alors seulement déclarer‭ : ‬

«18‭ ‬J’ai vu ses voies‭, ‬et je le guérirai‭; ‬Je lui servirai de guide‭, ‬et je le consolerai‭, ‬lui et ceux qui pleurent avec lui‭. ‬19‭ ‬Je mettrai la louange sur les lèvres‭. ‬Paix‭, ‬paix à celui qui est loin et à celui qui est près‭ ! ‬dit l’Eternel‭. ‬Je les guérirai‭.‬»‭ (‬Isaiah 57‭)‬

Le sens scripturaire du metsora

On peut écrire‭ ‬«metsora»‭ ‬en hébreu indifféremment avec ou sans voyelle‭ : ‬soit‭ ‬מְּצֹרָע‭ ‬soit‭ ‬מצורע‭. ‬Dans ce cas alors il faut ajouter la lettre‭ ‬vav‭ ‬מצורע‭ ‬pour prononcer le‭ ‬«o»‭ ‬de metzora‭. ‬Cette remarque nous rappelle qu’il y a toujours deux manières d’écrire le‭ ‬«O»‭ ‬avec ou sans la lettre‭ ‬vav‭ ‬qui‭, ‬on s’en souvient signifie le‭ ‬«clou»‭, ‬«agrafe»‭, ‬«crochet»‭. ‬Cette lettre symbolise donc la crucifixion‭. ‬Comme les 2‭ ‬écritures sont valables avec ou sans le‭ ‬«vav»‭, ‬l’enseignement messianique en déduit que l’écriture peut symboliser la présence de la croix valable pour les juifs messianiques et les chrétiens tandis que l’absence‭ (‬ou plutôt le remplacement du‭ ‬«vav»‭ ‬par un point voyelle symbolise la croix de Yeshoua encore cachée aux yeux des juifs‭.‬

Le sens des lettres et des racines

Premièrement‭, ‬le mot‭ ‬«metsora»‭ ‬semble nous indiquer l’origine des maladies tout d’abord lorsqu’on voit la combinaison des lettres‭ ‬«mem»‭ ‬et‭ ‬«tsadé»‭ ‬qui génèrent souvent des mots négatifs‭ : ‬

‭- ‬avec la vanité‭ : ‬4671‭ ‬mots‭ ‬מֹץ‭ ‬ou‭ ‬מוֹץ‭ ‬qui vient de 4160‮ ‬de la balle qui est emportée par le vent‭. ‬

‭- ‬avec les querelles‭ : ‬matstsah‭ ‬מַצָּה‭ ‬qui‭, ‬en plus de‭  ‬«sans levain»‭, ‬«pain sans levain»‭ ‬signifie aussi‭ ‬dévorer avidement‭. ‬Ce mot signifie aussi‭ ‬lutte‭, ‬dispute‭, ‬querelle‭.‬

‭- ‬avec‭ ‬«tendre un piège»‭ : ‬מָצֹוד‭ ‬signifie‭ ‬prendre au piège dans un filet‭. ‬Et puis on a‭ ‬מְצוֹלָה‭ ‬boue‭, ‬profondeur‭, ‬abîme‭. ‬

‭- ‬avec l’angoisse‭ : ‬מָצֹוק‭ ‬détresse‭, ‬angoisse et tourment

Deuxièmement‭, ‬et‭ - ‬heureusement‭ - ‬les lettres elles-mêmes nous parlent des eaux‭ (‬de la vie‭), ‬de la justice de Dieu‭, ‬du Juste‭, ‬de‭ ‬la tête‭, ‬du regard de Dieu‭ : ‬

‭- ‬de la guérison dans le torrent de Dieu‭ : ‬

dans le mot metsora on trouve la première lettre‭ ‬«mem»‭ ‬qui signifie‭ ‬«eaux»‭, ‬«torrent»‭, ‬«fleuve»‭,  מְּ‭+‬צֹרָע‭) ‬מְּצֹרָע‭)‬‭ ‬les torrents de la vie‭ ‬מ‭ ‬qui coulent d’en haut sur le lépreux tsaraat‭. ‬Cette lettre‭ ‬«domine»‭ ‬le mot‭.‬

‭ ‬

‭- ‬du Rocher de notre salut‭ : ‬

dans‭ ‬מְּ‭+‬צֻר‭+‬ע‭) ‬מְּצֹרָע‭)‬‭ ‬le Rocher de son salut‭ ‬צֻר‭ ‬se trouve au centre de la vie du lépreux sans oublier que les eaux de la vie coulent sur le lépreux pour lui accorder le regard‭ ‬de Dieu sur sa vie

‭- ‬du sacrifice parfait de l’agneau immolé pour le pardon des péchés‭ : ‬

dans‭ ‬מְּצֹרָע‭ ‬les torrents de la vie‭ ‬מ‭ ‬coulent d’en haut sur le juste‭ ‬צ‭, ‬Lui qui a donné sa vie sur la croix‭ ‬ו‭ ‬se trouve au centre de notre vie et c’est vers Yeshoua qui est la tête‭, ‬ר‭ ‬que nous tournons nos regards‭ ‬ע‭. ‬

Une conclusion s’impose‭ : ‬la guérison ne peut venir que par le Rocher de notre salut‭, ‬Yeshoua‭, ‬c’est en Lui que se trouvent les eaux de la vie‭, ‬et le regard constant de Dieu est toujours présent‭. ‬Cela signifie aussi qu’il y a un préalable à la guérison‭ : ‬il faut faire partie du peuple‭. ‬

Bibliquement‭, ‬la peau représente nos sentiments‭, ‬notre‭ ‬«chair»‭. ‬On dit d’ailleurs de quelqu’un d’hyper sensible qu’il est à fleur de peau‭, ‬c’est-à-dire que ses sens sont exacerbés‭. ‬C’est donc la peau qui est l’objet de cette parasha‭, ‬la maladie de la peau‭, ‬la maladie des sens‭, ‬la maladie des nerfs‭. ‬La peau représente dans Jeremiah 13:23‭ ‬notre état de pécheur impénitent‭ : ‬«Un Ethiopien peut-il changer‭ ‬sa peau‭, ‬et un léopard ses taches‭ ? ‬De même‭, ‬pourriez-vous faire le bien‭, ‬vous qui êtes accoutumés à faire le mal‭ ?‬»

Satan tente les hommes par ses sens‭ :  «Et Satan répondit à l’Eternel‭ : ‬Peau pour peau‭ ! ‬tout ce que possède un homme‭, ‬il le donne pour sa vie‭.‬»‭ (‬Job 2:4‭)‬

Cette peau se dit‭ ‬5785‭ ‬or‭ ‬עֹור‭ ‬et signifie‭ ‬peau‭, ‬s’envelopper‭, ‬cuir‭, ‬enveloppe‭ ‬dont la source Esther 5783‭ ‬our‭ ‬עוּר‮ ‬«mis à‭ ‬nu»‭. ‬Si la maladie de la peau va toucher la peau‭, ‬elle va aussi s’étendre au vêtement‭.‬

Pas de guérison divine pour les païens‭ ? ‬

La lèpre biblique était spécifique à la terre d’Israël‭. ‬Il y avait certainement de la lèpre ailleurs dans le monde mais celle dont il est question en Leviticus 14‭ ‬est surnaturelle‭. ‬C’est du moins ce qu’en dit Nahmanide dans la‭ ‬«Voix de La Thora»‭ ‬p.121‭. ‬Si le général syrien Naaman a pu être guéri de sa lèpre‭, ‬c’est parce qu’il était à proximité d’Israël‭, ‬près de la Présence du Dieu d’Israël‭. ‬

La grâce de Dieu apportée par Yeshoua démontre que si au départ la guérison n’était pas possible pour ceux qui ne faisaient pas partie du peuple hébreu‭, ‬l’évangile de Luke 4:27‭ ‬nous montre le changement fondamental‭, ‬non pour faire opposition à la Torah‭, ‬mais pour démontrer la grâce divine à l’égard des goïm‭, ‬les non juifs‭. ‬

«Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d’Elisée‭, ‬le prophète‭; ‬et cependant aucun d’eux ne fut purifié‭, ‬si ce n’est Naaman le Syrien‭.‬»‭ ‬

Pour les‭ ‬«païens»‭ ‬qui sont appelés dans la Torah des‭ ‬«étrangers»‭, ‬l’accès au tabernacle‭, ‬l’accès à la Pâque de Dieu‭, ‬l’accès au sacrificateur‭, ‬l’accès à la guérison n’était permise qu’à la condition préalable de la circoncision‭. ‬Avec Yeshoua‭, ‬les samaritains‭, ‬les étrangers pouvaient en bénéficier‭,  ‬à condition‭ ‬de faire preuve de‭ ‬«foi»‭. ‬Naaman était opposé à Israël‭. ‬Pourtant si Dieu a permis sa guérison‭, ‬c’était‭, ‬non pour faire plaisir à ce syrien idolâtre‭,  ‬mais pour démontrer sa Puissance‭, ‬sa Gloire et sa souveraineté‭.‬

Pour nous aujourd’hui‭, ‬l’interprétation spirituelle de ces lois‭ - ‬à condition bien sûr de comprendre l’enseignement qu’on va en retirer pour nous-même‭, ‬ne concernent uniquement que ceux qui veulent s’approcher de Dieu et qui plient le genou devant l’Eternel des Armées‭, ‬le Dieu d’Israël‭. ‬

Il est inutile et hors de contexte de parler de lois et de règles et de prière pour la guérison des païens‭ - ‬fussent-elles spirituelles‭ - ‬à des personnes qui n’ont rien à voir avec Dieu‭. ‬Afin de pouvoir bénéficier de la guérison divine il y a un préalable‭ : ‬faire partie du peuple de Dieu‭. ‬L’exception de Naaman démontre l’amour que porte l’Eternel pour toutes ses créatures‭, ‬fussent-elles ses ennemis sans cause‭. ‬

Si cette parasha énumère les lois d’impureté rituelle concernant cette maladie qui peut frapper la peau‭, ‬la chevelure‭, ‬la pilosité mais aussi les habits et les murs‭ ‬d’une habitation‭, ‬c’est donc que nous avons à en retirer un enseignement particulier pour chacun d’entre nous‭. ‬C’est seulement après que le mal ait disparu‭, ‬que seront ensuite exposés les rites à accomplir‭, ‬ainsi que les règles d’impureté et rites de purification à suivre en cas de flux génital pour les hommes‭, ‬et de menstrues pour la femme‭.‬

Les sections de la parashat Metzora sont‭ :‬

Rishon‭ (‬1‭) ‬et Sheni‭ (‬2‭) : ‬exposition du processus de purification du metsora‭, ‬comprenant deux oiseaux cachères‭, ‬une pièce de bois de cèdre‭, ‬de la laine cramoisie‭, ‬une branche d’hysope‭, ‬de l’eau de source fraîche‭, ‬un bol d’argile‭, ‬un cohen‭, ‬une ablution dans un mikvé‭, ‬un isolement de sept jours‭, ‬une coupe de cheveux et un sacrifice avec son offrande‭ ‬de farine

Shlishi‭ (‬3‭): ‬description du korban‭ (‬offrande‭) ‬d’un metsora indigent

Revi’i‭ (‬4‭), ‬Hamishi‭ (‬5‭), ‬Shishi‭ (‬6‭) ‬et Shevi’i‭ (‬7‭) : ‬exposition détaillée des lois à propos des impuretés apparaissant dans une habitation‭; ‬après les lois de la tsara’at‭, ‬la Torah expose les lois sur diverses lois concernant les écoulements de liquides corporels rendant la personne rituellement‭ ‬impure‭ : ‬émission de sperme ou d’un autre liquide génital mâle‭ (‬zav‭), ‬menstruations et autres pertes féminines‭ (‬nidda et zava‭). ‬Les versets 15:19-26‭ ‬décrivent les lois de base de la pureté familiale‭.‬

La parasha metsora comporte 11‭ ‬prescriptions‭ :‬

1‭. ‬La purification du metsora selon des rites bien définis‭ (‬Lév 14,2‭.)‬

2‭. ‬Le metsora doit être tondu avant sa purification‭ (‬Lév 14,9‭.)‬

3‭. ‬Les personnes impures doivent s’immerger dans un mikvé‭, ‬afin de se purifier‭ (‬Lév 14,9‭.)‬

4‭. ‬Le metsora doit apporter une offrande après être allé au mikvé‭ (‬Lév 14,10‭.)‬

5‭. ‬Observer les prescriptions quant à la tzara’at des maisons‭ (‬Lév 14,35‭.)‬

6‭. ‬Observer les lois d’impureté d’un homme affligé d’un flux pénien non séminal‭ (‬zav‭) (‬Lév 15,3‭.)‬

7‭. ‬Un zav doit faire une offrande lors de sa guérison après avoir été au mikvé‭ (‬Lév 15,13‮–‬14‭.)‬

8‭. ‬Impureté des émissions séminales‭ (‬Lév 15,16‭.)‬

9‭. ‬Impureté de la femme lors de ses menstrues‭ (‬nidda‭) (‬Lév 15,19‭.)‬

10‭. ‬Impureté d’une femme affligée d’un flux prolongé‭ (‬zava‭) (‬Lév 15,25‭.)‬

11‭. ‬Une zava doit faire une offrande lors de sa guérison après avoir été au mikvé‭ (‬Lév 15,28‮–‬29‭.)‬

La haftara présente généralement un lien thématique avec la parasha qui l’a précédée‭. ‬Ici il s’agit de 2‭ ‬Rois 7:3‮–‬20‭ ‬et évoque‭, ‬comme la parasha‭, ‬des personnes atteintes de maladies cutanées‭.‬

«Après la déclaration de sa purification»

Le commandement donne explicitement‭ :‬‭ ‬

זֹאת‭ ‬תִּהְיֶה‭ ‬תּוֹרַת‭ ‬הַמְּצֹרָע‭, ‬בְּיוֹם‭ ‬טָהֳרָתוֹ

«zot tiheyeh torat hametsora‭ ‬beyom tahorato»

c’est-à-dire

«celle-ci sera la loi du lépreux‭ ‬pour le jour de sa purification»‭ ‬

ou mieux encore‭ :‬

«celle-ci sera la loi du lépreux‭ ‬après la déclaration de sa purification»

Il est donc bien question ici de la suite des lois édictées en Tazria où le Sacrificateur avait reçu la visite du lépreux‭, ‬qu’il avait examiné en détail‭, ‬puis qu’il avait déclaré pur ou impur‭  ‬suivant les cas‭, ‬et en fin de quoi il déclarait officiellement la pureté rituelle‭. ‬

On se souvient qu’un lépreux devait obligatoirement se faire connaître aux yeux de toute la population pour éviter tous risques de contamination‭. ‬A l’inverse‭, ‬la purification d’un lépreux devait recevoir une déclaration publique annulant la dangerosité et les risques de contamination‭. ‬La complexité et la‭ ‬lourdeur du processus de rétablissement du lépreux étaient à ce point extrême qu’on peut y voir un avertissement pour ceux qui tomberaient dans le péché‭. ‬La vie‭ ‬«en Christ»‭ ‬nous a enlevé toute gravité du péché et il suffit de demander pardon à Dieu pour nos péchés pour avoir la conscience lavée‭. ‬Le‭ ‬processus de restauration du lépreux au sein de la communauté d’Israël était à ce point laborieuse qu’on rend grâce au Seigneur Yeshoua aujourd’hui pour son acte de rédemption incommensurable qui nous a libéré du processus qu’il a porté lui-même sur la croix‭, ‬en son corps sur le bois‭.‬

Leviticus 14

Leviticus 14‭ ‬débute avec les sections‭ ‬«rishon»‭ ‬et‭ ‬«sheni»‭ :‬

Rishon‭ (‬1‭) ‬et Sheni‭ (‬2‭) : ‬exposent le processus de purification du metzora‭, ‬comprenant‭:‬

1‭. ‬deux oiseaux purs dont l’un sera égorgé et l’autre libéré‭ ‬

2‭. ‬une pièce de bois de cèdre‭, ‬

3‭. ‬de la laine cramoisie‭, ‬

4‭. ‬une branche d’hysope‭, ‬

5‭. ‬de l’eau de source fraîche‭, ‬

6‭. ‬un bol d’argile‭, ‬

7‭. ‬un cohen‭, ‬

8‭. ‬une ablution dans un mikvé‭, ‬

9‭. ‬un isolement de sept jours‭, ‬

10‭. ‬une coupe de cheveux et‭ ‬

11‭. ‬un sacrifice avec son offrande de farine‭. ‬

Une différence sera notée toutefois entre le lépreux aisé et le lépreux indigent‭.‬

Du verset 1‭ ‬à 20‭ ‬comme le lépreux était exclu non seulement du sanctuaire‭, ‬mais aussi du camp‭, ‬la cérémonie de purification et de réhabilitation comprenait deux parties‭ : ‬la première avait lieu hors du camp et lui donnait le droit d’y rentrer et de se mêler à ses frères‭. ‬

Ce sera pour lui le premier acte de la purification‭ - ‬versets 1‭ ‬à 8‭) ; ‬

La seconde cérémonie qui sera célébrée dans le parvis sept jours plus tard‭, ‬lui rendra tous les privilèges de l’alliance‭ (‬versets 9‭ ‬à 20‭).‬

Premier acte de la purification‭.‬

«1‭ ‬L’Eternel parla à Moïse‭, ‬et dit‭ : ‬2‭ ‬Voici quelle sera‭ ‬la loi sur le lépreux‭, ‬pour le jour de sa purification‭. ‬On l’amènera devant le sacrificateur‭. ‬

La‭ ‬torat hametsora‭ - ‬la loi‭ ‬du lépreux‭. ‬Lorsqu’un lépreux estimait être guéri‭, ‬il n’était pas libre pour autant de rentrer au milieu de ses frères‭ : ‬il devait d’abord être examiné avec soin et avoir accompli certains actes de purification‭.‬

Ce jour de sa purification signifiait en réalité le jour de la déclaration où le sacrificateur allait le‭  ‬déclarer pur‭.‬

«On l’amènera»‭ : ‬à la fin de son exclusion‭ (‬13.46‭) ‬il fera prévenir le sacrificateur‭, ‬qui devra l’examiner hors du camp‭.‬

«3‭ ‬Le sacrificateur sortira du camp‭, ‬et il examinera le lépreux‭. ‬Si le lépreux est guéri de la plaie de la lèpre‮ ‬»

Ordonnera que l’on prenne‭, ‬que l’on égorge‭...‬

Ce n’est plus le sacrificateur qui fera lui seul les choses‭. ‬Ici‭, ‬il ordonne que l’on prenne‭, ‬que l’on égorge‭. ‬Si le sang a été versé‭, ‬il n’y a plus d’autre sacrifice pour la plaie‭, ‬c’est-à-dire pour le péché‭. ‬Par après lorsque le sang aura été versé‭, ‬alors à ce moment là il va prendre l’oiseau‭, ‬tremper l’oiseau‭, ‬asperger la plaie avec le sang‭, ‬déclarer puis lâcher l’oiseau vivant‭.‬

Lorsque le sacrificateur ordonne‭, ‬en fait il‭ ‬«met en charge sur»‭, ‬il‭ ‬«donne une charge à»‭, ‬6680‭ ‬tsavah‭ ‬צָוָה‭ ‬ordre‭, ‬donner des ordres‭, ‬ordonner‭, ‬ordonnance‭, ‬commander‭, ‬prescrire‭, ‬accorder‭, ‬arrêter‭, ‬charger‭.‬

Au‭ ‬«Piel»‭, ‬comme il s’agit d’une forme intensive‭, ‬il s’agit de mettre en charge sur‭, ‬d’établir‭, ‬de donner une charge à‭, ‬commander à‭, ‬décréter‭, ‬défendre‭, ‬d’ordonner par un acte divin‭.‬

«4‭ ‬le sacrificateur‭ ‬ordonnera‭ ‬que l’on prenne‭, ‬pour celui qui doit être purifié‭, ‬deux oiseaux vivants et purs‭, ‬du bois de cèdre‭, ‬du cramoisi et de l’hysope‭.‬»‭ ‬

Le lépreux est accompagné par des parents ou des amis qui feront cela pour lui‭.‬

L’importance de la‭ ‬«vie»‭ : ‬des oiseaux vivants‭, ‬de l’eau vive

«5‭ ‬Le sacrificateur ordonnera qu’on égorge l’un des oiseaux sur un vase de terre‭, ‬sur de l’eau vive‭. ‬6‭ ‬Il prendra l’oiseau‭ ‬vivant‭, ‬le bois de cèdre‭, ‬le cramoisi et l’hysope‭; ‬et il les trempera‭, ‬avec l’oiseau vivant‭, ‬dans le sang de l’oiseau égorgé sur l’eau‭ ‬vive‭.‬»‭ ‬

Deux oiseaux vivants‭ ‬שְׁתֵּי‭-‬צִפֳּרִים‭ ‬חַיּוֹת‭ : ‬«shtéy tsiporim‭ ‬hayot»‭ : ‬l’un est sacrifié‭, ‬l’autre est renvoyé en mission

Lire aussi plus loin‭ ‬«Sept fois l’aspersion»‭. - ‬L’oiseau 6833‭ ‬tsippor‭ ‬צִפֹּור‭ ‬ou‭ ‬צִפֹּר‭ ‬vient de la racine 6852‭ ‬tsaphar‭ ‬צָפַר‮ ‬s’éloigner‭, ‬s’en aller de bonne heure‭, ‬partir tôt‭.‬‭ ‬L’oiseau peut nous rappeler que Yeshoua se levait‭, ‬s’en allait de bonne heure‭, ‬Il s’éloignait pour prier son Père‭. ‬Mais s’il y a deux oiseaux‭, ‬que l’un va être égorgé et l’autre libéré‭, ‬non seulement on retrouve cette même image de l’expiation avec les 2‭ ‬boucs émissaires mais en plus on peut y voir l’avant et l’après‭. ‬«Avant»‭, ‬le sang doit être versé et‭ ‬«après»‭, ‬c’est la liberté‭, ‬l’envol‭.‬

Les oiseaux sont soit une‭ ‬tourterelle‭ (‬תֹּור‭ ‬tor‭) ‬soit une‭ ‬colombe‭ (‬יונָה‭ ‬yonah‭) ‬ou encore toutes autres espèces d’oiseaux‭ ‬à l’exclusion de‭ ‬«l’aigle‭, ‬l’orfraie et l’aigle de mer‭, ‬le milan‭, ‬l’autour et ce qui est de son espèce‭; ‬le corbeau et toutes ses espèces‭; ‬l’autruche‭, ‬le hibou‭, ‬la mouette‭, ‬l’épervier et ce qui est de son espèce‭; ‬le chat-huant‭, ‬le plongeon et la chouette‭; ‬le cygne‭, ‬le pélican et le cormoran‭; ‬la cigogne‭, ‬le héron et ce qui est de son espèce‭, ‬la huppe et la chauve-souris‭.‬»‭ ‬à savoir des oiseaux qui vivent à la lumière du jour et non de la nuit‭, ‬des oiseaux qui ne sont pas des charognards‭.‬

C’est un rappel pour le pécheur que s’il veut être restauré‭, ‬il lui faudra prendre la décision‭  ‬de vivre dans la lumière et qu’il se nourrisse du Pain de vie et non des choses vaines‭, ‬futiles et mortelles du monde‭. ‬Le sang sert d’alliance pour sceller durablement cette décision‭.‬

Du bois de cèdre‭, ‬de l’écarlate et de l’hysope

Les mêmes éléments figurent également en rapport avec la procédure de purification d’une impureté contractée par le contact d’un cadavre‭. ‬La valeur symbolique de ces 3‭ ‬objets rappelle le procédé analogue lors de la sortie d’Egypte‭, ‬où un faisceau d’hysope fut trempé dans le sang du sacrifice pour asperger le linteau et les 2‭ ‬poteaux des portes‭. ‬Ces différents cas ont le même‭ ‬but‭ : ‬libérer la personne ou la collectivité des impuretés contractées dans le passé et les rendre dignes de marcher désormais‭ ‬à la face de Dieu‭.‬

Du bois de cèdre‭ : ‬bois très sain et durable‭.‬

Le bois de cèdre bois 730‭ ‬erez‭ ‬אֶרֶז‭ (‬un nom masc‭.) ‬est un bois qui est nommé dans la Bible soit pour désigner l’arbre‭, ‬soit du bois de construction‭, ‬soit du bois pour les purifications‭.‬

La particularité connue du cèdre est sa fermeté‭, ‬sa résistance‭, ‬sa force‭ : ‬«erez»‭ ‬vient du verbe 729‭ ‬arouz‭ ‬אָרוּז‭ ‬fait en bois de cèdre‭ (‬1‭ ‬occurence‭), ‬être ferme‭, ‬rendu ferme‭. ‬

Le cèdre doit rappeler au pécheur qu’il doit rester ferme dans ses décisions et ne pas se laisser influencer par tous vents de doctrines‭.‬

Du cramoisi

C’est un rappel de ce que nous avons vu en Shemot et en Vayiqra‭. ‬Prendre du cramoisi équivaut à prendre une bande d’étoffe ou un cordon de laine teint en rouge‭, ‬au moyen duquel on pouvait envelopper les autres objets‭. ‬C’est le vêtement de fin lin‭ ‬«blanchi»‭ ‬dans le sang‭ : ‬Revelation 7:14‭ ‬«Je lui dis‭ : ‬Mon seigneur‭, ‬tu le sais‭. ‬Et il me dit‭ ‬‮ ‬‭: ‬Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation‭; ‬ils ont lavé leurs robes‭, ‬et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau‭.‬»

Ce‭ ‬cramoisi‭ ‬8438‭ ‬tola‭ ‬תּוֹלָע‭ ‬nous parle de ce ver‭, ‬vermisseau‭, ‬qui donne sa vie sur le bois pour donner naissance‭, ‬c’est le pourpre‭, ‬couleur de son sang‭.‬‮ ‬

Toute la Torah nous parle constamment à nous qui sommes croyants en Yeshoua‭, ‬de nous revêtir comme des souverains sacrificateurs‭, ‬des vêtements de fin lin qui‭ ‬«habillent»‭ ‬nos corps‭, ‬notre tête‭ (‬Exodus 39:28‭ ‬la tiare de fin lin‭, ‬notre parure‭ (‬les bonnets de fin lin servant de parure‭; ‬les caleçons de‭ ‬lin‭, ‬de fin lin retors‭), ‬que même le tabernacle‭, ‬ce lieu de la rencontre avec Dieu‭, ‬toutes les toiles formant l’enceinte du parvis étaient de fin lin retors‭ (‬Exodus 38:16‭)‬

Ce vêtement est la preuve‭ ‬«visible»‭ ‬aux yeux de tous‭, ‬et ce qui est visible ce sont les‭ ‬œuvres‭ ‬Revelation 19:8‭ ‬«et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin‭, ‬éclatant‭, ‬pur‭. ‬Car le fin lin‭, ‬ce sont les‭ ‬œuvres‭  ‬justes des saints‭.‬»

‭ ‬

Il est clair‭ - ‬et c’est d’ailleurs inscrit dans notre culture chrétienne‭, ‬que le sang de Yeshoua a la faculté de‭ ‬«blanchir»‭ ‬nos vêtements‭, ‬de les purifier‭. ‬Cela signifie que Dieu en nous rachetant par le sang de son Fils‭, ‬ne nous a pas rendus meilleurs‭, ‬Il ne nous a pas rendus blancs et purs‭. ‬Ce sont nos vêtements qui ont été blanchis‭. ‬Pas nous-même‭ ! ‬Ce sont nos‭ ‬œuvres qui sont blanchies‭, ‬purifiées‭.‬

Yeshoua Lui-même‭, ‬même mort‭, ‬a été revêtu d’un linceul blanc‭. ‬Les anges eux-même ne sont pas considérés comme‭ ‬«purs»‭ : ‬ils sont simplement revêtus de vêtements blancs‭.‬

Lavé par le sang de l’Agneau‭, ‬c’est notre conscience qui est purifiée‭, ‬pur‭, ‬blanche‭ :‬

Psalm 51:9‭ ‬«Purifie-moi avec l’hysope‭, ‬et je serai pur‭; ‬Lave-moi‭, ‬et je serai plus blanc que la neige‭.‬»

D’ailleurs on dit que les cheveux blancs sont un signe de sagesse‭. ‬Quand on y regarde de plus près‭, ‬en réalité la blancheur provient d’un nettoyage par le sang du rachat et la sagesse représente Yeshoua en Personne‭. ‬Les cheveux blancs ne peuvent donc être attribués qu’à des personnes mûres dans la Foi‭, ‬des pères et des mères spirituelles et ce n’est qu’en Yeshoua que l’on peut avoir des‭ ‬«cheveux blancs»‭ ‬et acquérir l’expérience de la Foi‭.‬

‭ ‬

Nous sommes et nous resterons jusqu’à notre morts des pécheurs corrompus et pervertis pas le péché et‭, ‬comme l’apôtre Paul aimait à le souligner‭ ‬«je fais le mal que je ne veux pas et je ne fais pas le bien que je voudrais»‭ (‬Romans 7:19‭). ‬

Il est donc bien question ici d’un tissu‭, ‬une couverture‭, ‬une étoffe qui sert à couvrir notre corps‭. ‬Notre corps n’est pas saint‭, ‬mais il est revêtu d’un habit de sainteté‭, ‬ce qui n’est pas du tout pareil‭. ‬Cette compréhension modifie profondément notre vision du salut et du rachat‭. ‬Nous devons toujours nous en remettre au Seigneur pour qu’Il purifie notre conscience‭.‬

Le vêtement‭, ‬l’uniforme a cette particularité d’obliger celui qui le porte à lui faire honneur‭. ‬A la longue‭, ‬le corps qui porte le vêtement‭, ‬va finir par devenir ce qu’il porte‭, ‬il va s’assimiler à l’image qu’il transporte‭. ‬

De l’hysope

L’hysope‭ (‬231‭ ‬ezob‭ ‬אֵזוב‭ ‬plante utilisée dans des buts médicinaux ou religieux‭) ‬est citée en Exodus 1222‭. ‬Cette plante figure souvent dans les purifications‭ (‬Nombres 19.6,18‭ ; ‬Psalm 519‭). ‬Cette touffe d’hysope‭, ‬attachée à un brin de cèdre par un ruban écarlate‭, ‬formait un goupillon pour l’aspersion‭. ‬L’hysope est considérée comme une branche qui purifie et c’est avec une branche d’hysope que l’on devait couvrir les linteaux et montants de sang‭ ‬«‭ ‬Et vous prendrez un bouquet d’hysope‭, ‬et vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin‭ ; ‬et du sang qui sera dans le bassin vous aspergerez le linteau et les deux poteaux‭ ; ‬et nul d’entre vous ne sortira de la porte de sa maison‭, ‬jusqu’au matin‭ ‬»

L’hysope est également citée au moment de la crucifixion de Yeshoua‭. ‬

Dans la culture hébraïque‭, ‬l’hysope symbolise l’humilité‭, ‬en opposition au cèdre‭, ‬image de la majesté‭ : ‬«‭ ‬Salomon a parlé sur les arbres‭, ‬depuis le cèdre du Liban jusqu’à l’hysope qui sort de la muraille‭ ‬»‭ ‬Pour les mêmes raisons‭, ‬associée au cèdre‭, ‬l’hysope est citée dans la loi juive sur le lépreux‭, ‬dans le sacrifice relatif à la guérison du lépreux

Sur de l’eau vive

«5‭ ‬Le sacrificateur ordonnera qu’on égorge l’un des oiseaux sur un vase de terre‭, ‬sur de l’eau vive‭. ‬6‭ ‬Il prendra l’oiseau vivant‭, ‬le bois de cèdre‭, ‬le cramoisi et l’hysope‭; ‬et il les trempera‭, ‬avec l’oiseau vivant‭, ‬dans le sang de l’oiseau égorgé sur l’eau vive‭.‬»‭ ‬

Comme on l’a vu‭, ‬les rituels de purification insistent lourdement sur la vie‭. ‬La Torah insiste sur‭ ‬«l’eau vivante»‭. ‬Cela signifie qu’aucune maladie‭, ‬qu’aucune eau sale ou d’étang n’est admissible‭. ‬Il faut obligatoirement de l’eau qui coule‭.‬

L’eau vive est de l’eau puisée dans une source‭, ‬un ruisseau ou un puits‭, ‬mais non dans un étang ou une citerne‭. ‬Le sang de l’oiseau tombe dans cette eau et s’y mêle‭. ‬Ce n’est pas un sacrifice‭ ‬‮ ‬‭; ‬la victime peut être égorgée loin du sanctuaire et le sang n’est pas versé au pied de l’autel‭. ‬La tradition ajoute que le corps de l’oiseau était enterré en présence du lépreux guéri et du sacrificateur‭. ‬Le sang de l’oiseau doit se mélanger avec l’eau sur un vase de terre‭. ‬Le sang sur le vase représente le sang de Yeshoua qui est versé sur tous les êtres vivants rachetés‭. ‬L’accomplissement final se verra avec le mélange d’eau et de sang qui sortiront en même temps du côté de Yeshoua sur la croix‭, ‬preuve de la perfection du salut offert‭.‬

Dans le sang

‭(‬6‭) ‬Dans le sang‭ : ‬dans l’eau teinte du sang de l’oiseau égorgé‭. ‬Il semble résulter du texte que l’oiseau vivant était plongé à part‭, ‬puis les trois autres objets ensemble‭.‬

Sept fois l’aspersion

«7‭ ‬Il en fera sept fois l’aspersion sur celui qui doit être purifié de la lèpre‭. ‬Puis il le déclarera pur‭, ‬et il lâchera dans les champs l’oiseau vivant.8‭ ‬Celui qui se purifie lavera ses vêtements‭, ‬rasera tout son poil‭, ‬et se baignera dans l’eau‭; ‬et il sera pur‭. ‬Ensuite il pourra entrer dans le camp‭, ‬mais il restera sept jours hors de sa tente‭.‬»‭ ‬

«Il fera faire l’aspersion»‭ ‬se dit au hifil‭ ‬«vehizzah»‭ ‬et il fera sursauter‭, ‬effrayer

ז‭ ‬וְהִזָּה‭, ‬עַל‭ ‬הַמִּטַּהֵר‭ ‬מִן‭-‬הַצָּרַעַת‭--‬שֶׁבַע‭ ‬פְּעָמִים

vehizzah al hammittaher min-hatsaraat-sheva peamim

il aspergera sur celui qui se purifie de la lèpre sept fois‭ (‬sept temps‭)‬

וְטִהֲרוֹ‭, ‬וְשִׁלַּח‭ ‬אֶת‭-‬הַצִּפֹּר‭ ‬הַחַיָּה‭ ‬עַל‭-‬פְּנֵי‭ ‬הַשָּׂדֶה

vetiharo veshillah‭ ‬et hatsippor hahayah al-pné hasadeh

et pur il renverra l’oiseau en vie sur la face des champs‭ ‬

5137‭ ‬nazah‭ ‬נָזָה‭ ‬‮ ‬aspersion‭, ‬jaillir‭, ‬rejaillir‭, ‬sujet de joie‮ ‬‭; (‬24‭ ‬occurences‭), ‬éclabousser‭. ‬

Au Hifil‭: ‬faire jaillir‭, ‬faire une aspersion‭, ‬rejaillir‭, ‬sauter‭, ‬faire sursauter‭, ‬effrayer

6471‭ ‬pa’am‭ ‬פַּעַם‭ ‬ou fem‭. ‬pa’amah‭ ‬פַּעֲמָה

vient de 6470‮ ‬‭ ‬n f‭ ‬‮ ‬‭-‬‮ …‬‭ ‬fois‭, ‬cette fois‭, ‬maintenant‭, ‬coin‭, ‬angle‭, ‬temps‭, ‬étages‭, ‬à l’ordinaire‭, ‬d’un seul coup‭, ‬pieds‭, ‬pas‭, ‬tantôt‭, ‬enclume‭, ‬coup‭, ‬battre‭, ‬marche‭, ‬occurrence‭, ‬un temps‭, ‬tout de suite‭, ‬deux fois‭, ‬trois fois‭, ‬de‭ ‬temps en temps‭.‬

D’autre part‭, ‬le verbe‭ ‬וְשִׁלַּח‭ ‬veshillah‭ ‬conjugué au‭ ‬PIEL‭ ‬vient de la racine primaire 7971‭ ‬shalah‭ ‬שָׁלַח‭ ‬faire revenir‭, ‬appeler‭, ‬laisser partir‭, ‬accompagner‭, ‬échapper‭, ‬enlever‭, ‬envoyer‭, ‬envoyer au loin‭, ‬renvoyer‭, ‬étendre‭, ‬laisser aller‭, ‬laisser retourner‭, ‬chasser‭, ‬empêcher d’avancer‭, ‬lâcher‭, ‬avancer‭ (‬la main‭)‬

La forme intensive‭ ‬Piel‭ ‬du verbe est‭ :‬

        ‬1‭.      ‬renvoyer‭, ‬congédier‭, ‬jeter dehors‭, ‬chasser‭, ‬répudier‭.‬

        ‬2‭.      ‬laisser partir‭, ‬libérer‭, ‬renvoyer‭, ‬renvoyer libre‭, ‬accompagner‭, ‬délivrer‭.‬

        ‬3‭.      ‬lancer‭, ‬jeter‭, ‬repousser‭.‬

        ‬4‭.      tendre‭, ‬étendre‭.‬

Il s’agit bien évidemment du même verbe qui est utilisé pour‭ ‬«envoyer»‭ ‬des missionnaires ou des ambassadeurs en mission‭, ‬des‭ ‬«shaliah»‭. ‬L’oiseau qui est‭ ‬«renvoyé libre»‭, ‬qui est‭ ‬«délivré»‭, ‬va‭ ‬«étendre»‭ ‬le Royaume de Dieu dans les‭ ‬«champs»‭, ‬c’est-à-dire là où sera récoltée la‭ ‬«moisson»‭ ‬des âmes des nations‭. ‬Le pécheur‭ (‬le lépreux‭) ‬sera délivré de son péché pour aller évangéliser les nations et produire une moisson d’âmes pour Dieu‭. ‬

Il se baignera sept fois

La loi lie tout acte de purification à l’élément de l’eau‭. ‬«Il est impossible à quiconque a contracté une impureté rituelle de revenir à la pureté autrement que par l’élément de l’eau‭.‬»

Il faut y voir ici une relation avec l’Esprit de Dieu qui planait sur la surface des eaux‭ : ‬immerger dans un bain rituel signifie revenir à l’état de pureté originel‭, ‬tel qu’il régnait au début de la création‭.‬

voir 4.6‭ ; ‬2Rois 5.10-14‭ ; ‬le Numbers 7‭ ‬rappelle qu’il s’agit d’une‭ ‬œuvre divine‭. ‬Cette aspersion figure la pleine communication de la vie à cet être souillé et voué à la mort‭ ; ‬le sang mêlé à l’eau vive dans lequel le goupillon est trempé est le symbole du pardon et de la purification physique et morale‭ ; ‬dans le goupillon lui-même l’hysope représente également la purification‭ ; ‬le cèdre‭, ‬l’incorruptibilité et la durée‭, ‬et le cramoisi couleur du rouge sang du salut acquis‭. ‬L’oiseau immolé figure le malade sur lequel la mort avait déjà imprimé son sceau et le sort au-devant duquel il marchait‭. ‬L’oiseau vivant lâché dans la campagne représente ce même homme vivifié et rendu à la liberté‭, ‬pouvant rentrer joyeusement dans le‭ ‬camp et dans la société de ses frères‭, ‬après ce long temps d’isolement‭. ‬Toute cette cérémonie est le tableau dramatique de la victoire de la vie sur la mort‭. ‬Nous retrouverons au verset 49‭ ‬la même cérémonie‭ (‬oiseau relâché‭) ‬à propos de la maison à purifier‭.‬

Le rasage intégral‭ : ‬une nouvelle naissance

«9‭ ‬Le septième jour‭, ‬il rasera tout son poil‭, ‬sa tête‭, ‬sa barbe‭, ‬ses sourcils‭, ‬il rasera tout son poil‭; ‬il lavera ses vêtements‭, ‬et baignera son corps dans l’eau‭, ‬et il sera pur‭.‬»

Les poils ont souvent un lien avec le naziréat‭, ‬soit en laissant pousser les cheveux et la barbe soit au contraire en rasant tous les poils‭. ‬L’action se veut radicale‭, ‬et même violente‭.‬

8181‭ ‬se’ar‭ ‬ou‭ ‬sa’ar‭ ‬שֵׂעָר‭ ‬ou‭ ‬שַׂעַר‭ ‬vient de 8175‭ ‬dans le sens de écheveler‭; ‬n m

Isaiah 720‭ -‬‮ ‬poil‭, ‬cheveux‭, ‬sommet de la tête‭, ‬chevelure‮ ‬‭; (‬28‭ ‬occurences‭).‬

8175‭ ‬sa’ar‭ ‬שָׂעַר‭ ‬une racine primaire‮ ‬verb‭ -‬‮ ‬ne pas craindre‭, ‬arracher violemment‭, ‬tempête‭, ‬tourbillon‭, ‬épouvante‮ ‬‭; (‬8‭ ‬occurences‭).‬

    ‬1‭.      ‬prendre d’assaut‭, ‬tempêter‭, ‬frissonner‭, ‬redouter‭, ‬se hérisser‭ (‬avec horreur‭), ‬être très effrayé‭.‬

      ‬a‭.      (‬Qal‭).‬

        ‬1‭.      ‬se hérisser‭ (‬d’horreur‭).‬

        ‬2‭.      ‬redouter‭.‬

    ‬2‭.      ‬tourbillonner‭, ‬balayer‭, ‬faire tourner‭.‬

      ‬a‭.      (‬Qal‭).‬

        ‬1‭.      ‬balayer‭ (‬de l’action de Dieu contre le méchant‭ (‬fig‭).‬

      ‬b‭.      (‬Nifal‭) ‬être orageux‭ (‬extrêmement‭).‬

      ‬c‭.      (‬Piel‭) ‬tourner sur soi‭, ‬être pris dans la tempête‭.‬

      ‬d‭.      (‬Hitpael‭) ‬tempêter contre‭, ‬venir comme un orage‭.‬

Le rasage intégral a pour but de faire prendre conscience au lépreux du renouveau complet auquel il accède grâce à l’acte de purification‭. ‬«Il doit se sentir comme s’il venait au monde présentement et comme si sa chevelure allait commencer à pousser‭. ‬Il inaugure une nouvelle phase de sa vie‭.‬»

Cette vision juive du rasage nous ramène inévitablement soit à une nouvelle naissance‭, ‬soit à une teshouva sincère‭ (‬repentance‭).‬‭ ‬

Huit jours d’attente avant de revenir dans la tente d’assignation

«10‭ ‬Le huitième jour‭, ‬il prendra deux agneaux sans défaut et une brebis d’un an sans défaut‭, ‬trois dixièmes d’un épha de fleur de farine en offrande pétrie à l’huile‭, ‬et un log d’huile‭. ‬11‭ ‬Le sacrificateur qui fait la purification présentera l’homme qui se purifie et toutes ces choses devant l’Eternel‭, ‬à l’entrée de la tente d’assignation‭.‬

12‭ ‬Le sacrificateur prendra l’un des agneaux‭, ‬et il l’offrira en sacrifice de culpabilité‭, ‬avec le log d’huile‭; ‬il les agitera de côté et d’autre devant l’Eternel‭.‬»

Jusqu’à présent les processus de purification permettaient au‭ ‬metsora‭ ‬de réintégrer la société civile‭, ‬c’est-à-dire intégrer le camp hébreux‭. ‬Les deux agneaux sans défaut vont lui faire avancer d’une étape et non des moindres‭ : ‬lui permettre d’avoir accès à l’intérieur du sanctuaire‭. ‬C’est alors que l’acte de purification sera entièrement achevé‭.‬

Encore huit jours d’attente‭, ‬puis un nettoyage complet‭, ‬avant la rentrée dans le camp‭. ‬Quelque reste du mal pouvait demeurer attaché à la peau et particulièrement aux cheveux ou à la barbe‭ (‬Nombres 8.7‭).‬

Mais la rentrée dans le camp ne donnait pas encore le droit de recommencer la vie de famille ni de participer au culte‭ ; ‬il fallait encore sept jours de préparation‭.‬

Le second acte de la purification‭.‬

9‭ ‬à 10‭ ‬Nouvelle purification radicale au bout de sept jours‭, ‬suivie de trois sacrifices et d’une oblation‭ : ‬un sacrifice de réparation avec oblation d’huile‭ ; ‬un sacrifice pour le péché‭ ; ‬un holocauste avec oblation‭.‬

Un log‭. ‬Le log était la douzième partie d’un hin‭ ; ‬il avait suivant les rabbins la capacité de six‭ ‬œufs de poule‭.‬

11

A l’entrée de la Tente‭ : ‬voir à 1.3

12

Le sacrifice de réparation est le premier en rang‭ ; ‬il a ici une importance prépondérante‭, ‬à cause de la faute cachée‭, ‬non connue peut-être du malade lui-même‭, ‬qui avait pu attirer sur lui le coup de l’Eternel‭. ‬En effet‭, ‬le sacrifice de réparation était prescrit pour des cas de culpabilité sur la nature desquels planait une certaine obscurité‭ (‬5.15,17‭).‬

Dans ce cas particulier‭, ‬l’agneau qui sert de victime et le log d’huile sont d’abord consacrés à Dieu par balancement‭ (‬7.30‭) : ‬le lépreux étant‭, ‬d’après verset 14‭ ‬et suivants en dehors de la théocratie‭, ‬ses offrandes ne pourront être offertes à l’Eternel qu’après avoir été agréées par lui‭. ‬L’offrande d’huile n’avait pas lieu dans les sacrifices de réparation ordinaires‭. ‬Le verset 15‭ ‬montrera à quel usage elle est destinée‭.‬

13‭ ‬Il égorgera l’agneau dans le lieu où l’on égorge les victimes expiatoires et les holocaustes‭, ‬dans le lieu saint‭; ‬car‭, ‬dans le sacrifice de culpabilité‭, ‬comme dans le‭ ‬sacrifice d’expiation‭, ‬la victime est pour le sacrificateur‭; ‬c’est une chose très sainte‭. ‬14‭ ‬Le sacrificateur prendra du sang de la victime de culpabilité‭; ‬il en mettra sur le lobe de l’oreille droite de celui qui se purifie‭, ‬sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit‭. ‬

13

Le lépreux ne pouvant immoler lui-même la victime comme le faisait l’Israélite dans les cas ordinaires‭, ‬puisqu’il n’était pas encore réhabilité et apte à pénétrer dans le parvis‭, ‬c’est le sacrificateur qui doit l’immoler à la place consacrée‭, ‬au côté nord de l’autel‭. ‬La victime devait revenir au sacrificateur et être mangée par lui‭, ‬comme dans les sacrifices pour le péché‭ ; ‬elle devait‭ ‬donc avoir été immolée dans le parvis même et non en dehors‭.‬

14

Ce symbole d’une purification et d’une consécration qui s’appliquent à la personne tout entière‭, ‬avec tous ses organes‭, ‬rappelle 8.23‭, ‬où le même symbole est pratiqué dans l’installation du souverain sacrificateur‭. ‬Il s’agissait ici en effet de réintégrer le lépreux dans sa qualité de membre de la communauté israélite‭, ‬de la nation composée de rois-sacrificateurs‭.‬

L’huile

15‭ ‬Le sacrificateur prendra du log d’huile‭, ‬et il en versera dans le creux de sa main gauche‭. ‬16‭ ‬Le sacrificateur trempera le doigt de sa main droite dans l’huile qui est dans le creux de sa main gauche‭, ‬et il fera avec le doigt sept fois l’aspersion de l’huile devant l’Eternel‭. ‬17‭ ‬Le sacrificateur mettra de l’huile qui lui reste dans la main sur le lobe de l’oreille droite de celui qui se purifie‭, ‬sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit‭, ‬par-dessus le sang de la victime de culpabilité‭. ‬

Sur la tête

18‭ ‬Le sacrificateur mettra ce qui lui reste d’huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie‭; ‬et le sacrificateur fera pour lui l’expiation devant l’Eternel‭. ‬

15

Le log d’huile‭. ‬L’huile est le symbole de la consécration au service de Dieu‭ (‬Exodus 3030‭). ‬Mais ce n’est que de l’huile ordinaire‭, ‬non de celle qui était confectionnée à part pour le sacerdoce‭.‬

Dans sa main gauche‭, ‬littéralement‭ : ‬dans la main gauche du sacrificateur‭.‬

16

Après avoir plongé dans cette huile l’extrémité de son index droit‭, ‬il en lance quelques gouttes dans la direction du sanctuaire et renouvelle sept fois cette aspersion‭, ‬qui figura la consécration complète que le malade guéri fait à Dieu de la vie qui lui est rendue‭.‬

17

Cette huile‭, ‬en partie répandue devant l’Eternel‭, ‬en partie appliquée au convalescent‭, ‬figure l’union qui désormais existe entre les deux parties qui renouvellent l’alliance contractée entre elles‭ ; ‬comparez Exodus 246-8

18

Ce qui restera‭ : ‬dans le creux de la main gauche‭, ‬après les deux actes versets 16‭ ‬et 17‭.‬

Sur la tête‭. ‬Il y a ici comme un élément de joie‭ (‬Psalm 235‭). ‬Ces mots‭, ‬ainsi que l’expression fera propitiation‭, ‬indiquent le résultat salutaire obtenu par le sacrifice de réparation et toutes les cérémonies qui‭ ‬l’ont accompagné‭.‬

Le sacrifice pour le péché et l’holocauste

Ce sacrifice constitue la preuve qu’il faille expier des péchés qui ont provoqué la lèpre‭. ‬Le qorban hattat est offert en raison des péchés commis par le lépreux durant sa maladie‭. ‬Le qorban olah lui permet de se racheter en vue de pouvoir réintégrer sa tente‭.‬

19‭ ‬Puis le sacrificateur offrira le sacrifice d’expiation‭; ‬et il fera l’expiation pour celui qui se purifie de sa souillure‭. ‬Ensuite il égorgera l’holocauste‭. ‬20‭ ‬Le sacrificateur offrira sur l’autel l’holocauste et l’offrande‭; ‬et il fera pour cet homme l’expiation‭, ‬et il sera pur‭.‬

Des trois animaux mentionnés verset 10‭, ‬le premier‭, ‬l’agneau‭, ‬avait servi au sacrifice de réparation‭ ; ‬le second‭, ‬la brebis sert de victime pour le péché‭ (‬la victime dans le sacrifice pour le péché d’un simple particulier‭, ‬est toujours une femelle 4.28,32‭) ; ‬le troisième‭, ‬le second agneau‭, ‬sert d’holocauste‭ (‬la victime pour l’holocauste est toujours un mâle‭).‬

Un sacrifice pour le péché doit être ajouté au sacrifice de réparation‭, ‬afin d’expier toute les fautes que le malade avait pu commettre durant sa maladie‭ (‬impatience‭, ‬murmures‭, ‬etc‭.). ‬L’holocauste figure en dernier lieu‭ ; ‬car il exprime le sentiment d’adoration et le besoin de consécration qui anime le malade rendu à la santé‭.‬

L’indigent

«21‭ ‬S’il est pauvre et que ses ressources soient insuffisantes‭, ‬il prendra un seul agneau‭, ‬qui sera offert en sacrifice de culpabilité‭, ‬après avoir été agité de côté et d’autre‭, ‬et avec lequel on fera pour lui l’expiation‭. ‬Il prendra un seul dixième de fleur de farine pétrie à l’huile pour l’offrande‭, ‬et un log d’huile‭. ‬22‭ ‬Il prendra aussi deux tourterelles ou deux jeunes pigeons‭, ‬selon ses ressources‭, ‬l’un pour le sacrifice d’expiation‭, ‬l’autre pour l’holocauste‭. ‬23‭ ‬Le huitième jour‭, ‬il apportera pour sa purification toutes ces choses au sacrificateur‭, ‬à l’entrée de la tente d’assignation‭, ‬devant l’Eternel‭.‬

24‭ ‬Le sacrificateur prendra l’agneau pour le sacrifice de culpabilité‭, ‬et le log d’huile‭; ‬et il les agitera de côté et d’autre devant l’Eternel‭. ‬25‭ ‬Il égorgera l’agneau du sacrifice de culpabilité‭. ‬Le sacrificateur prendra du sang de la victime de culpabilité‭; ‬il en mettra sur le lobe de l’oreille droite de celui qui se purifie‭, ‬sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit‭. ‬26‭ ‬Le sacrificateur versera de l’huile dans le creux de sa main gauche‭. ‬27‭ ‬Le sacrificateur fera avec le doigt de sa main droite sept fois l’aspersion de l’huile qui est dans sa main gauche‭, ‬devant l’Eternel‭. ‬28‭ ‬Le sacrificateur mettra de l’huile qui est dans sa main sur le lobe de l’oreille droite de celui qui se purifie‭, ‬sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit‭, ‬à la place où il‭ ‬a mis du sang de la victime de culpabilité‭. ‬29‭ ‬Le sacrificateur mettra ce qui lui reste d’huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie‭, ‬afin de faire pour lui l’expiation devant l’Eternel‭. ‬30‭ ‬Puis il offrira l’une des tourterelles ou l’un des jeunes pigeons qu’il a pu se procurer‭, ‬31‭ ‬l’un en sacrifice d’expiation‭, ‬l’autre en holocauste‭, ‬avec l’offrande‭; ‬et le sacrificateur fera pour celui qui se purifie l’expiation devant l’Eternel‭.‬

32‭ ‬Telle est la loi pour la purification de celui qui a une plaie de lèpre‭, ‬et dont les ressources sont insuffisantes‭.‬

Le verset 32‭ ‬prouve que c’est ici une loi particulière et non pas seulement la suite de la loi précédente‭. ‬Comparez 5.11-13‭ ‬et 12.8‭ ‬des réglementations analogues relatives à l’holocauste et à la purification des femmes‭.‬

Au lieu d’un agneau pour le sacrifice pour le péché et d’une brebis pour l’holocauste‭, ‬le lépreux pauvre pourra offrir deux oiseaux‭ ; ‬l’oblation aussi sera moins considérable‭. ‬Il n’y a pas de diminution autorisée pour le sacrifice de réparation‭ ; ‬comparez verset 14‭, ‬note‭. ‬C’était d’ailleurs dans ce cas l’acte le plus important‭, ‬et c’est là la raison pour laquelle les prescriptions qui s’y rapportent sont de nouveau rapportées ici tout au long‭.‬

Alors que le‭ ‬«pauvre en esprit»‭ ‬accomplit les commandements simplement et sans prétentions‭, ‬il incombe au riche en savoir et en intelligence de les accomplir avec application et minutie‭. ‬«Le riche qui offre le sacrifice d’un pauvre‭, ‬n’a pas accompli son devoir»‭. ‬

C’est donc une insulte à Dieu lorsqu’un riche qui a reçu les capacités de rendre gloire à Dieu selon sa richesse‭, ‬rende gloire à Dieu comme un pauvre qui a eu moins‭ ‬que lui‭.‬

Purification des maisons atteintes de la lèpre

Selon Nahmanide‭, ‬la plaie des lèpres ne se manifeste qu’en Terre Sainte étant donné qu’il s’agit d’un phénomène surnaturel‭. ‬Or les prodiges de ce genre signe de la sollicitude particulière de l’Eternel‭, ‬sont réservés à la Terre où la Shechina est proche du peuple‭.‬

33‭ ‬L’Eternel parla à Moïse et à Aaron‭, ‬et dit‭ : ‬34‭ ‬Lorsque vous serez entrés dans le pays de Canaan‭, ‬dont je vous donne la possession‭; ‬si je mets une plaie de lèpre sur une maison du pays que vous posséderez‭, ‬35‭ ‬celui à qui appartiendra la maison ira le déclarer au sacrificateur‭, ‬et dira‭ : ‬J’aperçois comme une plaie dans ma maison‭. ‬36‭ ‬Le sacrificateur‭, ‬avant d’y entrer pour examiner la plaie‭, ‬ordonnera qu’on vide la maison‭, ‬afin que tout ce qui y est ne devienne pas impur‭. ‬Après cela‭, ‬le sacrificateur entrera pour examiner la maison‭.‬

37‭ ‬Le sacrificateur examinera la plaie‭. ‬S’il voit qu’elle offre sur les murs de la maison des cavités verdâtres ou rougeâtres‭, ‬paraissant plus enfoncées que le mur‭, ‬38‭ ‬il sortira de‭ ‬la maison‭, ‬et‭, ‬quand il sera à la porte‭, ‬il fera fermer la maison pour sept jours‭. ‬39‭ ‬Le sacrificateur y retournera le septième‭ ‬jour‭. ‬S’il voit que la plaie s’est étendue sur les murs de la maison‭, ‬40‭ ‬il ordonnera qu’on ôte les pierres attaquées de la plaie‭, ‬et qu’on les jette hors de la ville‭, ‬dans un lieu impur‭. ‬41‭ ‬Il fera râcler tout l’intérieur de la maison‭; ‬et l’on jettera hors de la ville‭, ‬dans un lieu impur‭, ‬la poussière qu’on aura râclée‭. ‬42‭ ‬On prendra d’autres pierres‭, ‬que l’on mettra à la place des premières‭; ‬et l’on prendra d’autre mortier‭, ‬pour recrépir la maison‭.‬

43‭ ‬Si la plaie revient et fait éruption dans la maison‭, ‬après qu’on a ôté les pierres‭, ‬râclé et recrépi la maison‭, ‬44‭ ‬le sacrificateur y retournera‭. ‬S’il voit que la plaie s’est étendue dans la maison‭, ‬c’est une lèpre invétérée dans la maison‭ : ‬elle est impure‭. ‬45‭ ‬On abattra la maison‭, ‬les pierres‭, ‬le bois‭, ‬et tout le mortier de la maison‭; ‬et l’on portera ces choses hors de la ville dans un lieu impur‭. ‬46‭ ‬Celui qui sera entré dans la maison pendant tout le temps qu’elle était fermée sera impur jusqu’au soir‭. ‬47‭ ‬Celui qui aura couché dans la maison lavera ses vêtements‭. ‬Celui qui aura mangé dans la maison lavera aussi ses vêtements‭.‬

48‭ ‬Si le sacrificateur‭, ‬qui est retourné dans la maison‭, ‬voit que la plaie ne s’est pas étendue‭, ‬après que la maison a été recrépie‭, ‬il déclarera la maison pure‭, ‬car la plaie est guérie‭. ‬49‭ ‬Il prendra‭, ‬pour purifier la maison‭, ‬deux oiseaux‭, ‬du bois de cèdre‭, ‬du cramoisi et de l’hysope‭. ‬50‭ ‬Il égorgera l’un des oiseaux sur un vase de terre‭, ‬sur de l’eau vive‭. ‬51‭ ‬Il prendra le bois de cèdre‭, ‬l’hysope‭, ‬le cramoisi et l’oiseau vivant‭; ‬il les trempera dans le sang de l’oiseau égorgé et dans l’eau vive‭, ‬et il en fera sept fois l’aspersion sur la maison‭. ‬52‭ ‬Il purifiera la maison avec le sang de l’oiseau‭, ‬avec de l’eau vive‭, ‬avec l’oiseau vivant‭, ‬avec le bois de cèdre‭, ‬l’hysope et le cramoisi‭. ‬53‭ ‬Il lâchera l’oiseau vivant hors de la ville‭, ‬dans les champs‭. ‬C’est ainsi qu’il fera pour la maison l’expiation‭, ‬et elle sera pure‭.‬

54‭ ‬Telle est la loi pour toute plaie de lèpre et pour la teigne‭, ‬55‭ ‬pour la lèpre des vêtements et des maisons‭, ‬56‭ ‬pour les tumeurs‭, ‬les dartres et les taches‭ : ‬57‭ ‬elle enseigne quand une chose est impure‭, ‬et quand elle est pure‭. ‬Telle est la loi sur la lèpre‭.‬»

Ces ordonnances sont données en vue du temps où Israël habitera en Canaan‭, ‬dans des maisons‭ ; ‬c’est pour cela qu’elles sont placées les dernières d’entre les ordonnances sur la lèpre‭.‬

Il est difficile de se rendre compte de la nature du mal dont il est question dans ce morceau‭. ‬On a pensé à des taches de salpêtre ou à la carie des murailles‭, ‬mais ces taches sont blanches ou grises‭, ‬et non pas verdâtres ou rougeâtres‭ (‬verset 37‭) ; ‬puis elles se montrent à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur des murailles‭ (‬verset 41‭). ‬D’autres ont supposé que dans certains cas un lépreux pouvait communiquer son mal aux parois de sa demeure‭ : ‬ce serait donc la lèpre humaine s’attaquant aux maisons‭. ‬Cela expliquerait plusieurs symptômes de cette maladie‭ : ‬sa nature corrosive‭ (‬comparez 13.51-52‭), ‬son aspect enfoncé‭ (‬14.37‭), ‬la semaine d’épreuve‭ (‬14.38‭). ‬On comprendrait aussi par là qu’elle se montre sur les parois intérieures‭. ‬Sans doute on ne connaît pas aujourd’hui des faits de ce genre‭. ‬Mais anciennement la lèpre était plus violente qu’aujourd’hui‭ ; ‬elle peut avoir eu des effets qu’elle ne produit plus maintenant‭. ‬Cependant le texte ne présente point le mal comme passant de l’homme à la demeure‭. ‬C’est plutôt l’homme qui paraît devoir redouter la contagion‭. ‬Il semble que ce soit un mal envoyé directement par Dieu‭ (‬verset 31‭). ‬Le Talmud considère la lèpre des murailles comme le premier avertissement envoyé aux pécheurs qui ont construit leurs maisons avec des gains illicites‭ ; ‬comparez Zechariah 53-4

34

Lorsque vous‭ (‬les Israélites‭) ‬serez entrés‭. ‬C’est la première fois que le Lévitique nous présente une loi prévoyant expressément la condition future du peuple‭. ‬Il y en aura trois autres encore dans ce livre‭ : ‬19.23‭ ; ‬23.10‭ ‬et 25.2‭. ‬Comparez déjà Exodus 1225‭ ; ‬13.5

Si je frappe‭. ‬Cette expression indique une intention particulière de l’Eternel lorsque la lèpre se manifeste dans une maison‭.‬

35

C’est au sacrificateur qu’appartient le droit d’affirmer‭.‬

36

Il semblerait‭, ‬d’après ce verset‭, ‬qu’il n’y eût souillure qu’après la déclaration faite par le sacrificateur et que par conséquent l’impureté lévitique fût‭, ‬dans certains cas‭, ‬purement conventionnelle‭.‬

37

Verdâtres ou rougeâtres‭ : ‬comme 13.19

38

Fera fermer‭ : ‬effectivement et non par simple interdiction‭.‬

41

Un lieu souillé‭, ‬une voirie‭, ‬ou bien un lieu qui deviendra souillé par le fait même‭.‬

42

Mesure partielle‭, ‬correspondant à 13.56‭.‬

Recrépir la maison‭ : ‬non pas la maison entière‭, ‬ni même toute la muraille‭, ‬mais la place refaite‭.‬

43

43-45‭ ‬Mesure radicale‭ ; ‬comparez 13.52,55,57

46

Il n’est question ici que de souillure légale et non point de contagion‭ ; ‬voir verset 36‭, ‬note‭.‬

49

49‭ ‬à 53‭ ‬Même cérémonie que pour le lépreux guéri‭ (‬versets 4‭ ‬à 7‭). ‬L’oiseau rendu à la liberté symbolise ici la maison rendue à sa destination‭.‬

53‭ ‬Il fera propitiation‭. ‬L’aspect d’une maison impure est quelque chose de désagréable aux yeux de l’Eternel et constitue une sorte de manquement à son égard‭. ‬Ainsi pourrait se justifier l’expression faire propitiation pour la maison alors même que l’on ne verrait pas dans cette lèpre la punition d’un péché spécial‭.‬

54‭ ‬à 57‭ ‬Conclusion‭.‬

Ces quatre versets sont la récapitulation des chapitres 13‭ ‬et 14‭ ; ‬et la fin du verset 57‭ ‬est le résumé de cette récapitulation‭.‬

Leviticus 15

Les maladies sexuellement transmissibles

La Gonorrhée ou blennorragie est une infection sexuellement transmissible‭.‬

Cette infection sexuelle qui touche principalement les organes génito-urinaires est due au gonocoque‭ (‬Neisseria gonorrhoeae‭, ‬découvert par Albert Neisser en 1879‭ ‬dans un pus d’urétrite aiguë et isolé en 1885‭ ‬par Bumm‭). ‬Elle fait partie des gonococcies qui font l’objet d’un suivi par le‭ ‬«‭ ‬Programme mondial de surveillance des antimicrobiens gonococciques‭ ‬»‭(‬GASP‭) ‬et a été considérée Leviticus 7‭ ‬juillet 2017‭ ‬par l’OMS comme‭ ‬«‭ ‬menace sanitaire émergente‭ ‬»‭ ‬et nécessitant une collaboration internationale urgente‭.‬

Il existe trois catégories‭, ‬celle qui émane d’un cadavre‭ (‬humain ou animal‭), ‬celle qui émane d’un être vivant et celle qui émane des affections lépreuses‭. ‬

«1‭ ‬L’Eternel parla à Moïse et à Aaron‭, ‬et dit‭ : ‬2‭ ‬Parlez aux enfants d’Israël‭, ‬et dites-leur‭: ‬Tout homme qui a une gonorrhée est par là même impur‭. ‬

ב‭ ‬דַּבְּרוּ‭ ‬אֶל‭-‬בְּנֵי‭ ‬יִשְׂרָאֵל‭, ‬וַאֲמַרְתֶּם‭ ‬אֲלֵהֶם

dabbrou el bné israel‭, ‬vaamarttem alehem

Parlez aux enfants d’Israël‭, ‬et dites-leur

‭ ‬אִישׁ‭ ‬אִישׁ‭, ‬כִּי‭ ‬יִהְיֶה‭ ‬זָב‭ ‬מִבְּשָׂרוֹ‭--‬זוֹבוֹ‭, ‬טָמֵא‭ ‬הוּא

iysh iysh kiy yhéyeh‭ ‬zav mibbsaro‭ ‬zovo tame hou

tout homme qui a un flux dans sa propre chair son flux est impur

L’expression‭ ‬dabbrou el bné israel‭ ‬‭ ‬démontre une fois de plus que ces lois sont réservées exclusivement au peuple d’Israël‭. ‬Cela ne s’adresse pas aux non juifs‭. ‬L’impureté et son corollaire la sainteté n’ont de justification que relativement à une nation qui possède le sanctuaire sur lequel plane la sainteté de Dieu‭. ‬Là où il n’y a pas de sainteté‭, ‬il n’y a pas d’impureté et il ne reste qu’une vie instinctive de sens‭, ‬proche du niveau de l’animal‭.‬

‭ ‬L’expression‭ ‬vaamarttem alehem‭ ‬est unique dans la Torah et sert à insister sur l’avertissement à communiquer au peuple les lois‭, ‬détails donnés avec clarté et sévérité‭. ‬Cela s’explique du fait que l’enseignement public de ces lois peut paraître indécent à certaines oreilles‭. ‬Elles se rapportent à des phénomènes sexuels de la‭ ‬vie intime anormaux‭. ‬Comme l’objectif de ces lois est ni plus ni moins la sainteté du peuple‭, ‬toutes ces précisions sont donc données sans détour ni retenue‭,‬‭ ‬dans un esprit de pureté qui leur enlève tout caractère vulgaire et grossier‭.‬

L’expression iysh iysh‭ ‬אִישׁ‭ ‬אִישׁ‭ ‬«tout homme»‭ ‬sous-entend‭ :‬

‭- ‬le premier iysh‭ ‬«toute personne de la collectivité»‭, ‬même les enfants et les jeunes‭ ‬

‭- ‬le deuxième iysh‭ : ‬toute personne adulte‭ ‬«même un enfant»‭ ‬et‭ ‬«surtout»‭ ‬les jeunes car il semblerait selon la tradition rabbinique‭, ‬que ce mal vienne plus des jeunes que des personnes d’âge mûr‭. ‬

3‭ ‬C’est à cause de sa gonorrhée qu’il est impur‭ : ‬que sa chair laisse couler son flux‭, ‬ou qu’elle le retienne‭, ‬il est impur‭. ‬4‭ ‬Tout lit sur lequel il couchera sera impur‭, ‬et tout objet sur lequel il s’assiéra sera impur‭. ‬5‭ ‬Celui qui touchera son lit lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬6‭ ‬Celui qui s’assiéra sur l’objet sur lequel il s’est assis lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬7‭ ‬Celui qui touchera sa chair lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬8‭ ‬S’il crache sur un homme pur‭, ‬cet homme lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬9‭ ‬Toute monture sur laquelle il s’assiéra sera impure‭. ‬10‭ ‬Celui qui touchera une chose quelconque qui a été sous lui sera impur jusqu’au soir‭; ‬et celui qui la portera lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬11‭ ‬Celui qui sera touché par lui‭, ‬et qui ne se sera pas lavé les mains dans l’eau‭, ‬lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬12‭ ‬Tout vase de terre qui sera touché par lui sera brisé‭, ‬et tout vase de bois sera lavé dans l’eau‭. ‬13‭ ‬Lorsqu’il sera purifié de son flux‭, ‬il comptera sept jours pour sa purification‭; ‬il lavera ses vêtements‭, ‬il lavera sa chair avec de l’eau vive‭, ‬et il sera pur‭. ‬14‭ ‬Le huitième jour‭, ‬il prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons‭, ‬il ira devant l’Eternel‭, ‬à l’entrée de la tente d’assignation‭, ‬et il les donnera au sacrificateur‭. ‬15‭ ‬Le sacrificateur les offrira‭, ‬l’un en sacrifice d’expiation‭, ‬et l’autre en holocauste‭; ‬et le sacrificateur fera pour lui l’expiation devant l’Eternel‭, ‬à cause de son flux‭.‬

16‭ ‬L’homme qui aura une pollution lavera tout son corps dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬17‭ ‬Tout vêtement et toute peau qui en seront atteints seront lavés dans l’eau‭, ‬et seront impurs jusqu’au soir‭. ‬18‭ ‬Si une femme a couché avec un tel homme‭, ‬ils se laveront l’un et l’autre‭, ‬et seront impurs jusqu’au soir‭.‬

19‭ ‬La femme qui aura un flux‭, ‬un flux de sang en sa chair‭, ‬restera sept jours dans son impureté‭. ‬Quiconque la touchera sera impur jusqu’au soir‭. ‬20‭ ‬Tout lit sur lequel elle couchera pendant son impureté sera impur‭, ‬et tout objet sur lequel elle s’assiéra sera impur‭. ‬21‭ ‬Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬22‭ ‬Quiconque touchera un objet sur lequel elle s’est assise lavera ses vêtements‭, ‬se lavera dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬23‭ ‬S’il y a quelque chose sur le lit ou sur l’objet sur lequel elle s’est assise‭, ‬celui qui la touchera sera impur jusqu’au soir‭. ‬24‭ ‬Si un homme couche avec elle et que l’impureté de cette femme vienne sur lui‭, ‬il sera impur pendant sept jours‭, ‬et tout lit sur lequel il couchera sera impur‭. ‬25‭ ‬La femme qui aura un flux de sang pendant plusieurs jours hors de ses époques régulières‭, ‬ou dont le flux durera plus qu’à l’ordinaire‭, ‬sera impure tout le temps de son flux‭, ‬comme au temps de son indisposition menstruelle‭. ‬26‭ ‬Tout lit sur lequel elle couchera pendant la durée de ce flux sera comme le lit de son flux menstruel‭, ‬et tout objet sur lequel elle s’assiéra sera impur comme lors de son flux menstruel‭. ‬27‭ ‬Quiconque les touchera sera souillé‭; ‬il lavera ses vêtements‭, ‬se lavera‭ ‬dans l’eau‭, ‬et sera impur jusqu’au soir‭. ‬28‭ ‬Lorsqu’elle sera purifiée de son flux‭, ‬elle comptera sept jours‭, ‬après lesquels elle sera pure‭. ‬29‭ ‬Le huitième jour‭, ‬elle prendra deux‭ ‬tourterelles ou deux jeunes pigeons‭, ‬et elle les apportera au sacrificateur‭, ‬à l’entrée de la tente d’assignation‭. ‬30‭ ‬Le sacrificateur offrira l’un en sacrifice d’expiation‭, ‬et l’autre en holocauste‭; ‬et le sacrificateur fera pour elle l’expiation devant l’Eternel‭, ‬à cause du flux qui la rendait impure‭.‬

31‭ ‬Vous éloignerez les enfants d’Israël de leurs impuretés‭, ‬de peur qu’ils ne meurent à cause de leurs impuretés‭, ‬s’ils souillent mon tabernacle qui est au milieu d’eux‭.‬

32‭ ‬Telle est la loi pour celui qui a une gonorrhée ou qui est souillé par une pollution‭, ‬33‭ ‬pour celle qui a son flux menstruel‭,‬‭ ‬pour l’homme ou la femme qui a un flux‭, ‬et pour l’homme qui couche avec une femme impure‭.‬»

Qui est en ligne ?

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne