dimanche, 22 September 2019
- - - - - -

BethYeshoua

Assemblée-Messianique

A+ R A-
  • Lorenzo et Thérèse Greco

    Les responsables - contacts -

  • Devarim - Deutéronome

    La parasha dans un contexte messianique

  • Téléchargement libre en PDF

    Fêtes, analogie de la foi, cours, initiation à l'hébreu

  • Connectez-vous

    Inscription ou connection à tout moment

  • DIRECT-YOUTUBE

    Vend. 20h30, Sam. 12:45-14:45, 16:00-18:00

Messianiques Francophones Unis

Suivez-nous sur Youtube

War-Room en ligne - Groupe de prière et d'intercession par Skype

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

La révolte de Kora'h : un problème de droit d'ainesse qui ressurgit - 38ème parasha kora'h / פרשת קורח

Personne à contacter: 0

C'est toujours quand on s'approche du but, c'est toujours quand on va rentrer dans les promesses de Dieu que l'ennemi rugit au point d'utiliser tous les moyens possibles, toutes les personnes, surtout celles qui ne sont pas sanctifiées pour essayer par n'importe quel moyen d'empêcher le peuple d'hériter les promesses de l'Eternel. Au plus l'ennemi rugit, au plus on peut se dire qu'on est près du but. On doit alors prendre courage et veiller et prier. Mais comme on va le voir ici, l'ennemi va aussi utiliser les failles susceptibles d'accuser les serviteurs de l'Eternel, Moïse et Aaron.

Lorsque le peuple est sorti d´Egypte, jamais personne n´aurait pu imaginer à ce moment là, que la rébellion couvait déjà. Ce qui s´était produit lors de cette révolte n´était en fait que la révélation d´un cœur corrompu et mauvais des hommes qui avaient accepté de quitter l´Egypte en suivant Moïse mais qui n´en pensaient pas moins. Lorsque le cœur n´est pas purifié, tôt ou tard il sera révélé au grand jour.

Beaucoup de personnes qui ont suivi Moïse depuis l'Egypte couvaient dans leur coeur la rebellion à Dieu et à son serviteur. Mais Pourquoi ? Que s'est-il passé ? En fait une révolte est fomentée contre Moïse et Aaron. Dans le Blog de Deborah, Jérémie Degrande explique qu'à travers le test des brasiers et des bâtons, Dieu veut faire cesser les murmures. La révolte est double : celle du Lévite Qorah contre le sacerdoce d'Aaron et celle des rubénites  Dathan et Abiram contre la souveraineté de Moïse, accusé d’avoir  privé le peuple des avantages de l'Egypte. Tous deux petits fils de Qéhat, Moïse et Qorah sont cousins germains et par ailleurs mis à part et rachetés comme tout lévite parmi le peuple. Qorah est l’ainé de sa branche alors que Moïse n’est que Lévitique 3ème : on est devant un traditionnel conflit du « droit d’ainesse » d'Esaü. Pour avoir plus de poids, Qorah associe à sa rébellion les fils de Ruben, c'est-à-dire les fils ainés de Jacob qui ont eux aussi été destitués de leurs droits d’ainesse pour un crime. L'objectif est clair : montrer à tous que Moise et Aaron ont abusé de leur autorité et se sont pris pour les serviteurs qui ont eu l'onction.  

Qorah קורח signifie "chauve" et vient de Qarah.
 Ce n'est pas le même nom de le qoréite "Qoré" קוֹרֵא fils d'Ebiasaph (1 Chroniques 9:19).  Le père de Qorah s´appelle Jitsehar = "huile pure", racine tsahar "presser des olives". Qorah קורח  est un lévite, fils de la famille de Qehath. Qehath est la tribu qui avait en charge le sanctuaire. La racine Qarah signifie se raser, être chauve. Le hasard de la grammaire veut que Qorah le rebelle possède à la fin de son nom קורח la lettre "het" (barrière du péché) alors que Qoré קוֹרֵא est un lévite dont le nom signifie "appeler, crier, invoquer, proclamer, publier" et son nom possède à la fin la lettre divine "alef". Ce n'est donc pas parceque nos versions bibliques francophones parlent de "Koré" qu'il s'agit du même Koré. Korah est un personnage qui, comme son nom l'indique, fait place nette sur sa tête, il sème la confusion, il trouble le peuple. Même dans l'éthymologie de son nom, la confusion est grande. Lorsqu'il parle, plus personne n'oserait intervenir : "C'en est assez ! car toute l'assemblée, tous sont saints, et l'Eternel est au milieu d'eux. Pourquoi vous élevez-vous au-dessus de l'assemblée de l'Eternel ?"

Il n'est pas inutile de préciser que Qorah קורח signifie aussi "froid, glaçon, cristal, gelé"

 

38ème parasha korah / פרשת קורח

Nombres 16:1-18:32  (Lire le texte de Nombres 16:1-4)

1 Samuel 11:14 - 12:22</span>">1 Samuel 11:14 - 12:22:

Jude (Jude 1">(Lire Jude) -


Nombres 16:1
1 Koré, fils de Jitsehar, fils de Kehath, fils de Lévi, se révolta avec Dathan et Abiram, fils d´Eliab, et On, fils de Péleth, tous trois fils de Ruben. 2 Ils se soulevèrent contre Moïse, avec deux cent cinquante hommes des enfants d´Israël, des principaux de l´assemblée, de ceux que l´on convoquait à l´assemblée, et qui étaient des gens de renom.…

Nombres 4:4-15 nous indique les fonctions des fils de Kehath.">Nombres 4:4-15 

 

Haftarah

 

Si l´Eternel se charge de mettre en place ses serviteurs, Il le fait sous le couvert du SANG. Pour appeler l'onction royale sur son serviteur, le prophète Samuel va invoquer le sacrifice sanglant de Yeshoua HaMashiah.

1 Samuel 11:14 «Et Samuel dit au peuple : Venez, et allons à Guilgal, pour y confirmer la royauté. 15 Tout le peuple se rendit à Guilgal, et ils établirent Saül pour roi, devant l´Eternel, à Guilgal. Là, ils offrirent des sacrifices d´actions de grâces devant l´Eternel; et là, Saül et tous les hommes d´Israël se livrèrent à de grandes réjouissances.»

Etymologiquement «Guilgal» הַגִּלְגָּל  est une représentation de l´endroit où les péchés sont roulés. «Gilgal» signifie faire rouler. Ce mot a donné un autre mot «Gulgoleth» לַגֻּלְגֹּלֶת (H1538), (le Golgotha où nos péchés ont été «roulés»). On peut lire dans Exode 16 : 16  "Voici ce que l'Eternel a ordonné : Que chacun de vous en ramasse ce qu'il faut pour sa nourriture, un omer par tête (Gulgoleth), suivant le nombre de vos personnes; chacun en prendra pour ceux qui sont dans sa tente. "  Gulgoleth signifie Tête, scrutin, crâne, Par tête, liste de recensement. La racine commune est galal : Rouler, rouler au loin, rouler ensemble, Couler, un courant, se jeter, se précipiter. On peut lire en Genèse 29 : 3  "Tous les troupeaux se rassemblaient là; on roulait (Galal) la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits. "

L´importance du sang est capitale pour le service divin.
Le livre de Jude ne nécessite pas d'avantage d'explications car on y lit ce que deviennent les rebelles.

Liens : http://deborahetfrance.over-blog.com/article-parasha-korah-kore-52030030.html

 

FORUM - Derniers messages

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 490 invités et aucun membre en ligne