Selectionner l'événement correspondant
Montrer seulement mes événements ?
Montrer les événements non-publiés ?
Montrer les répétitions d'événements
default
Top Panel
lundi, 24 July 2017
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

GTranslate

French Arabic Dutch English German Hebrew Italian Polish Portuguese Russian Spanish Yiddish
  • Catégorie parente: Etudes
  • Catégorie : Messages d'édification
  • Mis à jour : jeudi 17 May 2012 00:03
  • Publication : vendredi 19 October 2001 02:00
  • Écrit par Ghennassia Paul
  • Affichages : 2331
  • 19 Oct

Les mots qui choquent et le choc des mots
2ème partie :Des mots changés qui choquent les Juifs

Sommaire

Des mots changés qui choquent les Juifs
1. Église
2. Christ et chrétiens
3. Jésus
4. Ancien et nouveau testament
5. Convertir
6. Baptême
7. Trinité
8. Croix
9. évangile
10. Sainte Cène
11. S'identifier à un juif
Conclusion
Dictionnaire des termes couramment utilisés

Isaïe 57 :14 "On dira: Frayez, frayez, préparez le chemin, Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple!"

Actes 21 :40 "Le tribun le lui ayant permis, Paul, debout sur les degrés, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s'établit, et Paul, parlant en langue hébraïque, dit:..."

Actes 26 :14 "Nous tombâmes tous par terre, et j'entendis une voix qui me disait en langue hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons."


Ces premières lectures montrent la nécessité d’enlever les obstacles qui ont empêché les Juifs de connaître leur Messie Yeshoua= et il est bon de remarquer que non seulement Paul parle à Israël en hébreu (le poids des consonances hébraïques) mais le Seigneur parle à Paul en langue hébraïque.

Dans la 1ère partie nous avons mis en évidence les vérités bibliques qu‘il faut remettre en place. Cette seconde partie a pour titre :

Des mots changés qui choquent les Juifs ?

-  Il faut bien comprendre que pour parler aux Juifs, il faut un langage Juif, avec un message Juif du livre Juif qui est la Bible Juive. 

-  Avez-vous remarqué que la Bible entière, Ancienne et Nouvelle Alliance, est un livre Juif. Le mot Israël est écrit plus de 5000 fois en référence continuelle aux juifs et citations des patriarches ou prophètes d’Israël !

-  En changeant les termes hébreux d’origine par des expressions grecques ou latines, on a faussé la compréhension du peuple auquel la Bible appartient (au point qu’on entend chez les juifs  :" leur Bible chrétienne qui n’est pas la nôtre !"

- Israël et l’église des nations ont chacun perdu quelque chose qui fausse leur relation avec Dieu : Israël a perdu son Messie, et l’église a perdu sa racine Juive (parce qu’elle a oublié le peuple d’où elle est issue.)  Paul disait dans l'épitre : 1 Timothée  5:8  "Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle."

-  Donc avec les Juifs, il faut que tous les mots que nous employons retrouvent leur consonance hébraïque et surtout le contexte de la pensée hébraïque pour lesquelles la Parole a été dite et inspirée par l’Esprit Saint.

-  Des quantités de mots sont à remettre dans leur cadre Juif : parmi les plus courants :  église, Christ, chrétiens, Jésus, Ancien et nouveau Testament, convertir, baptême, trinité, croix, évangile, Sainte Cène, S'identifier à un juif.

1. Église = on a placé ce mot pour désigner un bâtiment ou une communauté mais son vrai sens ( "Je bâtirai ma Kehila" , assembler les croyants de toute la terre…)  Pour une communauté, il vaut mieux employer les mots "Communauté" , "Congrégation" , "Assemblée" et faire attention à la connotation de synagogue qui sous-entend "rabbinique". Mais attention aussi de ne pas rester avec la notion de mépris envers la synagogue à cause de : Apoc3:9  "Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé."  La synagogue de Satan , on aurait pu aussi écrire et traduire par l’église de Satan (ce qui d’ailleurs existe aujourd’hui) = le mot très employé par les Assemblées Messianiques est  " Kehila" (des gens assemblés pour le service de Dieu).

2. Christ et Chrétiens = Israël attendait et attend «  Mashiah » (oint) et qui devait avoir une triple onction : prophète, Roi, et sacrificateur. Ceux qui croyaient en Yeshoua  le Messie s’appelaient = Meshihim - Meshihye plus communément autrefois et aujourd’hui à Jérusalem : les Yehoudim Meshihim. Quand Paul et Barnabas sont allés à Antioche (Actes 11 :26) il fallait trouver le mot correspondant aux croyants du Messie = en grec Christos (Yesous Christos) et les croyants deviennent ainsi des  « chrétiens ». Mais dans la Nouvelle Alliance hébraïque on ne pouvait pas mettre en hébreu ce terme. Il y est écrit  « Meshihim ».

3. Jésus déjà déformé depuis le grec (Yesous = Jésus) mais en hébreu son Nom reçu est Yeshoua (Dieu Sauveur) : « L’ange Gabriel dit : Joseph : Tu lui donneras le nom de Yeshoua, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés (Matthieu 1 :21). C’est à Joseph qu’on a dit le nom qu’il portera (le père, même adoptif, a droit de choisir le nom d’un enfant) mais à Myriam sa mère, a été montré la royauté divine du Messie= « Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le Nom de Yeshoua , il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut »  (Ben Elyon) et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera sur la Maison de Jacob éternellement et son règne n’aura point de fin »  (Luc 1 :32-33). Il s’est produit pour les juifs la même confusion que celle où s’est trouvé Joseph en Égypte = les Égyptiens lui ont donné un autre nom selon leur conception sur Joseph = Tsaphnath-Paenéach (Celui qui découvre des choses cachées) et ainsi avec le temps et le nom différent, les frères de Joseph ne pouvaient pas le reconnaître… jusqu’à ce qu’il se soit révélé lui-même ! Mais si le nom de Jésus représente tant de choses bénies, il faut révéler aux juifs le Nom et la valeur de ce nom = YESHOUA .

D'autres textes parlent du NOM de DIEU : - "le chandelier à 7 branches" - "Les Noms de Dieu" - "Tri-Unité de Elohim" - "Yeshoua lumière du monde" - "Conseiller Merveilleux, Dieu Puissant, Père Éternel, Prince de la Paix". - "Et Toi Beth Lehem Ephrata" - "Quel est son Nom et le Nom de Son Fils, le sais tu ?"

4. Ancien et Nouveau Testamentanomalie du terme testament qui sous-entend que Dieu est mort. Il est plus logique de dire " Ancienne et Nouvelle Alliance ". Ensuite, en voulant séparer les deux, on crée une hérésie. Si la nouvelle alliance a remplacé l’ancienne, alors " un trait de plume sur l’ancienne "  "Nous ne sommes plus sous la loi". Sans cesse Yeshoua et les apôtres (Shlihim) citent constamment le Tenach (Torah, Neviim,Ketouvim) comme référence à tout ce qu’ils disent. Yeshoua rappelle à ses disciples qu’il est question de Lui dans la loi les prophètes et les psaumes (Torah, Neviim, Ketouvim) et pour qu’ils comprennent les écritures Il leur ouvrit l’esprit (Luc 24 :44-45). Avec les Juifs, ne dites pas "Nouveau Testament " mais " Alliance Nouvelle" (HaBerith HaHadasha). Il faut se rappeler "La Bonne Nouvelle selon Mataï"  qui est le titre d’un de nos écrits. L’Ancienne Alliance séparée de la Nouvelle, c’est comme un corps coupé en deux (on lui a enlevé la vie). La première Alliance annonce sa venue, la seconde Alliance confirme l’exactitude de la première et annonce son retour.

5. Convertir  est un terme qui a toujours fait souffrir les Juifs. Il sous-entend tous les moyens pour leur faire changer de religion. On se souviendra de l’inquisition en Espagne, des persécutions en Pologne et en Russie. Pourtant le mot hébreu = Teshouva ( repentance, revenir, se convertir à Dieu) est biblique : Ezéchiel 18:30-32  "VeHashivou"  Si on emploie ce mot il faut immédiatement préciser : convertir un billet en sa valeur originale : changer l’état de pécheur en celui de racheté et surtout revenir à Dieu (faire un demi-tour).Ce mot "convertir " dans son sens biblique est : si un juif se convertit (retour à Dieu et son Messie) il est greffé sur son propre olivier. Si un gentil se convertit (sort du paganisme, revient à Dieu et croit en Jésus) il est greffé sur l’olivier d’Israël et pour lui, c’est ce passage biblique qui devient clair : "Vous êtes l’Israël de Dieu" Galates 6 :16

6. Baptême  un mot qui rappelle aux juifs de biens mauvais souvenirs (inquisition et baptêmes forcés), les maranos en Espagne . En réalité selon la Bible il s’agit d’un rite juif prophétique qui s’appelle "tevilah" c’est-à-dire : "immerger" dans le Mikvé : bassin spécial qui rappelle Kumran, Carpentras. Il s'agit d'une triple immersion totale : 3 fois pour la jeune fille à la veille de son, mariage. Paul se sert de cette image quand il dit II Corinth. 11:1-4
Yochanan HaMatbil immergeait les croyants au Jourdain à Enon près de Salim (Jean 3:23)  parcequ'il y avait là beaucoup d'eau. Ce qui démontre l'erreur du baptême par aspersion.
- Remarquez que ceux qui venaient là, n'étaient pas étonnés de ces "tvéloths" mais de ce que Yochanan le faisait : " "Es-tu le prophète, le Messie" ... " moi je suis la voix..."
- Remarquez aussi les nombreuses allusions prophétiques de cette immersion (TVILAH) mer rouge, Jourdain, Paul aux Corinthiens (1 Cor 10)
- Cette immersion est nécessaire pour le Juif et le Gentil : c'est un engagement de bonne conscience envers Dieu
(1 Pierre 3:21) et non pour enlever les souillures du corps. Cette immersion doit être pratiquée au NOM (singulier) du Père Fils et Esprit (Matthieu 28:19). Ce NOM est ELOHIM TRI-UNITE.
 

7. Trinité  La TRINITE  est déjà une expression qui prête à confusion (3 dieux ?). Nous préférons le mot "Tri-Unité" c'est-à-dire 3 en 1. Pour être comprise, cette expression doit être remise dans sa valeur hébraïque : ELOHIM  Myla Dieux au pluriel  = plusieurs fois employés dans la Bible :
Genèse 1:26 "Faisons l'homme à notre image et ressemblance"
Genèse 3:22
Genèse 11:7
Dans le Zohar (livre de la splendeur) Elohim est défini par trois sephiroths (3 parties) qui sont = Kether (la Couronne) Ohma (sagesse) Bina (intelligence ou révélation) = Père, Fils, Esprit (nous sommes créés esprit, âme et corps).
Si le mot "tri-unité" n'est pas mentionné, le fait se trouve de multiples fois dans la Bible
Isaïe 45:21-22
Isaïe 48:12-17
Zacharie 2:8-13
Isaïe 9:5 montre Yeshoua comme une partie de la Divinité
lire l'étude sur la " TRI-UNITE

8. Croix du calvaire D'abord il est plus intelligent de parler de la crucifixion à Golgotha. Le mot calvaire vient d'un sens grec ou latin = crucifix = conversion forcée

Ce mot "croix" est un "scandale pour les Juifs" = L'épée en forme de croix pour forcer ou mourir.
Un mot mal interpreté par les chrétiens (forme d'idolâtrie = " Oh sainte croix, par toi, j'ai la Vie..."  " au pied de la croix..." " ... soldats de la croix..."   Paul disait très justement : "Je ne veux pas savoir parmi vous autre chose que Yeshoua Hamashiah et Y.H. crucifié. Parler du crucifié et non de la croix car c'est de l'idolatrie. Que penser de la guillotine ou du guillotiné.
La croix devenu ornement, objet de culte, fétiche, et objet en or, marbre, bois, panneau lumineux etc...
La croix symbole sinistre pour les Juifs à cause du crucifix à la main pendant les progroms en Pologne, Russie ou contre les Juifs en Espagne.
Quand Paul dit : "La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent mais pour nous qui sommes sauvés, c'est une puissance de Dieu (1 Cor. 1:18) il voulait dire : " La crucifixion de celui qui est le Messie est donc puissance de Dieu."
Il faut mettre en valeur la raison de la crucifixion (pendu au bois pour nos péchés) et sa victoire sur le péché par sa mort.
Le choc pour le Juif qui voit la croix dans les centres évangéliques. C'est souvent pour prouver aux catholiques que les Assemblées Evangéliques mettent des croix. Autrefois cela ne se faisait pas.
Une autre erreur en rapport avec la croix = "C'est vous les Juifs qui avez crucifié le Christ". Les Juifs accusés de ce que les Romains ont fait et qu'une multitude de Juifs (à Rome, Corinthe) ignorent.

Les chefs religieux coupables, mais le peuple se lamentait et les filles de Jérusalem pleuraient.
Dans une réunions spéciale pour les Juifs à Paris, une vieille dame entre avec hésitation puis elle s'adresse à un chrétien évangélique chargé de placer les gens = " Qui est responsable de la mort de Jésus ?" Réponse du chrétien : "Les Juifs, Madame..." Cette dame était juive.
Quand on parle de croix du calvaire on emploie un mot à racine latine. Dans les Evangiles, c'est le mot Golgotha qui est empoyé et pour cause = Golgotha lieu du crâne de Guilgal - où les péchés ont été roulés = crâne rond.  Matthieu 27:33   Marc 15:22 Jean 19:17  Il faut rappeler que le "Saint Sépulcre" n'est pas le vrai puisqu'il est écrit dans Hébreux 13:12 que Le supplice a eu lieu en dehors de Jérusalem après la porte de Damas (voir le "garden Tomb" = sépulcre et Golgotha = jardin dont parle les Evangiles)  et à Golgotha (femme paisible et lisant sa Bible)

9. Evangiles Mot grec euaggelion  HABESHOURA en hébreu bonne nouvelle = MEVASER TOV   =   "messager qui annonce de bonnes nouvelles à Sion"  Isaïe 52:7   "Mevasereth Sion"  Isaïe 40:9  "Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle, élève avec force ta voix Jérusalem pour publier la bonne bouvelle. Peut-être serait-il mieux de ne pas dire "évangélisation" mais plutôt "messianisation". De même le mot "saint" est un mot employé à tort et à travers = "Saint-Paul", Saint-Pierre", "Saint-Matthieu" etc. Le seul qu'on puisse appeler saint =KADOSH  est Dieu. Nous sommes "sanctifiés" par le sang de Yeshoua et "saints" aux yeux de Elohim Dieu.

10. Sainte Cène = encore une expression latine, alors que ce symbole du repas de Pessah s'appelle SEDER ( le pain et le vin du SEDER)

11. S'identifier à un juif comme Paul l'a fait avec les païens. Mais attention : il faut garder ses positions honnêtement (par affection porter la kippa ou le talith). Oui mais ne pas cacher son drapeau, sa couleur et le reniement de Pierre a coûté cher.

Conclusion de la 2ème partie
Essayons d'avoir le langage hébraïque de Yeshoua et des disciples Juifs.
Quand Paul a été vers les nations, il a dû s'adapter à chacune des nations (Antioche). Pour parler aux juifs, nous devons  nous adapter pour ne pas être un "repoussoir" mais un "attiroir" alors que ce sera une "bonne jalousie" qui poussera les Juifs à connaître leur propre Bible et leur propre Messie.

NewsFlash

Other Articles

Qui est en ligne ?

Nous avons 221 invités et aucun membre en ligne

Où nous trouver ?