jeudi, 21 March 2019
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

Messianiques Francophones Unis

Ecole des Papillons (09/2019)

Suivez-nous sur Youtube

KKL- Offrez des arbres en Israël !

GTranslate

frarnlendeiwitplptruesyi

Evénements proches

Jeu Mar 21
14 Adar II 5779
Jeu Mar 21 @19:30 - 08:30PM
Réunion de prière
Ven Mar 22
15 Adar II 5779
Ven Mar 22 @20:30 - 10:30PM
Parasha analytique
Sam Mar 23
16 Adar II 5779
Sam Mar 23 @12:30 - 02:45PM
Parasha 25 Tsav‭ (Ordonne)
Sam Mar 23 @15:30 - 06:00PM
Culte de Shabbat
Dim Mar 24
17 Adar II 5779
Lun Mar 25
18 Adar II 5779
Mar Mar 26
19 Adar II 5779

Pourim

Jours
Heures
Minutes
Secondes

07 Parasha Bereshiyt Vayetse

Groupe d'utilisateurs: Public

Présentation

‭ ‬

Vayetze‭ ‬וַיֵּצֵא‭ ‬«‭ ‬Et il sortit‭ ‬»‭, ‬est le premier mot de cette septième parasha‭ ‬«stouma»‭ ‬constituée de Genesis 28:10‮–‬32:3‭. ‬Son caractère particulier est d’être lié à la parasha précédente‭.‬

Les deux textes de Genesis 28:9‭ ‬et de 28:10‭ ‬ne sont pas interrompus par un saut de ligne comme dans une parasha classique‭, (‬Petouha‭). ‬Ce qui présume d’avance d’un message codé‭, ‬caché‭. ‬Il est courant pour une parasha de commencer à la ligne‭, ‬c’est même le principe d’écriture des sefarim‭. ‬Par contre ici on se trouve devant un mystère‭.‬

Résumé

Fuyant la colère de son frère Esaü‭, ‬Jacob s’arrête pour dormir en un lieu appelé Louz‭, ‬où il fait un rêve‭, ‬une échelle touchant les cieux de laquelle montent et descendent‭ ‬des anges‭. ‬Au sommet de celle-ci‭, ‬Dieu l’assure de l’accompagner dans son exil‭. ‬À‭ ‬son réveil‭, ‬Jacob consacre la pierre qui lui a servi d’oreiller et nomme le lieu Béthel‭.‬

Sorti de Canaan‭, ‬Jacob arrive à un puits où sont rassemblés des bergers‭, ‬qui refusent de faire rouler la pierre avant que tous les bergers ne soient présents‭, ‬bien que la journée soit loin d’être finie‭. ‬Ces hommes viennent de Haran‭, ‬connaissent Laban‭, ‬l’oncle de Jacob‭, ‬et lui indiquent que sa fille Rachel vient mener ses troupeaux‭. ‬Jacob roule la pierre pour elle‭.‬

Il accepte de travailler‭ ‬«‭ ‬une semaine d’années‭ ‬»‭ ‬pour recevoir Rachel en salaire mais le lendemain de la nuit de noces‭, ‬il se rend compte qu’il a été dupé par Laban‭, ‬qui lui a donné sa fille aînée‭, ‬Léa‭. ‬Après avoir travaillé sept ans de plus‭, ‬il épouse Rachel‭, ‬qui demeure cependant stérile‭, ‬contrairement à sa sœur‭. ‬Rachel lui donne sa servante pour concubine‭, ‬mais Léa en fait autant‭. ‬Finalement‭, ‬alors que Jacob a déjà dix fils et une fille‭, ‬Rachel lui enfante enfin Joseph‭. ‬Jacob décide de rentrer au pays‭, ‬mais doit encore ruser avec Laban afin d’obtenir son salaire‭. ‬Laban‭, ‬auquel Rachel a dérobé ses idoles‭, ‬poursuit Jacob‭; ‬l’affaire se conclut de façon pacifique‭. ‬Jacob se prépare aux retrouvailles redoutées avec son frère‭.‬

 

Genesis 28:9-10

 

ט‭ ‬וַיֵּלֶךְ‭ ‬עֵשָׂו‭, ‬אֶל‭-‬יִשְׁמָעֵאל‭; ‬וַיִּקַּח‭ ‬אֶת‭-‬מָחֲלַת‭ ‬בַּת‭-‬יִשְׁמָעֵאל‭ ‬בֶּן‭-‬אַבְרָהָם

‭ ‬אֲחוֹת‭ ‬נְבָיוֹת‭, ‬עַל‭-‬נָשָׁיו‭--‬לוֹ‭ ‬לְאִשָּׁה‭. {‬ס‭}‬‭ ‬י‭ ‬וַיֵּצֵא‭ ‬יַעֲקֹב‭, ‬מִבְּאֵר‭ ‬שָׁבַע‭; ‬וַיֵּלֶךְ‭, ‬חָרָנָה

vayelekh esav el yishmael

vayiqah‭ ‬et mahalat bat yishmael ben avraham ahot nevaiot al nashaiv lo leishah‭.  ‬Vayetse Yaaqov mibeer shava‭; ‬vayelekh‭ ‬haranah

9‭ ‬Alors Ésaü alla vers Ismaël et prit pour femme Mahalath‭, ‬fille d’Ismaël‭, ‬fils d’Abraham‭, ‬sœur de Nebaïoth‭, ‬en outre de ses premières femmes‭.‬

10‭ ‬Jacob sortit de Beer Shava et se dirigea vers‭ ‬Haran‭.‬

 

Genesis 28:10-22

 

La parasha Vayetse va nous parler de la construction de la famille de Jacob‭. ‬De très nombreuses analogies nous seront montrées concernant la Présence et l’Action du Fils de Dieu dans le fondement des 12‭ ‬tribus d’Israël‭, ‬les 12‭ ‬fils qui descendront de Jacob‭.‬

La parasha nous montre un sujet unique‭ : ‬construire la famille‭, ‬élever les enfants‭, ‬mettre en place la maison de Jacob avec ses‭ ‬différentes femmes‭, ‬avec ses 11‭ ‬fils‭, ‬sa fille‭. ‬Jacob va élever ses enfants en exil‭. ‬C’est à partir de ce moment là que le peuple d’Israël va apprendre comment vivre en exil‭. ‬On va apprendre aussi dans la grammaire biblique que les temps indiqués au passé contiennent en fait un avenir‭. ‬Par exemple lorsque les femmes nomment les enfants‭, ‬«vatiqra»‭, ‬elles les a appelés et elles continuent toujours à les appeler‭. ‬Chaque fois que les mères aident à déterminer pour chaque enfant ce qu’ils deviendront‭, ‬c’est toujours au futur transformé en passé‭. ‬Une exception toutefois avec Lévy où il s’agit d’un passé fini‭ (‬qara‭) ‬car c’est un projet de Dieu‭. ‬

On va voir aussi qu’au début de la parasha c’est Jacob qui vient vers Dieu et vers les messagers

 

וַיִּפְגַּע‭ ‬בַּמָּקוֹם

vayiphgga bammaqom

Il pria‭ (‬Dieu‭) ‬dans le lieu

 

et à la fin de la parasha‭, ‬ce sera l’inverse‭, ‬ce venaient pour adresser leurs requêtes‭ ‬

 

‭ ‬ב‭ ‬וְיַעֲקֹב‭, ‬הָלַךְ‭ ‬לְדַרְכּוֹ‭; ‬וַיִּפְגְּעוּ‭-‬בוֹ‭, ‬מַלְאֲכֵי‭ ‬אֱלֹהִים

veyaaqov halakh ledarkko‭; ‬vayiphggou vo malakhei Elohiym

Et Jacob allait sur son chemin‭ ; ‬et les messagers le priaient

 

Le début de la parasha Vayetse est étroitement liée à la parasha précédente Toldot et aussi étroitement liée à la fin de la parasha Vayetse‭. ‬Comme pour le confirmer‭, ‬dans les textes originaux sans ponctuation‭, ‬la fin de Toldot se trouve sur une même ligne‭ ‬que Vayetse‭. ‬On pouvait lire en‭ ‬Genesis 28:9‭ ‬«‭ ‬Et Esaü s’en alla vers Ismaël‭. ‬Il prit pour femme‭, ‬outre les femmes qu’il avait‭, ‬Mahalath‭, ‬fille d’Ismaël‭, ‬fils d’Abraham‭, ‬et sœur de Nebajoth‭.‬»‭ ‬

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser‭, ‬Jacob ne s’en va pas chez un oncle ou dans la famille‭. ‬Il va obéir aux conseils de sa mère‭, ‬et il va sortir de sa famille‭. ‬Il s’en va avec les mêmes objectifs que son frère Esav qui s’en était allé pour se marier‭.‬

Lorsque Yaakov était encore sur le chemin entre Béer-Shéva et Harane‭, ‬celui-ci émit le souhait d’être protégé par Dieu‭, ‬et qu’Il lui permette de retourner‭ ‬«‭ ‬en paix‭ ‬»‭ ‬dans la maison paternelle‭. ‬Le mot Shalom on le sait‭, ‬contient aussi l’idée d’être intègre‭, ‬entier‭,  ‬«‭ ‬‮ ‬Entier‭ ‬»‭ ‬de tout péché‭, ‬autrement dit‭ ‬«car je ne veux rien apprendre des manières d’agir de Lavan‭.‬»

Pour Yaakov‭, ‬l’enjeu était de taille‭ : ‬il s’agissait tout simplement de son avenir spirituel‭, ‬et donc de celui de sa descendance‭, ‬qui étaient menacés par des influences sur‭ ‬lesquelles il n’avait aucun contrôle‭, ‬et dont il savait pertinemment à quel point elles pouvaient être puissantes‭.‬

C’est là tout le sens de la prière de Yaakov qui demande à Dieu de retourner plus tard chez lui‭ ‬«‭ ‬en paix‭ ‬»‭.‬‭ ‬Cette paix que recherche le Patriarche est la paix intérieure‭, ‬non pas au sens d’une tranquillité‭, ‬mais plutôt d’une capacité à ne pas être affecté par les influences extérieures‭, ‬et à conserver sa pureté originelle sans que celle-ci ne se laisse affadir par un environnement néfaste‭.‬

Cela va se confirmer plus loin dans cette parasha où Jacob va‭ - ‬sans le savoir‭ - ‬être divinement dirigé vers son Messie‭, ‬«le Chemin»‭.‬

On va donc retrouver ici dans cette parasha une nouveauté‭ : ‬celle qui remet les pendules à l’heure‭. ‬On pratique souvent dans nos milieux évangéliques et même messianiques‭, ‬des raccourcis qui nous accommodent fort bien en‭ ‬disant que‭ ‬«les juifs c’est Jacob‭, ‬le figuier desséché»‭ ‬et que les Chrétiens c’est‭ ‬«l’Israël de Dieu»‭. ‬On va voir ici qu’on est très loin du compte puisque depuis le ventre de sa mère‭, ‬jusqu’à ces moments-ci‭, ‬le désir de Jacob a toujours été et est de servir l’Eternel en accomplissant fidèlement et de manière intègre la promesse de Dieu faite à Abraham d’une postérité‭.‬

La route sera tout‭, ‬sauf facile‭. ‬Yaakov redoutait toujours de faillir dans sa mission‭. ‬Mais ce chemin est possible‭, ‬et il est même le seul que l’homme doit rechercher‭, ‬car Dieu lui promet de lui venir en aide en toutes circonstances‭.‬

Dans la personne de Jacob on se retrouve souvent dans la mesure où nous sommes immergés au cœur d’un monde pervers‭, ‬propageant des valeurs et des modèles de vie souvent complètement éloignés de ce que prescrit la Torah‭. ‬Nous avons tous bien besoin de l’aide du Ciel pour continuer à voir clair dans le chemin que nous devons suivre‭, ‬et pour préserver devant Dieu‭, ‬la pureté de nos‭ ‬âmes‭. ‬Rien n’a changé‭, ‬l’époque de Jacob‭, ‬c’est‭  ‬la nôtre aujourd’hui‭. ‬La seule chose qui est différente c’est l’appel élevé de Dieu pour Jacob comme étant un peuple prophétique‭. ‬Nous ne sommes pas un peuple prophétique au même titre que le‭ ‬peuple juif d’où devait sortir des milliers d’années plus tard le Sauveur du monde‭, ‬par contre nous le sommes comme étant un modèle pour nos contemporains‭ ‬‮ ‬‭: ‬des phares qui éclairent notre monde‭ : ‬un peuple de brebis qui suivent le Bon Berger‭. ‬Jacob est donc notre modèle de vie‭. ‬Arrêtons donc de dire‭ ‬‭- ‬et moi le premier‭ - ‬qu’Israël d’aujourd’hui c’est‭ ‬Jacob le rusé‭, ‬le trompeur‭, ‬et que nous c’est Israël régénéré‭. ‬C’est vrai que nous sommes nés de nouveau‭. ‬Notre esprit est né de nouveau‭. ‬Mais toute la Bible nous rappelle que notre chair c’est notre premier ennemi‭. ‬Qu’avons-nous donc de si différent de Jacob‭?‬

On va voir plus loin quelques facettes de ce Jacob qui porte en lui-même des marques de nouvelle naissance‭. ‬Avant d’aller plus loin‭, ‬un passage révélateur nous pousse à lire la fin de la parasha en Genesis 32:1‭ (‬31:55‭).‬

 

Lavan retourne‭ ‬«à sa place»‭ (‬dans son milieu fermé‭) ‬tandis que Jacob va‭ ‬«vers son‭ ‬chemin»

 

La nuance est que pour Esav il est écrit‭ ‬«vayelekh‭ ‬Esav leIshmael»‭ : ‬«Esaü alla vers Ismaël»‭. ‬

Ici par contre‭, ‬dans notre Parasha‭, ‬on aurait pu s’attendre de même à ce que le texte soit quelque chose du genre‭  «vayelekh Yaaqov leharanah»‭ ‬«Jacob s’en alla vers‭...‬»‭. ‬Comme on va le voir‭, ‬c’est différent‭ , ‬ce sera‭ ‬«Yaaqov‭ ‬sortit»‭ ‬pour aller‭. ‬

On verra plus loin à la fin de la parasha lors du retour de Jacob au pays quand il fera le chemin inverse depuis‭ ‬Haran‭. ‬

 

Version Sefarim

Version LSG

Genesis 32‭: ‬1‭ ‬Laban se leva de bon matin‭, ‬embrassa ses fils et ses filles et les bénit‭; ‬puis il partit‭ ‬et s’en retourna chez lui‭. ‬2‭ ‬Pour Jacob‭, ‬il poursuivit son voyage‭; ‬des envoyés du Seigneur se trouvèrent sur ses pas‭.‬

Genesis 31:55‭ ‬Laban se leva de bon matin‭, ‬baisa ses fils et ses filles‭, ‬et les bénit‭. ‬Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure‭.‬»

32:1‭ ‬«1‭ ‬Jacob poursuivit son chemin‭; ‬et des anges de Dieu le rencontrèrent‭.‬

Lorsque à la fin‭, ‬Yaaqov quittera Lavan pour revenir dans son pays‭, ‬il ne sera pas écrit‭ ‬«vayelekh Yaaqov»‭. ‬C’est tout autre chose‭ :‬

ב‭ ‬וְיַעֲקֹב‭, ‬הָלַךְ‭ ‬לְדַרְכּוֹ‭; ‬וַיִּפְגְּעוּ‭-‬בוֹ‭, ‬מַלְאֲכֵי‭ ‬אֱלֹהִים

veyaaqov‭ ‬halakh‭ ‬ledarko‭ ‬vayphggou‭ ‬

bo malakhe Elohiym

«1‭ ‬Jacob‭ ‬était allé‭ ‬‭(‬dans un passé antérieur‭)‬‭ ‬vers son chemin‭ ‬‭(‬le chemin qui avait déjà été déterminé longtemps avant‭; ‬tandis que Lavan est retourné à sa place‭;‬

et des messagers de Dieu le rencontrèrent‭..‬»

La fin de la parasha nous montrera dans Genesis 32:1‭, ‬que lorsque Lavan s’en retourne‭ ‬«chez lui»‭, ‬Jacob s’en retournera lui aussi mais ce sera‭ ‬«vers son chemin»‭, ‬c’est-à-dire vers‭ ‬le Chemin‭, ‬la Vérité et la Vie‭, ‬Yeshoua‭. ‬

Prophétiquement‭, ‬déjà ici on va voir la différence entre le vrai Jacob‭, ‬régénéré‭, ‬qui cherche Dieu et l’image qu’on s’en est fait dans nos enseignements évangéliques‭.‬

Jacob ne se retourne pas comme Laban vers sa petite vie routinière‭, ‬pleine d’idolâtrie‭.‬

«Lavan se leva de bon matin‭, ‬embrassa ses fils et ses filles et les bénit‭; ‬puis il partit et s’en retourna chez lui‭.‬»‭ ‬וַיֵּלֶךְ‭ ‬וַיָּשָׁב‭ ‬לָבָן‭, ‬לִמְקֹמוֹ‭ ‬vayelekh vayashav lavan limqomo‭. ‬

C’est Laban qui porte un nom trompeur et non Jacob‭. ‬Laban signifie‮ ‬faire des briques‭, ‬blanchir‭.‬‭ ‬C’est l’image de celui qui a une apparence de blancheur‭. ‬Mais ce n’est qu’une apparence puisque c’est le sang qui purifiera réellement les hommes et non l’apparence‭.‬

Ce mot‭ ‬«limqomo»‭ ‬signifie dans le‭ ‬«lieu à lui»‭, ‬dans son‭ ‬«endroit»‭, ‬dans ses habitudes‭. ‬Le baiser qu’il donnera d’ailleurs à ses filles‭ ‬‭- ‬baiser nashaq‭ ‬נָשַׁק‭ ‬est un baiser dont‭ ‬l’idée est d’attacher‭, ‬embrasser‭, ‬obéir‭, ‬archers‭, ‬hommes armés‭, ‬se porter‭, ‬frapper‭. ‬Quelque chose de trompeur se cache derrière ce baiser‭, ‬comme un lien spirituel démoniaque que de nos jours nous aurions assimilé à une tentative de récupération de l’ennemi de nos âmes‭.‬

L’échelle de Jacob

Genesis 28:10‭ : ‬Jacob veut partir‭ ‬

«10‭ ‬Jacob partit de Beer-Shéva‭, ‬et s’en alla à‭ ‬Haran‭. ‬

Il quitta Beer Sheva‭, ‬le‭ ‬«puits des sept»‭, ‬il quitte la maison paternelle‭, ‬pour‭ ‬Haran‭ ‬חָרָֽנָה‭ ‬חָרָן‭. ‬Haranah‭ ‬חָרָֽנָה‮ ‬‭(‬12‭ ‬occurences‭),‬‭ ‬«‮ ‬montagnard‮ ‬»‭, ‬«‮ ‬route‭, ‬caravane‮ ‬»‭.‬

Il s’agit de la cité pour laquelle Abraham émigra quand il quitta Ur en Chaldée et où il resta jusqu’à la mort de son père‭, ‬avant de partir pour la terre promise‮ ‬‭; ‬située en Mésopotamie au pied du Mont Masius‭, ‬sur un affluent de‭ ‬l’Euphrate‭. ‬Haran vient du verbe 2787‭ ‬harar

חָרַר‭ ‬חָוַר‭, ‬חָרָה‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭: ‬brûler‭, ‬dessécher‭, ‬enflammer‭, ‬échauffer‭, ‬irriter‭, ‬consumer‮ ‬‭; (‬11‭ ‬occurences‭), ‬avoir chaud‭, ‬être roussi‭, ‬être carbonisé‭. (‬Piel‭) ‬être sec‭,‬‭ ‬être fâché‭, ‬dans le sens d’allumer‭, ‬d’exciter une dispute‭.‬

‭ ‬

Lorsque Jacob partit‭, ‬il avait dans l’idée de‭ ‬

1‭. ‬produire quelque chose‭, ‬

2‭. ‬quitter pour aller dehors‭, ‬

3‭. ‬s’éloigner de ce puits des sept qui est une source qui tire sa racine primaire‮ ‬de‭ ‬expliquer‭, ‬graver‭ (‬3‭ ‬occurences‭), ‬de faire nettement‭, ‬distinctement‭, ‬clairement‭, ‬déclarer‭, ‬graver‭. ‬En fait il va rentrer dans une période où il va s’éloigner des choses claires‭, ‬nettes‭ : ‬il ne va pas déclarer les choses clairement‭, ‬il va rentrer dans un temps de ruse‭.‬

3318‭ ‬yatsa‭ ‬יָצָא‭ -‬יוצֵאת‭ ‬une racine primaire‮  ‬produire‭, ‬sortir‭, ‬s’éloigner‭, ‬partir‭, ‬s’avancer‭, ‬faire apporter‭, ‬conduire‭, ‬amener dehors‭, ‬emmener‭, ‬se lever‭, ‬venir‭, ‬se rendre‭, ‬quitter‭, ‬défaillance‭, ‬être issu‭,‬‮ ‬aller dehors‭.‬

1‭. ‬sortir‭, ‬s’en aller‭, ‬quitter‭.‬

2‭. ‬partir‭ (‬vers un lieu‭).‬

3‭. ‬aller en avant‭, ‬avancer‭ (‬vers quelque chose‭).‬

4‭. ‬venir ou aller‭ (‬avec un but ou pour un résultat‭).‬

5‭. ‬sortir de‭.‬

Son but était‭ ‬d’aller‭ ‬à‭ ‬Haran‭, ‬et le verbe 1980‭ ‬halakh‭ ‬הָלַךְ‭ ‬montre que ce qu’il veut c’est aller pour‭ ‬mourir‭ ‬et‭ ‬vivre‭, ‬de changer‭ ‬sa manière de vivre‭.‬

 

Genesis 28:11‭ : ‬il‭ ‬«arriva»‭, ‬il‭ ‬«prit»‭ ‬une pierre‭, ‬il‭ ‬«se coucha»

 

יא‭ ‬וַיִּפְגַּע‭ ‬בַּמָּקוֹם‭ ‬וַיָּלֶן‭ ‬שָׁם‭, ‬כִּי‭-‬בָא‭ ‬הַשֶּׁמֶשׁ‭, ‬וַיִּקַּח‭ ‬מֵאַבְנֵי‭ ‬הַמָּקוֹם‭, ‬וַיָּשֶׂם‭ ‬מְרַאֲשֹׁתָיו‭; ‬וַיִּשְׁכַּב‭, ‬בַּמָּקוֹם‭ ‬הַהוּא

vayiphgga‭ ‬bammaqom‭ ‬vayalen sham kiy vo hashemesh‭ ‬vayiqqah‭ ‬meavné hammaqom‭ ‬vayasem meraashtaiv‭ ‬vayishkkav‭ ‬bammaqom‭ ‬hahou

11‭ ‬Il‭ ‬arriva‭ ‬dans un‭ ‬lieu‭ ‬où il passa la nuit‭; ‬car le soleil était couché‭. ‬Il‭ ‬y‭ ‬prit‭ ‬une pierre‭, ‬dont il fit son chevet‭, ‬et il se‭ ‬coucha‭ ‬dans ce‭ ‬lieu‭-‬là‭.‬

 

1‭. ‬Il‭ ‬«arriva»‭ ‬dans un lieu‭ ‬vayiphgga bammaqom

 

Le texte dit‭ ‬«Il arriva»‭ ‬alors que l’on doit comprendre‭ ‬«Il pria»‭. ‬Il‭ ‬«arriva au devant»‭, ‬il arriva‭ ‬«à la rencontre»‭ ‬וַיִּפְגַּע‭ ‬vient de 6293‭ ‬paga‭ ‬פָּגַע‭ ‬une racine primaire‮ ‬prier‭, ‬prière‭, ‬intercéder‭, ‬arriver‭, ‬aller au devant‭, ‬rencontrer‭, ‬instance‭, ‬frapper‭, ‬supplication‭, ‬toucher‭, ‬atteindre‭, ‬tirer‭, ‬se‭ ‬jeter sur‭, ‬adversaire‭, ‬épargner‮ ‬‭;‬‭ (‬46‭ ‬occurrences‭), ‬faire la connaissance de‭, ‬faire une intercession‭.‬

Le verbe à la forme‭ (‬Qal‭) ‬est utilisé avec 5‭ ‬sens différents‭ : ‬

Jacob va dans ce lieu dans le but de‭ :‬

1‭.  ‬joindre‭, ‬de mettre en lumière‭ : ‬Jacob veut une vie de lumière‭.‬

2‭.  ‬rencontrer‭ (‬avec bonté‭).‬

3‭.  ‬rencontrer‭, ‬tomber sur‭ (‬en hostilité‭).‬

4‭.  ‬rencontrer‭, ‬s’entretenir‭ (‬pour une requête‭).‬

5‭.  ‬se toucher‭ (‬de frontières‭). ‬Jacob veut dépasser ses frontières‭, ‬Il veut rencontrer Dieu‭.‬

Jacob s’est dirigé là pour un but‭ : ‬prier‭. ‬Il‭ ‬«arriva»‭ ‬là dans le but de rencontrer Dieu‭. ‬Avant même que le combat avec l’ange n’ait eu lieu‭, ‬son déplacement vers cet endroit tenait déjà compte de la supplication‭, ‬de la rencontre qu’il cherchera à avoir avec les cieux‭. ‬Dans son mouvement vers cet endroit‭, ‬il y avait déjà l’idée de combattre un adversaire‭. ‬On retrouvera à la fin de la parasha en‭ ‬Genesis 32:2‭ ‬2‭ ‬«Pour Jacob‭, ‬il poursuivit son voyage‭; ‬des envoyés du Seigneur se trouvèrent sur ses pas‭.‬»‭ ‬dans l’idée de venir à la rencontre de Jacob pour le prier‭.‬

 

Il y prit‭ (‬une‭) ‬pierre‭ ‬vayiqqah‭ ‬meavné hammaqom

 

Une erreur grammaticale a été la source d’incompréhension où on se mélange allègrement les pinceaux‭. ‬Il n’est pas question ici‭ ‬«d’une»‭ ‬pierre‭, ‬ou‭ ‬«d’un»‭ ‬rocher‭. ‬Il s’agit‭ ‬«des»‭ ‬pierres au pluriel‭. ‬Que faut-il comprendre‭ ?‬

C’est le don de l’héritage de la terre d’Israël à Jacob‭. ‬Ce texte que nous allons voir est en apparence anodin‭ : ‬Jacob arrive dans un lieu‭, ‬il y prend une pierre pour y‭ ‬poser sa tête et il se couche‭. ‬On sait en lecture superficielle que le texte indique que Jacob y prit une pierre pour s’y coucher‭ : ‬il‭ ‬«prit»‭, ‬il‭ ‬«reçu»‭ ‬une pierre‭ ‬‮ ‬‭: ‬mais en y regardant de plus près on s’aperçoit qu’il y a une sorte d’erreur de grammaire‭, ‬c’est-à-dire d’une énigme‭ : ‬dans l’hébreu une inversion des prépositions entre le lieu et le sujet‭, ‬c’est le lieu‭ - ‬l’endroit qui provient des pierres et non les pierres qui proviennent de l’endroit‭! ‬vayiqqah‭ ‬meavné hammaqom‭ ‬signifie‭ ‬textuellement‭ ‬«il prit un lieu‭, ‬en provenance des pierres»‭ ‬il reçu un lieu‭, ‬un endroit‭, ‬il prit en mariage»‭ ‬en provenance des pierres‭ ! ‬

 

Avnéi ou Avanim‭ ?‬

 

La pierre se dit‭ ‬eben‭ ‬au singulier et se dit‭ ‬avanim‭ ‬au pluriel à l’état absolu et‭ ‬avnéi‭ ‬en état construit‭. ‬La racine de‭ ‬«eben»‭ ‬Esther 1129‭ ‬banah‭ ‬בָּנָה‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭: ‬bâtir‭, ‬former‭, ‬avoir des enfants‭, ‬élever‭, ‬fils‭, ‬construire relever‭, ‬fonder‭, ‬revêtir‭, ‬ouvriers‭, ‬rebâtir‭, ‬établir‭, ‬assurer une suite‭.‬

a‭. ‬construire‭, ‬former une maison‮ ‬‭: ‬établir une famille‭.‬

b‭. ‬être bâti‭, ‬être rétabli‭.‬

c‭.  ‬être établie‭ (‬se dit d’une épouse sans enfant qui devient mère de famille par les enfants d’une concubine‭).‬

Me-avné‭ ‬signifie‭ ‬«en provenance des pierres»‭. ‬«Avnéi»‭ ‬est une forme plurielle‭ ‬«d’état construit»‭ ‬des pierres‭ ‬«de»‭ ‬quelque chose‭. ‬Pour dire‭ ‬«pierres»‭ ‬on va lire‭ ‬«avanim»‭ ‬אֲבָנִים‭ ‬or ici on dit‭ ‬«avnéi»‭ ‬donc il s’agit de pierres bien spécifiques vu l’état construit‭.‬

68‭ ‬eben‭ ‬אֶבֶן‭ ‬dans le sens de construire‮ ‬est un nom fém‭. : ‬pierre‭, ‬poids‭, ‬lapider‭, ‬rocher‭, ‬niveau‭, ‬masse‭. ‬

70‭ ‬oben‭ ‬אֹבֶן‭ ‬vient du même mot que 68‮ ‬nom masc‭. ‬siège‭, ‬tour‭ (‬de potier‭): ‬roue‭, ‬disque‭.‬

Il s’agit de‭ :‬

‭- ‬la roue de potier‭ (‬seulement usité au double‭), ‬les deux pierres‭; ‬

‭- ‬du tour de potier composé apparemment deux meules de pierre‭;‬

‭- ‬de l’escabeau d’accouchement‭.‬

L’objet de l’action n’est pas la pierre mais est le‭ ‬lieu‭ ! ‬Si ce n’était pas le cas‭, ‬le texte aurait été écrit de la manière suivante‭ ‬«vayiqqah memaqom‭, ‬haavné»‭, ‬or c’est tout le contraire‭.‬

«vayiqqah»‭ ‬vient du verbe 3947‭ ‬laqah‭ ‬לָקַח‭ ‬prendre‭, ‬recevoir‭, ‬emmener‭, ‬enlever‭, ‬apporter‭, ‬accepter‭, ‬porter‭, ‬sortir‭, ‬donner‮ ‬‭; (‬965‭ ‬occurrences‭), ‬saisir‭, ‬acquérir‭, ‬acheter‭, ‬épouser‭, ‬prendre épouse‭, ‬emmener au loin‭.‬

Jacob prend donc ici possession d’un LIEU‭, ‬en tant que épouse d’Israël‭. ‬

La TERRE D’ISRAËL‭, ‬c’est l’épouse‭.‬

C’est ici que Dieu va donner au peuple hébreu‭, ‬la TERRE d’Israël‭, ‬c’est-à-dire le lieu‭, ‬l’endroit‭. ‬Le texte semble à priori confus et hors de sens‭. ‬En réalité les projets divins sont révélés au compte goutte à son serviteur Jacob‭. ‬Dieu ne donne pas à Jacob une pierre pour reposer sa tête mais il lui donne un lieu‭. ‬Yeshoua de même n’avait pas d’endroit pour reposer sa tête‭. ‬Par contre il a reçu un pays‭, ‬un peuple‭, ‬une épouse‭. ‬Lorsque Jacob reçoit un lieu en provenance des pierres‭, ‬c’est en annonçant le futur plan de Dieu d’un pays‭, ‬d’une nation‭, ‬d’un Messie‭.‬

‭(‬Qal‭).‬

1‭. ‬prendre‭, ‬prendre en main‭.‬

2‭. ‬prendre et emmener‭.‬

3‭. ‬se saisir de‭.‬

4‭. ‬se procurer‭, ‬obtenir‭, ‬prendre possession de‭, ‬choisir‭, ‬prendre en mariage‭, ‬recevoir‭, ‬accepter‭.‬

5‭. ‬apporter‭.‬

6‭. ‬emmener‭, ‬conduire‭.‬

7‭. ‬capturer‭, ‬saisir‭.‬

Les pierres que Jacob utilisa venaient dans l’endroit‭ ‬maqom‭ (‬même si on sait que c’est le lieu qui venait des pierres et non les pierres qui venaient du lieu‭ !). ‬Ce lieu‭, ‬cet endroit provient de l’élévation vers Dieu‭. ‬Maqom est un mot composé de‭ ‬«me»‭ ‬et de‭ ‬«qoum»‭. ‬

6965‭ ‬qouwm‭ ‬קוּם‭ ‬est une racine primaire‭ : ‬‮ ‬se jeter‭, ‬établir‭, ‬se lever‭, ‬aller‭, ‬demeurer‭, ‬tenir‭, ‬venir‭, ‬susciter‭, ‬quitter‭, ‬adversaire‭, ‬ennemi‭, ‬dresser‭, ‬élever‭, ‬rester‭,‬‮ … ‬‭; (‬628‭ ‬occurences‭), ‬se lever‭, ‬s’élever‭, ‬se trouver‭, ‬dresser‭, ‬élever‭, ‬naître‭, ‬devenir puissant‭.‬

«En provenant du lieu»‭ ‬signifie alors‭ ‬«en provenant de‭ :‬

‭(‬Qal‭).‬

        ‬1‭. ‬s’élever‭.‬

        ‬2‭. ‬s’élever‭ (‬dans un sens hostile‭).‬

        ‬3‭. ‬s’élever‭, ‬devenir puissant‭.‬

        ‬4‭. ‬se lever‭, ‬venir sur la scène‭.‬

        ‬5‭. ‬se tenir‭ (‬se maintenir‭, ‬être établi‭, ‬être confirmé‭, ‬supporter‭, ‬endurer‭, ‬être fixé‭, ‬être

‭ ‬   ‬valide‭, ‬valable‭, ‬être prouvé‭, ‬éprouvé‭, ‬être accompli‭, ‬persister‭, ‬être posé‭, ‬stable‭.‬

Le point de départ est de s’élever vers Dieu‭, ‬d’être fixé‭, ‬enduré‭, ‬posé de manière stable‭.‬

 

Il se coucha dans ce lieu‭ - ‬vayishkkav‭ ‬bammaqom‭ ‬hahou

 

Ici Jacob se coucha réellement dans cet endroit‭. ‬On peut supposer que Jacob s’y coucha comme le Messie qui s’y couchera avec son épouse‭ - ‬7901‭ ‬shakav‭ ‬שָׁכַב‭ ‬une racine primaire‮ ‬‭-‬‮ ‬coucher‭, ‬sommeil‭, ‬avoir commerce‭ (‬avec une femme‭)‬‭, ‬reposer‭, ‬une couche‭, ‬se mettre sur sa couche‭, ‬dormir‭, ‬se coucher‭, ‬se recoucher‭, ‬être alité‭, ‬ne se donner aucun repos‭, ‬verser‭ (‬les outres des cieux‭), ‬violées‭ (‬les femmes‭)‬‭, ‬être tombé‭, ‬gisaient‭, ‬se prostituer‭.‬‮ ‬

Ce lieu en provenance des pierres‭, ‬c’est là que Jacob se coucha cette nuit là‭.‬

 

Le songe

 

«12‭ ‬Il eut un songe‭. ‬Et voici‭, ‬une échelle était appuyée sur la terre‭, ‬et son sommet touchait au ciel‭. ‬Et voici‭, ‬les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle‭. ‬»‭ ‬

יב‭ ‬וַיַּחֲלֹם‭, ‬וְהִנֵּה‭ ‬סֻלָּם‭ ‬מֻצָּב‭ ‬אַרְצָה‭, ‬וְרֹאשׁוֹ‭, ‬מַגִּיעַ‭ ‬הַשָּׁמָיְמָה‭;‬

‭ ‬וְהִנֵּה‭ ‬מַלְאֲכֵי‭ ‬אֱלֹהִים‭, ‬עֹלִים‭ ‬וְיֹרְדִים‭ ‬בּוֹ

vayahalom vehinneh soullam moutsav artsah verosho‭ ‬

maggiya hashamayemah‭; ‬vehinneh mal’akhéi Elohim‭, ‬

oliym veyordiym bo

12‭ ‬Il eut un songe‭. ‬Et voici‭, ‬une échelle était appuyée sur la terre‭, ‬et son sommet touchait au ciel‭. ‬Et voici‭, ‬les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle‭.‬

Le songe qu’a eu Jacob Esther 2492‭ ‬halam‭ ‬חָלַם‭ ‬songe‭, ‬est aussi‭ ‬«vigueur»‭, ‬«force»‭. ‬Ce songe a été pour lui si puissant que cela l’a rempli d’un zèle inégalé pour Dieu‭. ‬Souvent certains songes comme celui-ci ont un but‭ : ‬celui de donner à la personne une très grande Foi‭ ‬et une très grande force pour démarrer dans l’œuvre céleste‭.‬

‭ ‬

C’est vraiment ici que commence la libération de Jacob pour en faire Israël‭, ‬un vainqueur‭, ‬un gagnant‭. ‬Ce mot‭ ‬halam‭ ‬signifie aussi‭ ‬être sain‭, ‬être fort‭, ‬restaurer la santé‭.‬

Il est habituel dès à présent de trouver dans l’ensemble de la Torah ce‭ ‬«wayiqqtol»‭, ‬cette forme de futur qui est transformée en passé et inversement ce qui laisse sous-entendre que le fait de recevoir un songe‭ ‬de Dieu est évidemment valable encore aujourd’hui‭.‬

C’est donc au travers d’un songe qu’une effusion de l’Esprit Saint va arriver‭. ‬

Le verbe‭ ‬«avoir un songe»‭ ‬חָלֹם‭ (‬songer‭) ‬vient de la racine‭ ‬ח‭.‬ל‭.‬מ‭ ‬halom‭ ‬se dit au futur‭ ‬יֵחֲלֹם‭ ‬yehalom‭ ‬«aura un songe»‭.‬‭ ‬

Précédé du vav conversif‭, ‬il est transformé en‭ ‬«eut un songe»‭ ‬וַיַּחֲלֹם‭ ‬vayahalom‭.‬

L’implication spirituelle pour nos vies‭, ‬est évidente‭. ‬

Il est bien évident ici que la présence de cette forme passé>futur démontre la volonté de Dieu de considérer Jacob ici comme quelqu’un qui est né d’en haut‭. ‬Cette‭ ‬«nouvelle naissance»‭ ‬a déjà commencé bien avant la déclaration de l’envoyé en Genesis 32:23‭ ‬

On verra dans la prochaine parasha quand‭, ‬revenu à Canaan‭, ‬Jacob restera seul sur la rive du Jabbok après avoir pris diverses dispositions en vue des retrouvailles redoutées avec son frère Esaü‭. ‬Durant la nuit et jusqu’à l’aube‭, ‬il va se dérouler une lutte contre un mystérieux adversaire‭, ‬il sera‭  ‬blessé à la hanche et recevra sa bénédiction ainsi que le nouveau nom d’Israël sous lequel sa descendance sera désormais connue‭ :‬

«tu ne t’appelleras plus Jacob mais Israël»

Cet épisode du combat n’a donc pour ainsi dire rien à voir avec la nouvelle naissance d’en haut de Jacob‭. ‬

Le nouveau nom qu’il recevra ne sera pas le signe d’une nouvelle naissance‭ : ‬il sera une étape supplémentaire d’une effusion du Saint-Esprit nécessaire pour combattre le bon combat de la foi et éteindre les traits enflammés du Malin‭.‬

 

L’échelle

 

«Et voici‭, ‬une échelle était appuyée sur la terre»

L’échelle qui est appuyée sur la terre nous apporte l’image d’une‭ ‬«ouverture»‭ ‬pour se frayer un chemin vers le ciel‭.  ‬C’est la même image que celle que Dieu utilise lorsqu’il inspire le prophète Esaïe pour laisser passer son peuple‭, ‬pour‭ ‬«franchir»‭, ‬d’aplanir les sentiers‭, ‬d’enlever les pierres du chemin de son peuple‭.‬

 

«Préparez Yeshoua pour mon peuple‭, ‬dit l’Eternel»

 

Isaiah 62:10‭ ‬«Franchissez‭, ‬franchissez‭ ‬les portes‭ ! ‬Préparez un chemin‭ ‬pour le peuple‭ ! ‬Frayez‭, ‬frayez la route‭, ‬ôtez les pierres‭ ‬‭! ‬Élevez une bannière vers les peuples‭ !‬»

Il ne s’agit pas ici de préparer une épouse pour Yeshoua‭. ‬Le peuple juif n’est pas encore une épouse pour Yeshoua‭. ‬Il doit encore venir à Yeshoua‭. ‬Il faut‭ ‬«préparer Yeshoua»‭ ‬pour les juifs‭, ‬cela signifie qu’il faut montrer aux juifs Qui est vraiment Yeshoua‭, ‬et QUI il n’est pas‭.‬

Appuyée sur le sol‭, ‬l’échelle qui va ouvrir un chemin‭ (‬5324‭ ‬natsav‭ ‬נָצַב‭) ‬signifie aussi‭ ‬«mettre à part»‭, ‬«élever»‭. ‬Elle est plantée là dans un but‭ : ‬être auprès‭, ‬redresser‭, ‬surveiller‭, ‬préposé‭, ‬surveillant‭, ‬être érigé‭, ‬à la tête‭, ‬subsister‭, ‬affermir‭. ‬

L’échelle a la même fonction de relier le ciel et la terre d’Israël‭. ‬Pourquoi pas la terre tout court‭ ? ‬Pourquoi devons-nous absolument considérer la terre comme celle d’Israël‭ ? ‬Ne s’agit-il pas d’une allégorie pour le salut du monde entier‭, ‬d’une ouverture du ciel vers les hommes‭ ?‬

La réponse est très claire‭ : ‬Non‭ ! ‬Pour être sauvé‭, ‬pour atteindre le ciel de Dieu‭, ‬il n’y a pas d’autre chemin que par Yeshoua qui est sorti du Père pour entrer en Israël comme juif‭. ‬L’échelle ne descend pas vers tous les hommes sans passer par l’intermédiaire d’Israël‭.‬

C’est une grave erreur d’enseigner le contraire‭. ‬Le‭ ‬«lieu»‭ ‬maqom est donc bien un lieu‭ ‬«physique»‭, ‬une terre d’Israël bien réelle‭, ‬bien physique‭, ‬une terre juive‭.‬

Mais avant de se frayer un chemin vers le ciel‭, ‬il faut tout d’abord faire partie de la terre‭. ‬Mais de quelle terre s’agit-il‭ ? ‬Il faut revenir au verset précédent‭. ‬C’est à partir de cette terre qui a été offerte en don à Jacob dans son songe que l’échelle va partir‭. ‬La terre ici concerne donc bien Israël‭. ‬Cette échelle ne peut pas partir d’un autre endroit que du pays d’Israël‭, ‬cet endroit‭, ‬ce lieu‭ ‬«maqom»‭ ‬qui a été extrait des‭ ‬«pierres»‭ ‬«meavné»‭. ‬Quelle est le but de cette échelle‭? ‬Celle de‭ ‬frayer un chemin vers le ciel‭.‬

L’échelle 5551‭ ‬soullam‭ ‬סֻלָּם‮ ‬‭ ‬un nom‭ ‬‮ ‬masc‭. ‬‮ ‬vient d’une racine primaire‮ ‬5549‭ ‬salal‭ ‬סָלַל‭ ;‬‭ ‬v‭: ‬‮ ‬s’élever‭, ‬exalter‭, ‬se frayer‭, ‬frayer‭ (‬un chemin‭), ‬être aplani‭, ‬monceaux‭, ‬élever‭, ‬frayer‭.‬‭ ‬Cette échelle ne sert pas à faire de l’exercice physique mais plutôt pour‭ ‬«aplanir»‭ ‬les sentiers‭, ‬élever un chant de louange vers Dieu‭. ‬

‭(‬Qal‭) ‬

1‭. ‬faire une grande route‭ : ‬

2‭. ‬se frayer un chemin‭.‬

3‭. ‬élever‭ (‬un chant‭).‬

La preuve qui confirme cela est que si l’échelle se fraye un chemin vers Dieu‭, ‬à partir d’un endroit où il y avait des‭ ‬«pierres»‭ ‬meavnéi‭,‬‭ ‬c’est à nous les goïm aujourd’hui à‭ ‬«enlever les pierres»‭ ‬pour permettre à ce même peuple de venir vers Yeshoua‭. ‬C’est notre rôle de croyants gentils dans le mouvement messianique aujourd’hui d’ôter les pierres‭, ‬des pierres où un faux Jésus a été enseigné‭, ‬un Jésus qui a oblige de délaisser ses origines juives bibliques‭.‬‭ ‬Ces pierres desquelles ont été‭ ‬

‭ ‬

Verosho maggiya hashamayemah‭ ‬«Le sommet de l’échelle touchait au ciel

 

Le sommet de l’échelle‭, ‬c’est-à-dire la‭ ‬tête‭ ‬«touchait»‭ ‬au ciel‭. ‬Rien d’étonnant à cela‭. ‬Mais cette échelle n’est pas du tout semblable à cette tour de Babel qui voulait‭, ‬elle aussi toucher le ciel‭. ‬Le but de la tour de Babel était de se‭ ‬tenir à égalité avec Dieu‭, ‬de montrer aux peuples son existence‭, ‬sa puissance et l’unité des peuples entre eux‭. ‬L’échelle de Jacob par contre était tout le contraire de cette tour‭.‬

Cette échelle‭ ‬5060‭ ‬naga‭ ‬נָגַע‭ ‬touchait‭, ‬frappait‭, ‬maltraitait‭, ‬jetait‭, ‬éprouvait‭. ‬Il est question ici de maltraitance‭, ‬de frappes‭. ‬Le fait de toucher le ciel‭ ‬équivaut ici‭ (‬Hifil‭) ‬à s’approcher de Dieu‭, ‬à‭ ‬«arriver»‭, ‬à‭ ‬«faire toucher»‭, ‬«atteindre»‭, ‬«approcher du temps»‭, ‬«arriver du destin»‭.‬

Pour s’approcher du ciel de Dieu‭, ‬cela nécessite que quelqu’un soit frappé‭, ‬maltraité‭. ‬Avant même que des sacrifices soient instaurés dans le tabernacle‭, ‬le lieu saint‭, ‬le temple‭, ‬déjà ici‭ ‬on voit la nécessité d’un sacrifice pour pouvoir s’approcher de Dieu‭.‬

D’ailleurs le mot 5061‭ ‬nega‭ ‬נֶגַע‭ ‬qui vient de la même racine signifie‭ ‬plaie‭, ‬blessure‭, ‬coups‭, ‬fléaux‭, ‬frapper‭. ‬Ces coups sont une métaphore de la maladie‭, ‬et surtout la marque de la lèpre‭. ‬C’est donc que pour pouvoir accéder au ciel par cette échelle‭, ‬un jugement devra être appliqué par des coups‭, ‬par des plaies‭, ‬par‭ ‬des blessures‭. ‬Et on sait évidemment QUI sera jugé à notre place‭. ‬

Et enfin cette échelle a comme objectif de toucher au ciel‭, ‬le ciel‭ ‬hashamayemah‭ : ‬rappelons nous qu’en Genesis 1‭, ‬les‭ ‬«cieux»‭ ‬«shamaiym»‭ ‬שָׁמַיִם‭ ‬sont un pluriel duel du sing‭. ‬«shameh»‭ ‬שָׁמֶה‭ ‬qui est une forme du singulier‭ ‬«ciel»‭ ‬dont le pluriel duel connu‭ ‬«shamaiym»‭ ‬évoque 2‭ ‬cieux‭, ‬l’un en haut et l’autre en bas‭. ‬

Le mot‭ ‬«hashameymah»‭ ‬הַשָּׁמָיְמָה‭ (‬le ciel de Dieu et des anges‭) ‬est‭ ‬une forme plurielle absolue locative pausale‭ ‬On retrouve de nombreuses fois ce mot au singulier p.ex‭. ‬dans‭ ‬Genesis 15:5‭ ‬«‭ ‬Il le fit sortir en plein air‭, ‬et dit‭: ‬«Regarde‭ ‬le ciel‭ ‬et compte les étoiles»

 

vehinneh mal’akhéi Elohim‭, ‬oliym veyordiym bo

 

Les anges qui montaient et qui descendaient sont l’image du ciel de Dieu qui sera dorénavant

ouvert aux hommes‭. ‬Les deux actions de monter et de descendre révèlent ces allées et venues des messagers divins apportant la Parole et le Témoignage au Père Céleste‭. ‬L’action de‭ ‬«monter»‭ ‬sera prophétiquement répercutée sur le peuple élu qui devra‭ ‬«monter»‭ ‬à Jérusalem‭. ‬«Monter»‭ ‬est toujours positif‭. ‬Par contre‭ ‬«descendre»‭ ‬révèle un échec‭. ‬Le fait de descendre 3381‭ ‬yarad‭ ‬יָרַד‭ ‬a le sens de‭ : ‬

‭- ‬descendre‭, ‬s’abattre‭, ‬abaisser‭,‬‭ ‬tomber‭, ‬s’éloigner‭, ‬ôter‭, ‬démonter‭, ‬présenter‭, ‬succomber

‭- ‬transporter‭, ‬porter‭, ‬apporter‭ ‬‭: ‬les messagers descendent pour apporter aux hommes la réponse de Dieu

«13‭ ‬Et voici‭, ‬l’Eternel se tenait au-dessus d’elle‭; ‬et il dit‭ : ‬Je suis l’Eternel‭, ‬le Dieu d’Abraham‭, ‬ton père‭, ‬et le Dieu d’Isaac‭. ‬La terre sur laquelle tu es couché‭, ‬je la donnerai à toi et à ta postérité‭.‬»

Lorsque l’Eternel se tenait‭ ‬«au-dessus»‭ ‬de l’échelle‭ : ‬Il se tenait‭ ‬«au-dessus»‭ ‬«al»‭ ‬c’est qu’il faisait plusieurs choses que l’on voit dans la racine du verbe‭ ‬«monter»‭ ‬5927‭ ‬alah‭ ‬עָלָה‭ ‬s’élever‭, ‬monter‭, ‬remonter‭, ‬offrir‭, ‬quitter‭, ‬couvrir‭, ‬revenir‭, ‬le lever‭, ‬aurore‭, ‬matcher‭, ‬s’élancer‭, ‬emmener‭,‬‮ … ‬‭; (‬889‭ ‬occurences‭).‬

monter‭, ‬élever‭, ‬grimper‭.‬

‭(‬Qal‭).‬

1‭.      ‬monter‭ : ‬Yeshoua est descendu et il est monté‭, ‬remonté vers le Père pour nous

2‭.      ‬rencontrer‭, ‬visiter‭, ‬suivre‭, ‬quitter‭, ‬se retirer‭. : ‬Dieu est venu à notre rencontre‭: ‬il n’a pas fait seulement envoyé ses anges pour lui faire faire un rapport circonstancié‭ : ‬non Il s’est déplacé Lui-même en personne au-dessus de cette échelle‭.‬

3‭.      ‬pousser‭, ‬croître‭ (‬de végétation‭) : ‬Le but de Dieu est de faire croître un peuple‭, ‬un pays‭, ‬une nation

4‭.      ‬exceller‭, ‬être supérieur à‭. : ‬le but de Dieu est de faire exceller son peuple‭, ‬le rendre supérieur aux autres peuples‭. ‬C’est une fois de plus‭, ‬une preuve irréfutable de la mise à part de ce peuple juif‭. ‬

 

Jacob‭ : ‬La postérité selon la poussière de la terre

 

Jacob est un personnage qui représente le peuple hébreu actuel‭, ‬celui qui est dénommé le‭ ‬«figuier»‭, ‬la nation d’Israël‭, ‬celle qui a reçu un appel‭ : ‬l’appel de la terre‭, ‬la terre d’Israël‭, ‬c’est pourquoi on l’appelle la‭ ‬«postérité selon la poussière de la terre»‭. ‬Cette postérité‭, ‬faut-il le souligner n’est PAS la postérité selon le‭ ‬«sable de la mer»‭ ‬ou encore selon‭ ‬«les étoiles du ciel»‭. ‬Cette postérité est celle qui sera dispersée parmi les nations comme le dit la promesse de Dieu‭ : ‬

Jacob représente Israël qui sera dispersé dans toutes les nations‭ ‬tu t’étendras à l’occident et à l’orient‭, ‬au septentrion et au midi

 

Le retour du peuple juif en terre promise

«Ta postérité sera comme la poussière de la terre‭; ‬tu t’étendras à l’occident et à l’orient‭, ‬au septentrion et au midi‭; ‬et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité‭. ‬15‭ ‬Voici‭, ‬je suis‭ ‬avec toi‭, ‬je te garderai partout où tu iras‭, ‬et je te ramènerai dans ce pays‭; ‬car je ne t’abandonnerai point‭, ‬que je n’aie exécuté ce que je te dis‭.‬

La nouvelle naissance de Jacob

 

La Bible ne donne pas des détails d’apparence anodine‭, ‬sans raison‭. ‬Si le texte dit‭ : ‬Jacob‭ ‬s’éveilla de son sommeil‭ ‬c’est qu’on doit forcément insister sur cette particularité‭.‬

16‭ ‬Jacob‭ ‬s’éveilla de son sommeil‭ ‬et il dit‭ : ‬Certainement‭, ‬l’Eternel est en ce lieu‭, ‬et moi‭, ‬je ne le savais pas‭! ‬17‭ ‬Il eut peur‭, ‬et dit‭ : ‬Que ce lieu est redoutable‭ ! ‬C’est ici la maison de Dieu‭, ‬c’est ici la porte des cieux‭ ! ‬

Ce n’est que lorsque Jacob sera né d’en haut‭, ‬qu’il recevra des yeux nouveaux le discernement du Saint-Esprit pour voir le monde céleste‭. ‬Il est impossible en tant que incirconcis de voir les choses d’en haut‭.‬

Non seulement cela mais il a vu de ses yeux‭, ‬la porte par laquelle on doit passer pour être sauvé‭ : ‬Yeshoua qui a dit en‭  John 10:7‭ ‬«Jésus leur dit encore‭ : ‬En vérité‭, ‬en vérité‭, ‬je vous le dis‭, ‬je suis la porte des brebis‭... ‬9‭ ‬«Je suis la porte‭. ‬Si quelqu’un entre par moi‭, ‬il sera sauvé‭; ‬il entrera et il sortira‭, ‬et il trouvera des pâturages‭.‬»

 

Il prit‭ ‬«la»‭ ‬pierre divine

 

יח‭ ‬וַיַּשְׁכֵּם‭ ‬יַעֲקֹב‭ ‬בַּבֹּקֶר‭, ‬וַיִּקַּח‭ ‬אֶת‭-‬הָאֶבֶן‭ ‬אֲשֶׁר‭-‬שָׂם‭ ‬מְרַאֲשֹׁתָיו‭, ‬וַיָּשֶׂם‭ ‬אֹתָהּ‭, ‬מַצֵּבָה‭; ‬וַיִּצֹק‭ ‬שֶׁמֶן‭, ‬עַל‭-‬רֹאשָׁהּ

vayiashkem yaaqov‭ ‬baboqer‭ ‬vaiyqqah‭ ‬et‭ ‬haeben‭ ‬asher sam meraashtaiv vayasem otahh matsevah vayitsoq shemen al roshahh

18‭ ‬Et Jacob se leva de bon matin‭; ‬il prit‭ ‬la‭ ‬pierre‭ ‬dont il avait fait son chevet‭, ‬il la dressa pour monument‭, ‬et il versa de l’huile sur son sommet‭. ‬

Il ne s’agit plus ici‭ ‬«des pierres»‭ ‬de Genesis 28:11  vayiqqah‭ ‬meavné hammaqom‭ ‬mais de‭ ‬«la»‭ ‬pierre‭, ‬cette pierre qui contient la lettre divine Hé‭.‬

 

L’huile symbole de l’effusion de l’Esprit‭ ‬

 

18‭ ‬Et Jacob se leva de bon matin‭; ‬il prit la pierre dont il avait fait son chevet‭, ‬il la dressa pour monument‭, ‬et‭ ‬il versa de l’huile sur son sommet‭. ‬

19‭ ‬Il donna à ce lieu le nom de Béthel‭; ‬mais la ville s’appelait auparavant Luz‭. ‬20‭ ‬Jacob fit un voeu‭, ‬en disant‭ : ‬Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais‭, ‬s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir‭, ‬21‭ ‬et si je retourne en paix à la maison de mon père‭, ‬alors l’Eternel sera mon Dieu‭; ‬22‭ ‬cette pierre‭, ‬que j’ai dressée pour monument‭, ‬sera la maison de Dieu‭; ‬

La consécration liée à la dîme

et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras‭.‬»

Genesis 29:1-35

 

«1‭ ‬Jacob se mit en marche‭, ‬et s’en alla au pays des fils de l’Orient‭. ‬2‭ ‬Il regarda‭. ‬Et voici‭, ‬il y avait un puits dans les champs‭; ‬et voici‭, ‬il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient‭, ‬car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux‭. ‬Et la pierre sur l’ouverture du puits était grande‭. ‬3‭ ‬Tous les troupeaux se rassemblaient là‭; ‬on roulait la pierre de dessus l’ouverture du puits‭, ‬on abreuvait les troupeaux‭, ‬et l’on remettait la pierre à sa place sur l’ouverture du puits‭.‬

4‭ ‬Jacob dit aux bergers‭: ‬Mes frères‭, ‬d’où êtes-vous‭? ‬Ils répondirent‭ : ‬Nous sommes de Charan‭. ‬5‭ ‬Il leur dit‭ : ‬Connaissez-vous Laban‭, ‬fils de Nachor‭ ? ‬Ils répondirent‭ :‬‭ ‬Nous le connaissons‭. ‬6‭ ‬Il leur dit‭ : ‬Est-il en bonne santé‭ ? ‬Ils répondirent‭ : ‬Il est en bonne santé‭; ‬et voici Rachel‭, ‬sa fille‭, ‬qui vient avec le troupeau‭. ‬7‭ ‬Il dit‭ : ‬Voici‭, ‬il est encore grand jour‭, ‬et il n’est pas temps de rassembler les troupeaux‭; ‬abreuvez les brebis‭, ‬puis allez‭, ‬et faites-les paître‭. ‬8‭ ‬Ils répondirent‭ : ‬Nous ne le‭ ‬pouvons pas‭, ‬jusqu’à ce que tous les troupeaux soient rassemblés‭; ‬c’est alors qu’on roule la pierre de dessus l’ouverture du puits‭, ‬et qu’on abreuve les brebis‭.‬

La mise en place du peuple d’Israël sous le couvert de la croix

 

9‭ ‬Comme il leur parlait encore‭, ‬survint Rachel avec le troupeau de son père‭; ‬car elle était bergère‭. ‬10‭ ‬Lorsque Jacob vit Rachel‭, ‬fille de Laban‭, ‬frère de sa mère‭, ‬et le troupeau de Laban‭, ‬frère de sa mère‭, ‬il s’approcha‭, ‬roula la pierre de dessus l’ouverture du puits‭, ‬et abreuva le troupeau de Laban‭, ‬frère de sa mère‭. ‬11‭ ‬Et Jacob baisa Rachel‭, ‬il éleva la voix et pleura‭. ‬12‭ ‬Jacob apprit à Rachel qu’il était parent de son père‭, ‬qu’il était fils de Rebecca‭. ‬Et elle courut l’annoncer à son père‭. ‬13‭ ‬Dès que Laban eut entendu parler de Jacob‭, ‬fils de sa soeur‭, ‬il courut au-devant de lui‭, ‬il l’embrassa et le baisa‭, ‬et il le fit venir dans sa maison‭. ‬Jacob raconta à Laban toutes ces choses‭. ‬14‭ ‬Et Laban lui dit‭ : ‬Certainement‭, ‬tu es mon os et ma chair‭. ‬Jacob demeura un mois chez Laban‭.‬

15‭ ‬Puis Laban dit à Jacob‭ : ‬Parce que tu es mon parent‭, ‬me serviras-tu pour rien‭ ? ‬Dis-moi quel sera ton salaire‭. ‬16‭ ‬Or‭, ‬Laban avait deux filles‭ : ‬l’aînée s’appelait Léa‭, ‬et la cadette Rachel‭. ‬17‭ ‬Léa avait les yeux délicats‭; ‬mais Rachel était belle de taille et belle de figure‭. ‬18‭ ‬Jacob aimait Rachel‭, ‬et il dit‭ : ‬Je te servirai sept ans pour Rachel‭, ‬ta fille cadette‭. ‬19‭ ‬Et Laban dit‭ : ‬J’aime mieux te la donner que de la donner à un autre homme‭. ‬Reste chez moi‭!‬

20‭ ‬Ainsi Jacob servit sept années pour Rachel‭ : ‬et elles furent à ses yeux comme quelques jours‭, ‬parce qu’il l’aimait‭. ‬21‭ ‬Ensuite Jacob dit à Laban‭ : ‬Donne-moi ma femme‭, ‬car mon temps est accompli‭ : ‬et j’irai vers elle‭. ‬22‭ ‬Laban réunit tous les gens du lieu‭, ‬et fit un festin‭. ‬23‭ ‬Le soir‭, ‬il prit Léa‭, ‬sa fille‭, ‬et l’amena vers Jacob‭, ‬qui s’approcha d’elle‭. ‬24‭ ‬Et Laban donna pour servante à Léa‭, ‬sa fille‭, ‬Zilpa‭, ‬sa servante‭.‬

25‭ ‬Le lendemain matin‭, ‬voilà que c’était Léa‭. ‬Alors Jacob dit à Laban‭ : ‬Qu’est-ce que tu m’as fait‭ ? ‬N’est-ce pas pour Rachel que j’ai servi chez toi‭? ‬Pourquoi m’as-tu trompé‭ ? ‬26‭ ‬Laban dit‭ : ‬Ce n’est point la coutume dans ce lieu de donner la cadette avant l’aînée‭. ‬27‭ ‬Achève la semaine avec celle-ci‭, ‬et nous te donnerons aussi l’autre pour le service que tu feras encore chez moi pendant sept nouvelles années‭. ‬28‭ ‬Jacob fit ainsi‭, ‬et il acheva la semaine avec Léa‭; ‬puis Laban lui donna pour femme Rachel‭, ‬sa fille‭. ‬29‭ ‬Et Laban donna pour servante à Rachel‭, ‬sa fille‭, ‬Bilha‭, ‬sa servante‭.‬

30‭ ‬Jacob alla aussi vers Rachel‭, ‬qu’il aimait plus que Léa‭; ‬et il servit encore chez Laban pendant sept nouvelles années‭.‬

31‭ ‬L’Eternel vit que Léa n’était pas aimée‭; ‬et il la rendit féconde‭, ‬tandis que Rachel était stérile‭. ‬32‭ ‬Léa devint enceinte‭, ‬et enfanta un fils‭, ‬à qui elle donna le nom de Ruben‭; ‬car elle dit‭ : ‬L’Eternel a vu mon humiliation‭, ‬et maintenant mon mari m’aimera‭. ‬33‭ ‬Elle devint encore enceinte‭, ‬et enfanta un fils‭, ‬et elle dit‭ : ‬L’Eternel a entendu que je n’étais pas aimée‭, ‬et il m’a aussi accordé celui-ci‭. ‬Et elle lui donna le nom de Siméon‭. ‬34‭ ‬Elle devint encore enceinte‭, ‬et enfanta un fils‭, ‬et elle dit‭ : ‬Pour cette fois‭, ‬mon mari s’attachera à moi‭; ‬car je lui ai enfanté trois fils‭. ‬C’est pourquoi on lui donna le nom de Lévi‭. ‬35‭ ‬Elle devint encore enceinte‭, ‬et enfanta un fils‭, ‬et elle dit‭ : ‬Cette fois‭, ‬je louerai l’Eternel‭. ‬C’est pourquoi elle lui donna le nom de Juda‭. ‬Et elle cessa d’enfanter‭.‬»

Genesis 30:1-43

 

«1‭ ‬Lorsque Rachel vit qu’elle ne donnait point d’enfants à Jacob‭, ‬elle porta envie à sa soeur‭, ‬et elle dit à Jacob‭ : ‬Donne-moi des enfants‭, ‬ou je meurs‭ ! ‬2‭ ‬La colère de Jacob s’enflamma contre Rachel‭, ‬et il dit‭ : ‬Suis-je à la place de Dieu‭, ‬qui t’empêche d’être féconde‭ ? ‬3‭ ‬Elle dit‭ : ‬Voici ma servante Bilha‭; ‬va vers elle‭; ‬qu’elle enfante sur mes genoux‭, ‬et que par elle j’aie aussi des fils‭. ‬4‭ ‬Et elle lui donna pour femme Bilha‭, ‬sa servante‭; ‬et Jacob alla vers elle‭. ‬5‭ ‬Bilha devint enceinte‭, ‬et enfanta un fils à Jacob‭. ‬6‭ ‬Rachel dit‭ : ‬Dieu m’a rendu justice‭, ‬il a entendu ma voix‭, ‬et il m’a donné un fils‭. ‬C’est pourquoi elle l’appela du nom de Dan‭. ‬7‭ ‬Bilha‭, ‬servante de Rachel‭, ‬devint encore enceinte‭, ‬et enfanta un second fils à Jacob‭. ‬8‭ ‬Rachel dit‭ : ‬J’ai lutté divinement contre ma soeur‭, ‬et j’ai vaincu‭. ‬Et elle l’appela du nom de Nephthali‭.‬

9‭ ‬Léa voyant qu’elle avait cessé d’enfanter‭, ‬prit Zilpa‭, ‬sa servante‭, ‬et la donna pour femme à Jacob‭. ‬10‭ ‬Zilpa‭, ‬servante de Léa‭, ‬enfanta un fils à Jacob‭. ‬11‭ ‬Léa dit‭ : ‬Quel bonheur‭ ! ‬Et elle l’appela du nom de Gad‭. ‬12‭ ‬Zilpa‭, ‬servante de Léa‭, ‬enfanta un second fils à Jacob‭. ‬13‭ ‬Léa dit‭ : ‬Que je suis heureuse‭ ! ‬car les filles me diront heureuse‭. ‬Et elle l’appela du nom d’Aser‭.‬

14‭ ‬Ruben sortit au temps de la moisson des blés‭, ‬et trouva des mandragores dans les champs‭. ‬Il les apporta à Léa‭, ‬sa mère‭. ‬Alors‭ ‬Rachel dit à Léa‭ : ‬Donne moi‭, ‬je te prie‭, ‬des mandragores de ton fils‭. ‬15‭ ‬Elle lui répondit‭ : ‬Est-ce peu que tu aies pris mon mari‭, ‬pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils‭ ? ‬Et Rachel dit‭ : ‬Eh bien‭! ‬il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils‭. ‬16‭ ‬Le soir‭, ‬comme Jacob revenait des champs‭, ‬Léa sortit à sa rencontre‭, ‬et dit‭ : ‬C’est vers moi que tu viendras‭, ‬car je t’ai acheté pour les mandragores de mon fils‭. ‬Et il coucha avec elle cette nuit‭. ‬17‭ ‬Dieu exauça Léa‭, ‬qui devint enceinte‭, ‬et enfanta un cinquième fils à Jacob‭. ‬18‭ ‬Léa dit‭ : ‬Dieu m’a donné mon salaire parce que j’ai donné ma servante à mon mari‭. ‬Et elle l’appela du nom d’Issacar‭. ‬19‭ ‬Léa devint encore enceinte‭, ‬et enfanta un sixième fils à Jacob‭. ‬20‭ ‬Léa dit‭ : ‬Dieu m’a fait un beau don‭; ‬cette fois‭, ‬mon mari habitera avec moi‭, ‬car je lui ai enfanté six fils‭. ‬Et elle l’appela du nom de Zabulon‭. ‬21‭ ‬Ensuite‭, ‬elle enfanta une fille‭, ‬qu’elle appela du nom de Dina‭.‬

22‭ ‬Dieu se souvint de Rachel‭, ‬il l’exauça‭, ‬et il la rendit féconde‭. ‬23‭ ‬Elle devint enceinte‭, ‬et enfanta un fils‭, ‬et elle dit‭ : ‬Dieu a enlevé mon opprobre‭. ‬24‭ ‬Et elle lui donna le nom de Joseph‭, ‬en disant‭ : ‬Que l’Eternel m’ajoute un autre fils‭ !‬

25‭ ‬Lorsque Rachel eut enfanté Joseph‭, ‬Jacob dit à Laban‭ : ‬Laisse-moi partir‭, ‬pour que je m’en aille chez moi‭, ‬dans mon pays‭. ‬26‭ ‬Donne-moi mes femmes et mes enfants‭, ‬pour lesquels je t’ai servi‭, ‬et je m’en irai‭; ‬car tu sais quel service j’ai fait pour toi‭. ‬27‭ ‬Laban lui dit‭ : ‬Puissé-je trouver grâce à tes yeux‭ ! ‬Je vois bien que l’Eternel m’a béni à cause de toi‭; ‬28‭ ‬fixe-moi ton salaire‭, ‬et je te le donnerai‭. ‬29‭ ‬Jacob lui dit‭ : ‬Tu sais comment je t’ai servi‭, ‬et ce qu’est devenu ton troupeau avec moi‭; ‬30‭ ‬car le peu que tu avais avant moi s’est beaucoup accru‭, ‬et l’Eternel t’a béni sur mes pas‭. ‬Maintenant‭, ‬quand travaillerai-je aussi pour ma maison‭ ? ‬31‭ ‬Laban dit‭ : ‬Que te donnerai-je‭? ‬Et Jacob répondit‭ : ‬Tu ne me donneras rien‭. ‬Si tu consens à ce que je vais te dire‭, ‬je ferai paître encore ton troupeau‭, ‬et je le garderai‭. ‬32‭ ‬Je parcourrai aujourd’hui tout ton troupeau‭; ‬mets à part parmi les brebis tout agneau tacheté et marqueté et tout agneau noir‭, ‬et parmi les chèvres tout ce qui est marqueté et tacheté‭. ‬Ce sera mon salaire‭. ‬33‭ ‬Ma droiture répondra pour moi demain‭, ‬quand tu viendras voir mon salaire‭; ‬tout ce qui ne sera pas tacheté et marqueté parmi les chèvres‭, ‬et noir parmi les agneaux‭, ‬ce sera de ma part un vol‭. ‬34‭ ‬Laban dit‭ : ‬Eh bien‭! ‬qu’il en soit selon ta parole‭. ‬35‭ ‬Ce même jour‭, ‬il mit à part les boucs rayés et marquetés‭, ‬toutes les chèvres tachetées et marquetées‭, ‬toutes celles où il y avait du blanc‭, ‬et tout ce qui était noir parmi les brebis‭. ‬Il les remit entre les mains de ses fils‭.‬‭ ‬36‭ ‬Puis il mit l’espace de trois journées de chemin entre lui et Jacob‭; ‬et Jacob fit paître le reste du troupeau de Laban‭.‬

37‭ ‬Jacob prit des branches vertes de peuplier‭, ‬d’amandier et de platane‭; ‬il y pela des bandes blanches‭, ‬mettant à nu le blanc qui était sur les branches‭. ‬38‭ ‬Puis il plaça les branches‭, ‬qu’il avait pelées‭, ‬dans les auges‭, ‬dans les abreuvoirs‭, ‬sous les yeux des brebis qui venaient boire‭, ‬pour qu’elles entrassent en chaleur en venant boire‭. ‬39‭ ‬Les brebis entraient en chaleur près des branches‭, ‬et elles faisaient des petits‭ ‬rayés‭, ‬tachetés et marquetés‭. ‬40‭ ‬Jacob séparait les agneaux‭, ‬et il mettait ensemble ce qui était rayé et tout ce qui était noir‭ ‬dans le troupeau de Laban‭. ‬Il se fit ainsi des troupeaux à part‭, ‬qu’il ne réunit point au troupeau de Laban‭. ‬41‭ ‬Toutes les fois que les brebis vigoureuses entraient en chaleur‭, ‬Jacob plaçait les branches dans les auges‭, ‬sous les yeux des brebis‭, ‬pour qu’elles entrassent en chaleur près des branches‭. ‬42‭ ‬Quand les brebis étaient chétives‭, ‬il ne les plaçait point‭; ‬de sorte que les chétives étaient pour Laban‭, ‬et les vigoureuses pour Jacob‭.‬

43‭ ‬Cet homme devint de plus en plus riche‭; ‬il eut du menu bétail en abondance‭, ‬des servantes et des serviteurs‭, ‬des chameaux et‭ ‬des ânes‭.‬»

Genesis 31:1-55

 

«1‭ ‬Jacob entendit les propos des fils de Laban‭, ‬qui disaient‭ : ‬Jacob a pris tout ce qui était à notre père‭, ‬et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse‭. ‬2‭ ‬Jacob remarqua aussi le visage de Laban‭; ‬et voici‭, ‬il n’était plus envers lui comme auparavant‭. ‬3‭ ‬Alors l’Eternel dit à Jacob‭ : ‬Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance‭, ‬et je serai avec toi‭.‬

4‭ ‬Jacob fit appeler Rachel et Léa‭, ‬qui étaient aux champs vers son troupeau‭. ‬5‭ ‬Il leur dit‭ : ‬Je vois‭, ‬au visage de votre père‭, ‬qu’il n’est plus envers moi comme auparavant‭; ‬mais le Dieu de mon père a été avec moi‭. ‬6‭ ‬Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir‭. ‬7‭ ‬Et votre père s’est joué de moi‭, ‬et a changé dix fois mon salaire‭; ‬mais Dieu ne lui a pas permis de me faire du mal‭. ‬8‭ ‬Quand il disait‭ : ‬Les tachetées seront ton salaire‭, ‬toutes les brebis faisaient des petits tachetés‭. ‬Et quand il disait‭ : ‬Les rayées seront ton salaire‭, ‬toutes les brebis faisaient des petits rayés‭. ‬9‭ ‬Dieu a pris à votre père son troupeau‭, ‬et me l’a donné‭. ‬10‭ ‬Au temps où les brebis entraient en chaleur‭, ‬je levai les yeux‭, ‬et je vis en songe que les boucs qui couvraient les‭ ‬brebis étaient rayés‭, ‬tachetés et marquetés‭. ‬11‭ ‬Et l’ange de Dieu me dit en songe‭ : ‬Jacob‭ ! ‬Je répondis‭ : ‬Me voici‭! ‬12‭ ‬Il dit‭ : ‬Lève les yeux‭, ‬et regarde‭ : ‬tous les boucs qui couvrent les brebis sont rayés‭, ‬tachetés et marquetés‭; ‬car j’ai vu tout ce que te fait Laban‭. ‬13‭ ‬Je suis le Dieu de Béthel‭, ‬où tu as oint un monument‭, ‬où tu m’as fait un voeu‭. ‬Maintenant‭, ‬lève-toi‭, ‬sors de ce pays‭, ‬et retourne au pays de ta naissance‭.‬

14‭ ‬Rachel et Léa répondirent‭, ‬et lui dirent‭ : ‬Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père‭ ? ‬15‭ ‬Ne sommes-nous pas regardées par lui comme des étrangères‭, ‬puisqu’il nous a vendues‭, ‬et qu’il a mangé notre argent‭ ? ‬16‭ ‬Toute la richesse que Dieu a ôtée à notre père appartient à nous et à nos enfants‭. ‬Fais maintenant‭ ‬tout ce que Dieu t’a dit‭.‬

17‭ ‬Jacob se leva‭, ‬et il fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux‭. ‬18‭ ‬Il emmena tout son troupeau et tous les biens‭ ‬qu’il possédait‭, ‬le troupeau qui lui appartenait‭, ‬qu’il avait acquis à Paddan-Aram‭; ‬et il s’en alla vers Isaac‭, ‬son père‭, ‬au pays de Canaan‭. ‬19‭ ‬Tandis que Laban était allé tondre ses brebis‭, ‬Rachel déroba les théraphim de son père‭; ‬20‭ ‬et Jacob trompa Laban‭, ‬l’Araméen‭, ‬en ne l’avertissant pas de sa fuite‭. ‬21‭ ‬Il s’enfuit‭, ‬avec tout ce qui lui appartenait‭; ‬il se leva‭, ‬traversa le fleuve‭, ‬et se dirigea vers la montagne de Galaad‭.‬

22‭ ‬Le troisième jour‭, ‬on annonça à Laban que Jacob s’était enfui‭. ‬23‭ ‬Il prit avec lui ses frères‭, ‬le poursuivit sept journées de marche‭, ‬et l’atteignit à la montagne de Galaad‭. ‬24‭ ‬Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban‭, ‬l’Araméen‭, ‬et lui dit‭ : ‬Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal‭ ! ‬25‭ ‬Laban atteignit donc Jacob‭. ‬Jacob avait dressé sa tente sur la montagne‭; ‬Laban dressa aussi la sienne‭, ‬avec ses frères‭, ‬sur la montagne de Galaad‭.‬

26‭ ‬Alors Laban dit à Jacob‭ : ‬Qu’as-tu fait‭ ? ‬Pourquoi m’as-tu trompé‭, ‬et emmènes-tu mes filles comme des captives par l’épée‭ ? ‬27‭ ‬Pourquoi as-tu pris la fuite en cachette‭, ‬m’as-tu trompé‭, ‬et ne m’as-tu point averti‭ ? ‬Je t’aurais laissé partir au milieu des réjouissances et des chants‭, ‬au son du tambourin et de la harpe‭. ‬28‭ ‬Tu ne m’as pas permis d’embrasser mes fils et mes filles‭ ! ‬C’est en insensé que tu as agi‭. ‬29‭ ‬Ma main est assez forte pour vous faire du mal‭; ‬mais le Dieu de votre père m’a dit hier‭ : ‬Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal‭ ! ‬30‭ ‬Maintenant que tu es parti‭, ‬parce que tu languissais après la‭ ‬maison de ton père‭, ‬pourquoi as-tu dérobé mes dieux‭ ?‬

31‭ ‬Jacob répondit‭, ‬et dit à Laban‭ : ‬J’avais de la crainte à la pensée que tu m’enlèverais peut-être tes filles‭. ‬32‭ ‬Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux‭ ! ‬En présence de nos frères‭, ‬examine‭ ‬ce qui t’appartient chez moi‭, ‬et prends-le‭. ‬Jacob ne savait pas que Rachel les eût dérobés‭. ‬33‭ ‬Laban entra dans la tente de Jacob‭, ‬dans la tente de Léa‭, ‬dans la tente des deux servantes‭, ‬et il ne trouva rien‭. ‬Il sortit de la tente de Léa‭, ‬et entra dans la tente de‭ ‬Rachel‭. ‬34‭ ‬Rachel avait pris les théraphim‭, ‬les avait mis sous le bât du chameau‭, ‬et s’était assise dessus‭. ‬Laban fouilla toute la tente‭, ‬et ne trouva rien‭. ‬35‭ ‬Elle dit à son père‭ : ‬Que mon seigneur ne se fâche point‭, ‬si je ne puis me lever devant toi‭, ‬car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes‭. ‬Il chercha‭, ‬et ne trouva point les théraphim‭.‬

36‭ ‬Jacob s’irrita‭, ‬et querella Laban‭. ‬Il reprit la parole‭, ‬et lui dit‭ : ‬Quel est mon crime‭, ‬quel est mon péché‭, ‬que tu me poursuives avec tant d’ardeur‭ ? ‬37‭ ‬Quand tu as fouillé tous mes effets‭, ‬qu’as-tu trouvé des effets de ta maison‭ ? ‬Produis-le ici devant mes frères et tes frères‭, ‬et qu’ils prononcent entre nous deux‭. ‬38‭ ‬Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi‭; ‬tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté‭, ‬et je n’ai point mangé les béliers de ton troupeau‭. ‬39‭ ‬Je ne t’ai point rapporté de bêtes déchirées‭, ‬j’en ai payé le dommage‭; ‬tu me redemandais ce qu’on me volait de jour et ce qu’on me volait de nuit‭. ‬40‭ ‬La chaleur me dévorait pendant le jour‭, ‬et le froid pendant la nuit‭, ‬et le sommeil fuyait de mes yeux‭. ‬41‭ ‬Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison‭; ‬je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles‭, ‬et six ans pour ton troupeau‭, ‬et tu as changé dix fois mon salaire‭. ‬42‭ ‬Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père‭, ‬le Dieu d’Abraham‭, ‬celui que craint Isaac‭, ‬tu m’aurais maintenant renvoyé à vide‭. ‬Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains‭, ‬et hier il a prononcé son jugement‭.‬

43‭ ‬Laban répondit‭, ‬et dit à Jacob‭ : ‬Ces filles sont mes filles‭, ‬ces enfants sont mes enfants‭, ‬ce troupeau est mon troupeau‭, ‬et tout ce que tu vois est à moi‭. ‬Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles‭, ‬ou pour leurs enfants qu’elles ont mis au monde‭ ? ‬44‭ ‬Viens‭, ‬faisons alliance‭, ‬moi et toi‭, ‬et que cela serve de témoignage entre moi et toi‭!‬

45‭ ‬Jacob prit une pierre‭, ‬et il la dressa pour monument‭. ‬46‭ ‬Jacob dit à ses frères‭ : ‬Ramassez des pierres‭. ‬Ils prirent des pierres‭, ‬et firent un monceau‭; ‬et ils mangèrent là sur le monceau‭. ‬47‭ ‬Laban l’appela Jegar-Sahadutha‭, ‬et Jacob l’appela Galed‭. ‬48‭ ‬Laban dit‭ : ‬Que ce monceau serve aujourd’hui de témoignage entre moi et toi‭! ‬C’est pourquoi on lui a donné le nom de Galed‭. ‬49‭ ‬On l’appelle aussi Mitspa‭, ‬parce que Laban dit‭ : ‬Que l’Eternel veille sur toi et sur moi‭, ‬quand nous nous serons l’un et l’autre perdus de vue‭. ‬50‭ ‬Si tu maltraites mes filles‭, ‬et si tu prends encore d’autres femmes‭, ‬ce n’est pas un homme qui sera avec nous‭, ‬prends-y garde‭, ‬c’est Dieu qui sera témoin entre moi et toi‭. ‬51‭ ‬Laban dit à Jacob‭ : ‬Voici ce monceau‭, ‬et voici ce monument que j’ai élevé entre moi et toi‭. ‬52‭ ‬Que ce monceau soit témoin et que ce monument soit témoin que je n’irai point vers toi au delà de ce monceau‭, ‬et que tu ne viendras point vers moi au delà de ce monceau et de ce monument‭, ‬pour agir méchamment‭. ‬53‭ ‬Que le Dieu d’Abraham et de Nachor‭, ‬que le Dieu de leur père soit juge entre nous‭. ‬Jacob jura par celui que craignait Isaac‭. ‬54‭ ‬Jacob offrit un sacrifice sur la montagne‭, ‬et il invita ses frères à manger‭; ‬ils mangèrent donc‭, ‬et passèrent la nuit sur la montagne‭. ‬55‭ ‬Laban se leva de bon matin‭, ‬baisa ses fils et ses filles‭, ‬et les bénit‭. ‬Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure‭.‬»

 

Genesis 32:1-3

 

«1‭ ‬Jacob poursuivit son chemin‭; ‬et des anges de Dieu le rencontrèrent‭.‬

2‭ ‬En les voyant‭, ‬Jacob dit‭ : ‬C’est le camp de Dieu‭ ! ‬Et il donna à ce lieu le nom de Mahanaïm‭. ‬3‭ ‬Jacob envoya devant lui des messagers à Esaü‭, ‬son frère‭, ‬au pays de Séir‭, ‬dans le territoire d’Edom‭.‬»

Hosea 12:3‭ ‬à 14:9

‭ ‬Psaume 132

Math‭. ‬3:13‭ ‬à 4:11

Bibliographie

Sources‭ : ‬

Bible Logos 6‭ ‬FaithLite‭, ‬

www.enseignemoi.com‭, ‬

www.mechon-mamre.org‭, ‬

www.sefarim.fr‭, ‬

L’hébreu biblique‭ ‬‮–‬‭ ‬Le blog de Haïm Ouizemann‭ ‬

Akadem‭: ‬http‭://‬www.akadem.org/sommaire/paracha/5769‭/-‬dans-les-mots-5769‭/‬vayetse-se-construire-en-exil-05-11-2008-7463_4312‭.‬php

http‭://‬www.akadem.org/medias/documents/Vayetse-Schwartz.pdf

Elements grammaticaux et conjugaison‭ : ‬cours d’hébreu Beth Yeshoua

Editions‭ ‬«La Voix de l’Israël Messianique»

Fondateur‭ : ‬Paul Ghennassia

Pasteur Président‭ : ‬Lorenzo Greco

https‭://‬bethyeshoua.org

Email‭ : ‬

©‭ ‬Copyright‭ : ‬«La Voix de l’Israël Messianique»‭ ‬2017

Assemblée Messianique Beth Yeshoua‭ - ‬Belgique affiliée à l’IAMCS

 

Transformer le passé en futur‭  : ‬une action qui s’inscrit dans une histoire

Extrait de la parasha Vayetse de Tamar Schwartz sur Akadem

Revenons un instant sur ce mot vayifga‭.‬

Yaaqov quitte le pays‭, ‬arrive à cet endroit‭, ‬où il fait une prière‭. ‬A quel endroit voulez-vous qu’il fasse une prière‭, ‬si ce n’est à l’endroit prédestiné pour le Temple‭  ? ‬Cela nous permet de faire un petit retour en arrière‭, ‬de rappeler‭ - ‬puisque nous en sommes‭ ‬au troisième‭ - ‬la manière‭ (‬ou le lieu‭) ‬dans lequel prient Avraham‭, ‬Yits’haq et Yaaqov‭  :‬

•‭ ‬pour Avraham‭, ‬c’est la montagne‭ (‬har‭), ‬la fameuse montagne où il a accompagné son fils‭,‬

où il a monté son fils‭  ;‬

•‭ ‬Yits’haq‭, ‬lui‭, ‬on l’a rencontré à la fin de la parachat‭ ‬‘Hayé-Sara entrain d’attendre l’arrivée

de Rivqa‭, ‬et on avait dit‭ ‬«‭  ‬vayétsé Yits’haq lasoua’h basadé‭  ‬»‭ (‬Yits’haq était sorti lasoua’h‭), ‬et on avait dit que lasoua’h‭, ‬c’est une manière de parler‭, ‬comme si’ha‭, ‬mais lasou’ah ce n’est pas parler avec n’importe qui mais avec Dieu‭  ; ‬«‭  ‬basadé‭  ‬»‭ ‬il prie dans un lieu découvert‭  ;‬

•‭ ‬alors que Yaaqov‭ ‬«‭  ‬vayifga bamaqom‭  ‬»‭ ‬à la fin de son rêve‭, ‬lorsqu’il se réveille le matin et se rend compte où il est‭, ‬l’endroit va s’appeler‭ ‬«‭  ‬Beit El‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬la maison de Dieu‭  ‬»‭.‬

Donc‭  : ‬la montagne‭, ‬le champ‭, ‬la maison‭, ‬et les commentaires disent beaucoup de choses là-dessus que je vous invite à aller voir‭.‬

Nous devons revenir un instant sur ce début de la paracha‭, ‬le moment où Yaaqov est sorti‭, ‬et où il a décidé‭ - ‬et le midrach dit‭ ‬‭ : ‬depuis la première fois depuis quatorze ans‭ - ‬d’aller dormir‭, ‬et en se réveillant il est bien fâché de s’être endormi parce qu’il a eu une révélation pendant son sommeil‭, ‬et c’est cette révélation-là que nous allons regarder‭.‬

Mais avant‭, ‬nous avons une petite étape‭, ‬à un verset‭, ‬c’est-à-dire de voir l’autre pendant de ce que nous avons essayé de voir la semaine dernière‭  : ‬nous avions regardé le passé qui avait de l’avenir‭, ‬cette fois-ci c’est l’avenir qui est fondé sur un passé‭.‬

Regardons d’abord le côté technique de la chose‭, ‬et commençons par quelque chose qu’un juif peut dire au moins trois fois par jour‭  : ‬«‭  ‬veahavta et Hachem élokékha‭  - ‬tu aimeras l’Eternel ton Dieu‭  ‬»‭, ‬qui est composé de la racine‭ ‬‘aHaV‭ [‬alef-hé-beit‭] ‬et du suffixe du passé 2e personne‭ -‬ta‭, ‬ahavTA‭ (‬tu as aimé‭). ‬Avec le vav conversif‭, ‬cela donne veahavta‭ (‬tu‭ ‬aimeras‭), ‬c’est-à-dire que ce qui était au passé‭ (‬ahavta‭, ‬tu as aimé‭), ‬la seule présence de ce vav conversif va le transformer en futur‭. ‬Comment le comprendre‭  ? ‬Lorsqu’on dit‭ ‬«‭  ‬tu aimeras‭  ‬»‭, ‬on aurait pu le mettre au futur‭ (‬tohav‭ ‬«‭  ‬tu aimeras‭  ‬»‭), ‬ou à l’impératif‭ (‬éhov‭ ‬«‭  ‬aime‭  !  ‬»‭)  : ‬pas du tout‭  ! ‬Veahavta‭  : ‬tu aimeras‭, ‬et tu ne pourras aimer que parce‭, ‬derrière toi‭, ‬d’autres ont aimé‭, ‬parce que derrière toi il y a toute une histoire‭ - ‬comment aimer Dieu‭, ‬ça ne s’invente pas tous les jours‭, ‬c’est le résultat d’une transmission‭, ‬d’une longue habitude d’aimer Hachem‭ - ‬veahavta‭, ‬parce que tu as déjà aimé‭.‬

Ce principe-là‭, ‬on va le retrouver tout au long de la Tora‭, ‬et d’une manière très intéressante dans la paracha de cette semaine‭. ‬Au début de la paracha‭, ‬on dira à Yaaqov‭  : ‬oufaratsta‭ - ‬tu t’étendras‭, ‬tu ne resteras pas à un seul endroit‭, ‬tu t’étendras vers l’ouest et l’est‭, ‬vers le nord et vers le sud‭. ‬«‭  ‬Oufaratsta‭  ‬»‭ ‬c’est‭ ‬«‭  ‬paratsta‭  ‬»‭ - ‬tu t’es étendu‭. ‬Croyais-tu vraiment t’étendre en donnant naissance à douze enfants‭  ? ‬pas du tout‭. ‬Oufaratsta‭, ‬le véritable développement dans toutes les directions‭, ‬ce sera après‭, ‬maintenant que tu retournes dans ton pays‭.‬

Autre exemple‭  : ‬chamarti‭ (‬j’ai gardé‭), ‬vechamarti‭ (‬je garderai‭). ‬«‭  ‬Chamarti‭  ‬»‭ - ‬j’ai gardé‭ - ‬la promesse de Dieu à Yaaqov‭, ‬c’est‭ ‬«‭  ‬vecharmarti‭  ‬»‭ ‬je garderai‭ - ‬ce que le texte va dire vraiment c’est‭ ‬«‭  ‬ouchmartikha‭  ‬»‭  : ‬le son change mais l’écriture reste‭, ‬c’est toujours le même chamarti‭ (‬j’ai gardé‭), ‬vechamarti‭ (‬je garderai‭), ‬auquel on va ajouter le complément‭ - ‬kha ouchmartikha‭ (‬je te garderai‭). ‬Le passé devient futur‭, ‬c’est-à-dire que le futur promis est fondé sur le passé‭.‬

Voyons à présent comment cela se passe dans notre paracha‭, ‬dans la promesse que fait Dieu à Yaaqov‭ (‬Genesis 28:13-15‭) ‬un fois qu’il se réveille le matin‭. ‬Immédiatement après‭ (‬v.20-‭ ‬22‭), ‬cette fois-ci c’est Yaaqov qui fait sa promesse‭, ‬ou son vœu‭, ‬à Dieu‭, ‬c’est donnant‭- ‬donnant‭. ‬Et tous les deux fonctionnent de la même façon‭.‬

Regardons d’abord le premier texte‭, ‬la promesse de Dieu‭, ‬où Dieu fait des promesses au futur simple‭  :‬

•‭ ‬v.13‭ ‬«‭  ‬etenéna‭  ‬»‭ - ‬la terre‭ ‬«‭  ‬je donnerai‭  ‬»‭  ;‬

•‭ ‬v.15‭ ‬«‭  ‬télekh‭  ‬»‭ - ‬partout où‭ ‬«‭  ‬tu iras‭  ‬»‭  ;‬

•‭ ‬et‭ ‬«‭  ‬lo é’ézovkha‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬je ne te quitterai pas‭  ‬»‭, ‬avec la racine‭ ‬‘ayin-zayin-bet quitter‭, ‬précédé du préfixe pronominal alef‭ ‬«‭  ‬je‭  ‬»‭ , ‬et du suffixe‭ -‬kha‭ ‬«‭  ‬je TE quitterai‭  ‬»‭, ‬et le tout précédé de‭ ‬«‭  ‬lo‭  ‬»‭, ‬«‭  ‬je ne te quitterai PAS‭  ‬»‭).‬

Parallèlement‭, ‬cinq fois dans les mêmes versets on a de nouveau un passé transformé en futur‭  :‬

•‭ ‬v.14‭ ‬«‭  ‬vehaya zar’akha‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬ta descendance sera‭  ‬»‭, ‬parce qu’elle a déjà été‭  ;‬

•‭ ‬«‭  ‬oufaratsta‭  ‬»‭ ‬qu’on a vu tout à l’heure‭  ;‬

•‭ ‬«‭  ‬venivrekhou‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬seront bénis‭  ‬»‭  ; ‬c’est une voie passive‭ - ‬nivrekhou ils ont été bénis‭, ‬venivrekhou ils seront bénis‭, ‬seront bénies par toi toutes les familles de la terre parce que c’est une longue affaire qui va se construire petit à petit‭, ‬un avenir qui est bâti sur un passé‭  ;‬

•‭ ‬v.15‭ ‬«‭  ‬ouchmartikha‭  ‬»‭, ‬on l’a vu tout à l’heure‭, ‬Dieu promet à Yaaqov de le garder‭  ;‬

•‭ ‬«‭  ‬vahachivotikha‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬je te ramènerai‭  ‬»‭ ‬même principe‭, ‬la racine‭, ‬la forme verbale et le

complément‭.‬

Exactement de la même manière‭, ‬Yaaqov va faire un vœu‭ ‬«‭  ‬vayidar Yaaqov néder‭  ‬»‭ (‬v.20‭) ‬une fois qu’il se rend compte de ce qui s’est passé pendant la nuit‭, ‬qu’il a entendu ce qu’il a entendu durant son sommeil‭, ‬et il va faire sa promesse et va dire‭  :‬

•‭ ‬v.20‭ ‬«‭  ‬im-yihyé‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬sera‭  ‬»‭, ‬si Dieu‭, ‬en français on ne peut pas dire‭ ‬‘si Dieu sera’‭, ‬mais

c’est ce que le texte dit‭  : ‬‘il sera’‭, ‬Dieu sera imadi avec moi‭  ;‬

•‭ ‬v.22‭ ‬«‭  ‬yihyé‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬sera‭  ‬»‭  : ‬cette pierre‭, ‬dit-il‭, ‬que j’ai mise comme stèle‭, ‬elle SERA

«‭  ‬beit élokim‭  ‬»‭, ‬la maison de Dieu‭ (‬donc ce dont on parlait il y a un instant‭  : ‬ce sera

le temple‭)‬

•‭ ‬«‭  ‬vekhol acher titen-li‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬et tout ce que tu me donneras‭  ‬»‭ ‬au futur simple‭, ‬à un

moment donné‭, ‬tu me le donneras‭, ‬ce n’est pas un don éternel‭, ‬un don qui se base

sur un passé‭, ‬c’est un don qui se fait‭, ‬qui se fera au futur‭  ;‬

•‭ ‬et‭ ‬«‭  ‬aasrénou‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬j’en donnerai la dîme‭  ‬»‭ ‬j’en donnerai le dixième‭, ‬futur simple‭  : ‬au futur‭, ‬dans l’avenir‭, ‬quand tu me donneras‭, ‬tout ce que tu me donneras‭, ‬je t’en

donnerai un dixième‭.‬

Et où va-t-on utiliser le vav conversif‭  ? ‬Pour quels verbes‭, ‬pour quelle partie de sa promesse Yaaqov dit que ce futur-là est basé sur un passé‭, ‬sur une histoire‭  ?‬

•‭ ‬au v.20‭ ‬«‭  ‬ouchmarani‭  ‬»‭ - ‬c’est Dieu qui me garde‭, ‬on l’a déjà vu‭, ‬c’est ce que Dieu lui

avait dit‭ ‬«‭  ‬ouchmartikha‭  ‬»‭ ‬«‭  ‬je te garderai‭  ‬»‭, ‬parce que je t’ai déjà gardé‭, ‬Yaaqov répète ce mot-là‭. ‬Il dit‭  : ‬et si Dieu me donne le pain‭ (‬ou la nourriture‭) ‬à manger et de quoi me vêtir‭, ‬ce n’est pas un don unique dans le passé‭, ‬c’est l’avenir‭, ‬c’est la volonté de Dieu de donner en permanence‭, ‬de donner au futur comme il a donné au passé‭, ‬depuis qu’il a vêtu Adam et‭ ‬‘Hava au jardin d’Eden‭, ‬c’était la première distribution de vêtements‭,‬

•‭ ‬«‭  ‬venatan-li‭  ‬»‭ - ‬je te donnerai de quoi te nourrir et de quoi te vêtir‭  ;‬

•‭ ‬v.21‭ ‬«‭  ‬vechavti vechalom‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬et si je retourne en paix‭  ‬»‭  ; ‬Yaaqov est sorti de son pays‭, ‬en chemin vers l’exil pour aller chercher une femme‭ - ‬c’est la première fois‭  : ‬Avraham était né en Mésopotamie‭, ‬Yits’haq n’est jamais sorti d’Israël‭, ‬Yaaqov sait‭, ‬lui‭, ‬que la vie qu’il prépare pour ses enfants et jusqu’à nous aujourd’hui‭, ‬c’est une vie où on part‭ (‬vayétsé‭), ‬où on retourne‭, ‬et son vœu comporte cet élément-là‭  : ‬si je retourne en paix‭. ‬Sur‭ ‬‘en paix’‭, ‬les commentaires vont dire‭  : ‬ce n’est pas que Dieu m’aura gardé‭, ‬c’est que je suis en paix avec moi-même‭  ; ‬si je me suis conduit de telle sorte que je peux me regarder dans un miroir et regarder‭ ‬mes voisins‭, ‬si je retourne en paix‭, ‬si je retourne entier‭ [‬jeu sur chalom/chalem‭], ‬si mes enfants se conduisent comme on leur‭ ‬a appris‭, ‬bien entendu que ce futur-là est basé sur un

passé‭  ;‬

•‭ ‬«‭  ‬vehaya Hachem li lÉlokim‭  ‬»‭ - ‬«‭  ‬Dieu‭ (‬de miséricorde‭) ‬sera pour moi Dieu‭ (‬de la

rigueur‭)  ‬»‭  ; ‬là aussi c’est une construction‭, ‬un avenir qui se construit sur un passé‭.‬

Il est donc intéressant de jeter un coup d’œil sur ces deux parties de la paracha qui se font écho‭, ‬où Dieu parle en partie dans un futur déterminé‭, ‬fixe‭, ‬unique‭, ‬et en partie dans avenir qu’il va falloir construire‭. ‬Et Yaaqov‭, ‬en phase‭, ‬va lui répondre exactement de la même manière‭, ‬c’est-à-dire que toute cette paracha que nous allons lire cette semaine parle d’un seul sujet‭  : ‬comment construire une famille‭, ‬pas simplement avoir ces douze enfants‭, ‬mais construire la famille qui naît en‭ ‬exil‭.‬

Ajouter un Commentaire

Shalom ! Vous pouvez participer en ajoutant votre commentaire personnel. Connectez-vous d'abord (Login+mot de passe).


Code de sécurité
Rafraîchir

Qui est en ligne ?

Nous avons 113 invités et aucun membre en ligne