Selectionner l'événement correspondant
Montrer seulement mes événements ?
Montrer les événements non-publiés ?
Montrer les répétitions d'événements
default
Top Panel
lundi, 24 July 2017
- - - - - -

Beth Yeshoua

Assemblée Messianique

A+ R A-

GTranslate

French Arabic Dutch English German Hebrew Italian Polish Portuguese Russian Spanish Yiddish

Esaïe 24 - l'olivier secoué après la vendange

Les temps messianiques qui arrivent sont précédés d'un temps d'angoisse, la terrible "angoisse de Jacob". Plusieurs passages nous décrivent ces temps.

Mais que s'est-il passé pour que ces choses si brutales arrivent ainsi ?
Le texte nous parle d'un pays dévoré par la malédiction, d'un pays profané par ses habitants qui transgressent les lois, violent les ordonnances, rompent l'alliance éternelle : et nous sommes entrés de plein fouet aujourd'hui dans cette époque corrompue qui a rejeté Dieu. La pire des choses qui puisse arriver à un pays, c'est que ses habitants portent la peine de leurs péchés et qu'ils ne soient pas pardonnés par Dieu et que leur péché demeure dans l'éternité ; c'est pourquoi les habitants du pays sont consumés.
Et notre attention devrait être attirée par l'expression "Toutes les maisons sont fermées, on n'y entre plus."
La maison représente d'une part le Temple de Jérusalem, les synagogues, les assemblées où nous nous réunissons pour adorer Dieu chaque semaine à shabbat, elle représente le lieu du repos où l'on se retrouve avec Dieu. "Sagar" veut dire en hébreu enfermer, livrer, stérile, barricader.
Cette maison qui est fermée pour Dieu, représente surtout les êtres vivants, les âmes stériles, barricadées, des âmes que Dieu a pourtant faites et qu'Il a aimées. Si ces maisons sont fermées, c'est donc que l'Esprit Saint ne peut plus y faire sa demeure, c'est donc aussi une des raisons pour lesquelles l'Eternel va être obligé d'enlever de la terre ses enfants... avant de dévaster et de bouleverser la "terre".
 
Mais de quelle "terre" parle-t-on ?
 
Souvent lorsque la Torah évoque la "terre", il est bien sûr question avant tout de la terre "Eretz Israël", c'est-à-dire "Pays Israël", ce figuier desséché, cet olivier qui sera secoué APRES la vendange.
 
Le pays qui était jadis le pays de la promesse n'a plus de promesse. Lorsque Dieu dévaste notre planète, il dévaste le pays de la promesse pour en faire un désert, il le vide, il le rend nul.

Esaïe 24
1 Voici, l'Eternel dévaste (bakak : disparaître, dévaster, anéantir, vider, féconde, pillards, piller) le pays et le rend désert, Il en bouleverse la face (il en déforme le visage au point de se tordre) et en disperse les habitants. 
L'Eternel enlève ici à la terre toute nouvelle possibilité de salut : les coeurs s'endurcissent, les hommes tendent le poing contre Dieu. Le temps arrive où l'Eternel enlève aux hommes la possibilité de "procréer spirituellement" et aux femmes de "féconder spirituellement". C'est l'accomplissement de la prophétie des 7 vaches maigres qui dévorent les 7 vaches grasses. L'évangélisation est difficile si pas impossible à cause des nouvelles lois. Toutes les portes, les unes après les autres, se ferment et cela vient de Dieu. Et devant Dieu il n'y a plus aucune différence entre les hommes avec leur péché. Ni l'argent, ni la puissance économique, ni la puissance religieuse, ni le fait d'être créancier ou vendeur ou créditeur, rien ne les protégera de la fureur de Dieu :

2 Et il en est du sacrificateur comme du peuple, du maître comme du serviteur, de la maîtresse comme de la servante, du vendeur comme de l'acheteur, du prêteur comme de l'emprunteur, du créancier comme du débiteur.  3 Le pays est dévasté, livré au pillage; Car l'Eternel l'a décrété.  4 Le pays est triste, épuisé; les habitants sont abattus, languissants; Les chefs du peuple sont sans force.  5 Le pays était profané par ses habitants; car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l'alliance éternelle.  6 C'est pourquoi la malédiction dévore le pays, et ses habitants portent la peine de leurs crimes; c'est pourquoi les habitants du pays sont consumés, et il n'en reste qu'un petit nombre. 7 Le moût est triste, la vigne est flétrie; Tous ceux qui avaient le cœur joyeux soupirent.  8 La joie des tambourins a cessé, la gaîté bruyante a pris fin, la joie de la harpe a cessé.  9 On ne boit plus de vin en chantant; les liqueurs fortes sont amères au buveur.  10 La ville déserte est en ruines; toutes les maisons sont fermées, on n'y entre plus.  11 On crie dans les rues, parce que le vin manque; Toute réjouissance a disparu, l'allégresse est bannie du pays.  12 La dévastation est restée dans la ville, et les portes abattues sont en ruines.  13 Car il en est dans le pays, au milieu des peuples, comme quand on secoue l'olivier, comme quand on grappille après la vendange.

 
A côté de l'état catastrophique de la terre, du coeur humain perverti, une autre catégorie de personnes glorifie par contre Dieu et, de ceux des nations qui seront sauvés, de cette postérité selon le "sable de la mer", de ce sable qui était constamment dominé par la mer des nations, par la puissance démoniaque de l'humanisme mondain, beaucoup seront sauvés et chanteront les louanges de Dieu. Le sable en hébreu a la même racine que l'humanisme et le sable est l'une des postérités promises par Dieu à Abraham : postérité selon la poussière de la terre, postérité selon le sable de la mer et postérité selon les étoiles du ciel.
 
14 Ils élèvent leur voix, ils poussent des cris d'allégresse; des bords de la mer, ils célèbrent la majesté de l'Eternel.  15 Glorifiez donc l'Eternel dans les lieux où brille la lumière, le nom de l'Eternel, Dieu d'Israël, dans les îles de la mer !-  16 De l'extrémité de la terre nous entendons chanter : Gloire au Juste !
 
Le Prophète Esaïe s'assimile lui-même à son peuple comme le faisait l'apôtre Paul ou encore Moïse "que je sois anathème", "retire moi de ton livre" :
 
"Mais moi je dis : Je suis perdu ! je suis perdu ! malheur à moi! Les pillards pillent, et les pillards s'acharnent au pillage.  17 La terreur, la fosse, et le filet, sont sur toi, habitant du pays !  18 Celui qui fuit devant les cris de terreur tombe dans la fosse, et celui qui remonte de la fosse se prend au filet"
 
Une des raisons de ce vent de panique c'est que Esaïe entrevoit le ciel s'ouvrir et le Fils de l'Homme se préparer à descendre :
  
"car les écluses d'en haut s'ouvrent, et les fondements de la terre sont ébranlés.  19 La terre est déchirée, la terre se brise, la terre chancelle.  20 La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane; son péché pèse sur elle, elle tombe, et ne se relève plus.
 
C'est à ce moment là que le Mashiah Yeshoua liera les puissances et Satan pour mille ans.
"21 En ce temps-là, l'Eternel châtiera dans le ciel l'armée d'en haut, et sur la terre les rois de la terre.  22 Ils seront assemblés captifs dans une prison, Ils seront enfermés dans des cachots, et, après un grand nombre de jours, ils seront châtiés.  23 La lune sera couverte de honte, et le soleil de confusion; Car l'Eternel des armées régnera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, resplendissant de Gloire en présence de ses anciens."
 

Apocalypse 20: 1 à 7 

"Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.

Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection.

Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans."

Ce sera alors la fin du temps d'angoisse de Jacob : le Mashiah en Gloire, se présentera Lui-même devant ses frères, les tribus d'Israël, en leur disant "C'est Moi, reconnaissez-moi, je suis votre frère, celui que vous avez vendu aux esclaves en Egypte"
Et là, le peuple le reconnaîtra, ils pleureront sur Lui comme on pleure sur un fils unique.

Joseph reconnu par ses frères, préfiguration du retour du Messie Yeshoua (Genèse 45.1-28)

1 Joseph ne parvenait plus à se retenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'écria: «Faites sortir tout le monde!» si bien qu'il ne resta plus personne avec lui quand il se fit reconnaître par ses frères.
2 Il se mit à sangloter. Les Egyptiens l'entendirent et la nouvelle parvint à l'entourage du pharaon.
3 Joseph dit à ses frères: «Je suis Joseph! Mon père est-il encore en vie?» Mais ses frères furent incapables de lui répondre, tant ils étaient troublés de se retrouver devant lui.
4 Joseph dit à ses frères: «Approchez-vous de moi» et ils s'approchèrent. Il dit: «Je suis Joseph, votre frère, celui que vous avez vendu à destination de l'Egypte.
5 Maintenant, ne vous tourmentez pas et ne soyez pas fâchés contre vous-mêmes de m'avoir vendu pour que je sois conduit ici, car c'est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé ici avant vous.
 
Zacharie 1:10 "Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. "
 

 

NewsFlash

Other Articles

Qui est en ligne ?

Nous avons 225 invités et aucun membre en ligne

Où nous trouver ?