Josué et Caleb portent la grappe de raisins image du sang du rachat

Une énorme grappe de raisin soutenue par Josué et Caleb, le juif et le gentil;

Le sang a été versé à la croix en abondance pour toute l'humanité !

Josué et Caleb portent la grappe de raisins image du sang du rachat
Les débuts du langage dans le monde - occidental, sémitique et gens de couleur

L'arche de Noé représente la Maison d'Israël couverte par le sang de l'expiation. 

C'est après Noé que sont venues les différentes nations de la terre : Yaphet a donné le monde occidental, Ham a donné les peuples de couleur et Shem a donné les sémites. 

Les débuts du langage dans le monde - occidental, sémitique et gens de couleur
Beth Yeshoua célèbre les fêtes de l'Eternel et aussi certaines fêtes juives

Hanouka signifie "dédicace" comme celle du Temple de Salomon

Beth Yeshoua célèbre les fêtes de l'Eternel et aussi certaines fêtes juives
Yeshoua HaMashiah viendra bientôt régner à Yeroushalaïm comme Melekh hamelakhim (ROI des rois)

Genèse 37:8 "Ses frères lui dirent : Est-ce que tu règneras sur nous? est-ce que tu nous gouverneras ? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles."

Yeshoua HaMashiah viendra bientôt régner à Yeroushalaïm comme Melekh hamelakhim (ROI des rois)

Nous rentrons dans le mois de Tishri : on sonne du Shofar pour annoncer la Besora Tova, la Bonne Nouvelle du salut des nations.

PARASHA VAYETSE

PARASHA VAYETSE
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Table des matières de la page (AutoAnchor Menu)

Table des matières de l'article (AutoAnchor Menu)

La parasha messianique pour les nuls

Dieu le seul coupable de la mort de son Fils

Personne à contacter: 0

« Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. » (Actes 2 : 23)

« Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance...» (Isaïe 53 : 10)

« Lui, qui n‘a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? » (Romains 8 : 32)

Ce n’est pas la première fois, que l’apôtre Pierre a dit cette parole, citée dans le verset 23 du deuxième chapitre des actes des apôtres. Comme l’apôtre Pierre est un juif, il devait dire plutôt : « que NOUS avons crucifié.. », s’il dit « que VOUS avez crucifié.. », il s’adresse peut être aux Romains. Mais à la fête de Shavouot, il n’y a que des juifs qui viennent de toute la diaspora du monde entier, vers Yeroushalaïm. Avec l’aide du Seigneur nous allons ensemble découvrir la pensée de Dieu.

La lettre tue mais l’Esprit vivifie. Et parfois, Dieu permet que des erreurs humaines se produisent pour notre bien. Le verset 23 des actes des apôtres au chapitre 2 dit : « Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, VOUS l’avez crucifié, VOUS l’avez fait mourir par la main des impies.» Vous ! Vous ! Malgré ce discours nous voyons qu’il y eut trois mille personnes qui vinrent à la conversion. Trois mille juifs viendraient-ils se donner à Dieu malgré un jugement pareil ?

C’est une bonne question ! C’est pourquoi nous allons lire dans la Bible, dans l’Evangile de Jean ch. 16 v.12 à l5 ; comment l’Esprit de Dieu est Celui qui nous conduit dans toute la vérité, et qui nous montre toute la vérité : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu‘il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; c‘est pourquoi j’ai dit qu‘il prend de ce qui est à moi, et qu‘il vous l’annoncera. »

C’est Yeshoua qui parle et dit : « j’ai encore beaucoup de choses à vous dire mais vous ne pouvez pas les porter maintenant », c’est-à-dire qu’il y avait des choses qui n’étaient pas encore à la portée des shlihims, les disciples. Et c’est vrai, il y a des choses qui ne sont pas encore à notre portée, cela veut dire qu’il nous faut encore grandir. Et au fur et à mesure que le Seigneur nous fait grandir, il nous donne un poids supplémentaire à porter. L’Eternel agit toujours de cette manière dans notre vie.

Si Dieu m’avait donné le poids que je porte aujourd’hui, dix ans auparavant

Qui est le vrai coupable ? Je Lui aurais dit : Seigneur ! C’est impossible ! Je ne pourrai pas porter ce poids. Mais tout en grandissant dans le service de Dieu, le Seigneur nous donne exactement le poids que nous pouvons porter. Dieu connaît nos forces et connaît aussi nos limites, d’ailleurs le Seigneur donne à chacun de nous des limites. Le verset 13 dit : « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et Il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera. »

Cela veut dire que pour comprendre la parole de Dieu, il faut l’onction de l’Esprit. Pour marcher dans la justice et la vérité, il faut que l’Esprit de vérité habite dans notre vie, et soit à l’intérieur de nous. L’Esprit qui glorifie toujours le Nom de Yeshoua HaMashiah. C’est ainsi qu’on peut reconnaître un serviteur de Dieu, un véritable croyant qui est sous la dimension de Dieu, tout simplement parce qu’il a reçu l’onction de l’Esprit de Dieu. Celui qui n’a pas reçu l’onction de l’Esprit de Dieu, a du chemin à faire. Il peut avoir l’Esprit de Dieu AVEC lui mais pas EN lui. C’est exactement ce que Yeshoua a dit : « Il est AVEC vous, mais il sera EN vous », ce sont deux choses différentes. Car on peut être né de nouveau, mais pas encore né d’eau et d’Esprit. Il est vrai que la régénération nous conduit à la sanctifi cation, et la sanctifi cation à la consécration. Celleci exige la purification totale de notre âme, de notre esprit, et de notre corps ; de notre être entier.

Être consacré au service de Dieu nécessite de recevoir le baptême, l’onction, et la plénitude de l’Esprit. Une plénitude totale qui revêt l’être humain afi n qu’il tende vers l’image de Yeshoua HaMashiah. Comment pouvons-nous Lui être semblables? Comment pouvons-nous être conduits par l’Esprit de vérité, si ce n’est pas Lui qui le fait. L’Esprit nous conduit dans toute la vérité, et quand l’Esprit vient dans notre vie, Il partage Ses dons. Et nous  trouvons ce passage dans 1 Corinthien ch. 12. J’aime bien ce passage, car il nous montre comment la puissance de l’Esprit exhorte toute la Kehila, et partage tous Ses dons. Cela m’encourage à travailler en équipe dans une Kehila. Pourquoi dans une équipe ? Car c’est l’Esprit qui forme l’équipe, partageant à chacun des dons qui appartiennent à Dieu lui-même.

Si nous demandons à Dieu, quel est le fruit qu’il attend de chacun de nous en permanence? Vous allez me dire : « l’amour ! », mais mes amis, l’amour est un fruit de l’Esprit et pas de nous. Tous ces fruits appartiennent à l’Esprit de Dieu, à Dieu lui-même. Dieu nous les donne afi n que nous les utilisions, pour gagner, et porter les âmes à Yeshoua le Messie, car c’est Lui seul qui sauve.

« Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance. 2 Vous savez que, lorsque vous étiez païens, vous vous laissiez entraîner vers les idoles muettes, selon que vous étiez conduits. 3 C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit: Yeshoua est anathème! Et que nul ne peut dire: Yeshoua est le Seigneur! Si ce n’est par le Saint-Esprit. 4 II y a diversité de dons, mais le même Esprit; 5 diversité de ministères, mais le même Seigneur ; 6 diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. 7 Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. 8 En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; 9 à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; 10 à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation
des langues. 11 Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. 12 Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Mashiah ». (1 Corinthiens 12:1-11)

C’est l’Esprit de Dieu qui a inspiré la Parole de Dieu. Le même Esprit a fait parler des hommes, et tous ont parlé de la part de Dieu, qui les a inspirés. En Dieu lui-même il n’y a pas d’erreur, en Dieu lui-même il y a la perfection. Dieu est juste, Il est Kadosh. Et dans le Fils de Dieu, qui est venu nous montrer le Père, en Lui habite la divinité corporellement. Cela veut dire qu’on peut voir en Lui l’image du Dieu invisible, la perfection absolue. Et celui qui marche derrière le Fils de Dieu, marche dans la vérité, dans le vrai chemin qui mène à la vie éternelle. Revenons à ce que l’apôtre Pierre a dit au chapitre 2 des actes au verset 36 : « Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Yeshoua que VOUS avez crucifi é ». Découvrons la pensée de Dieu ensemble aujourd’hui. Croyez vous que cette parole est très juste ? Pourtant elle est écrite dans la Bible. Laissons parler la Parole de Dieu qui va nous éclairer. Si Yeshoua avait vraiment blasphémé, on l’aurait lapidé Premièrement, la peine de mort reconnue par les juifs est la lapidation et non la crucifi xion.

Et je vais vous en donner plus de détails, afin que je puisse après avancer dans l’étude, et qu’ensemble nous puissions comprendre la Parole de Dieu. Dans l’ancienne alliance au livre du Lévitique au chapitre 24 verset 16 « Celui qui blasphémera le Nom de l’Eternel sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Qu’il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le Nom de Dieu».

Ici on voit clairement que la sanction donnée par l’Eternel pour tout crime blasphématoire envers Son nom est la lapidation. C’était le cas au temps de Moïse et c’était encore le cas au temps de Yeshoua. Yeshoua qui est venu du ciel, le Fils de Dieu, Celui qui est parfait, n’a pas été compris par la totalité
des juifs qui lui étaient contemporains. Bien que beaucoup le crurent et le reçurent, les chefs religieux, eux, l’accusèrent de blasphèmateur. Ils allèrent
même devant Caïphe et dirent : « Il a blasphémé le Nom de l’Eternel, il mérite la mort ! » Mais quelle mort ? La mort selon la loi de Moïse qui est la lapidation.

Un autre verset qui parle de la lapidation est celui de l’évangile de Matthieu 23:37, d’ailleurs ce sont les chefs religieux qui voulaient le lapider dans la nouvelle alliance : et c’est Yeshoua même qui dit « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu! »

Un autre verset montre très bien que les juifs appliquent cette sentence de la lapidation, dans Jean 8 :5-8, à propos de la femme adultère il est dit :
« Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? 6 Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Yeshoua, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. 7 Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. 8 Et s’étant de nouveau baissé il écrivait sur la terre » : la Loi écrite sur tes tables de pierre, condamne à la lapidation. Maintenant lisons Jean 8:36-37 : « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma Parole ne pénètre pas en vous ».

Vous voyez, ils cherchent à le faire mourir simplement parce que la Parole de Dieu ne pénètre pas en eux et c’est normal : leur coeur est dur comme la pierre. Il est important de noter qu’il y a une différence entre les branches qui ont été coupées de l’olivier franc, ces branches représentent un judaïsme faussé qui s’est éloigné de la vérité biblique et les autres branches que Dieu n’a pas arrachées de l’olivier franc et qui représentent les juifs qui sont dans l’olivier franc qu’on appelle les juifs messianiques. Notez aussi qu’au milieu de ces bonnes branches de l’olivier d’Israël, Dieu en a greffé d’autres ; en effet, Il a greffé des branches sauvages, les nations qui reconnaissent en Yeshoua le Messie Sauveur, autrement dit, les gentils des nations devenus messianiques par la personne de Yeshoua. Mais attention, les branches coupées de l’olivier franc, propage une théologie empoisonnée. Et Aujourd’hui il faut faire attention à qui on a à faire. Si le Fils de Dieu, le Messie, n’est pas proclamé, il faut faire très attention. Il faut aimer le peuple d’Israël, aimer le peuple juif, aller vers eux pour leur apporter la Bonne Nouvelle du salut en Yeshoua le Messie mais il ne faut pas tomber dans certains pièges de ce judaïsme faussé.

Yeshoua lui même était dur avec ces personnes. Aux versets 38 à 40 il est dit : « Je dis ce que j’ai vu chez mon Père; et vous, vous faites ce que vous avez entendu de la part de votre père. 39 Ils lui répondirent : Notre père, c’est Abraham. Yeshoua leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les oeuvres d’Abraham. 40 Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a point fait ». (Jean 8:38-40) Amen !

Vous voyez, Yeshoua dit « si vous étiez enfants d’Abraham vous feriez les oeuvres d’Abraham » ce qui veut dire écouter les paroles de Yeshoua. Aux versets 41-47 : « Vous faites les oeuvres de votre père. Ils lui dirent: Nous ne sommes pas des enfants illégitimes; nous avons un seul Père, Dieu. 42 Yeshoua leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est Lui qui m’a envoyé. 43 Pourquoi ne comprenez vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. 44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond; car il est menteur et le père du mensonge. 45 Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. 46 Qui de vous me convaincra de péché? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? 47 Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu ». (Jean 8:41-47) Amen !

Vous voyez ici, si on analyse verset par verset le chapitre 8 de 36 à 47, ce qui est fondamental ici vraiment c’est qu’on trouve les enfants de Dieu et les enfants de l’adversaire. Mais ça ne s’arrête pas là, on va voir tout le chapitre 8 de 48 à 59 maintenant « 48 Les Juifs lui répondirent: N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain, et que tu as un démon? 49 Jésus répliqua: Je n’ai point de démon; mais j’honore mon Père, et vous m’outragez. 50 Je ne cherche point ma gloire; il en est un qui la cherche et qui juge. 51 En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 52 Maintenant, lui dirent les Juifs, nous connaissons que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis: Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. 53 Es-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être? 54 Yeshoua répondit: Si je me glorifi e moi-même, ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu, 55 et que vous ne connaissez pas. Pour moi, je le connais; et, si je disais que je ne le connais pas, je serais semblable à vous, un menteur. Mais je le connais, et je garde sa parole. 56 Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour: il l’a vu, et il s’est réjoui. 57 Les Juifs lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! 58 Yeshoua leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. 59 Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Yeshoua se cacha, et il sortit du temple ». (Jean 8:48-59)

Ils prirent des pierres, preuve qu’ils voulaient le lapider. C’est d’ailleurs marqué en Jean 11:8 : « Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée! ». Aussi à chaque fois qu’un passage mentionne que Yeshoua risque sa vie au milieu de son peuple,
il est question de lapidation. Il n’est pas question de crucifixion , ce sont les Romains qui ont inventé la croix.

Mais revenons au verset 58 pour comprendre pour quel motif les chefs religieux voulaient le lapider. Je ne pense pas que ce soit parce que Yeshoua les reprenait dans leur façon de penser ou même les accusait d’être des menteurs mais plutôt parce que le Seigneur montrait carrément qu’IL était Dieu en disant « avant qu’Abraham fût, JE SUIS » !

La lapidation d’Etienne

Dans les Actes des Apôtres 7:55-56, nous voyons la lapidation d’Etienne. Car Etienne, «... rempli du Saint-Esprit, et fi xant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Yeshoua debout à la droite de Dieu. 56 Et il dit: Voici, je vois les Cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu ».

Cette parole lui a valu la sentence de mort, on le lapide ! Qui ? Un serviteur de Dieu, Etienne.

La lapidation de Paul

L’apôtre Paul a également été lapidé. C’était à Lystre. On peut en lire le récit en Actes 14:6-19. Paul a risqué sa vie pour annoncer la Bonne Nouvelle, on le lapide afi n qu’il meure ; au verset 19 il est écrit : « Alors survinrent d’Antioche et d’Icône des Juifs qui gagnèrent la foule, et qui, après avoir lapidé Paul, le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort.... ». On pensait qu’il était mort, mais il était resté justement à peine en vie. Les souffrances qu’a passées Paul, sont des souffrances énormes pour le Mashiah. Vous savez quand Le Mashiah appelle quelqu’un, il devient prêt à faire n’importe quoi. Comment ? Simplement parce que la puissance de l’Esprit habite dans sa vie. Halléluia, Amen !

Et voila ce qui arrive à chacun de nous, c’est-à-dire, nous, qui sommes les disciples de Yeshoua. Vous devez vous attendre à la persécution. La vie n’est
pas toute rose et violette. Yeshoua a bien dit : « Vous aurez des tribulations dans le monde », et tribulation cela veut dire souffrir pour le Messie.

Le vrai croyant doit apprendre quelque chose au travers du Messie, il doit apprendre à mourir et non à tuer. Je répète, on doit mourir pour la cause du
Mashiah, mais on n’a pas le droit de tuer. Et aujourd’hui je me rends compte que certains qui se disent croyants, enfants de Dieu, blessent leurs frères et soeurs au travers de leur comportement, de leurs paroles. Nous devons faire vraiment très attention à comment nous parlons et jugeons.

Psaumes 2
« Pourquoi ce tumulte parmi les nations, ces vaines pensées parmi les peuples? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils et les princes se liguent-ils avec eux contre l’Eternel et contre son oint? Brisons leurs liens, délivrons-nous de leurs chaînes ! Celui qui siège dans les cieux rit, le Seigneur se moque d’eux.» (Psaumes 2:1-4)

Actes 4
« En effet, contre ton saint serviteur Yeshoua, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israël pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance.» (Actes 4:27-28)

Revenons à la pensée de Dieu, toujours dans notre verset clé dans Actes 2:36 « Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait
Seigneur et Mashiah ce Yeshoua que vous avez livré »... on devrait dire que NOUS avons livré. Qui a livré ? Nous ! Ici, vous avez la réponse : « Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint » (Actes 4:26-27). N’est ce pas le psaume 2 ? Et oui, ce sont les mêmes paroles. Nous avons ici l’accomplissement de ce qui est écrit : Hérode, Ponce Pilate, avec les nations, et le peuple d’Israël se sont ligués pour le juger.

Qui est donc responsable de la mort de Yeshoua HaMashiah ? Dieu lui-même !

Faisant écho aux tables de la loi brisées au Mont Sinaï, on peut lire dans Esaïe 53:10 « Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifi ce pour le péché ». Il a « plu» à l’Eternel, au Père lui-même, de le briser. Dieu l’a fait pour notre bien, amen ! Parce que le projet de Dieu est de sauver toute l’humanité. Alors, nous sommes tous coupables. Tous sans exception ! Comme les Actes des Apôtres nous le montrent au chapitre 4, les juifs, les nations, Hérode, tous étaient là ; c’est cela la réponse par la Parole de Dieu.

Maintenant la Parole de Dieu va nous montrer les raisons pour lesquelles le Messie devait souffrir pour l’humanité, alors que le monde devait être détruit.
Personne n’était juste sur toute la terre, il devait donc y avoir quelqu’un pour payer le prix, afi n de sauver l’humanité. C’est la raison pour laquelle le Fils
de Dieu est venu sur terre ; pour payer le prix. L’épître aux Romains nous dit : « Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? » (Romains 32:8).

Qui a parlé ? Paul ? Oui c’est sa bouche qui a prononcé ces paroles mais c’est le Père qui parle. Lui qui n’a point épargné son propre fi ls mais... qui l’a livré, qui l’a livré ! On retrouve le mot livré ! Ce Mashiah que NOUS avons livré ! La Parole de Dieu, se contredirait-elle? Dans ce verset l’apôtre Paul inspiré
par la Rouah Hakodesh a dit ces paroles : « Lui, » c’est-à-dire le Père, « qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui? ». L’épitre aux Romains nous dit « C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afi n, dis-je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifi ant celui qui a la foi en Yeshoua.27 Où donc est le sujet de se glorifi er? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des oeuvres? Non, mais par la loi de la foi.28 Car nous pensons que l’homme est justifi é par la foi, sans les oeuvres de la loi. 29 Ou bien Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs? Ne l’est-il pas aussi des païens? Oui, il l’est aussi des païens, 30 puisqu’il y a un seul Dieu, qui justifi era par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis. 31 Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Loin de là! Au contraire, nous confi rmons la loi.» (Romains 3:25-31).

Amen ! Quelles preuves dans la bible ! Le Seigneur nous éclaire vraiment ! Einstein a dit: « je veux connaître la pensée de Dieu, le reste n’est qu’un détail ». On s’arrête toujours aux détails. Entrer dans la pensée de Dieu, c’est découvrir les mystères cachés. La Bible, la Parole de Dieu, est un trésor caché et nous pouvons la comprendre grâce à l’inspiration divine. C’est pour cela, que nous avons besoin de travailler en équipe, afin que le Saint Esprit, la Rouah Hakodesh, forme cette équipe. Et qu’il partage ses dons pour chacun de nous. Je voudrais dire quelque chose que je crois de tout mon coeur ; les ministères, c’est Yeshoua qui les révèle, mais les dons c’est l’Esprit qui les partage. Il ne faut pas confondre ces deux choses, mais comprendre que tout se fait par un même Dieu Ehad. Halléluiah !

Alors qui est le responsable ? Dieu est le « responsable » ! Et heureusement que Dieu nous a livré, donné son propre fils, qu’Il n’a point épargné. Yeshoua avait déjà dit que nul ne peut ôter Sa vie, nul ; Il est le Seul à pouvoir la donner ou la reprendre. C’est le Fils de Dieu, Il s’est offert volontairement, pour accomplir ce que le Père avait décidé. Le Père, le Fils et l’Esprit sont un seul et unique Dieu, ils sont Un, le seul Dieu Ehad. Il y a quelque chose qui m’a vraiment frappé dans la Parole de Dieu ce matin, un verset donnant le sens typologique entre Yosef et Yeshoua. Lisons dans le livre de la Genèse : « Vous aviez médité de me faire du mal: Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux.» (Genèse 50:20)

«Pour sauver la vie à un peuple nombreux» ! Alléluia ! «Vous avez médité de me faire du mal mais Dieu l’a changé en bien.» Alors même que le peuple juif a essayé, car comme il est dans l’aveuglement, il ne voit pas. Que fait un aveugle ? Il a besoin d’être conduit par quelqu’un qui voit, sinon il va se tromper. Quelqu’un qui est spirituellement aveugle ne peut voir, et il ne saura pas accomplir la volonté de Dieu. Et aujourd’hui la

Qui est responsable de la mort de Yeshoua ? Etait-ce le souverain sacrifi cateur qui l’a accusé de blasphème et qui a déchiré ses vêtements ? Il connaissait pourtant Proverbes 30:4, Psaumes 2 et Esaie 9:5 qui affi rmaient que Dieu a un Fils ! Etait-ce Pilate, le procurateur romain qui s’est lavé les mains d’une exécution cruelle et totalement injustifiée, croyant ainsi laver sa propre conscience étant resté sourd devant les avertissements de sa femme ? plupart du peuple juif, est aveugle, sourd, et muet. Beaucoup de croyants le sont également. Ces esprits d’aveuglement, de surdité, et d’assoupissement doivent être chassés de notre vie. Que ça soit pour le peuple juif envers le Messie, ou pour les chrétiens vis-à-vis d’Israël. Les deux sont dans le même déraillement, les juifs qui boitent du pied d’un côté, et les chrétiens de l’autre pied boitent aussi. Mais les juifs et les gentils doivent être ensemble, Halléluiah !

Combien de fois notre rabbi Paul Ghennassia nous a donné cet exemple : nous avons un corps, le cerveau c’est Dieu, celui qui dirige tout le corps. Si nous nous coupons en deux, notre vie n’aura aucun sens, nous serons morts. Nous avons deux yeux : les juifs et les gentils ; deux sourcils : les juifs et les gentils ; une seule bouche pour dire la même chose mais qui a deux lèvres ? Les juifs et les gentils ! Deux bras ? Les juifs et les gentils ! Deux oreilles ? Les juifs et les gentils ! Deux jambes ? Les juifs et les gentils ! Ensemble, nous formons Israël : l’Israël de Dieu qui marche dans la vérité et dans la justice de Dieu. Halléluiah !

Cependant j’aimerais attirer votre attention sur le fait que ces aveuglements nous entraînent sur des déraillements comme je l’ai dis plus haut mais, si l’aveuglement qui est sur le peuple juif vient de Dieu puisque c’est Lui-même qui les a aveuglés afi n que les nations puissent entrer dans le Royaume de
Dieu, celui qui est sur les croyants, ne vient pas de Dieu, il vient de l’adversaire.

Méditez quelque peu sur cela car certains croyants sont antisémites et de toute évidence cela ne vient pas de Dieu. « Vous avez médité de me faire du mal mais Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui pour sauver la vie à un peuple nombreux. » Et c’est ça que Dieu a fait par son Fils bien aimé Yeshoua. Car en effet, Yosef est l’image typique du messie, et un jour, ils vont le reconnaître comme Joseph s’est fait reconnaître par ses frères. Ainsi Joseph a mis dehors tout le monde, et a pris ses frères. Il a porté des habits spéciaux pour se faire connaître et a dit « c’est moi Joseph ! ». La prophétie s’est accomplie, les onze étoiles s’agenouillent devant lui Joseph la douzième étoile et même la lune et le soleil, ses parents se sont prosternés devant lui. Tout ce que Dieu a dit, Sa main va l’accomplir.

Dans Jean 10:17 à 18 il est écrit : « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moimême; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre: tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. ». Parler de celui qui a tué Yeshoua est vraiment marginal. Comment peut on dire des choses pareilles ? Combien de fois n’y a-t-il pas eu des études et des enseignements sur ce sujet. On dit que ce sont les romains, d’autres disent que ce sont les juifs et même les chrétiens. Mais comme on a lu dans Actes des apôtres 4:26 à 27, tout le monde était là, présent : Hérode, Ponce Pilate, les juifs et les nations ; « Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Oint. En effet, contre ton saint serviteur Yeshoua, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les
nations et avec les peuples d’Israël,...». Tout se base sur ce verset, le Seigneur nous donne cette étude pour comprendre ce passage. « Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Yeshoua que (vous) NOUS avons livré » : dans cette parole on trouve vraiment la pensée de Dieu. Que l’Eternel le Dieu d’Israël nous bénisse. Amen !

Prions l’Etemel.

Eternel, Ta parole est la vérité et rien que la vérité. Mais comment pouvons nous comprendre Ta parole, Seigneur ? Ta parole, qui est Esprit et Vie. Nul ne peut la comprendre s’il n’a pas Ton Esprit, qui nous conduit dans toute la vérité et la justice. Donne-moi à comprendre Seigneur, donne moi à comprendre ce qu’est Ta pensée, et vivre dans Ta pensée, Te suivre Seigneur, selon Tes désirs. Mon désir comme le désir de nous tous ici Seigneur, c’est de Te suivre et de T’aimer de tout notre coeur. Remplis nous de Ta puissance et garde nous dans Ton amour. Seigneur, nous voulons mettre en pratique Tes préceptes et Tes commandements, et nous voulons Te suivre vraiment avec foi. Eternel notre Dieu, nous voulons demeurer dans Ta parole comme Tu as dit dans Jean 5 : 24 «celui qui pratique Ta parole, a la vie éternelle». Et Tu nous as donné la Vie Eternelle parce que Ta parole règne dans notre vie et nous Te bénissons pour cela Seigneur. Maintenant, nous voulons crier vers la maison d’Israël afi n que nous demandions pardon pour ces insultes, qui ne sont pas justes Seigneur. Oh ! Eternel, éclaire les chrétiens et aussi les juifs afi n que nous puissions comprendre le chemin de Ta parole.

Au nom de Yeshoua, nous Te bénissons Père, amen ! Halléluiah !

Qui est en ligne ?

Nous avons 340 invités et aucun membre en ligne

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.